La lézarde dans la nébuleuse islamiste : Et l’insoutenable légèreté du MNLA

12 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Nous sommes devant les portes d’un autre épisode de la maison Mali. Tout le monde a vu et entendu avant-hier ce que le MNLA disait, en arrivant à Kidal, à propos des risques de dérapage. Qui donc, des islamistes ou du MNLA, aura sculpté ici sa propre statue dans le sens d’une transgression ?

Les leaders du Mnla, responsables de la déstabilisation du nord du Mali

Le silence comme seul outil de réprobation ne peut servir ici. Le Président Dioncounda Traoré disait tout juste à la tribune de l’UA à Addis Abeba devant ses pairs : «De grâce, qu’on n’ajoute pas l’injure à la blessure pour prévenir des accusations d’exactions de l’armée malienne ». Le MNLA n’a pas pris ce pli et vient nous mentir encore de sa belle langue à Kidal. Un cercle de réflexion de jeunes lui répond en lançant une pétition de 1 millions de signatures à remettre à la CPI. Vient-on seulement maintenant à reconnaître, parmi les hérauts du MNLA, que le véritable poison de toute guerre est dans les exactions et homicides volontaires contre les populations innocentes ? Qui donc traîne-t-il ses traits noirs depuis plus d’un an ?

Le MNLA ; et son entière responsabilité, a choisi « sa propre » stratégie de décrochage avec ses « soutiers » d’hier. La propension à vouloir défendre des vérités successives sur l’Azawad a fini par lasser nos opinions nationales. Nous ne sommes pas ici dans un tableau drolatique de la guerre et il est puéril, pour le MNLA, d’aller sur ce ton en se gonflant d’orgueil une fois de plus. Nous savons que court une rethéorique anti-rébellion qui servirait de fourre-tout de toutes les paranoïas. Il faut le dire : le contrôle sécuritaire n’est pas le contrôle civil. Il revient à nos autorités locales et nationales de se doter d’un arsenal spécifique de règles civiles et de faits accomplis. Alors attention, si on laisse ces gens du MNLA s’exprimer ainsi, c’est la signature sociale de notre pays qui risque de se dégrader dans le Nord, du simple fait que cette donne va réussir à imposer ses questions dans les débats publics. Or si nous avons bien compris le Président Dioncounda Traoré, un dialogue national entre Maliens est à venir.

Avec qui peut-on négocier et quoi ?

On le voit bien : la faim justifie les rébellions. Avec qui donc s’attabler et sous quelle directive ? Iyad Ag Ghaly pourra-t-il continuer à jouer les capitaines courageux. Au fait, où se terre-t-il actuellement ? Avec la tempête actuelle sur la tête de ses troupes, certains cherchent, comme les gens du MIA, à jouer les acteurs à contre-emploi. Pour ceux qui demandent de faire maintenant la paix, on va dire que le courage ne suffit pas pour convaincre. Nous autres Maliens, on a été à bonne école avec Iyad Ag Ghaly et tout ce qu’on demande maintenant, c’est d’être exigeant avec nos gouvernants. Attention aux prochaines rencontres-discussions ! Il y a souvent la réalité qui déniaise. Il a été dit que tous les grands élans populaires sont suivis de déconvenues. N’utilisons pas les mêmes armes que celles de jadis, tout peut être reformulé. Le camp d’en face, les islamistes et le MNLA peuvent-ils dire des choses justes ? Mais ils ne sont plus écoutés. Le coup d’éclat annoncé depuis les batailles de Konna n’a pas eu lieu et ils doivent s’en mordre les doigts car ce fut, de leur part, un coup d’épée dans l’eau.

S. Koné

 

SOURCE:  du   31 jan 2013.    

