Intervention dans le nord : Avec ou sans le Mnla ?

48 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Alors que les préparatifs de l’intervention de la Force africaine sont en cours, le Mnla demande à participer aux côtés de la France. Ce qui semble difficile, voire impossible, vu le passé peu glorieux de ce mouvement indépendantiste pour lequel la Métropole nourrit encore des inquiétudes justifiées.

 

Bilal Ag Achérif, chef de la rébellion touarègue du MNLA,
(AFP)

Un ministre français a déclaré récemment sur les ondes de Rfi que les actions menées au Mali notamment dans le nord par la France ne visent que les groupes islamistes et non les mouvements d’origine malienne. Bien qu’Ansar Eddine d’Iyad Ag Ghaly soit un mouvement d’origine malienne de surcroit touareg, on aura compris que cet officiel fait référence au Mnla (Mouvement national de libération de l’Azawad), un groupuscule sécessionniste protégé par la France depuis sa création. Cette déclaration officielle du ministre français fait écho aux élucubrations du député déserteur Ibrahim Ag Mohamed Assaleh qui demande à la communauté internationale de ne pas faire l’amalgame entre son mouvement et les groupes islamistes évoluant dans le nord malien. A ses dires, le Mnla était déjà en guerre avec Aqmi, Mujao et Ansar Eddine, bien avant l’intervention de la France et, éventuellement, de la force internationale. Aussi, demande-t-il encore à participer à l’intervention en cours, aux côtés, non pas de la force africaine, mais de la France.

Ce pouilleux qui erre de capitales africaines en capitales européennes oublie un certain nombre de choses. D’abord, c’est son mouvement qui a requis l’aide des islamistes et terroristes pour déclencher sa rébellion indépendantiste le 17 janvier 2012. Il a longtemps combattu les forces armées et de sécurité maliennes, gagnant plusieurs positions grâce aux islamistes. C’est encore à l’aide de ces terroristes qu’il a pu occuper le nord, principalement la région de Gao. Faut-il aussi rappeler à ce pouilleux que son mouvement avait pratiquement accepté l’imposition de la charia dans son utopique Etat indépendant de l’Azawad, et qu’il n’a dû reculer que sous la pression de ses partenaires étrangers et, surtout, du lobby touareg dans le monde. Cette reculade va créer la tension au cours de laquelle le Mnla sera chassé de Gao par son partenaire Mujao puis de tout le nord (Ménaka, léré, Niafunké, etc.). Bien que composé essentiellement de Touaregs ayant des liens de parenté très étroits avec Iyad Ag Ghaly et ses hommes, le Mnla ne sera pourtant pas défendu par Ansar Eddine. Ces liens de parenté, on les retrouve notamment entre Iyad Ag Ghaly, Bilal Ag Acherif et Alghabass Ag Intallah. Difficile donc de ne pas faire d’amalgame entre un groupe terroriste et jihadiste comme Ansar Eddine et le Mnla d’Ibrahim Ag Mohamed Assaleh.

Ce dernier demande également à participer à l’intervention aux côtés de la France or il est de notoriété publique que le Mnla n’existe plus que par la tête. Il a perdu les bras (ses combattants qui ont rejoint Ansar Eddine et consorts), les jambes (l’essentiel de sa logistique confisquée par le Mujao) et le tronc (son territoire). Mais c’est une tête qui a la langue bien pendue, qui ne perd jamais une occupation de se rappeler au souvenir de la communauté internationale, de se mettre en avant. Les indépendantistes ont tout perdu et sont contraints d’aller ça et là comme des chiens errants. En réalité, si le Mnla veut participer à cette intervention aux côtés de la France, c’est pour pouvoir se redorer le blason. Ce n’est un secret pour personne que ce mouvement rêve toujours d’indépendance même s’il a changé de sémantique. Une participation lui permettrait de se réapprovisionner en équipements et armements.

