Gao est passé à côté d’un bain de sang, hier: 7 personnes tuées, les manifestants se sont faits procurer des armes

5

Gao est passé à côté d’un bain de sang, hier: 7 personnes tuées, les manifestants se sont faits procurer des armesAprès la mobilisation monstre du lundi, 26 janvier 2015, pour protester contre la décision de la Minusma de créer “une zone temporaire de sécurité” dans la localité de Tanbakort (à 200 kms de Gao) où s’affrontent différents groupes armés, les populations de Gao qui s’opposent à ce que les groupes armés favorables au Mali quittent ladite localité sont encore descendus dans les rues de la Cité des Askias, hier matin. Ils étaient encore des milliers de manifestants comme la veille et se sont dirigés directement vers le camp de la Minusma.

Et ils ont aussitôt repris là où ils avaient laissé la veille: le jet de cailloux et de cocktail Molotov sur les locaux et les véhicules de la Minusma. Selon des témoins que nous avons réussi à joindre, quatre (04) véhicules 4×4 assuraient le ravitaillement des manifestants en cailloux. Un premier 4×4 arrivait déversait son plein de contenu de cailloux et repartait aussitôt pour faire un nouveau chargement. Les quatre (04) véhicules 4×4 ont assuré ce service de 8 heures jusqu’aux envrons de 11 heures.

Ceux-là qui s’occupaient de ces véhicules avaient également plusieurs bidons remplis d’essence. “Ils en mettaient dans des bouteilles pour le donner aux manifestants, qui les allumaient, puis les jetaient sur le camp de la Minusma”, raporte un témoin que nous pu joindre sur place.

C’est aux environs de 10h30 que les Casques bleus ont fait usage de gaz lacrymogène pour faire disperser les manifestants dont le nombre continuait à grossir. Et aux environs de 11heures, les premiers renforts de militaires maliens sont arrivés sur les lieux pour tenter de s’interposer entre les populations et la Minusma.

Selon nos correspondants, c’est dans ce tohu bohu indescriptible que les premières personnes tuées sont tombées. Un de nos correspondants affirme avoir vu au moins cinq (05) corps inanimés à terre, et plusieurs “personnes blessées sur motocycle que l’on conduisait à l’hôpital.” “Nous avons appris après que deux (02) sont mortes à l’hôpital”, déclare notre correspondant.

Un témoin ajoute: “Lorsque les premières personnes ont été tuées, ceux qui assuraient le transport de cailloux ont dit aux manifestants qui veulent des armes de se rendre au Lycée pour en prendre… Certains sont partis. Et lorsqu’ils sont revenus avec des armes, ils ont dit à ceux qui n’ont pas d’armes de dégager. C’est en ce moment que les hommes du Ganda Koy qui assurent la police de la ville sont arrivés. Ils ont demandé aux manifestants de ne pas faire usage des armes et de rentrer à leur maison. Ils ont rassuré les populations en disant que le Ministre lui-même arrivera demain (donc aujourd’hui mercredi) à Gao et tout le litige ave la Minusma sera tranché”.

C’est dire que Gao est passé à côté d’un bain de sang, hier.

De source sécuritaire proche du Ministère de la Sécurité Intérieure, on confirme la mort “d’au moins trois civils qui étaient parmi les manifestants”. Le numéro deux de la Minusma, M. Arnaud Akodjènou, a lui déclaré “qu’aucune force de la Minusma n’a tiré sur les manifestants. Aucun, absolument aucun ordre n’a été donné de faire usage d’armes. Je suis formel”.

Baba SANGARÉ

PARTAGER

5 COMMENTAIRES

  1. Nous maliens, sommes subjugués par le comportement de la MUMUSMA QUI au lieu d œuvrer pour la paix, attise le feu entre les communautés. Sinon:

    Comment comprendre que les terroristes du MUJAO n’ont jamais tiré sur une foule de civil ( Dieu seul sais Qu il en ai eu plusieurs marche en leur présence).

    Comment comprendre que des mouvement similaire se sont déroulés à Kidal il ya moins d’une semaine sans un seul coup de feu sur les populations.

    Comment comprendre que sur le territoire malien la MUMUSMA se permet de signer des accords avec des parties belligérantes sans intéressé le gouvernement malien.

    Et le PUR c’est nos autorités qui ont su pour ces accords depuis le 17!01!15 mais n’ont jamais daigné léver le doigt juska ce que des innocents meurt et maintenant, ils veulent jouer aux héros. On veut nous faire croire que c’est sous la pression du gouvernement les accords ont été retirer par la MUMUSMA .

    Mais comble c’est le manque de respect pour la mémoire des victimes

  2. C’est nourene depuis N’djamena city j’ancules l’onu quitter l’Afrique laisez ns en paix l’Afrique est riche en toutes matière. Vive les brave frères Maliens de Gao et toutes territoire malienne inchallah tout est possible l’union fait la force

  3. Je regrette nos morts et nos blesses. Que les ames des defunts reposent en paix et bon et rapide retablissement aux blesses.
    Certes nous aimons notre Mali, nous sommes tous frustres par la situation actuelle; mais reconnaissons que les elements de la minusma sont des enfants d’autrui qui ont quitte leurs propres pays pour venir nous pretter une main, comme l’ont eu a le faire nos soldats dans beaucoup de pays: Liberia, Sierra Leone, RCA, Haiti….
    Avant de commencer a m’insulter, je reconnais, j’admet que rien ne justifie la mort des manifestants, rien au monde. Toujours est -il que ces soldats sont des humains aussi, qui ont la meme physiologie que nous. Ils crackent aussi sous pressions, ils peuvent reagir et quand un homme arme reagit, tout peut arriver. Imaginez un peu etre sous une pluie de cailloux et de cocktail molotov pendant 2 heures et 30 minutes, de huit heures a dix heures et demi. Combien parmi nous de Maliweb peut tenir cette pression. Bien vrai qu’ils ont une ligne de conduite bien definie par la Munisma, ils ont eu differentes formations. Parmi eux il y a des cancres comme dans beaucoup de pays. Ces cancres ne sont soldats que si ce n’etait a cause d’un pere, d’un frere, d’un oncle ou d’un beau frere.
    Une fois encore je dis et repete, rien ne justifie la tuerie des manifestants.

  4. Nous allons tous nous armé pour défendre nos propre sécurité et défendre notre nation afin de réserver un avenir meilleur pour nos enfants et contre les ennemies de notre nation a savoir le MNLA est ses complices. L’armée étant pas capable de le faire nous le ferons nous même avec les moyens à bord. MALIDEN ANKAWILLI ANTHOROLA-SA.

Comments are closed.