Installation des Autorités intérimaires : La Communauté noire Kel-Tamasheq s’insurge contre les manœuvres tendant à confier le pouvoir transitionnel à la minorité blanche

26

Au nord du Mali, la Communauté noire Kel-Tamasheq était là depuis les 1ères heures du Mali avec 80% de noirs et 20% de peau claire. S’estimant victime d’exclusion, de marginalisation et de stéréotypes, elle se dresse et exige les mêmes droits que toutes les autres communautés. Réunie en conférence internationale, à Bamako, elle exige désormais (de l’Etat et des autres partenaires) la place qui lui revient dans la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation.

La communauté noire Kel-Tamasheq du nord, couramment appelée «Bella» a organisé sa 1ère conférence internationale qui s’est déroulée du 22 au 24 décembre 2016, à la Maison de la presse, à Bamako. Thème choisi : «La sécurité communautaires». Les délégués venus de plusieurs pays de la sous région (Niger, Mauritanie, Algérie, Maroc..) ont pris part à la  rencontre qui avait pour principal objectif d’apporter la contribution de cette communauté à la mise en œuvre de l’accord pour la paix et la réconciliation signé à Alger.

En tenant ces assises, la communauté noire Kel-Tamasheq tenait aussi à dénoncer son exclusion et certains stéréotypes. Le président de la communauté, Aboubacrine Mahamane Cissé, a dans son intervention, insisté sur la volonté des Tamasheqs noirs de ne plus se laisser considérés comme des citoyens de seconde zone. «Nous constituons une importante communauté de notre pays. Au nord, les Tamasheqs noirs représentent 80%, contre 20% de couleur blanche», a fait observer le président de la communauté noire Kel-Tamasheq. Selon lui, tout comme les autres communautés qui composent le Mali,  la sienne (la communauté des noirs Kel-Tamasheqs) mérite respect, considération par les autres communautés et surtout par l’Etat, qui lui-même, accuse le leader, semble se prêter au jeu de ceux dont le combat consiste à toujours piétiné et à marginaliser la communauté Kel-Tamasheq noirs.  Aussi, a-t-il tenu à dénoncé l’exclusion des Tamasheq noirs du processus d’Alger et, aujourd’hui, des autorités intérimaires appelées à exercer le pouvoir transitionnel au nord. «Nous avons compris que pour être respecté, être considéré comme grand et être écouté dans ce pays, il faut prendre les armes et poser des actes de banditisme», a déclaré le président Cissé. Et de poursuivre : «Notre communauté qui compte parmi les plus importantes du pays, a toujours existé, depuis la nuit des temps. Elle regorge de gens dont la bravoure est légendaire ; Nous aussi nous pouvons prendre les armes et poser des actes de banditisme jusqu’à Bamako ; mais de tout temps, nous avons opté pour la paix et travaillons pour le développement de notre pays, le Mali ; Mais nous avons compris que c’est ce choix qui nous vaut d’être exclu de tout aujourd’hui. C’est une situation que nous n’acceptons plus, nous exigeons de l’Etat, des autres communautés, des partenaires techniques le respect de notre dignité».

Au terme de leurs assises, les participants ont exigé la fin de la stigmatisation qui frappe leur communauté et demandent qu’elle bénéficie d’une juste représentation au sein de toutes les instances du processus de mise en œuvre de l’accord».  «Nous savons toutes les combines qui sont actuellement en cours pour confier la gestion du nord à la communauté blanche minoritaire; C’est une chose que nous ne pouvons accepter ; Une chose doit être claire pour tous : il n’y aura pas de paix, si la communauté noire Kel-Tamasheq reste exclue.. », a averti  son président, Aboubacrine Mahamane Cissé.

Papa Sow / maliweb.net

==================

Voici les recommandations issues de la conférence

I-Du côté de l’Etat du Mali

La conférence internationale sur la « sécurité communautaire ………» recommande à l’Etat du Mali de prendre des mesures appropriées pour mettre fin à une histoire injuste faite de marginalisation  et d’exclusion d’une composante importante de son peuple, à savoir la CNKT.

La CNKT rappelle aux autorités politiques du Mali que l’Etat malien nous appartient tous, et en tant que citoyens maliens nous sommes déterminés à défendre les valeurs de la République comme nous sommes engagés à ne plus accepter le statut de citoyen de seconde zone. La CNKT exige par conséquent qu’elle soit véritablement impliquée et proportionnellement représentée dans les instances de l’accord de paix d’Alger pour le Mali.

