Le Collectif des ressortissants de la région de Kidal réaffirme, son attachement total et indéfectible à l’unité territoriale du Mali à la laïcité de l’Etat

10 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Ressortissants de Kidal

Le Collectif des ressortissants de la Région de Kidal à Bamako a appris sur les ondes de Radio France International (RFI) que le mouvement Ansardine a annoncé son intention d’abandonner son projet d’instaurer la Shari’a (Loi Islamique) au Mali, mais qu’il maintient l’option de l’instaurer dans la Région de Kidal.

Le collectif, tout en prenant acte de cette avancée de Ansardine dans la marche vers le processus de retour de la paix et la sécurité dans les régions du nord, s’inquiète sur le caractère inachevé de cette déclaration d’intention, la région de Kidal étant partie intégrale de la République du Mali qu’Ansaradine ne met pas en cause jusqu’ici si l’on s’en tient à ses déclarations.

La région de Kidal est à dominante musulmane où est pratiqué, depuis la nuit des temps, un islam tolérant et modéré qui n’a jamais heurté les aspects culturels des populations. Les imams et érudits traditionnels que sont les familles Kel Essuk, Kunta et chérifiennes ont toujours eu une renommée internationale sur la connaissance et les pratiques religieuses.

Le Collectif des ressortissants de la Région de Kidal invite Ansardine à abandonner son projet d’imposer à la population de Kidal une pratique religieuse incompatible avec sa culture, contraire à la pratique religieuse du peuple malien dans son ensemble, et cela contribuerait à conforter davantage l’image de la communauté islamique ainsi que celle de notre pays, le Mali.

Pour terminer, le Collectif des Ressortissants de la Région de Kidal réaffirme, encore une fois, son attachement total et indéfectible à l’unité territoriale du Mali, à la laïcité de l’Etat et à la stabilité de la zone sahélo-saharienne, gage de développement, et de bien-être pour les communautés nomades et sédentaires, ainsi que pour tous les pays de la sous-région.

Bamako le 16 novembre 2012

Le Président du collectif des Ressortissants de la Région de Kidal

Dr Akory AG IKNANE (Tel : 66 76 00 75)

Source Maliweb.net

 

10 Réactions à Le Collectif des ressortissants de la région de Kidal réaffirme, son attachement total et indéfectible à l’unité territoriale du Mali à la laïcité de l’Etat

  1. nonalinertie

    Si vous excluez les criminels des négociations, avec qui allez-vous négocier ? Même les aveugles ont vu MNLA/ANESARDINE/BOKOHARAM/AQMI/MUJAO, attaquer le Mali ensemble le MNLA/ANESARDINE servant d’éclaireurs, travailler ensemble, main dans la main, les plus innocents servant de relais au Parlement européen, en France ou ailleurs. Ou veut-on dire que quand vous rompez avec les criminels, vous êtes amnistié ? Pour vous remettre à vos habitudes à la première occasion ? Et les victimes doivent toujours acclamer les voleurs, violeurs, profanateurs, les sadiques, les assassins, les trafiquants et sous-développeurs en tout genre…

  2. garbago

    C’est ridicule c’est aujourd’hui que vont réagir les ressortissants de KIDAL quelle honte mais je m’excuse cette photo parle d’elle même des gens comme la famille Belco( homeny et aicha )ont bien gagné un fond de commerce et surtout que aicha commence à former son fils qui represent les jeunes de kidal à tous les évenements les gens peuvent vous ignorer dans vos pratiques mais ayez au moins de la personnalité.Anacardine a fait quoi qui nous avance vers la paix rien!Ils disent qu’ils rennoncent à la charia sur toutes l’etendue du pays mais ils vont l’appliquer dans leur zone ont ils une zone? Soyons serieux il faut que cette guerre se fasse ils demandent de negocier donc poser les la question pourquoi ils ont crée cette situation.Et le deputé de kidal Alghabass na pas tout les marchés en forage et BTP et fait son trafic quoi de plus.Quand au MNLA ils existent de nom un point un trait c’est une propagande autour d’un néant.

  3. Toufan

    Mais ils auraient du aussi agir depuis au moment ou le MLNA est né pour dire non à la partition du Pays….

  4. tombouct

    Ou ils etaient qnand le MNLA organisait sa premiere marche pour la cission du pays. Maintenant ils cherchent a se mettre au rang comme toujours. Le ridicule ne tue pas.

  5. bob_leponge

    La separation du nord du reste du mali est inévitable d’une manière ou d’une autre et ce fait a déjà été acté par les puissance occidentales et les pays voisins. Ne vous trompez pas la combat pour un azawad malien est perdu d’avance

    • Amos Danial

      toi bob vous vaniteux, que la République du Mali, n’est pas et ne sera jamais divisé et nous savons que les pays qui veulent diviser le Mali mais pas et ne sera jamais divisé et nous allons tuer tous les rebelles touaregs jusqu’à la dernière goutte de rebelles touaregs sanguins et de leurs dépensiers maîtres.
      Mort aux rebelles touaregs et ennemis, Mali, vous âne, le singe, le chien, le Mali n’est pas pour Touaregs, les rebelles touaregs sont des étrangers au Mali.

  6. DANS CE MONDE ET CE MALI DU 21è SIÈCLE PLUS RIEN NE PEUT ETRE NÉGOCIE ET OBTENU SUR UNE BASE PUREMENT ETHNIQUE OU RACIALE ET C’EST CELA TOUTE LA BÊTISE ET LA STUPIDITÉ DU mnla.

