Grande mobilisation de la société civile hier à Bamako : Des milliers de manifestants dans la rue pour soutenir la paix

1

marche 1Cette marche, qui a réuni des milliers de personnes, a été l’occasion pour les manifestants d’exprimer la cohésion de la population derrière les autorités et les forces armées malienne pour la restauration de l’unité, la paix et la réconciliation nationale.

Cette marche pacifique de la plateforme des associations de la société civile qui a mobilisé plusieurs scolaires et universitaires a débuté vers 8 heures et demi à la place de la liberté pour aboutir au boulevard de l’indépendance vers 10 heures et demi. Au cours du trajet,  les manifestants ont affiché des pancartes sur lesquelles on pouvait lire : ” Il n’y a pas de questions Touaregs au Mali, mais le racisme de certains Touaregs ” ” On veut une MINUSMA juste et impartiale “, ” non, à la main invisible de la France “, ” oui au GATIA, non à la MINUSMA “, ” L’administration à Kidal comme partout au Mali “, ”  on veut la paix “. La marche qui intervient quelques jours après la signature de l’accord de paix et de la réconciliation nationale ne semble pas mettre fin à la loi des armes qui continue à faire des victimes dans le septentrion augmentant ainsi le lot des victimes, des pillages et des pertes en vie humaine. Selon l’honorable Seydou Traoré,  malgré la signature de l’accord de paix le 15 mai dernier,  les civils et les miliaires maliens continuent à périr dans le nord au vu et au su de tous, sans que personne ne prenne des sanctions contre les commanditaires de ces crimes. ”Aujourd’hui, nous sommes sortis en bon malien pour soutenir la paix. Nous voulons la paix partout dans le Mali” a déclaré l’honorable élu à l’Assemblée nationale.  Au même moment, Daga Maïssa, l’un des organisateurs de la marche pacifique nous indique que ce sont les élèves et la plateforme des associations de la société civile qui sont sortis pour s’adresser à l’opinion internationale pour qu’elle s’implique davantage dans l’application de l’accord de paix. ” À partir d’aujourd’hui, nous ne resteront plus les bras croisés pour regarder nos ennemis. Nous nous battrons  pour la paix au Mali. L’armée  et l’administration malienne a Kidal ” a martelé Maïssa.

Arrivée au monument de l’indépendance, les manifestants ont chanté l’hymne national du Mali avant de donner la parole au représentant de la coordination des chefs des quartiers de Bamako, au représentant de la famille fondatrice de capitale et à Dr Adama Traoré de la plateforme. Tous, ont exhorté la jeunesse à rester débout pour la défense de la patrie.

Clôturant la marche, le ministre de la réconciliation, Zahbi Ould Sidi Mohamed a félicité les manifestants pour cette mobilisation pacifique qui  exprime  le soutien du peuple à l’unicité du Mali.

Pour lui,  cette démonstration de la société civile prouve l’attachement de tous à la paix et à la réconciliation nationale.

S DIAMOUTENE

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.