Kidal, environnement : LA MINUSMA s’assure que les pratiques de ses contingents sont en adéquation avec les lois maliennes

0

Kidal, environnement : LA MINUSMA s’assure que les pratiques de ses contingents sont en adéquation avec les lois maliennesL’Unité « environnement et culture » de la MINUSMA s’est rendue dans le camp de la Mission à Kidal du 21 au 25 juillet pour sensibiliser les contingents et autres entités sur place à la politique environnementale en vigueur au sein des Départements de maintien de la paix (DOMP) et de l’appui aux missions (DAM), et s’assurer que les pratiques des éléments de la Mission étaient en adéquation avec les lois maliennes sur l’environnement.

Cette dimension de préservation de l’environnement par les Missions des Nations Unies déployées sur le terrain est d’ailleurs inscrite dans la Résolution 2164 (2014) du Conseil de sécurité qui « prie le Secrétaire général d’étudier les effets sur l’environnement des activités menées par la MINUSMA en exécution des tâches qui lui sont confiées et, à ce sujet, engage la MINUSMA à maitriser ces effets ».
Ces visites de l’Unité « environnement et culture » de la MINUSMA sur tous les sites qu’occupe la Mission sur le territoire malien sont destinées à observer la conformité des sites, proposer des actions correctives si besoin et conseiller les contingents en ce qui concerne la minimisation de l’impact de leurs actions sur l’environnement local, souvent difficile. Ces actions aideront à finaliser le Plan d’actions environnementales que la MINUSMA doit développer dans le cadre de sa gestion environnementale globale.

Au cours de leur visite, les membres de l’Unité « environnement et culture » ont pu rencontrer et discuter avec l’ensemble des contingents militaires (bangladeshi, cambodgien, guinéen, sénégalais et tchadien) et les unités constituées de police (togolaise et sénégalaise) qui opèrent dans Kidal et sa région. Ils ont profité de leur présence pour faire passer des messages de sensibilisation sur la bonne gestion de l’eau qui est une denrée extrêmement rare dans cette partie du pays, la collecte des bouteilles en plastique, la gestion des déchets, l’utilisation d’énergies propres et l’abandon de l’usage du bois de chauffe, et les techniques de stockage et de gestion des produits dangereux (gaz, carburant, etc.).
(Source : MINUSMA)

PARTAGER