Le ministre des Affaires étrangères, Tiéman H. Coulibaly hier face à la presse : « Il est indécent de parler d’élections quand notre pays est occupé »

36 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Les contours précis de la résolution 2085 du Conseil de sécurité de l’ONU autorisant le déploiement d’une force militaire internationale au Mali, le dialogue avec le MNLA et Ançardine, la problématique de l’organisation des élections avant la reconquête du Nord, le calendrier éventuel d’une intervention militaire pour libérer le nord, les lignes infranchissables du Gouvernement malien dans un éventuel processus de négociation. Toutes ces questions ont été abordées hier jeudi 27 décembre, au cours d’une conférence de presse, par le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Tiéman Hubert Coulibaly et son homologue de la communication et porte-parole du Gouvernement, Manga Dembélé. Pour le chef de la diplomatie malienne, il est simplement indécent de parler d’élections quand les populations du Nord croupissent dans la détresse que leur imposent les occupants.

Tieman Coulibaly, ministre des affaires étrangères lors de sa conférence de presse hier

Le ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale, Tiéman Hubert Coulibaly a rappelé l’offensive diplomatique d’envergure qu’il a entamée depuis qu’il est au gouvernement pour donner au Mali, la place qui est la sienne dans le concert des nations. « Nous nous efforçons d’être partout où on parlera du Mali, car notre pays est un grand peuple. Comme je l’ai souvent souligné, notre pays vaut plus que le triste spectacle qu’il a offert ces derniers mois au monde entier », a-t-il indiqué.

Pour le chef de la diplomatie malienne, la dernière étape significative de cette intense activité diplomatique  est l’adoption de la résolution 2085 par le Conseil de sécurité à l’unanimité de ses membres, le jeudi 20 décembre dernier. Il s’agit, a expliqué le ministre Tiéman Hubert Coulibaly, de la troisième résolution concernant la situation au Mali. Mais, cette résolution est de loin la plus significative en  ce sens qu’elle autorise la constitution d’une force internationale pour reconquérir l’intégrité territoriale du Mali.

Et le ministre d’expliquer qu’à travers cette résolution, l’ONU, l’organisation multilatérale la plus importante au monde, autorise les pays qui se sentent intéressés à s’engager aux côtés du Mali pour reconquérir notre territoire, restaurer la souveraineté de notre Etat. En d’autres termes, l’ONU dit clairement qu’elle est d’accord pour que des pays se coalisent pour aider le Mali même à travers le déploiement d’une force militaire sous bannière internationale. Il est aussi question de sécréter un fonds spécial pour soutenir l’opération. C’est dans ce sens qu’une conférence des donateurs sera organisée bientôt pour un appui financier à l’intervention. La résolution comporte aussi une autorisation des Etats membres intéressés à passer des accords bilatéraux avec le Mali pour l’atteinte de l’objectif, la libération des 2/3 de son territoire occupés.

Selon le ministre Coulibaly, il n’est pas question de s’attendre à une quelconque divulgation des secrets de défense relatifs par exemple à la date de l’intervention ou aux localités par lesquelles elle sera entamée. « En matière militaire, il faut se garder de trop parler… Sauf à se mettre au service de nos ennemis, personne ne doit communiquer sur les dates, les effectifs, les moyens ou la stratégie militaire pour cette intervention. Ceux qui s’amuseront à donner ces détails s’exposeront à des sanctions, car ce serait une divulgation de secret de défense. Ces détails-là, nous ne les donnerons jamais ! « , a-t-il martelé.

