Guerre au Mali: combien ça coûte ?

23
Un soldat français surveille le 22 janvier 2013 les alentours de Diabaly
© AFP

Plus de 3 000 militaires français sont déjà engagés dans le cadre de l’opération Serval au Mali. Equipement, armement, logistique… Le déploiement des forces françaises va faire exploser le budget dédié aux opérations extérieures. Salée, la facture le sera, c’est sûr. La France a-t-elle les moyens de financer cette guerre ? Pourra-t-elle compter sur ses alliés pour la soutenir ?

Quels sont les moyens déployés au Mali ?

Lundi, 3 150 militaires français étaient engagés dans l’opération Serval, lancée le 11 janvier, dont 2 150 sur le sol malien. Un chiffre qui devrait rapidement atteindre voire dépasser les 2 500 hommes.

Côté matériel, selon le blog Secret Défense, au moins douze avions de combat sont actuellement déployés : six Mirage 2000 et quatre Rafale ainsi que deux Mirage F1CR. Cinq avions ravitailleurs C-135 FR sont également engagés sur les quatorze que compte l’armée française, cinq avions de transport tactique C-160 Transall et C-130 Hercules. Plusieurs Atlantique 2 de la Marine, basés à Dakar, sont quant à eux engagés dans des missions de recueil de renseignements optiques et d’écoutes. L’armée dispose aussi d’une vingtaine d’hélicoptères dont des Tigre et des Gazelle (l’un d’eux a d’ailleurs déjà été détruit lors des combats, un autre est endommagé). Les deux drones Harfang de l’armée de l’Air sont aussi sur place, bien qu’en bout de course après trois ans de service et 5 000 heures de vol en Afghanistan.

Combien cette guerre coûte-t-elle à la France ?

« Je ne peux pas l’évaluer encore. Tout cela sera public, évidemment », a déclaré jeudi 17 janvier, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian. Douze jours après le début de l’intervention, se livrer à des pronostics serait hasardeux. Tout dépendra, expliquent les experts, des moyens engagés, de l’intensité des combats et surtout, de la durée de l’opération, la grande inconnue de cette affaire.

Les opérations militaires récentes fournissent des points de comparaison. Se basant sur les coûts de l’intervention libyenne de 2012, une agence de presse estimait il y a quelques jours que l’intervention malienne se monterait à 400 000 euros par jour. D’autres estimations tablent, elles, sur un million d’euros par jour.

En Afghanistan, la présence militaire française a coûté 493 millions d’euros en 2012, soit 1,4 millions d’euros par jour. Une facture qui s’explique par l’éloignement et le fait que la France ne disposait pas de bases dans la région. A la différence, une grande partie des militaires engagés au Mali étaient déjà positionnés dans des bases en Afrique, au Tchad dans le cadre de l’opération Epervier, en République centrafricaine et en Côte d’Ivoire. Leur présence hors de France n’entraîne pas de dépenses supplémentaires par rapport au budget d’origine de la Défense.

En Libye, l’opération Harmattan avait nécessité 368,5 millions d’euros en 2011, soit 1,7 million d’euros par jour. Rappelons que cette intervention avait impliqué l’envoi d’un groupe aéronaval de Toulon au large des côtes libyennes durant sept mois. A titre de comparaison, 4 000 hommes étaient impliqués ainsi que 31 avions en tout.

Pour se faire une idée du prix total de la guerre, il faut prendre en compte le coût d’un soldat en opération qui gagne 50% de plus en mission, sachant qu’un militaire français est payé au SMIC. Le coût de fonctionnement du matériel : on sait, par exemple, que l’heure de vol d’un Rafaleétait estimée à 26 800 euros en 2010, selon le rapport budgétaire du député PS Jean Launay d’octobre 2012. Le coût horaire d’un Mirage 2 000 à 11 700 euros. Celui d’un hélicoptère Tigre à 25 100 euros, contre 2 600 euros seulement pour un Gazelle. A quoi il faut ajouter le coût des munitions et celui de la logistique. Déployer tout ce matériel coûte cher, d’autant que le Mali est un pays enclavé et que la France ne dispose pas d’avion gros porteur. Mais ses partenaires ont fait savoir qu’ils allaient lui prêter des avions C-17 pour transporter le matériel sur le théâtre des opérations. De quoi permettre quelques économies.

Qui paiera la facture ?

Confrontée à une grave crise économique, la France a-t-elle aujourd’hui les moyens de financer la guerre ? La question est posée de manière insistante dans les médias, mais aussi par les contribuables qui craignent de voir leur feuille d’impôt s’alourdir.