Mais ce pouilleux oublie également que, même s’il a été élu député par les populations de Bourem, celles-ci et toutes les autres du nord en général ne veulent plus sentir les indépendantistes. Si les populations du nord avaient à choisir entre le Mnla et le Mujao, elles choisiraient sans hésiter les islamistes. Si ceux-ci n’ont fait que vouloir appliquer la charia, la loi islamique, en coupant des mains et des pieds, en lapidant et fouettant, les éléments du Mnla se sont illustrés par les pires atrocités, et, ce, sans foi. C’est, en effet sans foi ni loi, que les hommes de Bilal Ag Acherif se sont livrés à des actes de vols, viols, assassinats, pillages, saccages. Eux qui accusent le pouvoir central de n’avoir rien fait se sont immédiatement, dès la prise de Gao, distingués par la destruction de tous les efforts de développement consentis par l’Etat et les partenaires techniques et financiers. Ils ont ainsi saccagé des centres de santé et cassé des écoles.

Les populations ne sont pas les seules à nourrir de sérieux griefs contre le Mnla, il y a également les forces armées et de sécurité qu’ils ont déserté avec armes et bagages avant de massacrer, contre l’esprit de toutes les conventions internationales, des militaires.

Toutefois, ce ministre français et le député ont raison en parlant d’amalgame. En effet, il serait regrettable et même tragique de confondre le Mnla et Ansar Eddine aux communautés touarègues. Les éléments de ces deux mouvements ne sont qu’une infime partie de ces communautés qui ne les soutiennent pas non plus. Pour preuves, les camps de réfugiés à l’extérieur sont occupés essentiellement par les ressortissants des communautés nomades qui se sont désolidarisés dès le début de la folie meurtrière du Mnla et d’Ansar Eddine. Aujourd’hui, ce sont eux qui souffrent le plus de la situation du nord. Autre preuve: le colonel Alladji Gamou, pourtant ancien rebelle, mais bien intégré dans l’armée malienne, n’a jamais suivi le mouvement des indépendantistes et des jihadistes, malgré les avantages qu’on lui a fait miroiter. Il est resté loyal et légaliste, et participera très certainement, comme fer de lance, à l’intervention tout comme ses cinq cents hommes, majoritairement des Touaregs. Le ministre français peut donc se rassurer, les Maliens savent faire le tri de la bonne graine de l’ivraie.

Cheick Tandina

 

Le MNLA se dit prêt à se battre contre les djihadistes :

Une offre empoisonnée

 Le Mnla s’est dit, lundi, prêt à aider la France dans ses opérations menées au Mali. Un soutien annoncé par l’un de ses responsables. Faut-il faire confiance à ce mouvement touarègue qui, il y a 10 jours seulement était le porte-parole des islamistes ? 

Il ne faut pas profiter de la situation actuelle pour se muer en amis. Le Mnla a aidé les islamo-terroristes à s’installer au Mali pour y semer la terreur. Tous les maux dont souffrent les Maliens aujourd’hui sont imputables en grande partie au Mouvement national de Libération de l’Azawad (Mnla). Ce mouvement sécessionniste qui a ouvert les hostilités, il y a presqu’un an, en attaquant le 17 février 2012 les bases de l’armée malienne dans la localité de Ménaka, doit savoir que la récréation est maintenant terminée. Le monde entier sait maintenant que son positionnement et sa stratégie restent difficiles à saisir. Se sont associés à lui dans cette lutte contre l’armée nationale, Ansar dine, Aqmi, Mujao et  Boko haram. La suite est bien connue.

Ce que le Mnla ne semble pas avoir analysé, c’est qu’il n’y a pas de différence entre lui, Ansar dine, Mujao et les autres groupuscules terroristes. Ils sont tous pareils, des gens sans foi ni loi. Ce sont tous des hordes. Et tout le monde sait que le Mnla est père et pair d’Ansar dine. Tous les deux sont les progénitures d’Iyad Ag Ghaly. Rappelons-nous bien, c’est le Mnla qui demandait l’indépendance de l’Azawad et n’affichait aucune prétention islamiste. De son côté, les islamistes se disaient n’avoir aucune prétention indépendantiste, mais voulaient un Etat islamique. C’était pour tenter de nous faire croire qu’ils sont deux mouvements différents. Et les derniers développements ont montré les vraies motivations d’Iyad: un Etat islamique au Nord du Mali.

La France de Hollande n’est pas celle de Sarkozy. Cette France ne se laissera pas rouler dans la farine de ces apatrides fanatiques car elle ne veut aucunement devenir ridicule aux yeux du monde entier.

