Intervention française au Mali : Les trois objectifs de François Hollande

4 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Depuis Dubaï, le président français François Hollande a affirmé hier que l’intervention militaire française au Mali avait trois objectifs: « arrêter l’agression » des islamistes, sécuriser Bamako et préserver l’intégrité territoriale du pays.

François Hollande

« Nous avons trois buts dans notre intervention qui s’effectue dans le cadre de la légalité internationale », a-t-il dit lors d’une conférence de presse: « arrêter l’agression terroriste », « sécuriser Bamako où nous avons plusieurs milliers de ressortissants, et permettre au Mali de recouvrer son intégrité territoriale ». Il est utile de rappeler que l’intervention de l’armée française au Nord du Mali dans le cadre de l’opération serval est une demande du Président de la République malienne, le Pr. Dioncounda TRAORE alors que Konna était sous contrôle des islamistes armées.

L’armée française a mené dans la nuit des frappes aériennes sur la localité de Diabali (ouest du Mali) dans laquelle étaient entrés les islamistes lundi, a appris l’AFP mardi de source sécuritaire malienne.
Des avions (français) ont mené cette nuit des frappes sur la zone de Diabali: au moins cinq islamistes ont été tués et plusieurs blessés, a indiqué cette source. Un habitant d’une localité voisine située à une vingtaine de kilomètres a déclaré à l’AFP avoir vu des islamistes armés en fuite après ces frappes, dont plusieurs sont morts dans l’accident d’un véhicule.
Une source de sécurité régionale a de son côté affirmé que des combattants jihadistes se trouvaient toujours dans la zone de Diabali et que plusieurs d’entre eux y avaient pris en otage un élu régional et sa famille à leur domicile.

Toutefois, selon cette source, les islamistes seront rapidement obligés de lâcher prise et de fuir eux aussi la zone, située à proximité de la frontière avec la Mauritanie où l’armée de ce pays a renforcé ses patrouilles.
Les islamistes armés liés à Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), avaient pris la petite localité de Diabali, à 400 km au nord de Bamako, lundi après des combats avec l’armée malienne. L’attaque sur cette commune était dirigée par Abou Zeid, un des chefs Aqmi, selon une source de sécurité régionale. Depuis le début des raids aériens de la France vendredi au nom de la lutte contre le terrorisme, les islamistes armés ont déserté les grandes villes du nord du pays qu’ils occupaient depuis neuf mois.
D’après un responsable d’Ansar Dine (Défenseurs de l’islam), un des groupes armés qui occupaient le Nord, il s’agit d’un repli stratégique.

Intime conviction
Opération Serval, la geste de Dioncounda

Insulté, frappé, et honni par une race d’hommes politiques, le Président de la République, le Pr. Dioncounda TRAORE se relève. Non pas pour se venger. Mais plutôt pour sauver le Mali d’une tragédie planifiée par les Rebelles du Nord et matérialisée par ceux du Sud. IBK, Younous H. Dicko, Oumar Mariko. Il ignore ses pourfendeurs tapis dans l’ombre, parce que les positions de l’armée malienne étaient attaquées par les djihadistes à Konna. Il garde son sans froid parce que le bateau Mali chavirait. L’ultime solution à portée de main restait l’intervention de forces étrangères. Très rapidement, il sollicite et acquiert en quelques minutes l’intervention de la France. Merci Dioncounda pour cet exploit inédit ! Merci François Hollande pour le retour de l’ascenseur. Et grand merci à l’armée malienne pour avoir accepté enfin de collaborer avec les forces étrangères.
Il n’y a pas d’explications plausibles à cette volonté du Président Dioncounda et de l’armée nationale que la défense de la patrie. Merci Monsieur le Président pour avoir sonné la mobilisation générale autour de l’armée nationale. En merci Hollande pour l’opération serval.
Le Maliens-les vrais dis-je,  dans leurs intimes convictions, soutiennent et saluent la bravoure du Président de la République par Intérim. Tous acceptent sans pressions, de se mettre à la disposition de la Patrie. Pour qu’enfin, le Mali retrouve son unité et sa quiétude d’antan. Les vrais Maliens disais-je acceptent l’état d’urgence parce que ce pays a été construit au prix du sang de nos ancêtres.
L’armée est plus que jamais déterminée à combattre parce que la défense de la  patrie est un devoir de génération. C’est parce que tous, nous aimons notre patrie et que nous sommes décidés à la libérer de l’invasion djihadiste que nous saluons la geste du Président de la République.
C’est parce que tous nous aimons notre patrie et que nous sommes décidés à la libérer de l’invasion djihadiste que nous soutenons moralement et matériellement notre armée.
C’est enfin parce que tous nous aimons notre patrie et que nous sommes décidés à la libérer de l’invasion djihadiste que nous remercions la France et son Président pour les frappes aériennes. Courage et bénédictions aux autres partenaires qui combattent aux côtés de l’armée malienne.
Toi armée nationale, tu as notre soutien sans ambigüité.
Bats-toi, parce que tu préfère la mort à la honte !
Bats-toi parce que chaque Malien se considère désormais comme soldat en réserve.
Bats-toi parce que le Mali doit vaincre et vaincra.
Merci, Pr. Doncounda pour avoir décidé enfin de libérer le Mali.
Un Mali Un et Indivisible!
Boubacar KANTE

SOURCE:  du   16 jan 2013.    

4 Réactions à Intervention française au Mali : Les trois objectifs de François Hollande

  1. Le PR D. Traore est un malien apres tout ce qui lui arrive et qu’il a accepte .
    Ce n’est pas un fait du hasard qu’il est la au sommet de l’etat aujourd’huit , chers maliens vous connaissez la reponse ? oui certains le savent , qui sont certes intelligent , mais en faite qu’est que c’est la reponse ,vous me saisissez a present mes chers compatriotes , certainement OUI , parceque ce pays MALIBA est un pays BENIT par le bon DIEU , seulement un pays BENIT avec en sa tete un homme aussi BENIT qu’on appelle BARAKA .
    Saurait ete un autre individue qui certes ne sais meme pas parler a forces de reflechir , qui certes avec d’autres ambitions que de servir son pays , ou de servir suivant des interets SORDIDES , ou encores un apatrides avec des interets ELECTORALISTS , le grand mali serait aujourd’huit sous l’emprise jihadists.
    Encore merci a la france , merci au president malien et encore sans oublier ce soldat , le lieutenant BOITIEUX etait un militaire digne de nom paix a son ame avec tous c

  2. faso den gnouma

    BRAVO FRANCOIS HOLLAND MERCI UNE FOI ENCORE SI TOUT LES AUTRES PRESI PEUVE REAGIR COME TOI LE MONDE SERAIS BELLE ET BIEN A VIVRES QUE LE BON DIEU TE DONNE PLUS DE BON UNITTIATIVE A AIDE LE MALI BRAVO 1000 FOIS