Intox, désinformation : autres armes des apatrides

5
0

Les ennemis de notre pays, en plus du système de harcèlement des objectifs militaires et des exactions contre les civils, utilisent l’intox et la désinformation pour semer le doute, la confusion et l’amalgame au sein de la population. L’objectif visé est de décrédibiliser l’Etat et de désintégrer le tissu social, base de notre unité nationale.

 

Les récents évènements à caractère d’émeutes à Kati, à Bamako et dans plusieurs autres capitales régionales, sont le résultat d’une intoxication ourdie et planifiée par les bandits armés et de leurs acolytes. Aujourd’hui, toutes les informations faisant état de la situation au Nord doivent être considérées avec discernement pour éviter de tomber dans le piège des bandits armés qui veulent généraliser la psychose dans les esprits tant au Nord qu’au Sud du pays.

Après les attaques commises en plusieurs parties du territoire contre les populations civiles et les objectifs militaires notamment les crimes commis à Tessalit, Ag El Hock, Ménaka et Nianfunké, beaucoup de fausses informations circulent et les commentaires personnalisés y vont bon train. La plus célèbre de ces intox est le prétendu « appel du Président ATT à un chef rebelle ». Un pire montage qui a failli mettre de l’huile sur le feu. Sans être vérifié, cette intox a provoqué un véritable sentiment de haine à l’endroit des plus hautes autorités avec les évènements qui s’en sont suivis.

La même arme est en train d’être utilisée par les ennemis au Nord pour créer un sentiment de racisme au sein des populations noires et blanches. Dans les localités où l’armée a fait un retrait stratégique (Léré, Ménaka, Hamderboukane), les rumeurs les plus folles circulent. « Ici on dit que si l’armée revient c’est pour tuer tous ceux qui sont blancs », nous a confié une source à Hamderboukane.

Les NTIC, un dangereux outil utilisé par les bandits armés !

Partout où ils passent, les aventuriers traîtres véhiculent des messages qui appellent les peaux blanches à fuir. Des conspirations mises en route pour justement porter atteinte à l’unité nationale du pays.

C’est une bataille sur deux fronts que les apatrides ont engagé contre le Mali. Le harcèlement sur le terrain et la guerre médiatique. Tous les canaux de communication sont exploités par les bandes armées pour décrédibiliser l’Etat et créer un sentiment de haine des uns envers les autres. Des messages audio en passant par les images postées sur facebook, loin de la réalité, pour atteindre le moral des troupes et des populations. C’est justement ce piège des bandits armés qu’il faut éviter pour ne pas faire l’amalgame qui fera certainement leur jeu.  Mais la population doit faire beaucoup attention avec des images qui sont sur les sites. Avec l’évolution de la technologie, il est très facile de déstabiliser toute une nation à travers des retouches d’images. Pour preuve, au cours de la révolution libyenne, des images de l’Irak ont été mises à contribution pour pouvoir choquer tous ceux qui soutenaient Kadhafi.

Il appartient maintenant à l’opinion de faire la différence entre le vrai et l’ivraie.

Daouda T. Konaté et Drissa Togola

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
bamanan22<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 2</span>
Membre
bamanan22 2
4 années 7 mois plus tôt

Il y’a pas de geurre propre, étant donné que les bandits armés nous l’imposent alors faisons la. Cette situation est assez facile à gerer car les popualtions du Nord se réfugient dans les pays voisins ce qui est normal en pareil circonstance.

Il reste juste à maitriser quelques points d’eau et puits et ensuite detruire ou empoisonner les autres afins d’obliger ces bandits à se decouvrir ou mourir de soif. Cette technique à montré ces preuves pendant la 2eme guerre mondiale par les alliés contre les troupes d’Hittler dans le desert Egyptien et Lybien et est enseignée dans toutes les ecoles de guerre.
Dans la guerre du desert qui maitrise l’eau gagne la guerre!!!!!!