A propos de l’injonction d’aller aux élections au plus tard en avril 2013, le conférencier dira que la résolution onusienne concède que ce scrutin ne soit organisé lorsqu’il sera « techniquement «  faisable. Mais, comme le président de la République l’avait indiqué, a-t-il souligné, il n’est pas question d’aller aux élections lorsqu’un centimètre carré du territoire sera occupé. « Je l’avais déjà dit, je trouve même qu’il est indécent de parler d’élections lorsque notre pays est occupé, que les populations des zones occupées sont dans la détresse. Quelle est cette élection à laquelle des Maliens ne pourront pas prendre part…  »

Par rapport à la voix  pacifique de sortie de crise, les ministres Tiéman Coulibaly et Manga Dembélé ont mis un accent sur la volonté de dialogue avec seulement des Maliens, qui s’inscriront dans la République, laïque, une et indivisible. Ce qui a été amorcé à Ouaga, sous l’égide du Médiateur de la CEDEAO, le président Blaise Compaoré, n’était qu’un déblayage de terrain sur les préalables du gouvernement malien.

Bruno D SEGBEDJI

SOURCE:  du   28 déc 2012.    

36 Réactions à Le ministre des Affaires étrangères, Tiéman H. Coulibaly hier face à la presse : « Il est indécent de parler d’élections quand notre pays est occupé »

  1. Rebel

    En matière militaire, il faut se garder de trop parler… Sauf à se mettre au service de nos ennemis, personne ne doit communiquer sur les dates, les effectifs, les moyens ou la stratégie militaire pour cette intervention. [...] Ces détails-là, nous ne les donnerons jamais !

    arrêtez de mentir car ces détails-la, vous ne les avez pas et pire, vous n’êtes même pas sur la voie de les avoir, hélas!

    ils n’ont rien, ni calendrier, ni agenda, ni argent, ni moyens, ni… NADA ! voilà toute la vérité, mais au Mali dire la vérité dans les hautes sphères de l’État est un péché mortel. et croira mal qui croira le premier… :wink:

  2. Dr ANASSER AG RHISSA

    MALI: QUELS CRITÈRES ET CONTRAINTES POUR GAGNER LA GUERRE DANS L’UNITÉ ?

    Bonjour,
    La nouvelle résolution 2085 de l’ONU, adoptée le 20 décembre 2012, à l’unanimité, comprend deux volets, réconciliation politique et militaire, qui doivent être menés parallèlement.

    Le volet RÉCONCILIATION POLITIQUE doit:

    (1) via le dialogue politique, rétablir l’ordre constitutionnel à travers les élections présidentielles et législatives avant avril 2013,

    (2) engager des négociations entre les autorités de transition du Mali et les groupes présents au Nord Mali et n’acceptant pas le terrorisme, essentiellement les groupes Touaregs, comme le spécifie la résolution.

    Le volet MILITAIRE avec deux étapes:

    - parallèlement à la réconciliation politique, la préparation de l’armée Malienne et des troupes de la force internationale pour être prêtes à reconquérir le Nord Mali,

    - déploiement de la force internationale MISMA (Mission Internationale de Soutien au MAli) après accord du conseil de sécurité de l’ONU s’il juge l’état de préparation suffisant à partir de certains critères (entraînement suffisant, efficacité du commandement, équipement et adaptation au terrain).

    Compte-tenu du temps nécessaire à la préparation de cette force mondiale et pour des raisons climatiques, des responsables de l’ONU et des diplomates estiment que le déploiement de cette force MISMA ne peut démarrer avant l’automne 2013.

    DONC, CETTE RÉSOLUTION 2085, DE L’ONU, DONNE, IMPLICITEMENT, LA PRIORITÉ AUX ÉLECTIONS AVANT LA LIBÉRATION DU NORD MALI.

    C’est dommage, une partie de la population Malienne sera dans l’impossibilité de participer à ces élections.

    POUR QUE LES ÉLECTIONS AIENT LIEU APRÈS LA LIBÉRATION DU NORD MALI, IL SERA IMPÉRATIF DE LE LIBÉRER AVANT AVRIL 2013.

    Est-ce possible ?

    DIFFICILE, compte-tenu de la complexité de la situation et de l’état de préparation de l’armée du Mali ET celui de la force internationale de soutien, sauf si les forces de défense et de sécurité du Mali et les Maliens s’engagent SEULS, le plus rapidement possible, pour cette libération. Dans ce cas, les conditions sont-elles réunies pour que la libération du Nord Mali, dans l’unité, soit effective ?

