La plateforme républicaine accuse la MINUSMA de favoriser la CMA plutôt que de défendre la population civile

14
Fahad Ag Almahmoud
Fahad Ag Almahmoud

Son but était de dénoncer la MINUSMA pour son parti pris en faveur des narco-séparatistes. La rencontre, qui a eu pour cadre la maison de la presse, a été animée par Me Harouna Toureh, porte-parole de la plateforme, le secrétaire général du GATIA, Fahad Ag Almahmoud, le député de Bourem, Mohamed Ould Mataly. C’était en présence de plusieurs personnalités et d’autres invités.

Selon Me Harouna Toureh, l’accord signé le 15 mai dernier par le gouvernement et certains groupes armés n’est qu’un instrument mis à disposition pour ramener la paix au nord du Mali.  Pour lui, l’urgence pour la communauté internationale est d’aider toutes les  parties pour sa mise en œuvre rapide. Il a surtout mis l’accent sur le nécessaire redéploiement de l’armée malienne sur toute l’étendue du territoire national.

A l’en croire, des exactions ont été et continuent d’être commises par la CMA avant, pendant et après la signature de l’accord. Ce qui est en violation des différents accords de cessez-le-feu. Citant le cas de Bambaramaoudé, de Gourma Rharouss et d’autres villages attaqués et pillés par les narco-séparatistes, Me Harouna Toureh a dénoncé l’inaction des casques bleus dans cette partie du territoire. C’est ainsi qu’il juge ces crimes commis par la CMA ” intolérables et incompréhensibles ” vu que la MINUSMA prétend assurer la protection des habitants de ces localités. Les autres conférenciers qui se sont succédé au pupitre ont dénoncé le manque d’équité de la Mission onusienne dans ses prises de décision.

Parlant de la situation de Menaka, reprise le 27 avril dernier des mains de la CMA par les forces patriotiques, Me Harouna Toureh dira que la MINUSMA avait lancé un ultimatum aux unionistes de quitter cette localité au plus tard hier mardi 19 mai. ” Nous avons été à Ménaka parce que nous étions en position de légitime défense. Puisqu’on y est arrivé, on ne quittera plus nos positions “, a-t-il ajouté.

Il a ensuite abondé dans le même sens que le président de la République IBK  qui, lors de la cérémonie de signature de l’accord a, dans son allocution, demandé que ” nous soyons respectés parce que nous sommes chez nous “. Pour Me Toureh, ” on ne permettra à personne de venir chez nous nous manquer du respect “.

Selon le secrétaire général de GATIA, au moment du paraphe de l’accord à Alger, le 1er mars dernier, aucune des trois parties prenantes concernées n’était satisfaite à cent pour cent du contenu du document. Mais le gouvernement et la plateforme ont accepté quand même de le parapher par respect à la communauté internationale et pour mettre fin aux souffrances de la population. Chose que la CMA n’accepta de faire que le 14 mai dernier, veille de la signature de l’accord à Bamako.

Pour Fahad Ag Almahmoud, si la protection de la population civile est réellement la vraie mission de la MINUSMA, elle ne doit pas s’opposer à la présence de GATIA à Ménaka, puisque telle est la volonté des habitants de la localité. ” Ce qui nous étonne le plus, c’est que la MINUSMA se préoccupe plus de la CMA que du sort de ces habitants qui sont dépossédés de leurs biens et maltraités quotidiennement. Quand vous venez aider quelqu’un, il faut le respecter. On ne veut pas de cette aide qui veut nous imposer des individus dont la moralité n’est appréciée de personne “, a poursuivi le secrétaire général de GATIA. Avant d’ajouter : “ Nos populations ont trop souffert et continuent à souffrir de cette situation. Nous, nous sommes de Ménaka et comment peut-on la livrer à des rebelles qui ont toujours violé les cessez-le-feu ? ” s’est-il demandé.

Au regard de cette recrudescence d’attaques de la CMA, après la signature de l’accord qu’elle dit ne pas reconnaitre et qui, selon elle, n’a pas un caractère définitif, les conférenciers ont appelé l’ensemble de la population malienne à se lever pour soutenir notre gouvernement en vue de l’application immédiate des dispositions dudit accord qui prévoient le redéploiement de l’armée sur tout le territoire malien.

Massiré Diop et Ramata S.Kéita

 

Titre originalSuite aux multiples attaques des narco-séparatistes contre plusieurs localités du nord : La plateforme républicaine accuse la MINUSMA de favoriser la CMA plutôt que de défendre la population civile

 

