L’Algérie qui donne des leçons au Mali : Ironie de l’histoire !

37 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Depuis que la crise politico-sécuritaire a éclaté au Nord de notre pays, nous  avons l’impression que le ciel nous est tombé sur la tête. Et oui tous nous semble bizarre vraiment très bizarre. Et comme on  le dit couramment, quand il ya un forcément il y a deux. La cerise sur le gâteau, c’est que certains pays, les plus nuls en démocratie dans le monde entier, nous donnent soit des leçons de démocratie ou encore de résolution pacifique de conflit. Je pense notamment au Burkina Faso et à l’Algérie.

Abdul Aziz Bouteflika, président de l’Algérie

Venons en à l’Algérie comme c’est d’elle qu’il s’agit ici, cette dernière pour des intérêts obscurs et stratégiques n’a sur les lèvres qu’un seul mot depuis des mois concernant la crise malienne : négociation, négociation et négociation. Je me demande si réellement ce pays connait le sens de ce mot ? Ce pays où seul la force règne, où l’armée fait la pluie et le beau et temps, où l’armée fait et défait les dirigeants politique, ce pays où les services secrets sont quasiment présent dans tous les domaines de la vie, ce pays où les citoyens ne dorment que d’un seul œil, ce pays où les journalistes sont persécutés et où les opposants sont forcés a l’exil.

Demandez à tous les spécialistes de ce pays, ils vous diront la même chose, l’Algérie est une dictature déguisée en démocratie où le peuple n’as jamais eu le droit de s’exprimer librement. La seule fois que le peuple l’a fait c’est au début des années 1990, et ceux sont les islamistes du F.I.S (front islamique pour le salut) qui ont remportés les élections législatives. L’armée a fait irruption pour confisqué le processus et chassé le FIS.  L’Algérie a-t-elle négociée ?

Les islamistes du FIS, chassés de l’arène politique se radicalisent et créent successivement le GIA (groupe islamique armé), le GSPC (groupe salafiste pour la prédication et le combat) et tout dernièrement, devinez ?, AQMI (Al-Qaeda au Maghreb islamique). L’Algérie a-t- elle négociée avec AQMI ?

L’Algérie a-t-elle négocié avec les séparatistes Kabyles qui réclament pourtant pacifiquement l’indépendance de la Kabylie depuis des années ?

L’opposition a toujours décrié les élections dans ce pays, le gouvernement a-t-il une seule fois négocié avec l’opposition ?

Pour couper court, à toutes ces questions je répondrais simplement non avec des preuves à l’appui. Ce pays n’a jamais su ce que veut dire négocier à plus forte raison que de négocier, ce que connait ce pays c’est la force armée. Le gouvernement algérien a mener une guerre sans merci contre les Islamistes du GSPC jusqu’à les mettre hors de ses frontières, il a pousser tous les opposants politique en exil, et il tout simplement liquidé dans l’œuf la dissidence kabyle sans autre forme de procès.

A la lumière de tous ces exemples, je trouve excessivement ironique que l’Algérie, cet Etat-voyou se transforme en donneur de leçon à un pays irréprochable comme le Mali en matière de démocratie ou de règlement pacifique de conflit. Le Mali qui a toujours privilégié la paix à l’interne, dans la sous-région et dans le monde entier, ce Mali qui a su se faire connaitre par la non violence et j’en passe.

Mohamed Ag ASSORY

 

SOURCE:  du   13 nov 2012.    

37 Réactions à L’Algérie qui donne des leçons au Mali : Ironie de l’histoire !

  1. bertrand bélanger 007

    C’est la France qui va vous sauvez comme elle sauve le continent africain depuis des siècles. VOus êtes naïfs et vos journalistes maliens sont pour les plupart des corrompus.

  2. LeCitoyen.

     » un pays irréprochable comme le Mali en matière de
    démocratie  »
    Quelle ironie…!!!

  3. LeCitoyen.

    <>
    Quelle ironie…!!!