La France a mené une série de raids sur les islamistes au Mali

33
Des militaires maliens dans la région de Mopti, le 24 novembre 2012. | AP

Le ministre français de la défense, Jean-Yves Le Drian, a annoncé samedi 12 janvier, que des unités françaises ont été déployées à Bamako, capitale du Mali.”Ordre a été donné de déployer de premières unités françaises à Bamako dès hier [vendredi] soir pour contribuer à la protection de Bamako et pour assurer la sécurité de nos ressortissants. Leur renforcement est en cours, et le dispositif devrait rapidement comporter plusieurs compagnies. Ce sont donc quelques centaines de soldats français qui sont engagés”, a dit le ministre.

Des témoins joints samedi ont affirmé avoir vu “des dizaines de corps”d’islamistes après les affrontements entre les djihadistes et l’armée, qui en a finalement pris le contrôle.

Le ministre a confirmé qu’un soldat français avait été mortellement blessé lors d’un raid d’hélicoptères “contre une colonne terroriste” se dirigeant vers deux villes de la partie sud du Mali, Mopti et Sévaré, après la prise de Konna vendredi. Dessources américaines indiquaient, vendredi, qu’un hélicoptère de combat français auraient été abattu dans les combats.

Ce raid a été mené “vers 16 heures” et “en appui de l’armée malienne a permis la destruction de plusieurs unités” terroristes et “stoppé leur progression”, a affirmé M. Le Drian indiquant que “dans ce combat intense, l’un de nos pilotes (…) a été mortellement bless锓Il s’agit du lieutenant Damien Boiteux du 4e régiment d’hélicoptères de combat (RHC) de Pau qui a été évacué de la structure médicale la plus proche avant de succomber à ses blessures”, a précisé le ministre en rendant hommage à sa mémoire. Selon le ministère de la défense, il a été tué par un tir d’arme légère d’un combattant islamiste alors qu’il se trouvait dans un hélicoptère Gazelle. Le premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a exprimé sa “grande émotion” après la mort du lieutenant français et salué “le courage sans faille” des militaires français engagés aux côtés des forces armées maliennes.

Le président de la République François Hollande a fait part dans un comuniqué de“sa vive émotion” et adressé à la famille du pilote et à ses proches “ses sincères condoléances”“Son action a contribué à arrêter l’avancée des forces terrestres vers Mopti et restera dans nos mémoires”, a-t-il dit. M. Hollande a aussi salué “le courage et le dévouement de nos soldats engagés aux côtés des forces maliennes contre les mouvements terroristes”. Le président a décidé samedi d’annuler son déplacement à Marseille en raison de la situation au Mali sur laquelle un conseil de défense a été convoqué à 15 heures à l’Elysée.

M. Hollande a également eu dans la matinée un nouveau contact téléphonique avec le président de la Cédéao, Alassane Ouattara, qui lui a confirmé que les moyens de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest seraient mobilisés dans les meilleurs délais pour intervenir au Mali. M. Ouattara a aussi remercié le chef de l’Etat pour l’engagement militaire de la France au Mali. Enfin, indique l’Elysée, le président du Niger Mahamadou Issoufou a appelé M. Hollande pour lui confirmer l’engagement prochain de ses troupes.

L’opération française a été baptisée “Serval”, du nom d’un petit félin du désert, a indiqué l’amiral Edouard Guillaud, chef d’état-major des Armées. Il a précisé qu’il y avait un commandement au “niveau tactique”, basé au Mali, et un commandement“stratégique, à Paris, aux côtés du ministre de la défense et du président de la République”“C’est une opération française”, a-t-il précisé, interrogé sur la présence de militaires allemands.

Jean-Marc Ayrault a souligné samedi la nécessité de l’intervention de l’armée française au Mali “pour stopper la menace terroriste”, rappelant qu’il informerait le Parlement conformément à la Constitution et recevrait lundi les présidents de l’Assemblée et du Sénat. Dans une courte allocution télévisée depuis Matignon, le premier ministre a expliqué, au lendemain du feu vert donné par François Hollande à cette intervention, que la France souhaitait ainsi “contribuer à stopper la menace terroriste, qui menace non seulement le Mali et l’Afrique, mais qui menace aussi la France et l’Europe”“Dans le cadre de la Constitution, l’article 35 conduit le gouvernement à informer dans les trois jours le Parlement dans ce type d’intervention”, a ajouté le chef du gouvernement.