PARTAGER

14 COMMENTAIRES

  1. Bravo brave gens de la plateforme et de Menaka et je vous dis de continuer a informer les populations de ce qui se passe au Nord du Mali. Comme ils l’ont dit, le peuple Malien doit se lever comme une personne joindre leur force a celle du gouvernement Malien pour qu’ils puissent mettre fin a cette souffrance de la population du Nord du Mali. Aussi, ce que la plateforme vient de faire devait etre l’action d’une opposition digne au Mali. Les Maliens/Maliennes savent que leur souffrance vient de cet ami encombrant du Mali, la france. Il est temps que les Maliens/Maliennes commencent a boycotter les produits francais au Mali. La chine peut vous donner ces memes produits sans difficulte. C’est le temps pour les Maliens/Maliennes de faire un grand sacrifice pour leur pays et mettre fin a la souffrance des habitants du Nord du Mali et ceux qui sont dans les camps dans la desolation. Je suis persuade que la france n’a pas fini de faire parler d’elle au Mali. De passage je dis bravo a l’opposition Malienne (FDR) car Sanogo est parti le sauveur est venu et tout le Mali vit dans le paradis grace a leurs actions

  2. Bravo brave gens de la plateforme et de Menaka et je vous dis de continuer a informer les populations a ce qui se passe au Nord du Mali. Comme ils l’ont dit, le peuple Malien doit se lever comme une personne joindre leur force a celle du gouvernement Malien pour qu’ils puissent mettre fin a cette souffrance de la population du Nord du Mali. Aussi, ce que la plateforme vient de faire devait etre l’action d’une opposition digne au Mali. Les Maliens/Maliennes savent que leur souffrance vient de cet ami encombrant du Mali, la france. Il est temps que les Maliens/Maliennes commencent a boycotter les produits francais au Mali. La chine peut vous donner ces memes produits sans difficulte. C’est le temps pour les Maliens/Maliennes de faire un grand sacrifice pour leur pays et mettre fin a la souffrance des habitants du Nord du Mali et ceux qui sont dans les camps dans la desolation. Je suis persuade que la france n’a pas fini de faire parler d’elle au Mali. De passage je dis bravo a l’opposition Malienne (FDR) car Sanogo est parti le sauveur est venu et tout le Mali vit dans le paradis grace a leurs actions.

  3. Les gatias on raison parce que la munisma merde ne pas la pour aides mali contraires pour les aides le mla a pramdre son indepandance c est un accord entre la France et l ONU mais a nous les malien de bien organiger pour les chasser de notre pays vive gatia et. ALLier vive l armée malienne alontous ressemble merci heuseman il ya des braves garçons

  4. Non mon frère ne les attaquons pas réfléchissons bien c’est une organisation mafieuse alliée de la Cma déjà installée au Mali :Nous sommes foutu quand même mais les attaquons pas c’est pas la solution

  5. Peut bien comprendre les preoccupations des groupes d’auto defense pro-gouvernementaux. C’est plus normal. Mais Je crois aussi qu’il faut pas pointer du doigt la Minusma.
    Dans Un pays en crise et presque divisé il est souvent assez difficile de faire comprendre les partis et les membres les compromis parce que chacun de crampe sur soi même que de l’interet collectif, donc de la Nation entière.
    Faites votre boulot de defendre les populations et laissez la Minusma et le gouvernement faire aussi leur part.

  6. Il est temps que l’ONU réévalue le travail de la MINUSMA car il s’agit presque d’un ratage de mission dans plusieurs aspects. Apres un an d’opération, la Minusma n’a rien réalisé de concret à aider l’autorité légitime de l’Etat Malien a se rétablir sur l’ensemble du territoire Malien comme prévu dans la résolution 2164 ; Pour cet assignement, la MINUSMA ne s’est non seulement pas acquitté, mais elle a fait le contraire : en encourageant le cantonnement de l’armée malienne dans certaines villes, pendant qu’elle laisse librement les « groupe armes » se promener et occuper des villes (Kidal, Ménaka etc..) illégalement et empêcher les administrateurs de l’état de s’installer.
    Ce qui s’est passé a Kidal en mai 2014 fut la culmination de cette faillite. Comment pouvait ont expliquer que les narcoterroristes du MNLA-CMA-HCUA/ANSAR puissent assassiner presque une dizaine d’administrateurs civils de l’état sous le nez de la MINUSMA alors que elle a tout le moyens militaires à sa disposition pour les protéger dans son devoir ? Alors que L’armée malienne au service de l’Etat Malien était dans sa pleine prérogative d’accompagner le PM a Kidal et de tenter de libérer le gouvernorat de Kidal… elle a été hélas traitée comme un groupe de malfrats venus perturber le repaire inviolable qu’est devenu Kidal sous la supervision de MINUSMA-Barkhane. Ils ont dit dans tous les media du monde ni l’armée ni les administrateurs maliens ne devaient mettre pieds a Kidal.

    L’un des objectifs intraitables de la mission de paix de l’ONU au Mali c’est le cantonnement, le désarmement et démobilisation pure et simple des groupes armes…afin de parvenir à un accord de paix inter-malien…qui pourrait permettre la réintégration des éléments de ces groupes dans l’armée malienne. Hélas ! Depuis l’arrivée de la MINUSMA les groupes armes se sont plutôt renforcés en armement et en mouvement !

    Pour être honnête, la MINUSMA a réussi cote protection des civils (malgré quelques bavures) et aussi cote humanitaire…car avec l’occupation de ces groupe armes criminels, les viols de femmes et les pillages allait être très grave sans la supervision de la MINUSMA. Mais ça ne suffira pas ! Pour une stabilisation, sécurisation, et pour une fin viable au desordre terroriste au Mali, il faut impérativement que l’autorité de l’état malien soit remis in full force partout sur le territoire.