  • Du côté de la CNKT

 

  • La construction d’une véritable confiance en soi au niveau de la CNKT, d’abord compter sur notre propre potentiel, valoriser notre  comportement en matière de paix pour promouvoir les valeurs de la république et en faire un modèle de vouloir vivre ensemble ;
  • le développement de la scolarisation en faveur des jeunes de la CNKT ;
  • une plus grande implication des femmes dans toutes les questions de la vie en société.

 

  • Du côté des cadres et de la diaspora

La création d’un cadre de concertation  périodique sur les questions pertinentes de la communauté et du pays.

  • Des leaders communautaires

La création d’une banque de données sous forme de répertoire de tous les leaders communautaires (hommes, femmes et jeunes) sur la base des critères préalablement définis.

La promotion de valeurs d’unité et de solidarité en mettant fin aux appartenances et référence aux fractions.

V- Du côté de la communauté internationale

La conférence internationale sur la « sécurité communautaire ………» recommande aux PTF d’accompagner l’Etat malien dans sa politique de construction du pays, précisément la mise en œuvre des accords de paix d’Alger,  avec une implication équitablement inclusive de toutes les communautés concernées dont la CNKT.

PARTAGER

26 COMMENTAIRES

  1. Nous disons rappelons et insistons NOUS SOMMES DANS UNE COMPÉTITION MONDIALE ÉCONOMICO POLITICO MILITARO RELIGIEUSE OÚ TOUS LES COUPS SONT PERMIS SANS AUCUN ÉTAT D’ÂME POUR FAIRE MAL DÉTRUIRE ASSERVIR SOUMETTRE DÉPOSSÉDER L’AUTRE ET OÚ IL N’Y A PAS DE PLACE POUR LES BÊTES LES COMPLEXÉS LES COUARDS LES CUPIDES LES FAIBLES LES FAINÉANTS LES FARFELUS LES IDIOTS LES INSOUCIANTS LES LAXISTES LES MÉDIOCRES LES MENDIANTS LES NAÏFS LES PARESSEUX LES PEREUX LES PLEURNICHARDS LES RÊVEURS LES SENTIMENTAUX LES SYBARITES LES TARÉS

    Nous disons et rappelons donc aux KOLODJO Kel-Tamasheq IL LEUR REVIENT DE S’IMPOSER et cesser de se sous-estimer en se considérant comme des anciens esclaves de se considérer comme des Noirs Les autres aussi ont été aussi à un moment de leurs histoires des esclaves

    Nous leur disons et rappelons que la RACE NOIRE N’A JAMAIS EXISTÉE sur cette terre des humains ainsi que LA RACE BLANCHE N’A JAMAIS EXISTÉE sur cette terre des humains

    Nous leur disons et rappelons ces appellations RACE NOIRE ET RACE BLANCHE RENTRENT dans le cadre de cette compétition mondiale

    Nous leur disons et rappelons que
    *ceux qu’on appel dans cette compétition Noirs sont des GRIS-BRUNS ou KOLODJO en bambara et ceux qu’on appel dans cette compétition Blancs sont des ROUGES-ROSES ou WOULÉ-WOLOSSO en Bambara
    *LA CROYANCE Á UN DIEU UNIQUE ET L’EXISTANCE DU PARADIS ET DE L’ENFER EST L’ŒUVRE DU « KOLODJO » IMHOTEP QUE LES « WOULÉ WOLOSSO » TELS ABRAHAM ET CONSORTS ONT COPIÉ donc il n’existe pas de religion Abrahamique et que le « KOLODJO » MOÏSE fut à l’origine de la fin de l’esclavage d’un groupe d’esclaves sous le règne du « KOLODJO » Pharaon Ramsès II
    *LES SCIENCES LES MATHÉMATIQUES LA CHIMIE LA DÉMOCRATIE LA POLITIQUE LA PHYSIQUES l’ASTROLOGIE etc SONT LES CRÉATIONS DES « KOLODJO » QUE LES « WOULÉ WOLOSSO » ONT VOLÉ ET SE L’ONT APPROPRIÉ

  2. Que ceux qui veulent apprendre lisent ce texte, ceux qui ont deforme l’histoire se veront trahis ici.

    La Charte du Mande 1222.