  • AUCUN LIEN ENTRE L’INTERVENTION AU MALI ET EN SOMALIE

L’intervention militaire française au Mali et l’opération menée en Somalie, qui se serait soldée par la mort de l’otage français Denis Allex, étaient “totalement déconnectées”, a assuré le ministre.
L’intervention en Somalie “aurait pu avoir lieu plus tôt, elle avait été même envisagée plus tôt, et les conditions géographiques, techniques, météorologiques n’étaient pas réunies”, a expliqué le ministre. Selon lui, “il n’y a donc pas de lien, d’autant plus que l’intervention française au Mali n’était pas, comme vous le savez, programmée”.

Le président malien par intérim Dioncounda Traoré a remercié samedi François Hollande pour l’intervention militaire de la France au Mali et faire un “point sur les opérations”, a indiqué l’Elysée.
M. Traoré a appelé samedi matin le président Hollande pour “le remercier” et ils ont fait “un point sur les opérations militaires” au Mali, a indiqué la présidence de la République. Le président malien a reporté sa visite à Paris prévue initialement mercredi, a-t-on aussi indiqué.

  • DEMANDE DE DÉPLOIEMENT RAPIDE DE LA FORCE INTERNATIONALE

La France a demandé, vendredi, dans une lettre au Conseil de sécurité“d’accélérer la mise en œuvre de la résolution 2085” qui autorise notamment le déploiement d’une force internationale au Mali (Force internationale de soutien au Mali – Misma). Dans cette lettre, Paris “informe” aussi le Conseil que “les forces armées françaises ont apporté, en réponse à la demande [malienne] et en concertation avec nos partenaires, notamment dans la région, leur soutien aux unités maliennes pour lutter contre des éléments terroristes”. Cette opération“durera le temps nécessaire”, ajoute le texte.

Dans sa lettre à son homologue pakistanais Masood Khan, qui préside le Conseil en janvier, l’ambassadeur français Gérard Araud indique “saisir cette occasion pour souligner que l’évolution de la situation justifie d’accélérer la mise en oeuvre de la résolution 2085 pour une solution à la crise malienne dans toutes ses dimensions, politique comme militaire”. La lettre souligne que l’opération militaire française “s’incrit dans le cadre de la légalité internationale et durera le temps nécessaire”.

Selon des diplomates, l’intervention française se fonde en particulier sur l’article 51 de la Charte de l’ONU, qui prévoit un “droit naturel de légitime défense, individuelle ou collective, dans le cas où un membre des Nations Unies est l’objet d’une agression armée”. La France n’est pas tenue dans ce cadre d’obtenir une autorisation du Conseil mais l’en informe.

“On nous impose la guerre (…)”, le Mali portera “une riposte cinglante et massive”à ses “ennemis”, a promis vendredi soir dans un message à la Nation le président par intérim Dioncounda Traoré.“La situation sur le front est globalement sous contrôle. Courageusement, nos forces armées, les fils de ce pays font face à la situation”, a assuré M. Traoré, qui a “sonné la mobilisation générale autour de la grande armée malienne”.

Le chef des opérations militaires malien, le colonel Oumar Dao, a affirmé, vendredi, que des soldats français, sénégalais et nigérians étaient en appui dans la ville de Sévaré. “D’autres pays amis se sont déjà manifestés et nous les attendons”, a ajouté le colonel Dao sans donner de détails. Dans la soirée, les pays d’Afrique de l’Ouest ont officiellement autorisé l’envoi immédiat de troupes. Le président en exercice de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), la président ivoirien Alassane Ouattara, a “décidé d’autoriserl’envoi immédiat des troupes sur le terrain dans le cadre de la MISMA (Force internationale de soutien au Mali)”. La nature exacte du soutien français et ouest-africain reste encore inconnue.