    En conclusion, nous ne souhaitons pas accuser la MINUSMA gratuitement alors qu’elle a été réellement envoyée ici pour nous aider. Mais quand la diversion devient dangereuse on est obligés de critiquer…car il s’agit de pertes des vies de tous les cotes (y compris chez la Minusma). En plus, c’est inadmissible de prolonger une situation maitrisable pour faire plaisir à quelques 2000 rebelles (sans légitimité avérées…des rebelles qui chevauchent, collaborent et pactisent avec les terroristes…..) au détriment de la paix pour 16 millions de maliens…c’est moralement aberrant, point de vue utilitaire !

    Par contre, si la MINUSMA avait réussi dans l’aspect de restaurer l’autorité malienne sur l’ensemble du territoire malien comme prévu…sans caresser les criminels du MNLA aux poils …on n’en serait en train de combattre que les terroristes avec un front moins confus.

    Enfin, la Communauté Internationale ne doit pas maintenir et continuer a dépenser son budget des missions de paix en milliards de dollars pour attendre le caprice de 2000 bandits armes d’accepter la paix. Cet argent peut être parfaitement dépensé ailleurs pour l’humanitaire.

    Il n’est pas cependant trop tard pour que la MINUSMA se ressaisisse afin d’accomplir sa noble mission au Mali… ceci est dans son intérêt ainsi que dans l’intérêt du Mali. Les maliens ne sont pas cons et n’accepteront jamais qu’on leur traite ainsi malgré notre pauvreté. Je rappelle que nous étions parmi les premiers en Afrique à faire une révolution pour la démocratie en 1991… Nous n’allons pas vendre notre pays aux rebelles traitres du MNLA pour une Azawad imaginaire…hors de question ! Autonomie pour qui ?

    Vive le Mali.

  7. MENAKA appartient les enfants de MENAKA appartient ni MINUSMA ni L’ONU s’ils ne sont pas content ils préparent leurs bagages et qu’ils quitteront au MALI

  8. Il faut attaquer cette merde minus ma
    Brûler leur véhicule
    Poser les mines partout ds le sable
    ds les rues sablonneuse de gao
    ils sont venu pr ns diviser pas aider
    Pour leur sales besognes
    Nous préférons la châria
    qu a une récolonisation
    Ds ces conditions on supportera Iyad agaly
    Contres ces mécréants criminels
    Vive la châria
    Abas la France qui a ramener le mlna
    ds ses gagages
    Les entreprises françaises a bko
    Ne doivent plus exister
    Attaquer les biens français a bko
    Brûler leur bien.
    Sans eux mlna n existerai qu en 24 heures
    Dieu :il est grand

  9. Tout est à revoir dans ces missions dites de paix , de lutte contre les djihadistes .
    Primo: l’Opération Barkhan doit être élargi au Mali , au Niger , au Tchad ; un adage de chez nous dit :<>
    Secondo: Passer à l’éviction des pays et des personnalités dont la population , dans sa grande majorité ne se reconnaît pas leurs rôles ou, missions .
    Tertio: Permettre à l’Etat Malien d’exercer sa souveraineté sur l’ensemble du territoire national .

  10. Oeilong et son serviteur Amandi , qui se veut stratège et spécialiste des manigances , veulent dessiner la carte de la fantomatique azawad en grignotant l’espace Nord Malien par l’occupation des zones stratégiques au profit du mnla ou de la cma .

  11. La demarche de la Minusma consiste à nous affablir jusqu’à ce que on aura plus aucun moyen de reagir en quelque sorte utiliser le temps contre nous
    Moi je demande tout simplement le depart de la Minusma Voici des gens que à Kidal ils ne peuvent pas aller payer du pain au marché et qui n’ont pas souci des populations attaquées
    Si jamais la Minusma n’est pas partie il yaura guerre civile

  12. Si minusma favorise le cma, au lieu de l’aider auto-défense loyaliste (GATIA) pour protéger la population de MENAKA, je ne vois pas pourquoi le gouvernement ne dit rien dans tout ça !
    C’est très simple, il y a que deux choses, deux, soit il est de côté de Menaka soit le gouvernement lui donne de fin de mission.
    Je suis totalement d’accord avec le secrétaire général du GATIA.

  13. Cela n’est secret pour aucun Malien que la MINUSMA au service de la France soutient les éléments de la CMA. Le problème est que le peuple Malien incapable de prendre son destin en main n’arrive pas a rendre la monnaies à la France et son complice la MINUSMA

  14. Ne perds pas ta salive, reste seulement sur le qui-vive. Tout le monde le sait que ces gens sont avec ces bâtards. Dis au éléments du GATIA de garder toujours en tête que ceux-ci sont à combattre comme ces mal élevés. L’ONU a perdu sa crédibilité au Mali comme partout ou ces missions chez les gens dans nos pays et qui ne les protégent pasI

Comments are closed.