La MINUSMA dote le village de KANI-COGOUNA d’une adduction d’eau potable.

0

Kani-GogounaCe mercredi 14 octobre 2015 a eu lieu, dans une ambiance festive et chaleureuse au rythme de la danse folklorique du pays dogon, la cérémonie d’inauguration de l’adduction d’eau du village de KANI-COGOUNA, qui compte près de 3500 habitants et qui est le chef-lieu de la Commune de WADOUBA, cercle de Bandiagara situé à environ 100 km de Mopti.

C’est pleins de joie que des centaines d’habitants sont venus assister à cette cérémonie de remise qui s’est déroulée sur la place publique du village, sous la présidence du sous-préfet, M. Arouna DEMBELE et en présence de Mamadou KANAMBAYE, Maire de la Commune, de la Cheffe du Bureau de la MINUSMA, Mme Melanie HAUENSTEIN, ainsi que des conseillers communaux, des notabilités de la commune et des  représentants des organisations de la société civile locale.

Cette infrastructure de desserte d’eau potable offerte au village de KANI-COGOUNA, permettra de réduire de façon significative la propagation des maladies telles que les diarrhées, la fièvre typhoïde ou encore la dysenterie, liées à la consommation d’eau non potable. Elle permettra également de soulager les centaines de femmes du village qui auparavant, passaient des heures à rechercher de l’eau au seul puits que compte le village, puis à la transporter dans des conditions très pénibles conduisant le plus souvent à sa souillure. De plus, en réduisant le temps passé à la recherche et à l’exhaure de l’eau, un tel aménagement peut avoir un effet positif considérable sur la scolarisation des filles et leur maintien à l’école. La représentante du comité de gestion témoigne : « avant cet ouvrage nous passions des heures et des heures à transporter l’eau du puits à nos familles sur de longues distances et c’était une énorme perte de temps. De plus, les maladies étaient courantes dans les familles. Avec l’installation de ces bornes fontaines, nous avons de l’eau potable juste à nos portes. Les mots me manquent pour remercier la MINUSMA. »

Ce projet à impact rapide qui a été financé à 100% par la MINUSMA, pour un cout total de 23 610 200 FCFA, a été initié par la Mairie de la Commune rurale de WADOUBA et parrainé par la représentation de la Division des Affaires civiles de la MINUSMA à Mopti.

Les travaux à proprement dit ont concerné la fourniture d’un nouveau château d’eau métallique d’une capacité de 20 m3 soit 20 000 litres d’eau ; la fourniture d’une pompe immergée, d’une puissance utile de 1,15 kW ; l’installation de panneaux solaires pour alimenter la pompe ; ainsi que plusieurs travaux de raccordement au réseau d’adduction d’eau qui approvisionnent les trois fontaines desservant l’ensemble des quartiers du village.

« Je manque de mots justes pour exprimer ma joie et toute ma reconnaissance associées à celle de la population que vous voyez joyeuse. Avec la réalisation de ce projet, nous populations de WADOUBA, en l’occurrence les femmes et les enfants, sommes sauvés de corvées et de longues files d’attente.  Je ne peux taire l’aspect santé de cette adduction d’eau car la consommation d’eau non potable est préjudiciable à la santé avec les maladies liées à l’eau. Ce projet est le couronnement d’un long, mais agréable processus d’échange et de travail avec l’Equipe de la Division des Affaires Civiles de la MINUSMA de Mopti » a déclaré dans son discours, Mamadou KANAMBAYE, Maire de la Commune de WADOUBA.

Que ce soit dans la région de Mopti mais aussi dans celles de Gao, Tombouctou, Kidal ou encore dans le district de Bamako, de nombreux Projets à impact rapide (QIPs) verront bientôt le jour. En effet, la résolution 2227 (2015) qui renouvèle le mandat de la MINUSMA, enjoint la Mission à augmenter de façon substantielle la conduite de ces projets qui sont en fait, les représentations les plus palpables de ce que l’on appelle les « dividendes de la paix ».

La Minusma

PARTAGER