Lancement de l’opération Serval

15

Le 11 janvier 2013, à la demande des autorités maliennes et de l’ONU, la France a lancé une opération militaire en appui des forces armées maliennes baptisée Serval. Elle a pour but de mettre un coup d’arrêt brutal à l’avancée des groupes djihadistes vers le Sud du Mali et d’assurer la sécurité des 5000 ressortissants français dans le pays.

L’intervention française a débuté dans l’après-midi du 11 janvier par un raid d’hélicoptères d’attaque afin de stopper la progression d’une colonne d’éléments djihadistes faisant route vers Konna, non loin de la ville de Mopti. Cette première action française conduite par des hélicoptères Gazelle HOT et Gazelle canon de calibre 20mm du 4e régiment d’hélicoptère de combat (4e RHC) a permis la destruction de quatre véhicules ennemis et a entraîné le repli de la colonne.

Dans la nuit du 11 au 12 janvier, quatre Mirage 2000D du groupement air du dispositif Epervier ont effectué des frappes dans le Nord du pays. Pour effectuer ces missions, les patrouilles de chasseurs étaient appuyés par 2 ravitailleurs C135. Profitant de la relève programmée des avions Mirage 2000D, il avait été décidé de retarder le retour des chasseurs vers la France et de les conserver à N’Djamena. Ce sont ainsi actuellement, en plus des deux Mirage F1 CR, six Mirage 2000D, 3 C135, 1 C130 et 1 Transall C160 qui arment le groupement air de la force Epervier.

Simultanément, au Tchad d’abord, un sous-groupement de près de 200 militaires appartenant au groupement terre de la force Epervier s’est préparé pour rejoindre Bamako. Il a été projeté par Hercule C 130 et Transall de N’Djamena vers la capitale malienne. Le sous-groupement est armé par des « marsouins » du 21e régiment d’infanterie marine de Fréjus (21e RIMa) et un peloton de légionnaires du 1er Régiment Étranger de Cavalerie d’Orange (1er REC). En France, c’est une compagnie du 2e régiment d’infanterie de marine (2e RIMa) stationné à Auvours qui a été désignée pour rejoindre Bamako dans la journée du 12 janvier. Cette compagnie a pour mission de renforcer le dispositif en place.

PARTAGER

15 COMMENTAIRES

  1. c’est moi tunkaranke depuis en’Italy,merci pour la France ancore merce pour cès interpelations aux Mali et merci les autre pays qui sonts la dessions pour ce interpele aux Mali pour litte contre cès terrolise.
    Nous les kunkanrankes meme si onts n’est pas aux Mali,nos espri est làbat .

  2. informer vous et faire informer les autre le pays est plein cris fau que tous les maliens se sen concerner

  3. ne vous trompe pas avec le temt sarkozy la france a changer le visage maintenant c est holland donc soutenons lui car il aime la liberation de nos territoir meme si pour leur interet mais c est vis versa

  4. Vive la France et vive la coopération francoMalienne. Une fois de plus Le président Français vient de réhausser l’image de la France dans les amis car à la date d’aujourd’hui, tous les Bamakois sont tous déhors comme lors de la victoire à l”élection présidentielle de François Hollande , pour scander vive la France et le drapeau Français est achété comme des baguette de pain.

  5. Tu peux te moquer bn. C’est toujours mieux d’être recolonisé que de faire mutiler par des fous à longueur de journée!! Cette intervention française te donne franchement l’occasion de te moquer de nous mais tu es malien aussi quelque part donc sois raisonnable. La France aussi avait connu des situations pareilles où elle a été secourue par les africains et certains européens.

  6. gare à vous ,autrefois les soldats des regiments d’infanterie de Marine ,on les appelait LA COLONIALE 😀 😀

      • Tiens voila la coloniale
        Tiens voila les coloniaux
        Y en avait des grosses des fines
        Qui pendaient par la portière
        Tiens voilà la coloniale
        Tiens voilà les coloniaux, etc, etc, etc…

        Quand je vivais à Pau dans le sud ouest, on allait dans un bar où un vieux militaire poivrot (pléonasme? oh pardon! 😀 😀 😀 ) nous chantait ça chaque fois qu’il était bourré! chaque fois, quoi! J’avais fini par l’apprendre, et je vois que je me souviens encore des paroles 😀 😀 😀 😀

    • On appelle tjrs les régiments de troupe de marine ” La Coloniale”… mais les temps ont changés ! Ce sont ces soldats “coloniaux” qui tombent, meurent et vont mourir pour que le Mali reste libre !

    • Va branleur 😆 😆 On te pardonne tout !Tu peux mm aller consommer au lupanar de Xi lai a Metz !Vive la France dorénavant 😆 !franchement sans cette intervention les barbus seraient au carrefour de sévaré! 😥

Comments are closed.