    Compte-tenu de la complexité de la situation (guerre exigeant de la précision car pouvant se dérouler en ville avec la population mélangée avec les terroristes des fois sans qu’elle le sache, extensions et renforts régionaux et internationaux possibles), IL EST PRUDENT, COMME L’EXIGE LES CRITÈRES POSÉS PAR L’ONU, que l’état de préparation des forces de défense et de sécurité du Mali et de la force internationale de soutien soit vraiment satisfaisant avant d’envisager la guerre contre les terroristes.

    L’exigence d’une guerre précise, ciblée et de courte durée milite, comme je l’ai proposé dans ma solution de sortie durable de la crise du Mali, pour une guerre informationnelle d’intelligence collective ou guerre stratégique de renseignements sur les terroristes.

    UNE TELLE GUERRE EXIGE L’ENGAGEMENT DE TOUS LES MALIENS EN FRONT UNI ET CELUI DES PARTENAIRES RÉGIONAUX ET INTERNATIONAUX.

    ELLE EXIGE AUSSI UNE DURÉE CONSÉQUENTE POUR DES INFORMATIONS (CORRÉLÉES/SÉCURISÉES) FIABLES SUR LES TERRORISTES.

    Ce qui constitue d’autres contraintes indispensables dont l’ONU n’a pas parlé.

    Finalement, pour gagner la guerre contre les terroristes et assurer la réconciliation nationale, dans l’unité, les Maliens doivent les préparer avec précaution.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC et Gouvernance

  3. Emoo

    Mamdame Oumou Sall, j’ai entendu parler de toi, mais je n’ai jamais eu le plaisir et le privilege de t’ecouter….

    Tu es une fierté de notre pays et une dame qui a la tete sur les epaules… Mashallah

    Puisse Allah le Tout Puissant t’inspirer davantage et porter loin l’echo de ton cri de coeur, un coeur de douceur, un coeur de mere , un coeur de femme, un coeur patriote , un coeur tout court qui bat au rythme de ses angoisses, mais aussi et surtout de son espoir celui d’un Mali qui sortira grandi de cette trahison des ces énergumenes du MNLA ANSAR Dine que rien ne peut satisfaire si ce n’est la brutalité qu’il cultive et la desolation qu’il seme…et dans laquelle il ont grandi….. Trahison dans les veines, trahison dans les neurones, dans la brume du desert qui les ensevelira;

    Dieu te benisse Ya RABB.

    La voix des hommes en culotte, paron en treillis s’est éteinte et celle des dames de ta stature résonne de partout en tout malien digne de ce nom… pas de ce petit perdu de Assarid qui desemaparé n’a trouvé autre chose à dire si ce n’est si les maliens veulent de lui, il est partant pendant que dans sa poche il n’avait autre chose qu’un passport malien… Quand tu ne sais ou tu vas au moins rappelle toi d²ou tu viens Petit Assarid du moribond MNLA?

    Oh Rage , Oh Desespoir…envahit leur coeur et engloutit les dans les eaux du Nil comme les peuples maudits d’hier…

  4. justicequity

    Je vois tout et n’importe quoi , on peut aussi faire un gouvernement d’union nationale en donnant des ministères aux barbus et MNLA ,avec les accords que Alpha a fait pour mettre fin à la rébellion des années 90 tous les nordistes savaient que ce n’était pas la fin de la rébellion , mais bien au contraire le début pourquoi changer une méthode qui marche ? Dans le meilleur des cas pour des criminels on peut leur éviter la pendaison , sinon il faut faire cette guerre , c’est une dette que Alpha a reporté sur les présidents suivants ATT en a été la victime , avec de nouvelles négociations , on va encore reportés pour les années à venir le même problème , il faut faire cette guerre , tous ceux qui prennent les armes contre le Mali doivent savoir que la mort sera leur finalité , mais tant qu’on va négocier avec des criminels en leur donnant des postes qu’ils ne méritent pas et dont ils n’ont même pas le niveau ça sera un éternel recommencement parce que quoi qu’on fasse il y aura toujours des mécontents et ils savent qu’en prenant les armes ils auront ce qu’ils veulent , concrètement qu’est ce que le Mali peut négocier avec des islamistes ? j’attends vos réponses .

