La MINUSMA condamne les violations du cessez-le-feu par la CMA et la Plateforme

11
La MINUSMA condamne les violations du cessez-le-feu par la CMA et la Plateforme

Bamako, le 6 juillet 2017- La MINUSMA constate avec consternation et inquiĂ©tude des violations continues et accrues du cessez-le-feu par les deux mouvements signataires de l’Accord pour la paix et la rĂ©conciliation au Mali. Ces violations comprennent des mouvements de convois armĂ©s dans la rĂ©gion de Kidal, des provocations et des combats, dont les affrontements armĂ©s en cours au sud d’Aguelhok en sont la parfaite illustration.

« Ces agissements de la part des mouvements sont d’autant plus condamnables qu’ils font fi de tous les appels que nous n’avons pas cessĂ© de lancer Ă  leurs dirigeants de faire preuve de sagesse et d’agir avec responsabilitĂ© », a dĂ©clarĂ© M. Mahamat Saleh Annadif, le ReprĂ©sentant spĂ©cial du SecrĂ©taire gĂ©nĂ©ral des Nations Unies au Mali et Chef de la MINUSMA.

« Il s’agit de violations de l’Accord de paix et des rĂ©solutions du Conseil sĂ©curitĂ©. Si elles persistent, elles affecteront non seulement la mise en Ɠuvre de l’Accord de paix, profitant ainsi au terrorisme pour gagner davantage du terrain, mais elles risquent Ă©galement de saper la confiance des maliennes et maliens et de la communautĂ© internationale toute entiĂšre en la bonne foi des mouvements signataires en tant que partenaires sĂ©rieux et crĂ©dibles dans la quĂȘte du Mali pour une paix durable », a dĂ©clarĂ© M. Annadif.

« J’exhorte les responsables de la Coordination des Mouvements de l’Azawad et de la Plateforme Ă  assumer pleinement leurs responsabilitĂ©s et Ă  agir d’urgence pour mettre fin irrĂ©versiblement Ă  ces violations qui ne seront pas sans consĂ©quences si elles ne cessent pas », a soulignĂ© M. Annadif.

 Par MINUSMA 
PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. Dans tout ça, c’est IBK et son gouvernement qui sont les dindons de cette farce. Ce pauvre IBK veut amener les maliens dans cette farce prĂ©judiciable Ă  l’unitĂ© nationale. Ce monsieur n’a aucune vision Ă  long terme pour le Mali. Pire, il embarque le peuple dans une mĂ©saventure. Disons NON.