Quel que soit le coût, Paris paiera. Rappelons que les opérations extérieures militaires (Opex) sont budgétées tous les ans dans la loi des finances de l’Etat français, même si comme le quotidien Le Monde le rappelle, ce budget est régulièrement dépassé et réapprovisionné sur un fonds de prévention interministériel afin de pouvoir payer les surcoûts. C’est sans doute ce qui risque de se passer cette année si le coût total de l’opération française au Mali dépasse les 630 millions d’euros dédiés aux Opex dans le budget 2013 (sur un budget de près de 32 milliards au total pour la Défense) !

Sauf si l’Union Européenne ou… les Etats du Golfe décident de prendre en charge en partie le coût de l’effort militaire de la France contre les réseaux jihadistes au Mali. Lors de sa récente visite à Abou Dhabi, le président Hollande a lancé un appel dans ce sens aux gouvernements des riches Emirats arabes du Moyen-Orient.

Comment sera financé le déploiement des troupes africaines au Mali ?

Conformément à la résolution 2085 adoptée à l’unanimité par le Conseil de Sécurité de l’ONU, la Cédéao a commencé à déployer des troupes africaines au Mali pour venir en aide aux militaires français de l’opération Serval et à l’armée malienne. Ces troupes africaines proviennent essentiellement du Niger, du Nigeria, du Burkina Faso, du Togo et du Tchad. Cette Mission internationale de soutien au Mali, communément connue par son acronyme la « Misma », comptera à terme 5 800 hommes. Elle est dirigée par le général nigérian Shehu Abdulkadir. Quelque 2 000 membres de la Misma doivent être déployés d’ici au 26 janvier.

Selon le Quai d’Orsay, les besoins financiers pour la formation de l’armée malienne et le déploiement des troupes africaines ont été estimés à 340 millions d’euros, soit 150 milliards de francs CFA. Deux fonds ont été créés, l’un pour les forces armées maliennes et le second destiné à financer la force d’intervention africaine. L’Union européenne s’est engagée à participer à ces fonds à hauteur de 50 millions d’euros. Les conditions d’assistance européenne et internationale seront connues lors de la réunion des donateurs de la Misma qui se tiendra le 29 janvier à Addis-Abeba, en marge du sommet de l’Union africaine. Il n’est pas exclu que les pays africains riches tels que l’Afrique du Sud et l’Angola soient mis à contribution.

Qu’en est-il des Américains et des autres alliés traditionnels de la France ?

Malgré les apparences, la France n’est pas seule au Mali, son action est soutenue par ses alliés traditionnels. Mais ce soutien reste limité à des assistances logistiques. Si l’Allemagne reste floue sur la nature concrète de son soutien à l’allié français, le Royaume-Uni, tout comme la Belgique, le Canada et les Etats-Unis aident la France à transporter ses troupes et ses équipements vers le Mali.

Londres a mis deux gros porteurs militaires C-17 à la disposition de l’armée française. La Belgique participe à l’opération Serval avec deux avions de transport C-130  Hercules  et deux hélicoptères d’évacuation sanitaire. Cette mission mobilise 80 militaires belges qui ne participeront pas toutefois aux opérations de combat. L’Italie, pour sa part, s’est dite prête à fournir un soutien logistique pour les opérations aériennes. Quant à Washington, elle partage avec Paris les informations provenant de ses observations effectuées via des satellites et des drones non-armés. En principe, le coût de ces missions d’assistance est pris en charge par le budget de la défense des pays concernés.

Les alliés traditionnels de la France ont pour l’instant écarté l’idée d’envoyer des troupes au Mali en soutien à la France, même si le chef de la diplomatie européenne Catherine Ashton semble encore croire qu’un soutien militaire des Européens à terme n’est pas à exclure. L’UE a proposé d’organiser une réunion internationale sur le Mali le 5 février à Bruxelles.

 

 

Par Aurore Lartigue Tirthankar Chanda / RFI

PARTAGER

23 COMMENTAIRES

  1. Kelk1 peut m’expliquer pourkoi 1avion français pilote par des français et ki à mon avis n’est pas usage unique puisse coûte aussi cher.?je comprend maintenant prkoi aucun payS ne veut les acheter

    • vous avez tout a fait raison , le rafale est un des avions les plus performant au monde mais son coût est exorbitant comparé a la concurrence

  2. Pour Info
    Source: lefigaro.fr
    **********

    Mali: les jihadistes plus armés que prévu ?

    24/01/2013 | Mise à jour : 08:13
    Selon les informations du Parisien, les groupes terroristes du Nord-Mali seraient mieux armés qu’attendu. Ils possèderaient plusieurs dizaines de blindés, notamment des automitrailleuses de type BRDM-2 de fabrication russe et des chars PT-76 d’origine soviétique, des camions lance-roquettes, des mitrailleuses lourdes soudées sur des pick-up, des canons sans recul, des mortiers, des lance-roquettes portables (RPG) et une quantité industrielle d’explosifs. Les terroristes se seraient fournis ces armes lors de l’affrontement avec l’armée régulière malienne et de l’arsenal libyen abandonné à la chute de Khadafi.