  5. justicequity

    Je vois tout et n’importe quoi , on peut aussi faire un gouvernement d’union nationale en donnant des ministères aux barbus et MNLA ,avec les accords que Alpha a fait pour mettre fin à la rébellion des années 90 tous les nordistes savaient que ce n’était pas la fin de la rébellion , mais bien au contraire le début pourquoi changer une méthode qui marche ? Dans le meilleur des cas pour des criminels on peut leur éviter la pendaison , sinon il faut faire cette guerre , c’est une dette que Alpha a reporté sur les présidents suivants ATT en a été la victime , avec de nouvelles négociations , on va encore reportés pour les années à venir le même problème , il faut faire cette guerre , tous ceux qui prennent les armes contre le Mali doivent savoir que la mort sera

  6. justicequity

    mais n’importe quoi Mr coulibaly , si le nord est libéré Sanogo aura toute la légitimité qui lui manque aujourd’hui , les gens ont peur de lui aujourd’hui mais si le nord est libéré même si la junte reste couchée à Kati pendant les opérations , elle va avoir à nouveau un soutien populaire comme au lendemain du coup d’état , ces militaires me font plus peur que même le MNLA ou les barbus , parce que pour le moment sans jouer à la langue de bois ce sont les seuls qui peuvent nous entrainer vers une guerre civile , plus ils vont rester , plus ils seront difficiles à mettre hors jeu , mais ce que semble oublier ces militaires c’est que les temps ont changés , avec le développement extraordinaire qu’a connu les médias ces 15 dernières années , il n’y a plus place pour des militaires dans la gestion d’un pays .
    Les militaires massacrés d’Aguelhoc qui a conduis le pays vers le K.O ça se serait passé il y a 20 ans de cela il y avait très peu de chance d’avoir les images qui ont traumatisé nos militaires aujourd’hui 1 malien sur 3 a en permanence un dictaphone ,un appareil photo en même temps un caméscope qui le téléphone portable , alors que si on remonte à 10 ans en arrière très peu de maliens avaient des téléphones dotées de ces options.
    Le véritable problème du Mali n’est pas au nord , mais ici à Bamako où l’ennemi se cache parmi nous , au nord l’ennemi est connu et ne se cache pas.

  7. coulibaly moussa

    Qu’elle garantie avez vous.que les gens de kati seront neutralisés lorsqu un nouveau président serait élu avec un pays au 2/3 occupé?
    Quel pouvoir ce président aura face aux putschistes?
    Si vous avez des recettes à conseiller au président à venir contre sanogo, pourquoi ne pas le dévoiler à Mr diocounda Traoré?
    Il ne faut pas se leurrer le meilleur moyen de faire taire les militaires de kati c est de libérer le nord d abord ainsi ils n auront plus d arguments pour s immixer dans les affaires politiques et ensuite organiser les élections.
    Il y aura t il un nouveau peuple , une nouvelle armée, un nouveau comportement au mali, l avènement d un nouveau patriotisme avec un nouveau président élu?
    Je pense que non, rien ne sert de changer le contenant sans changer le contenu.
    Qu’ il y est un nouveau président ou pas tant que l argument qui a servi de faire le coup d état contre att â savoir la rébellion touareg demeure, les militaires n iront nul part et personne au mali ne pourra les empêcher.
    Voyez les dons de véhicules, d armes et de munitions qu’ offrent l Algérie au mujao alors que nous faisons que nous entredechirer à Bamako et si on ne prend garde l Algérie risque de conseiller au mujao la descente vers le sud notamment moptii et sevare pour empêcher l utilisation des aéroports de ces d3ux localités.
    Unissons nous, il y a encore de l espoir