  2. Maintenant qu’ils croient que le rĂ©fĂ©rendum va avoir lieu, selon l’incomparable PrĂ©sident, ils se battent certainement pour se positionner pour des places au SĂ©nat. Du moment que cela se passe entre eux, on reste en spectateurs. Les gens de Kidal sont de vrais salauds. Comment refusent-ils Ă  des natifs d’une ville, d’y revenir Ă  leur guise, chez eux en plus? kidal n’appartient Ă  personne, pas plus les Ifhogas que les Imghads, c’est une partie du Mali, un point, un trait. La rĂ©gionalisation avancĂ©e acceptĂ©e par l’incapable et incompĂ©tent PrĂ©sident vaurien y est certainement pour quelque chose. Les Intalah ne veulent pas du retour des autres frĂšres du Gatia, selon les instructions de Iyad, et les Ă©lĂ©ments de la C.M.A ne fonctionnent que sous ses ordres. Il obĂ©issent au doigt et Ă  l’Ɠil aux injonctions de Iyad, ses ordres sont exĂ©cutĂ©s rigoureusement et scrupuleusement par la C.M.A. Toute dĂ©sobĂ©issance est punie sĂ©vĂšrement. L’exĂ©cution de Ag Haoussa en est un exemple. L’Ă©tat n’appelle pas au calme, et les autres membres de la plate forme ne disent rien pour calmer les tensions. C’est dire que la paix dans cette partie du Mali n’est pas pour demain. Pour que la paix revienne Ă  Kidal, il faut un vainqueur de la lutte Ă  la vie Ă  la mort entre Imghads et Ifhogas pour le contrĂŽle effectif de Kidal et environs. Cette question ne fait pas partie des accords. Cette lutte fratricide pour le contrĂŽle de Kidal n’a fait l’objet d’aucun dĂ©bat pendant les assises d’Alger. Il aurait fallu en discuter cependant , pour des gens qui disent ĂȘtre partis pour nĂ©gocier la paix, le problĂšme de Kidal Ă  lui seul valait la prolongation des nĂ©gociations. MĂȘme si la situation se calme dans le Nord, Kidal restera une Ă©pine dans le pied du Mali. Et, cette Ă©pine restera aussi longtemps que l’Ă©tat n’arrive pas Ă  imposer son autoritĂ© sur Kidal, ce qui n’est pas encore gagnĂ©. Le problĂšme n’est plus une question d’occupation, il s’agit d’antagonismes inter-ethniques. Il y’a que, des salopards se sont insurgĂ©s en groupe dominant propriĂ©taire de Kidal, contre l’autre composante, tous des natifs de la localitĂ©, les Ă©lĂ©ments du Gatia. Ceux-ci, pour rien au monde n’abandonneraient leur ville natale, et ne se soumettraient jamais au diktat de l’autre groupe. Ce sont ces rivalitĂ©s qui risquent fort bien de compromettre le retour de la paix dans cette ville. Or, ceux qui se disent propriĂ©taires de Kidal ne sont autres que de soit-disant anciens soldats d’Ançar Dine de Iyad Ag Aghaly, mĂȘmes pas repentis ni dissidents. Ce qui veut dire qu’ils restent toujours au service de Iyad, corvĂ©ables et taillables Ă  tout moment, prĂȘts Ă  reprendre la combat si on le leur demande. La plupart des poseurs de mines sont des Kidalois au service des terroristes. Ils les utilisent chaque fois que le besoins se fait sentir, soit pour poser une mine, ou pour prĂȘter main forte aux exĂ©cutants d’une action terroriste. Si le Gatia n’est pas aidĂ© Ă  conquĂ©rir totalement Kidal, les terroristes continueront Ă  s’en servir comme sanctuaire. Et tout le monde sait Ă  Kidal que c’est Iyad qui est la loi et l’Ă©tat.

  3. Ce Mahomet-SalĂ©, un Toubou Goran du dĂ©sert du Tibesti du Tchad (cousin de Hussein HabrĂ© et de Goukouni OUADAÏ) , n’est que le chef des Minus-amusement qui ne font la chasses qu’aux Libellules-Belles de Nuit de Bamako underground ( bars mal famĂ©s) de Bagadadji-NdiamĂ©na by night, qui vient pondre ses contre vĂ©ritĂ©s pour soit disant rappeler Ă  l’ordre ses amis de la CMA protĂ©gĂ©s qui ont le c… chauffĂ© par la gatiacilline des braves Imghads du GATIA qui estiment, Ă  juste titre, que les CoalisĂ©s Mafieux Apatrides (CMA) les empĂȘchent de rentrer dans Kidal, leur ville natale, pour libĂ©rer les Imghads pris en otages par les Hurleurs Chaitans Unis Antiislamiques ( HCUA ) de Alghabass-Laklabass!

  4. La MINUSMA peut condamner mais nous demandons a la MINUSMA d’agir et tres correctement et de maniere lucide. A bon etendeur. salut..

  5. J’encourage le Gatia a botter le cu des malheureux de la cma. Comme ça ils vont apprendre les bonnes maniĂšres. On ne peut pas tuer impunĂ©ment des administrateurs civiles innocents, sans payer.
    La Minusma doit comprendre une fois pour toute que les maliens et les maliennes n’ont jamais eu confiance en cette cma. Et donc arrĂȘtez de nous casser les tympans quoi.

  6. Continuez Ă  condamner et Ă  informer l’opinion nationale et internationale.
    Je me demande comment le Mali cette mission qui prĂ©tend maintenir une paix qui n’existe pas.

  7. Il faut dĂ©sarmer les groupes armĂ©s, et puis c’est tout: tout le reste c’est du blablabla…

    Le nord du mali est en train de devenir l’est de la RDC!

    • @ WSR,
      Si la radio POURRIE rfi pro-mnla n’a pas publiĂ© un article sur cet affrontement . Soit sur qu’on a DECHIRER LE DERRIÈRE des hommes-bleu.

      ************************
      Gloire perpetuel Ă  KLELA BABA. Que soit benit son nom, sa vie, sa source et sa lumiĂšre.
      Vive le GANJISME, vive la science universelle !

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here