    1. Les chasseurs déclarent :
    Toute vie (humaine) est une vie. Il est vrai qu’une vie apparaît à l’existence avant une autre vie, Mais une vie n’est pas plus “ancienne”, plus respectable qu’une autre vie,
    De même qu’une vie n’est pas supérieure à une autre vie.

    2. Les chasseurs déclarent :
    Toute vie étant une vie. Tout tort causé à une vie exige réparation. Par conséquent,
    Que nul ne s’en prenne gratuitement à son voisin, Que nul ne cause du tort
    à son prochain, Que nul ne martyrise son semblable.

    3. Les chasseurs déclarent :
    Que chacun veille sur son prochain. Que chacun vénère ses géniteurs. Que chacun éduque comme il se doit ses enfants, Que chacun “entretienne”, pourvoie aux besoins des membres de sa famille.

    4. Les chasseurs déclarent :
    Que chacun veille sur le pays de ses pères. Par pays ou patrie, faso, il faut entendre aussi et surtout les hommes ; Car “tout pays, toute terre qui verrait les hommes disparaître de sa surface deviendrait aussitôt nostalgique.”

    5. Les chasseurs déclarent :
    La faim n’est pas une bonne chose, l’esclavage n’est pas non plus une bonne chose ; Il n’y a pas pire calamité que ces choses-là, Dans ce bas monde. Tant que nous détiendrons le carquois et l’arc, La faim ne tuera plus personne au Manden, si d’aventure la famine venait à sévir ; La guerre ne détruira plus jamais de village pour y prélever des esclaves ; C’est dire que nul ne placera désormais le mors dans la bouche de son semblable pour aller le vendre; Personne ne sera non plus battu, a fortiori mis à mort, parce qu’il est fils d’esclave.

    6. Les chasseurs déclarent :
    L’essence de l’esclavage est éteinte ce jour, “d’un mur à l’autre”, d’une frontière à l’autre du Manden ; La razzia est bannie à compter de ce jour au Manden; les tourments nés de ces horreurs sont finis à partir de ce jour au Manden. Quelle épreuve que le tourment! Surtout lorsque l’opprimé ne dispose d’aucun recours. L’esclave ne jouit d’aucune considération, Nulle part dans le monde.

    7. Les gens d’autrefois nous disent :
    “L’homme en tant qu’individu fait d’os et de chair, de moelle et de nerfs, de peau recouverte de poils et de cheveux, se nourrit d’aliments et de boissons; mais son “âme”, son esprit vit de trois choses:
    • Voir qui il a envie de voir,
    • Dire ce qu’il a envie de dire
    • Et faire ce qu’il a envie de faire ;

    Si une seule de ces choses venait à manquer à l’âme humaine, Elle en souffrirait et s’étiolerait sûrement.” En conséquence, les chasseurs déclarent :
    • Chacun dispose désormais de sa personne,
    • Chacun est libre de ses actes,
    • Chacun dispose désormais des fruits de son travail.
    Tel est le serment du Manden a l’adresse des oreilles du monde tout entier.

    Source : CISSÉ Youssouf Tata & KAMISSOKO, Wâ, 1991. La grande geste du Mali. Vol. 2 Soundjata ou la gloire du Mali, Paris: Karthala-ARSAN.p.39

  3. !!!!KEL TAMASHEK DIGNES FILS/FILLES DU MALI ETERNEL A VOUS VOTRE TERRE MALIENNE NE VOUS COURBEZ PLUS JAMAIS NOBLES BELLA!!!!

  4. enfin!!!!
    !!!!LEVEZ VOUS ET QUE TOUTES LES FACADES TOMBENT!!!!
    !!!!!!!bravo vrais habitants du nord du MALI!!!!!
    SURTOUT NE REVENEZ PLUS JAMAIS A UNE DOMINATION QUE CE SOIT!!!!!
    TOUS SONT EGAUX A LA TERRE ET AUX DROITS.

    NE VOUS LAISSEZ PLUS JAMAIS ENDORMIR PAR LES BLABLA ABRAHAMIQUES DE SERVITUDE ET DE SUPERIORITE TRACEES PAR ;A RELIGION DES BODAW AK’BAR!!!!!