Le Mnla est une imposture. Il ne représente aucunement le peuple touareg. Le colonel Gamou et tant d’autres touaregs qui se battent dans les rangs de l’Armée malienne, ne sont-ils pas des Touaregs ?

Si le Mnla était aussi courageux qu’il le prétend, s’il maitrisait sur le plan cartographique le terrain, il n’aurait pas été chassé et dépossédé par ses partenaires des zones qu’il avait envahies. Qu’il laisse la Communauté internationale et les vrais Maliens, qui sont restés fidèles à la patrie, bouter hors du pays les ennemis communs. Pour l’heure, personne n’a besoin de l’aide d’une bande de traitres usée, qui ne sait pas ce qu’elle veut réellement. L’offre empoisonnée, que le Mnla se le garde pour le jour où il sera devant la cour pénale  international pour répondre des exactions commises, à Aguelhok par exemple.

Rokia Diabaté

SOURCE:  du   17 jan 2013.    

48 Réactions à Intervention dans le nord : Avec ou sans le Mnla ?

  1. soribd3

    La France n’est pas le Mali. Elle ne veut pas des traîtres dans son rang. Si elle accepte le mnla dans son rang, ça ne sera ni plus ni moins que de vendre ses militaires. Car mnla donnera la position des français à ses complices terroristes. C’est malheureusement l’erreur que le Mali est entrain de payer aujourd’hui.
    Il ne faut jamais faire confiance à quelqu’un qui ne respecte pas ses paroles données.
    La seule condition d’accepter leur aide, c’est de les prendre comme boucliers humains.

  2. binkx

    Si jamais les malien on accepter ces BATAR MNLA de combatre avec celà veut dire nos soldats n’ont pas de WALAYE bilaye comme ils ont venue dans le monde si non ……. sa ne vaut pas la p1ne ces BATAR ne chez les touaregs.Apres avoir tué nos certains soldat.Mais je previens l’armé si jamais vous acceptent leurs demande faut penser aussi les conséquences après

  3. Anti-MNLA

    ON PRÉFÈRE UN MALI EN MILLE MORCEAUX ET OCCUPER PAR DES MARTIENS PLUTOT QUE  »L’AIDE » DU MNLA. :!:

  4. la paix

    MNLA,on vous emmerde ,traitres de merde,vous ne serez ds ce combat dont vous avez ete l’element declencheur,maudit sois MNLA.partz en enfer :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted: :twisted:

  5. Iliaque

    Quand les USA se disent choqués de voir des Soldats qu’ils ont formés contre le Terrorisme se joindre aux Terroristes,Quand Tous les Observateurs avisés voient les combattants faisant le Nomadisme ancestral entre les differents Groupes Terroristes ( AQMI, Ansardine,MUJAO ) et MNLA,D’autres en Europe continuent de Penser qu’il (MNLA) est fiable parcequ’il ce mot a la guele: »independance » et qu’il n’a pas de connexion avec les autres.
    Le Plus ennervant dans le comportement du MNLA est leur Insouciance pour le sort de la Communauté Touareg non concerné par leur mouvement et qui paye pr leur connerie!

  6. amicale

    Cet article est à recommander à un auditeur de RFI dans appels sur l’actu de JUAN GOMEZ ce matin (rediff ce soir 19h 10 1ère partie). Certains qui peuvent donner l’info juste qui forme, s’amusent à faire économie de la vérité pour ménager le MNLA; je comprend les propos du ministre qui peuvent être politiques. IL FAUT SE MEFIER DE CE MNLA EN PLEIN DESARROI.
    C’EST BIEN LE MALI QUI A BESOIN D’AIDE EN PREMIER.

  7. MALIDJE

    ARZAHANAQUE MNLA
    ARZAHANAQUE ENSARDINE
    ARZAHANAQUE TOUAREGS
    ARZAHANAQUE BLAISE COMPAORE
    ARZAHANAQUE BILAL AG ACHERIF
    ARZAHANAQUE MOUSSA AG ASSARID LE GUIDE TERORISTE
    ARZAHANAQUE MOUSSA ATTAHER
    ARZAHANAQUE…