Vive le Mali libre et Uni!!!!!!!!!.

djraminadjrara<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 204</span>
Membre
djraminadjrara 204
4 années 7 mois plus tôt

1)Nous disions et nous l’avions toujours dit que l’exécutif malien sous la demande du législatif devait rapidement déclarer l’état d’urgence dans toute la zone Nord y compris la zone du Ouagadou et d’y envoyer l’armée pour ratisser toute la zone en vue d’arrêter tout suspect de faire passer de vie à trépas ceux parmi les déserteurs lâches de l’armée libyenne ou ceux parmi les touaregs maliens venus de Libye ou ceux des maliens vivants au Nord qui auraient des velléités rebelles ou indépendantistes ou ceux parmi les islamistes vivants dans le Ouagadou qui refuseraient de quitter le Mali Nous disions que l’armée pouvait se faire aider par le mouvement patriotique d’auto-défense « le GANDAKOYE » qui a 1bonne connaissance de la zone Nous disons que des mandats d’arrêt internationaux ou appels doivent être également lancé à l’encontre de toutes les personnes qui soutiennent ou soutiendront ces dites velléités aux fins de les mettre hors d’état de nuire

djraminadjrara<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 204</span>
Membre
djraminadjrara 204
4 années 7 mois plus tôt

2)Nous disons quelle est cette armée où 1soldat ou 1officier peut déserter rejoindre l’armée ennemie et après revenir reprendre sa place sans aucune sanction Nous disons qu’il est temps que cette inconscience ce laxisme ce favoritisme cesse au nom de la rigueur et de la responsabilité Comment 1armée responsable peut elle garder en son sein ses pires ennemies soit disant au nom de la paix Nous demandons aux vrais soldats de ne plus accepter ce état de fait Nous disons que l’ennemie doit être toujours mis hors d’état de nuire par tout les moyens Nous disons également que tout déserteur allant rejoindre l’armée ennemie doit être traduit devant la cours martial et condamné à la peine capital ou la peine à perpétuité et il est inhumain et irresponsable d’envoyer des soldats se battre sans moyens conséquents Nous disons que les responsables de cela doivent passer devant la justice à la demande des parents des soldats

djraminadjrara<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 204</span>
Membre
djraminadjrara 204
4 années 7 mois plus tôt

3)Nous disons qu’il est temps que l’exécutif et le législatif maliens cessent d’être pris en otages par ces « Touaregs paresseux sans foi ni loi » au nom du développement de leur région Nous disons que le développement des autres régions est le fait du dynamisme du labeur au travail de leurs populations et aussi grâce à l’argent des émigrés issus de ces zones car le Mali est classé parmi les pays les +pauvres de ce monde Nous disons qu’il est temps pour ces « Touaregs paresseux » d’utiliser l’argent destiné à l’achat des armes l’argent issu de leur émigration à créer des projets régénérateurs de revenues dans leur zone et de se mettre au travail Nous disons que les armes n’apportent que faim misère maladie mort hyper retard dans leur région Nous disons que c’est triste déshonorant paresseux et ignoble d’attendre toujours l’aide d’autrui des autres

djraminadjrara<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 204</span>
Membre
djraminadjrara 204
4 années 7 mois plus tôt

4)Nous disons encore 1fois que l’exécutif et le législatif maliens doivent mettre de côté leurs intérêts politiques personnels familiaux égoïstes et primaires aux fins de résoudre 1fois pour toute ce problème des rebelles touaregs et les Suppôts de Satan d’Aqmi car aucun exécutif et législatif étrangers ne viendront faire ce travail à leur place Nous disons que le temps des dialogues est dépassé il faut opter pour la solution finale Nous disons que s’ils en sont incapables ils doivent démissionner selon la déontologie démocratique Nous disons au cas ils refusaient de démissionner sans résoudre ce problème avant les futures élections présidentielles nous demandons au peuple malien de sanctionner tous les membres de l’exécutif (gouvernement) et du législatif (assemblée nationale) qui seront candidats en ne les votant pas

wpDiscuz