  5. ” Communauté noire tamachek “.
    Vous serez eternellement des esclaves dans ce pays.
    Observez seulement la situation des griots et les problèmes de castes au sud. Si vous croyez que ce gouvernement va vous considerez vous êtes des naïfs.
    C’est la guerre qui crea des esclaves et c’est cete guerre qui abolit l’esclavage.

    Maudit soit la personne crèvent pour ce pays.

    • Ce n’est pas lla guerre qui a mis Modibo, Moussa, ATT, Alpha, ou IBK a Koulouba mais le vote libre des maliens bleus, verts, noirs, rouges, blancs, jaunes, violets, etc. Ce n’est pas la guerre qui a cree le griottisme mais une volonte de reconnaitre le bienfait d’un grand-frere par son petit frere. Il faut apprendre de l’histoire sinon que la guerre continue.

      • @ Malidjigui.
        Contrairement à vous, j’ai un esprit cartesien.
        Sachez que votre histoire de grand frère petit ne me convainc guère.
        jusqu’à preuve du contraire les castés et les griots vivent dans une condition de sous-hommes, une apartheid qui ne dit pas son nom.
        Cette situation qui trouve son origine depuis la guerre de kirina ou un certain sondjata allié des arabes musulmans a descendu l’enfer sur la tête des vaincus en les assimilant à des sous-hommes.

        Concernant les élections au mali. cela est un autre sujet.

  6. Il n’y a pas de maliens superieeurs ou de maliens inferieurs, l’egalite entre maliens est le fondemeent de la republique du Mali, IBK a-t-il oublie cette lecon des droits de l’Homme comme stipule dans la Charte du Mande. Tu sais l’UNESCO va sur son website et tu trouveras ce text historique la-bas.

  7. tout ce qui arrive au mali est la faute des dirigeants qui laissent une minorité de voyous armés, qui ne veulent pas travailler comme tout le monde, tués et puis ils sont récompensés après: députés, maires, ministres… alors forcement, ils ne déposeront jamais les armes…

    Mais que l’armée diabolique, spécialisé aux massacres des noires, l’armée française, est au mali, le pays est totalement sous esclavage de la France…

    Le pays est coupé en 2, et ibcon organise la franceafric!!!
    Le nègre francofou est un sous-homme!!!

  8. Témedht VS Temoust

    Témedht se dit en Tamacheqh “le nombril”, terme générique qui s’entend comme ce qui fait la parenté qui “attache” des liens de fratrie;

    Temoust est la “façon d’être”, terme générique qui s’entend comme l’identitaire touareg; temoust n’u Tamacheqh est le “ciment” liant tous les touaregs de toutes couleurs et de toutes conditions.

    Les touaregs “blancs ou rouges” sont attachés à la Temoust, la “façon d’être touareg” qui exige des comportements dignes des Hommes Libres du Sahara, y compris les bellas, les anciens esclaves.

    Les bellas (un terme péjoratif songhoï) sont des descendants des esclaves “noirs” des touareg qui doivent se sentir “libres” (Idarfan, Akalouten).

    Pour ne pas se sentir touareg, les bellas émancipés et intellectuels prennent le biais “nombriliste” (Témedht) qui les rattacheraient aux “noirs maliens” au lieu de l’identitaire touaregs (Temoust) pour faire la différence, ce qui est malheureux parce que le bon plaidoyer pour les bellas n’est pas le renoncement à leur identité culturel touareg ancré dans leurs gènes mais une approche qui ne ferait pas que les bellas se “désintègrent” des touaregs pour vouloir “réintégrer” les “noirs” qui les repoussent!

    Sincèrement

    • “Les bellas”

      ne sont pas des esclaves, je suis bella!!!

      Je t’en foutrai moi des esclaves…

      quand aux touregs, une petite partie de ces gens ont la haine des africains, comme certains de leurs cousins arabo-berbères!!!

      • Je suis d’accord avec toi sur ce que tu dis “d’une petite partie” (dont je fais partie) des touaregs vis à vis des bellas, leurs anciens esclaves et c’est mon cas dont Khadija, la dernière femme esclave de feu mon père, m’avait porté dans son dos dans les années 1950 et est restée chez mon père après qu’il l’avait libérée, en 1960, avec sa progéniture de six enfants.

