La nouvelle force africaine : Non à l’intégration des ex-combattants de la Libye

0
2





Les membres de l’association Nouvelle Force Africaine (NFA), suite aux événements d’enlèvement et d’assassinent survenus dans le nord Mali, interpellent l’Etat malien aussi bien que les populations maliennes sur la nécessité d’une action collective en vue de participer à l’instauration de la justice, de la paix, de la souveraineté et de la sécurité. C’est donc un vaste mouvement de prise de conscience collective qui ambitionne de participer modestement au développement de l’Afrique en général et du Mali en particulier.

                A cet effet, ils disent que c’est avec amertume et tristesse qu’ils ont appris les derniers événements survenus dans notre pays. C’est pourquoi, ils lèvent le voile sur leurs objectifs en dénonçant avec la dernière énergie les actes qui sévissent dans le nord Mali et mettent en garde contre toute intégration dans les rangs des forces armées et de sécurité, des ex- combattants venus de la Libye.

                Ainsi, ils demandent à l’Etat de jouir de toute son autorité à asseoir la sécurité et traquer tous les acteurs de ces actes et les fauteurs de troubles.

                La NFA très déterminée, manifeste son soutien indéfectible aux Forces armées et de sécurité du Mali pour la défense de l’intégrité territoriale de notre pays. Pour rehausser le drapeau national, ces jeunes lancent un vibrant appel à toutes les forces vives de la nation à se donner la main.

                Cette décision des jeunes, nous permet d’affirmer sans risque de se tromper que cette situation porte préjudice au bien-être de la population malienne et particulièrement celle du nord. Donc, l’Etat qui semble incapable depuis des années de trouver une solution idoine est interpellé.

 

Mamadou BALLO

Stagiaire

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.