    PEUPLE TOUAREGS, ARRÊTONS L’ESCALADE DES MAINTENANT, NE SOYONS PAS LES AUTEURS DE NOTRE PROPRE GÉNOCIDE.

    JE VEUX DIRE LES TOURISTES EUROPÉENS ENLEVÉ POUR LES VENDRE A AQMI EST BIEN LE TRAVAIL DE CERTAINS TOUAREG.

    CERTAINS TOUAREG = PRENEURS ET VENDEURS D’OCCIDENTAUX AUX ISLAMISTES QUI SONT EUX-MÊME CERTAINS TOUAREG. IL Y’A DONC PLUSIEURS TYPES DE TOUAREG :

    1/ LES TOUAREG RÉPUBLICAINS
    2/ LES TOUAREG ELEVEURS NOMADES
    3/ LES TOUAREG VOLEURS D’OCCIDENTAUX QUI VENDENT LEUR BUTIN AUX TERRORISTES
    4/ LES TOUAREG AVEC DES ARABES TERRORISTES (AQMI)
    5/ LES TOUAREG ISLAMISTES (Ansardine)
    6/ LES TOUAREG INDÉPENDANTISTES (mn,a)
    7/……………
    8/…………………………………….
    ……………………………………………COMPLÉTEZ LA LISTES S.V.P.……………

  7. Gilbert DAMANGO

    Que des imbéciles ces aventuriers . Ils veulent instaurer la charia seulement à Kidal . Cette ville n’est-elle pas malienne ? Ou alors c’est pour continuer le trafic de drogue à partir de cette région ? Ils doivent admettre que l’azawad est un leurre , un projet fumeux que ne mènera nulle part . Le Mali est un et indivisible , et il le restera .

  8. Dr ANASSER AG RHISSA

    TOUS LES MALIENS NON TERRORISTES DOIVENT S’ENGAGER, ENSEMBLE, A FAVORISER UNE SORTIE DE CRISE DURABLE EN ACCEPTANT :

    – DE SE PARLER A TRAVERS LES CONCERTATIONS NATIONALES ET
    – EN NÉGOCIANT CE QUI EST ACCEPTABLE POUR TOUS

    SANS OUBLIER :
    DE CONDAMNER LES ACTES COMMIS ET PUNIR LEURS AUTEURS CAR TOUT CE QUI RESTE IMPUNI VA FAIRE REPARTIR LA SPIRALE DE LA VIOLENCE ET DE L’INSÉCURITÉ,

    AUTREMENT, LA GUERRE SERA INÉVITABLE ET LA RÉCONCILIATION NATIONALE SERA DIFFICILE VOIRE IMPOSSIBLE.

    Bonjour,
    Merci aux ressortissants de la région de Kidal de cet acte qui doit interpeller fortement Ansar Dine.

    Il est temps que les Maliens non terroristes s’accordent sur un ensemble de principes dont le refus de l’impunité (la justice et les forces de défense et sécurité du Mali doivent faire leur travail), le respect des conditions d’indivisibilité du Mali et de la laïcité, et le fait de TRAVAILLER ENSEMBLE, en priorité, à travers les concertations nationales et les négociations, pour libérer le pays.

    Les conditions de sécurité optimale doivent être assurées, à la fois pour la population non terroriste vivant au Mali mais aussi pour les participants aux concertations nationales et aux négociations.

    La justice doit faire son travail pour juger tous las actes commis par les groupes armés, MNLA, Ansar Dine et les autres, et doit déterminer avec exactitude ceux qui les ont commis.

    Ce qui nécessite du temps, la preuve est que la CPI a déjà été touchée, pour ce faire, par le gouvernement Malien mais jusqu’ici les résultats sont attendus.

    Je pense que si les groupes armés, MNLA et Ansar Dine, acceptent les conditions suivantes, que j’ai rappelées dans ma proposition sur la gouvernance, les concertations nationales et la sortie de crise faite aux MALIENS, AU GOUVERNEMENT DE TRANSITION ET AU PRÉSIDENT, à savoir, déposer les armes et s’engager pour la restauration de l’intégrité territoriale du Mali et la laïcité, alors le Mali doit accepter de les intégrer dans les concertations nationales et dans les négociations.

    En même temps, la sécurité doit être optimale.

    Conformément à ma proposition de sortie de crise, la sécurité des populations et des conférences dédiées aux concertations nationales et aux négociations doit être assurée par les forces de défense et sécurité du Mali avec le renfort du contingent de la CEDEAO/UA/ONU.

    De toute façon, en cas d’échec des négociations, la guerre serait inéluctable.

    Tous les Maliens non terroristes doivent s’engager, ensemble, à favoriser une sortie de crise durable en acceptant :
    – de se parler à travers les concertations nationales et
    – en négociant ce qui est acceptable pour tous
    SANS oublier de punir les actes commis et leurs auteurs car tout ce qui reste impuni va faire repartir la spirale de la violence et de l’insécurité, AUTREMENT la guerre sera inévitable et la réconciliation nationale sera difficile voire impossible.

    Bien Cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail : Webanassane@yahoo.com
    TEL 00336 15 39 67 79

  9. fakolyhakika1

    Merci pour cette clarification.Vive le Mali dans sa devise Un peuple un but une foi.