Les Etats-Unis envisagent d’aider la France dans son engagement militaire au Mali contre des islamistes, grâce à un appui “logistique” et des drones de surveillance. | AFP
  • L’APPUI DE WASHINGTON

La Maison Blanche a affirmé vendredi qu’elle partageait les objectifs de la France au Mali. “Nous avons pris note du fait que le gouvernement malien avait demandé de l’aide, et nous partageons l’objectif français d’empêcher des terroristes de bénéficier d’un sanctuaire dans la région”, a déclaré Tommy Vietor, porte-parole du Conseil de sécurité nationale (NSC), le cabinet de politique étrangère du président Barack Obama. Le département d’Etat a assuré que les Etats-Unis étaient “évidemment en consultations très étoites avec le gouvernement français”, la porte-parole Victoria Nuland insistant sur le fait que l’engagement français avait été réclamé par le Mali. Bamako n’a pas demandé aux Etats-Unis de lui fournir un appui militaire direct identique, a dit Mme Nuland.

A Paris, le ministre français de la défense Jean-Yves Le Drian a lui-même annoncé s’être entretenu par téléphone de la crise avec son homologue américainLeon Panetta. Les deux ministres ont évoqué leur “inquiétude commune à propos de la situation sécuritaire au Mali”, a indiqué un responsable américain.

Les Etats-Unis envisagent d’aider la France dans son engagement militaire au Mali contre des islamistes, grâce à un appui “logistique” et des drones de surveillance, indique un responsable américain sous couvert d’anonymat. Des responsables officiels français à Paris, leurs homologues américains et d’autres de pays alliés sont en pleines discussions sur un plan d’action au Mali, a-t-il précisé, rappelant que les forces armées américaines disposaient de bases aériennes en Italie et enEspagne pour éventuellement ravitailler des avions français.

  • INQUIÉTUDE POUR LES OTAGES

Les familles des huit otages français détenus par des groupes islamiques au Sahel ont exprimé leur inquiétude après l’annonce vendredi de l’engagement de forces françaises aux côtés de l’armée malienne et se divisent sur l’attitude àadopter. Le président du comité de soutien à deux des otages, Pascal Lupart, a réclamé sur BFM-TV une intervention des forces spéciales dans les camps où se trouvent les Français, estimant que dans le cas contraire, leur vie serait menacée.“Les forces spéciales, aujourd’hui, il faut qu’elles interviennent”, a-t-il dit.

Mais la fille de l’un des deux otages, Diane Lazarevic, s’est opposée sur la même chaîne à cette demande. “Je ne veux pas qu’il y ait une intervention des forces spéciales”, a-t-elle dit. “Je ne vois pas comment la France va attaquer les islamiques, ça me paraît invraisemblable”, a-t-elle ajouté, rappelant l’échec d’une opération de ce type il y a quelques années. “Je constate que nous sommes dans une position où nous subissons les choses. Il y a une série de choses qui s’enchaînent qui nous tombent dessus”, a dit pour sa part Jean-Pierre Verdon, père de Philippe Verdon, sur RTL. “Nous sommes en situation de subir. Notre inquiétude va croissant, c’est une angoisse qui prend un corps de plus en plus consistant”, a-t-il ajouté. Pour Jean-Pierre Verdon, les autorités ont “tout mis en œuvre pour essayer de trouver des solutions” en vue de la libération des otages,“mais ça n’a pas abouti”“Je pense que c’est l’intérêt supérieur de l’Etat qui a prévalu”, dit-il, estimant que la réaction de Paris s’est faite dans l’urgence après la prise de la ville de Konna par des groupes islamiques.

L’épouse de Francis Collomp, ingénieur français enlevé au Nigéria le 19 décembre par un groupe islamiste, a reçu un appel du Quai d’Orsay pour lui demander de“garder confiance” après l’annonce de l’intervention militaire française au Mali. C’est la sœur d’Anne-Marie Collomp, jointe samedi matin qui a rapporté cet appel reçu vendredi soir. Elle a fait part de l’“angoisse” de la famille.