  3. La france s etouffe financieremt deja a moins de 2semaines de loffensive . Ce qui minquiete est que le deploiement des troupes au sol na pas permi de tuer un seul islamiste. Sauf les exactions sauvages contre les paisible citoyens. A mon avis la guerre na meme pas commencer d abord .

  4. je suis en colère 👿 👿 😳 😳 il faut que les auteurs de ces exactions soient arreter imédiatement et la justice soit faite tres tres vite 😳

    • Du calme SALY du calme! Je crois que tu t’es trompee d’article. On parle du cout de la guerre dans cet article et non des exactions 😉 . Tu as raison d’etre en colere, mais c’est pas de cela que l’article parle. 😉

      • je savais,tout le monde entrain d’aider le MALI,il ne faut pas que on fasse de sal boulot,on doit eviter le vengeance,ne pas payer le mal par mal,

  5. On est déjà au bilan et ça ne va pas. La France n’a pas eu les soutiens qu’elle a demandé. Elle n’a reçu que des appuis limités et apparement la guerre coûte cher. Va-elle arrêter son enventure? ou simplement c’est une manière de tromper les maliens afin de leur présenter la facture de la guerre.
    Dans tous les cas, la facture ne sera pas facile à payer que ce soit par le Mali ou par la France!

  6. C’est facile de payer cette facture.
    Comme HOLLANDE est celibataire, DIONCOUNDA va l’offrir en mariage 3 belles maliennes. Du coup , SARKOZI sera très jaloux.

    Les maliennes sont belles et charmantes.

    Surtout n’oubler pas celles qui sont a KATI. Je pense meme que c’est ca que le CAPI ne veut pas aller au front.

    VIVE LES MALIENNES

  7. Dear Malian people. WE here in Europe don’t want this war. We love You. Our Gov. are deciding against citizens. We pray for You everyday. God Bless Mali and all its people. SHAME ON YOU EUROPE…. SHAME ON YOU…. the European Citizens.

  8. Dites, c’est qui qui payera au finish la note salée? Si c’est le Mali, cela demandera une hypothèque!Ce qui équivaudra à quitter la merde pour se terrer dans un anus!!

    • Je n’avais pas su qu’il y avait un article me répondant. Du coup que soient remercier tous ceux qui voudraient bien contribuer financièrement pour l’aboutissement de la cause juste.

  9. ils sont tres impresionants ces machines a harakiri des sales miserables salafistes…….je veux que la france offre ces appareils a israel pour finir avec tout les arabes car les arabes sont devenus le probleme du monde ….les fouteurs de merde …vive la france ..vive israel… 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • Mon cher tu melanges tout. Des miserables salafistes, tu te retrouves a des vive israel. Relis un peu l’article pour te situer 🙄 🙄 🙄 .

    • mon cher ignorant les sionistes disposent d’avions aussi performant (F16, F15 modernisés ) même les arabes en ont ( F16 , F 15 , typhon , mirage 2000, sukhoi 30 , mig 29smt ect.. ) !!!

      d’ailleurs la France lèche les bottes arabes pour qu’ils achètent leur rafale 😉 … une guerre arabo sionistes sera pas un pti jeu contre des salfistes en sandale comme au mali !! ca sera une mini 3éme guerre mondiale que personne ne veut

  10. Chaque marchandise a un prix mais la vie humaine n’a pas de prix. Au delà de sauver les vies des maliens et des français vivants au Mali, la France est entrain de sauver les vies de tous les français. Car une fois que ignorants s’emparèront du Mali qui leur servira de sanctuaire, il ne leur restera plus qu’à s’entraîner tranquillement pour s’attaquer à l’occident.
    La France doit tout faire pour les neutraliser.
    Vive le Mali et vive la France.

  11. le ministère des armées a admis aujourd’hui qu’au 12 éme jour de guerre pour la France ,la depense est déjà de 30 millions d’euros !!!

      • franchement tout le monde est impatient de voir votre foutu pétrole et gaz imaginaire 😆 😆

        tout les gros producteur de pétrole et gaz dans le monde sont est très jaloux de vos réserves immense qui représente 60% des reserves mondiales :mrgreen: qu’ils ont décidé de vous envoyer des terroristes pour vous ralentir :mrgreen: (version officiel de quelques maliens )

  12. Svp revoyez bien vos sources , une heure d’engagement d’un Helicoptere de combat Tigre ne peut pas faire le double du cout d’un Avion de chasse Mirage 2000 . le type d’armement utilisé par les deux engins differe et est plus onereux pour un appareil qui vole a haute altitude comme le Mirage 2000

    • les chiffres sont justes . Le Mirage 2000 estun appareil déjà ancien ,donc avec un cout d’utilisation moindre . Par contre le Tigre est hyper moderne ,c’est meme ce qui se fait de mieux actuellement comme hélicoptère ,d’ou un cout d’utilisation élevé .

Comments are closed.