Gao : Une délégation menée par la MINUSMA présente ses condoléances aux familles des victimes

3
La délégation de la Minusma à Gao pour les condoléances
La délégation de la Minusma à Gao pour les condoléances

Une délégation s’est rendue hier matin auprès des familles des victimes décédées pour présenter ses sincères condoléances. Cette délégation comprenait des membres dela MINUSMA sous la conduite du chef du Bureau régional, M. Francisco Osler, accompagnée par le Maire de Gao, M. Sadou Harouna Diallo, le représentant du Gouverneur, M. Amadou Guindo, des représentants du  Cadre de Concertation des Notables, le Président de la Coordination des Mouvements et Forces Patriotiques de Résistance (CMFPR) et Coordonnateur des mouvements membres de la Plateforme, M. Boubacar Dicko, des leaders religieux, et des représentants du Conseil régional des Jeunes et du mouvement des Jeunes Patrouilleurs.

« Je viens pour présenter nos condoléances au nom de la Mission des Nations Unies au Mali, que je représente dans la région de Gao, et aussi en mon nom personnel », a déclaré M. Osler sur place, après avoir remercié les familles de leur accueil. « La MINUSMA déplore et condamne les incidents qui se sont produits le 27 janvier» a-t-il poursuivi.

 

«Nous ne vous recevons pas en tant que familles, mais selon  une pratique communautaire, propre à la culture de Gao. La communauté vous remercie de votre geste de solidarité » a tenu à préciser l’un des parents des victimes en saluant le geste de la MINUSMA. M. Francisco Osler a par ailleurs souligné qu’aucun acte de violence ne peut être gage d’une paix durable dans le pays.

C’est dans cet esprit que reprendront ces rencontres régulières entre la MINUSMA et les Cadres de concertation des Notables, les leaders religieux, les jeunes, les femmes et les autorités locales. « La MINUSMA comprend que dans notre société le cadre de concertation est incontournable. Si nous poursuivons ce chemin, ensemble nous allons réussir » a conclu le Président du Cadre de concertation des Notables, M.Aly Bady Maiga.

Lors de ces visites, M. Osler a également informé les familles que le Secrétaire généraldes Nations Unies a décidé le 29 janvier dernier de lancer une enquête indépendante pour faire la lumière sur les incidents du 27 janvier à Gao.Composée  d’experts indépendants de haut niveau avec une vaste expérience internationale, cette équipe se rendra au Mali sous peu afin d’établir, de manière rapide et complète, les faits entourant la manifestation.

Récemment, le Représentant spécial du Secrétaire général, M. Mongi Hamdi réitérait son appel à toutes les parties impliquées dans le processus de paix inter-malien de faire preuve de volonté de compromis, et de surmonter leurs différences. La MINUSMA demeure engagée auprès de tous les maliens et de toutes les maliennes à œuvrer activement en faveur de la réconciliation nationale etla paix, notamment dans le cadre de la reprise des pourparlers de paix qui ont débuté aujourd’hui à Alger.

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. La minusma doit pas plus resté au nord . Cette armée est la pour d autres raisons pas pour les intérêts des maliens. Les nations unies n ont jamais été capables de résoudre un seul conflit au monde. Il sont les bras arméesdes multinationales qui ont des intérêts interposés dans la zone. Ne vous faites pas d illusion car c est serval et minusma qui deviseront le mali. Plus ces forces sont la plus la situation se degrade. On appelle cela le pompier pyromane

  2. Le monde le sait. malgres tout il faut le rappeller que il n y a rien qui autorise Kidal a envahir Gao Tombouctou jusqu a les baptiser azawad. que d humuliations, de torture moral et psycilogigue et religieuse. que la communaute internationale cesse de se faire complise et court apres au sapeur pompier. meme les songhaïs premiers occupants et autochtones historique et majoritaires actuels n ont eu cette velleite d assieger les autres.

Comments are closed.