L’intervention militaire française au Mali obéit à “la même cause” que les efforts de libération des huit ressortissants français détenus par des groupes islamiques au Sahel, a justifié le ministre des affaires étrangères Laurent Fabius face à l’inquiétude des familles. “En empêchant la progression vers le Sud de ces groupes et en leur répondant d’une façon extrêmement ferme, nous pensons que c’est la même cause que nous servons que lorsque nous voulons libérer les otages”, a-t-il affirmé.

Le Monde.fr | 12.01.2013 à 07h29

PARTAGER

33 COMMENTAIRES

  1. Je ne sais pas s’il faut rire ou pleurer mais comme il s’agit d’une question sérieuse, je vais m’abstenir de rire. Comment comprendre l’enthousiasme des maliens et leur joie quant à l’intervention de la France aux côtés de l’armée malienne. Je me souviens qu’au début de la guerre, une délégation de chefs d’Etats africains de la sous-région s’y était rendue en vue d’avoir une idée claire de la situation. Vous êtes allés protester à l’aéroport en empêchant l’atterissage des avions sous prétexte qu’il s’agissait d’une affaire entre maliens et que la sous-région était en train de s’ingérer dans vos affaires. Avec la présence de la France, où est passé la non-ingérence que vous clamiez? Je fais mien un dicton bambara qui: bori ni bobara chiain té bin!
    J’espère au moins que la paix revienne définitivement dans la sous-région avant que d’autres idiots ne viennent encore se jouer les pistoleros.

  2. Merci la France et a tous les pays frère et amis qui aident ou qui desir aportés leurs aident au Mali face a ses terroristes.Merci!!!!!!!!!!

  3. UNE BALADE DS BKO ET VOIR LES MALIENS AVEC LE DRAPO FRANCAIS, ATTESTE BIEN LE DEGRE DE SATISFACTION DS CETTE VILLE. MERCI A LA GRANDE FRANCE

  4. Merci la France. Je crois que une nouvelle page historique est ouverte entre les Pays Africans Francophone et la France. La France est notre Ami et nous devrons tout de suite signer un TRAITE DE DEFENSE avec la France comme la Cote D’ivoir , le Gabon, le Tchad, Le Senegal, il y vas de notre survie. <> meme tous les Pays Europeens on signe’ des pactes de defense entre eux. Recenment les Americans sont partis en Turqui pour les proteger contre la Syrie.Meme la France aura le soutient de L’OTAN si jamais sa security est menacee’. Le Mali est le seul pays qui reste toujours seul sans aide d’un autre pays. Je comprend bien les Maliens, descendant de Biton, Sonny Alibert, de Babemba, de Samory ont de mal a comprendre ce nouveau phenomene.Ainsi va le monde du 21eme siecle. Si ce n’etait pas la France Bamako serait entre les mains des Islamist avant Lundi. UN solda Francais est meme mort pour le Mali.
    Merci bien La France. C’est Sanogo et sa clic qui vas nous sauver.

  5. toute nos condoleance au famille des victimes francais tombe au champ de l honner merci merci encore merci la france d avoir liberer notre patri au main des teroriste et les fous d allah qui finira dans l enfer

  6. Un grand merci à tous le peuple français et à tous pays qui sont entrain d’aider notre chère patrie.

  7. merci la france je rends hommage aux soldats francais toutes mes benedictions a ses familles .ils faut les suprimees de a….z ces bandits .