12 Réactions à La lézarde dans la nébuleuse islamiste : Et l’insoutenable légèreté du MNLA

  1. nonalinertie

    Faut-il rappeler que le MNLA initialement soutenu par la France de Sarkozy, s’est allié aux djihadistes, a initié cette guerre, égorgé à Aguelhoc, volé, violé partout au Nord, détruit l’hôpital de Gao, provoqué les exils massifs de populations du Nord Mali, etc. ? SANS QUE LA FRANCE AIT OBTENU UN IOTA D’OTAGES LIBERES PAR LE MNLA. Ensuite arriva ce qui devrait arriver par l’expulsion du MNLA par ses anciens amis terroristes. Le moins que l’on peut dire dans cette initiative malencontreuse française à Kidal sans la présence de l’armée malienne, c’est qu’elle est vraiment maladroite :
    1. L’armée française aurait pu amener une cinquantaine de soldats maliens avec eux, elle aurait pu masquer la nullité de l’armée malienne en lui faisant sauver la face et garder l’estime des maliens.
    2. Mais, sur le plan politique aussi, la France semble imposer à Dioncounda de soutenir le MNLA qu’il avait condamné lors de ses vœux de nouvel an. Par une drôle d’acrobatie, Dioncounda soutient qu’Ane Sardine et MIA se sont disqualifiés parce que la peur a changé de camps avec leur débandade, pour en même temps, négocier avec un MNLA qui a prétendu changer de camps quand les barbus lui ont botté les fesses. Bien que le MNLA ait tenté pas plus que la veille des évènements de Konna, de signer avec Ane Sardine sous la houlette d’Alger. En clair, on nous impose de négocier avec un poulet déplumé, et comme l’ont dit certains, un voleur qui a simplement changé d’habits, un rat fureteur et fouineur qui apparaît et disparaît au gré du vent, des individus sans foi ni loi qui, de façon permanente dit la chose et son contraire. ALORS QUE TOUS CEUX QUI ONT ESSAYE DE NEGOCIER AVEC DES REBELLES TOUAREGS ONT DE TOUT TEMPS ECHOUE, DE BALLA A ALPHA, A ATT, RECEMMENT SARKOZY, maintenant Dioncounda, Blaise, Bouteflika et Hollande. Sarkozy a essayé d’utiliser le MNLA pour libérer ses otages et a échoué. Hollande semble suivre le même chemin et échouera. PARCE QUE LES HABITANTS ISOLES DU DESERT, SANS POLICE, SANS GENDARME, SANS GARDE, SANS ARMEE NE SONT HABITUES QU’A SE GERER PAR LA FORCE, N’ENTENDENT QUE LE LANGAGE DE LA FORCE. LA SEULE EXPLICATION QUI TIENNE VRAIMENT LA ROUTE, L’UNIQUE SORTIE LOGIQUE, HONORABLE POUR LE MALI ET POUR LA SECURITE DANS L’ESPACE CEDEAO ET DANS LE MONDE, SERAIT UNE TACTIQUE DE DIVERSION DE L’ARMEE FRANÇAISE POUR PREPARER LE TERRAIN, S’APPROCHER DE LA LIGNE DE FRONT DES COLLINES DE KIDAL AVANT L’ARRIVEE PROCHAINE DES TROUPES DE LA CEDEAO ET DU MALI. Car, on n’a même pas besoin d’être intelligent pour se rendre compte que tous les problèmes d’insécurité, de rébellion, d’enlèvements, de trafic de drogues et d’armes au Mali ont leur source dans l’Adrar des Ifoghas. Et qu’à la première occasion, les bandes armées reviendront attaquer au Sud, parce que, tout simplement, elles ne savent pas faire autre chose. ALORS, TOUT COMME SES ANCIENS AFFIDES, LES MEMBRES DU MNLA SONT SUR LA ROUTE DE LA MORT OU DE LA CPI, TOUT SIMPLEMENT.
    3. Les chefs de fraction seront intelligemment impliqués dans le renseignement (N° verts car certains disposent de téléphones satellitaires, convocations par l’Administration, lors des foires hebdomadaires, etc.), qu’ils arrivent à surmonter leur peur panique des djihadistes qui ne leur feront aucun cadeau en cas de suspicion.
    4. Les brigades d’autodéfense encadrées par l’armée malienne garderont discrètement et bénévolement la garde de tous les villes et villages de la ligne de front.
    5. L’armée solidement équipée et soutenue par des appuis aériens fera des tournées en milieu nomade pour se renseigner et soutenir les nomades abandonnés aux représailles des djihadistes.
    6. Mais, tant que des dispositions similaires ne sont pas prises dans des pays tout aussi affaiblis que le Mali tels que la Libye et la Tunisie, dans quelques années, les terroristes seront de retour. TOT OU TARD.
    7. Enfin, profiter de la présence des armées internationales pour relancer les gros travaux déjà financés, interrompus par les bandits armés (route Niono-Tombouctou, Barrage de Taoussa, Route Bourem-Kidal, etc.), bref trouver du travail pour le maximum de ces jeunes désœuvrés, terreau et proie idéale pour les terroristes du monde entier, mais du vrai travail et non le saupoudrage et le vernissage actuel, de la peinture sur la rouille. Evidemment que tout cela exige beaucoup d’argent…
    8. Avec tous les marchés qu’elle rafle en Afrique et au Mali, pour quelle raison la Chine ne contribue-t-elle pas? ET les pays arabes dits musulmans bien nantis de pétrodollars préfèrent-ils plutôt financer les terroristes contre le Mali? Alors qu’ils viennent de lever plus d’un milliard de dollars pour la Syrie aux mains du sanguinaire Assad. Alors que même les pauvres maliens et la misérable UA sont entrain de mettre la main à la poche…