Le Maroc appelle à une solution de compromis au Mali

12
Salaheddine Mezouar, ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération
Salaheddine Mezouar, ministre marocain des Affaires étrangères et de la Coopération

Le Maroc, qui note avec une grande déception le recul préoccupant que connaît le processus de paix au nord du Mali, a appelé les forces vives du pays et ses autorités à Å“uvrer dans le sens d’une solution de compromis qui répond aux aspirations de ses populations, y compris celles du nord du pays.

Le Maroc “appelle les forces vives du pays et ses autorités à oeuvrer dans le sens d’une solution de compromis qui préserve l’intégrité territoriale, l’unité nationale du Mali et répond aux aspirations de ses populations, y compris celles du nord du pays”, a indiqué le ministère marocain des Affaires étrangères et de la Coopération vendredi dans un communiqué.

Sous la houlette de la CEDEAO, le dossier malien est désormais traité de manière opportuniste par des parties directement intéressées, et loin de son contexte légal et régional, prôné par les Nations Unies, souligne le communiqué, affirmant que la solution à la crise du Nord du Mali ne saurait être imposée.

Cette solution, poursuit le communiqué, “ne peut pas être obtenue, à coups de menaces, de manoeuvres d’intimidation ou de chantage, surtout de la part de parties qui n’ont aucune légitimité pour le faire et qui ont toujours agi pour la déstabilisation de la région”.

 Agence de presse Xinhua

PARTAGER

12 COMMENTAIRES

  1. Cette tardive déclaration n’a pas de sens
    Cette tardive déclaration n’a ni queue ni tête

  2. le rédicule ne tue pas cela dit ,il faut que la communauté internationale, les pays qui

    soutiennent MNLA comprenne la population du nord du Mali n’est pas avec MNLA.

    Qu’est la difference entre MNLA et les groupes qui sèment la térreure et désolation au

    nord du Mali?

    Pour gagner du temps ,il faut tout le monde sache et comprenne le Mali n’est pas le

    Soudan.

    Vive le Mali,vive la paix au Mali et dans le monde entier.

  3. Dans le contexte et au stade actuels des pourparlers,une telle declaration est hors de propos,xxxxx.Personne n’a force les rebelles Touaregues et Arabes a signer l’Accord de Ouaga,ou encore la Feuille de route .Parler de compromis lorsque le CMA demande l’autonomie politique pour le Nord du Mali c’est pretendre s’immiscer dans les affaires interieures du Mali.Le deroulement des negociations s’est fait sous les auspices de la Mediation Internationale a laquelle les Nations Unies,la CEDEAO et l’UNION AFRICAINE ont pleinement participe.Si Les rebelles refusent de parapher cet Accord ,ils se placent en dehors de toute mediation et ils recouvrent leur statut de hors-la-loi.Un grouspuscule arme par les ennemis du Mali parmi une majorite de citoyens Maliens apprtenant a plusieurs minorites dont plusieurs sont plus representatives que ses clans rebelles ,ne disposent d’aucun droit d’autodetermination et ne meritent aucune compromission de l’Etat Malien en dehors de la procedure internationale approuvee,(Feuille de route).

  4. Cette déclaration tardive n’a ni queue ni tête
    Cette déclaration tardive est pleine dxxxxx.
    xxxxxxxx
    xxxxx

  5. En realité on ne peut en vous vouloir qu’au grand Boss qui a exporté on ne sait pour quelle raison le problème du Nord du Mali au Maroc. C’était carrement oublié les réalités entre le Maroc et l’Algérie des réalités pourtant à nos portes. xxxxxxxxx. Il a chez lui xxxx au cas où les Touaregs du MNLA trouveraient une terre indépendante du Mali.

  6. Que le Maroc-fxxxx (qui s’est bien gardé de lever le petit doigt quand les barbus occupaient les 2/3 du pays!) SExxx

    xxxx

    Les choses sont suffisamment compliquées comme ça, pour qu’on laisse maintenant ce connard qui ne s’est impliqué dans RIEN pour résoudre cette crise, venir les compliquer un peu plus par simple xx
    Que le Maroc reste ………..xxx 👿 👿 👿 👿 👿 👿

  7. Le Maroc ne doit pas se mêle de notre problème car ce le Maroc qui veut trouve de refuge pour les population saharawite le monde entier doit se mobiliser pour imposé indépendance de polisario

  8. ——————-BONNES ET JOYEUSES FETES DE PAQUES A TOUS LES CHRETIENS DU MALI ..EN MEMOIRE D LA RESURRECTION DE JESU-CHRIST —LA NAISSANCE DU CHRITIANISME—————OUI VIVE MAIWEB POUR UN MALIBA MEILLEUR —UN ET INDIVISIBLE—-VIVE TOUS GENS DE BON COEUR POUR UN MALIBA MEILLEUR ———–GRAZIE DI CUORE

  9. Eh voila la resultante de la politique du baton aveugle du Boss , en soliicitant tout le monde , tout le monde se donne le droit de ns indiquez la voie a suivre . Le Boss a la faculté de tjr choisir un tacot parmis les grosses cylindrés qui lui est présenter ,serait ce par ignorance ou par facilité ?

  10. “…la solution à la crise du Nord du Mali ne saurait être imposée…..” ah bon!

    Après plus de 8 mois de pourparlers, certains osent encore penser que c’est une solution imposée??? 🙄 🙄

    Je ne comprends pas ce que cherche le Maroc à travers cette annonce pourvue d’ambiguïtés.
    Quel est le but recherché par cette annonce marocaine qui manque cruellement de clarté et de bon sens?

    Cet accord est déjà un lourd compromis pour le peuple malien, alors quel autre compromis cherche-t-on?

    En voulant faire le perroquet de la France, le Maroc oublie son propre problème saharoui. Le Maroc a intérêt à fermer sa bouche et à se mêler de ses propres problèmes.

    Les rivalités entre le Maroc et l’Algérie n’ont aucunement leur place au Mali. Qu’on arrête d’importer des conflits d’intérêt au Mali.

    • observateur
      xxxxx

      Mon frère, l’Algérie est L’ENNEMI JURE du Maroc, et il n’est pas nouveau que ces deux pays se haïssent cordialement!
      Cette réaction Marocaine est tout simplement une réaction de xxxxr dans la mesure où avec son implication directe dans la résolution de la rebellion, l’Algérie s’est retrouvée en position de choix aux yeux des observateurs du monde entier!

      Exxxxxx

  11. le peuple Malien appelle le Maroc de faire un compris avec le Saharaoui
    ne peut pas être obtenue, à coups de menaces, de manoeuvres d’intimidation ou de chantage, surtout de la part de parties qui n’ont aucune légitimité pour le faire et qui ont toujours agi pour la déstabilisation de la région ».

Comments are closed.