  8. ALERTE AUX BARBUS ! par manque de vierges ,les prochains martyrs seront desormais reçus au paradis par des chèvres !……..mais des chèvres vierges rassurez vous :mrgreen: :mrgreen:

  9. ses terroristes utilisent des enfants soldats endoctrines,qu’ils qu’ils mettent en avant de leurs troupes pour servir de chair a canon. Ils disent lutter au nom de la religion musulmane alors qu’ils en bafouent les principes fondamentaux .A cause des mauvaises interprétations du Saint Coran par des soi disant imams ou cheiks, des individus mal intentionnés,trafiquants et consommateurs de drogues pour la plupart, prennent les armes contre tous ceux qui ne les suivent pas dans leur folie.Allah tout puissant a créé l’homme avec le libre arbitre qu’il n’a point accorder aux anges qui sont les êtres les plus proches de lui.le mal n’a jamais triompher du bien.Honneur a tous les soldats morts pour la patrie,qu’Allah vous accorde le repos éternel et son paradis.Ce que ses terroristes oublient, ce qu’Allah a dit quiconque luttera et sacrifiera sa vie pour autrui sera pardonne et aura droit au paradis cette guerre menée par l’armée est juste.et Inch Allah elle sera victorieuse

  10. Cramer-les tous et envoyer-nous certains corps à la Fac de Medecine pour que nos enfants apprennent la dissection et l’anatomie humaine.. Paix à l’ame à nos soldats et francais qui ont perdue la vie durant ce combat.. Il parait que le Capitaine “De Gaule” serait au front depuis hiers 😉 😉 😉 😉 😉 Thanks France and God bless you d’avoir sauver le Mali du peril qui se dessinait…

  11. oui mais enfin lamentable que pour l instant aucuns pays africain n est visible sur le terrain

  12. Tout le Mali rend hommage au Lt Français tombe sur le champs de l’honneur a sa famille nos condoléances les plus attristées.Je prends l’engagent solennel de consacrer ma vie au service de la nation Française si elle veut bien sur.

  13. Après la guerre, il faut donner auditionner tous ceux qui voulaient faire durer la crise:
    -D’abord SANOGO dont le seul ‘merite’ reste le coup d’Etat
    -Ensuite la COPAM qui cherche par tous les moyens de destabiliser le Sud
    -Enfin le Mediateur de la CEDEAO, qui entretenait les rebels et voulait s’eterniser comme médiateur.

    D’ailleurs plus de négociations avec qui que ce soit. S’il ya reconciliation il faudra la confier au NIGER.

    merci a la france. Que certains pays de la CEDEAO aillent au Diable.

  14. ……..Merci à la FRANCE et une pensée particulière au soldat français mort pour le MALI et pour la défence des droits de l’homme. Paix à son âme!

  15. URGENT: des avions français ont bombardé peu avant la ville de Léré, sur la frontière mauritanienne. Selon des témoins oculaire, le bombardement a ciblé les magasins de munitions et de carburant.

    • Fils de pute de barbus, nos soldats ne seront pas morts pour rien. On vous fera la chasse jusque dans les chiottes. Vous verez qu’en enfer il y aura 100 000 buches pour vous bruler et non des vierges.

  16. Au lieutenant français tombé dans le combat pour nous au Mali, hommage éternel de notre peuple.

  17. Alors les barbus, il est passé où allah? Rassurez moi, il ne vous a quand même pas abandonnés. Je ne savais pas qu’il avait la trouille du FAMAS.
    Bande de débiles, vous allez rejoindre les milliers de vierges promises plus tôt que prévu. La FRANCE vous rendra ce service. Peut-être même que nos militaires auront droit aux mêmes privilèges (100 vierge, si on peut appelé ça un privilège) pour service rendu.
    Franchement des ignorants complets!!!

  18. Paix au soldat français mort au combat… Le peuple malien est associé à toute la douleur française en ce moment!!! 🙁 🙁 🙁

    • RIGOUREUSEMENT D’ACCORD AVEC TOI! N’OUBLIONS PAS QUE CES HOMMES SONT A 5000kms DE LEUR FAMILLE POUR NOUS SAUVER LA VIE!!!

      LE RESPECT EST DE MISE, POUR LE MOINS! 🙁 🙁 🙁

      ET RESPECT EGALEMENT A NOS PROPRES MORTS ET A LEURS FAMILLES! EUX SONT MONTES LA-HAUT PENDANT QUE D’AUTRES SONT RESTES PRUDEMMENT PLANQUES A KATI! 😈 😈 😈 😈 😈

    • Comme mon amis sans’s 100% avec toi et tous les hommes de bonne volonté.

Comments are closed.