Gao : La MINUSMA réhabilite et équipe les locaux de la Gendarmerie et de la Police

1

police-GaoNous sommes très contents aujourd’hui de voir ce projet lancé. Nul doute qu’il améliorera nos conditions de travail», nous confiait timidement le commissaire de police Mody Tounkara dans son bureau déplacé au quartier Sosso Koira non loin de la place de l’indépendance le vendredi 26 décembre 2014. Ce vendredi 20 mars 2015, soit trois mois plus tard, le commissaire Tounkara et ses collègues sont en phase de retrouver leur ancien bureau situé au grand marché de Gao, totalement réhabilité et équipé par la MINUSMA.

 

Tôt ce matin, une forte délégation était d’abord au camp de la légion de la gendarmerie de Gao avant de se rendre au Commissariat central de la police. Elle était composée du Gouverneur de région M. Oumar Baba Sidibé, du Chef de la Composante de la Police de la MINUSMA M. Awale Abdounasir, du Chef du Bureau Régional de la MINUSMA M. Francisco Osler, ainsi que des Officiers des Nations Unies et des Forces Armées du Mali. Deux cérémonies hautement symboliques qui se sont déroulée à la gendarmerie, puis à la police.

 

« Suite aux douloureux évènements que nous avons vécus dans les régions du Nord, l’Etat est entrain de fournir des efforts pour revenir. Et fort heureusement avec l’appui des Nations Unies. Nous sommes heureux de constater ce matin que non seulement les Nations Unies nous accompagnent dans le retour de la stabilité du pays, mais déploient aussi d’immenses efforts chaque jour pour y arriver. Nous avons besoin de l’Etat ici. Nous avons besoin de la normalité des choses et pour que cela soit, il faut des hommes, des moyens de travail, des équipements pour pouvoir assurer notre mission et c’est à cela que vous nous aidez. C’est avec un sentiment de bonheur et de reconnaissance que nous vous adressons nos sincères remerciements… », a déclaré le Gouverneur de la Région de Gao M. Oumar Baba Sidibé. Pour sa part, le représentant du Directeur Général de la Gendarmerie M. Moussa Théra a rajouté : « C’est le lieu de rappeler que la MINUSMA, au cours de l’année 2014 a réhabilité et équipé les Brigades Territoriales de Tombouctou, Goundam et Niafunké. Elle est intervenue et continue de l’être dans la formation des gendarmes dans divers domaines y compris la formation des formateurs et en appui conseil. Elle intervient aussi dans le renforcement des capacités d’investigation avec la fourniture d’équipements informatiques et de mobiliers de bureau au SIJ et cela pas plus tard que mercredi 18 mars 2015… C’est pour dire combien les hommes et les femmes de la MINUSMA déploient comme énergie pour nous venir en aide… »

 

La réhabilitation et l’équipement en meuble, outils informatiques et moyens de locomotion de la Gendarmerie Nationale et du commissariat de Police de Gao a été entièrement financé par la MINUSMA à hauteur de 46 317 00 francs CFA.

 

Le « Police Commissionner » M. Awale Abdounasir a rassuré l’autorité de Gao sur la disponibilité de la MINUSMA a renforcer son appui dans la réalisation des projets dans le cadre  de l’exécution du mandat de la Mission. « Au total ce sont quatre projets qui ont déjà obtenu leur financement et dont deux sont célébrés aujourd’hui en attendant les deux autres qui verront bientôt le jour dont celui de la garde nationale et un autre pour équipement en matériel roulant et bureautique de la section recherche de la gendarmerie…» a-t-il indiqué.

 

La Police de l’ONU a un rôle important à jouer dans le maintien de la paix et de la sécurité

Chaque jour, les membres des forces de police de l’ONU, hommes et femmes, renforcent et rétablissent la sécurité par leur présence au sein des communautés, donnent des avis aux services de police nationaux, veillent au respect des normes internationales relatives aux droits de l’homme et encouragent et rétablissent l’ordre public et l’état de droit.

 

Le besoin d’aider à la mise en œuvre des mandats du Conseil de sécurité a considérablement augmenté. Le nombre d’agents de police autorisés à se déployer dans des opérations de maintien de la paix et des missions politiques spéciales est passé de 5 840 en 1995 à plus de 13 500 en 2012.L’ONU déploie des forces de police dans le cadre de ses opérations de paix depuis les années 60.

 

Traditionnellement, les composantes de police de ses opérations avaient seulement pour but de surveiller, d’observer et de faire un rapport. À partir du début des années 90, la police a également été chargée d’un rôle consultatif et de tâches d’accompagnement et de formation, notamment afin de permettre aux opérations de maintien de la paix de jouer un rôle de mécanisme correctif auprès de la police et des autres services nationaux chargés de l’application des lois.

La Police Civile des Nations Unies est constituée d’Officiers de Police venant d’un nombre d’Etats membres, recrutés par les Nations Unies pour ses opérations de maintien de la paix

La Minusma

PARTAGER

1 commentaire

  1. ……..On se rabaisse tous les jours devant ceux là même qui tirent sur nous. C’est honteux toutes ces mendicités à tous les niveaux. J’appelle ça de la “prostitution” et du cuicide collectif.

Comments are closed.