Gao : concertation Ă©largie de la MINUSMA

2

minusma-Gao Sous la direction du chef du Bureau régional de la MINUSMA, M. Francisco Osler, la délégation de la MINUSMA était composée des représentants des sections des affaires Politiques, des Affaires civils, de Stabilisation et Relèvement et de l’Information Publique.

 

L’objectif principal de la rencontre était de faire le point avec la population sur la cinquième phase des pourparlers d’Alger, afin de mettre tous les participants au même niveau d’information et de leur permettre de relayer l’information à leurs bases.

 

Dans ce cadre, la MINUSMA a annoncé que les travaux ont repris officiellement le 16 février à Alger, sous l’égide de la Médiation. Apres l’ouverture officielle, les rencontres se sont poursuivies entre la Médiation et les Parties : le Gouvernement du Mali, la Plateforme et la Coordination. Chacune des Parties a fait part à la Médiation de sa position sur le Projet d’Accord du 27 novembre 2014. Il a été également convenu que les Parties auront la possibilité de consulter leurs bases avant de se revenir à Alger en mars pour parapher le Projet d’Accord avant signature au Mali.

Cet espace de dialogue a permis de répondre à plusieurs interrogations, mais également de clarifier les échos d’informations reçues, d’écarter les rumeurs et de présenter les attentes de la population au niveau de la Mission.

«  Nous demandons à la MINUSMA de faire un plaidoyer auprès de la Médiation pour que soit représentée la position des communautés au niveau des négociations »  a affirmé Maître Talibo Maiga, avocat représentants du Collectif des Ressortissants du Nord, (COREN). « Nous voulons construire le vivre ensemble. Nous demandons que le germe d’une guerre civile, notamment d’une posture de négationnisme de notre histoire,  ne soit pas semée dans notre territoire » a continué M. Maiga en demandant à la MINUSMA d’être le porte-parole des communautés civiles de Gao au niveau de la Médiation.

 

Note prise des requêtes et des attentes des représentants et des leaders communautaires, M. Osler a souligné que « La MINUSMA encourage  « l’inclusivité » du processus et elle continuera à jouer au côté de la Médiation un rôle de plaidoyer pour la cessation des hostilités sur le terrain. Elle encourage également les Parties à faire preuve de flexibilité pour qu’un accord de paix définitif soit signé dans un bref délai. Enfin, elle réitère sa disponibilité à jouer un rôle de suivi et de facilitation de la mise en œuvre de cet accord final. »

D’autres questions ont également donné l’opportunité à la délégation de la MINUSMA d’apporter des informations sur la situation sécuritaire à Tabankort, Anéfis et dans la ville de Gao.

 

Le Cadre de concertation des notables, des leaders des jeunes et des femmes de Gao salue l’initiative de la MINUSMA et l’encourage à maintenir ces rencontres régulières de partage d’informations avec la population.

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Une bonne initiative de la part de la Minusma, c’est les choses avaient commence ainsi Nous n’en serions pas la a Nous poser des questions plus ou moins partisannes.
    J’espere la Voix de la population de Gao sera tranmis aux autorites concernees, le peuple Malien compte sur Vous assi pour votre aide et surtout votre appui envers le Mali (l’etat et le gouvernement me sont que de facades pour moi), pour le Mali et Son Peuple.

Comments are closed.