        Quant au racisme anti-noir des arabos-berbères, c’est plus les “gènes arabes” qui sont hyper racistes tout court, les berbères Sarrasins-Maures Almoravides (mes ancêtres maghrébins du Maroc) ne connaissent pas le racisme anti-noir ayant eu des chefs guerriers noirs d’ébène sénégalo-gambiens dans leur conquêtes de l’Europe où ils ont passé 3 siècles à gouverner l’Espagne et une partie de l’Italie.

        Sincèrement

        • Ag Azamane a menti en disant que le mot bella est Songhoy. Les Songhoy sont très positifs et généreux. . Chez eux ils acceptent tout le monde. J’ai servi 9ans à Gao et Bourem, je n’ai vu que fraternité, islam et solidarité chez les Songhoy. En 1984 sans la solidarité songhoy beaucoup de touaregs allaient mourir de faim et de maladie. Ne soyez pas ingrats.

          • Gros lard de porc Diarra;

            C’est toi le menteur vaurien qui a passé 9 ans dans les pourtours de Gao rt tu ne parles pas songhoï pour savoir que “bella” est un mot songhoï et non tamacheqh, dans laquelle langue, esclave se dit “Akli”, pluriel “Eklan” (les “possédés”, comme des animaux.

            Ag Azamane, qui parle les principales langues du Mali (bamabara, songhoï, maure et tamacheqh), après avoir passé sa carrière administrative de 34 ans qui a commencé à Gao, n’a pas menti en disant que le mot bella est Songhoy. Les Songhoy que leurs voisins touareg appellent “Ihatane” (nom non péjoratif),sont, comme tous les maliens, positifs, généreux et aussi racistes vis à vis des bambaras qui les minimisent, en les appelant, “koroboro” ou “boutikikoroboroni” .

            Comme les bambaras Diarra, les songhoï n’acceptent pas tout le monde chez eux comme les miens touareg qui ont l’hospitalité dans leurs gènes sahariens qui savent ce que c’est l’entraide. .

            fFous-moi le camp, espèce de grognard bamabara déculotté!

          • Ag Azamerde. Le porc c’est bien toi. On dit que les touaregs comme les chiens enterrent leurs cacas. Le vaurien c’est toi. Moi je suis cultivateur de père en fils. Tout le problème de ce pays c’est vous. Vouloir profiter sans fournir d’effort.

      • Laisse cet imbécile mon frère. Nous sommes tous bella songhoy, peul, bambara et autres maliens. Les femmes bella sont belles fidèles et courageuses comme les femmes malines , sarakolé et bobo.

  9. Voici un exemple parfait et sans commentaire de démocratie. Ces gens, c’est des responsables, des républicains, de vrais patriotes :
    1. La raison avant les armes,
    2. La sagesse avant la violence,
    3. Le respect de l’intégrité morale et de l’espace géographique sans mention de partition. Quels braves hommes.
    An balimaw, Allha ka awe dèmè.
    La PAIX, LA PAIX ET RIEN QUE LA PAIX !

      • Ah! Je ne le savais pas. Neamoins, merci pour l’information, bien que n’etant pas du meme avis que vous. Bonne jounee.
        Ne balima, Allah ka i deme, ka hakili gnouman di ima ni aka deme gne.
        LA PAIX, LA PAIX ET RIEN QUE LA PAIX!

        • Ce que moi, je dis est la stricte vérité:
          allah, jesus, mamadou etc … n’aodent personne!

          Ce n’est pas allah qi a construit le japon, le bresil, le canada, le rwanda, le cap vert, la russie…

          Depuis que les rabes ont mis allah dans le koufinden des nègres francofous: tout es allah, allah allah…
          Les nègres refusent de prendre leur destin en mains et construire leur pays, comme si c’est allah qui va venir construire les routs, les hôpitaux, les écoles etc…

          • Allah/Allahou/Dieu/Yahvé/Jéhova/Massinagh/Yarkoï/Bouda/Confucius/La Déesse Rama des Hindous/Kamasoutra/Zarathoustra/ a dit “Aides-toi, Dieu t’aidera”; ce qui est vrai pour les bellas qui doivent désencrasser leur crane en internalisant leur cas de libération-émancipation non achevée, seulement dans leur subconscient.

            Les touaregs ne veulent plus de bellas alors que les 35 autres ethnies du Mali maintiennent leurs “djons” dans une servilité culturelle et même matérielle.

            Sincèrement

          • espèces d’inculte minable, les touaregs ne sont aps des esclaves!!!

            Au mali, il y a pas d’esclaves espèce de connard!

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here