  8. rodrigues Soares

    :wink:… AVANT …OU …APRES…EN REALITE IL SAGIT TOUT JUSTE DE COMMENT S’ ACCAPARER DU POUVOIR ET CONTINUER A ETRE DES NEGRES ASSERVIS ET NON DES HOMMES LIBRES DE DESTINEE ET DE VOLONTEE… :!:

    :oops: LES UN PENSENT QU’ ILS AURONT LE POVOIR SI…AVANT…D’ AUTRES…APRES…PAS DE CALCULS POUR SERVIR LEURS PEUPLES MAIS TOUT LE CONTRAIRE :!:

  9. Maru

    Je remercie tout d’abord Mr le ministre Tieman Coulibaly pour son service a la nation malienne.
    Ce monsieur n a jamais change d’avis par rapport a la question de tenue d’elections generales avant la liberation du septentrion de notre pays: Il a toujour dit et reaffirme qu il serait indecent de tenir des elections avant la liberation totale de notre territoire. Il a toujours maintenu cette position. Pour ceux qui pensent que c’est par laxisme qu’il n a pas pu changer cette resolution 2085 de L’ONU, je vous dit tout simplement que vous vous trompez. C est au peuple entier de se lever ensemble pour denoncer l’inequite, ou l’inconformite de la resolution face a la situation qui prevaut dans notre pays. On pourra sensibiliser beaucoup d’autres pays membres de l’ONU ainsi. Par consequent l’organisation n’aura plus a miser sur l’implementation de cette procedure incoherente qu’elle nous impose. Cependant le ministre seul ne pourra pas changer l’avis de toute une asssemblee.
    C est a nous maliens de nous entrendre de principes, de nous donner les mains les uns et les autres pour mieux conjuguer nos efforts, ainsi donc le reste du monde nous respectera.
    Nos freres militaires ont ete lachement executes, d’autres conpatriotes lapides a mort, ou amputes,nos soeurs, meres, et filles ont ete violees, nos biens ont ete chacages, nos enfants n’ont meme plus la chance d’aller a l’ecole; alors ceux qui sont a l’orgine de tous ces maux (MNLA et Ansardine) ont ete consideres des victimes de la nation malienne par l’ONU. Encore nous maliens sommes entrain de tatonner sur une pareille recommandation bidon de l’ONU pour juste nous induire dans l’erreure d’accepter la division de notre pays.
    Ensemble nous devrons tous dire qu’il n y aura pas d’election avant la liberation de notre pays. Autrement si les autorites peuvent s’entendre avec les islamistes du Nord de permettre l’organisation des scrutins libres et transparents, donc oui. Dans le cas echeant on ne ferra pas d’elections partielles pour gerer la destinee de notre pays pour 5 ans ou plus, car cela peut aboutir sur une autre crise.Pas question d’election.

  10. justicequity

    RST à part pour Dioncounda je suis 100% d’accord avec ton analyse , si Dioncounda est dans l’impossibilité d’accomplir sa mission qu’il démissionne à moins de rester pour le confort de la fonction , si chaque semaine on a des ministres et des hauts fonctionnaires qui démissionnent parce qu’ils ne peuvent pas accomplir leur mission , je suis sure qu’une révolte populaire va partir qui mettra d’abord de l’ordre à Bamako et vu la frustration des maliens depuis 9 mois en cas de révolte populaire le gang de Kati va être balayer , Sanogo est soutenu par des militaires mais qui sont aussi nos parents bien avant d’être militaire , quand il y aura une vraie révolte populaire ce sont ceux même qui sont censés le protéger qui vont le mettre hors d’état de nuire .

  11. Ankataniè

    Monsieur le Ministre,

    Ayez la décence d’être cohérent envers vous même. Ou étiez vous lors de l’adoption de la résolution 2085? Réponse: Dans la salle du Conseil de sécurité à NY, entrain de pavoiser éhontement pour avoir réussi ce qui vous paraissait comme une prouesse diplomatique. La même résolution n’imose t-elle pas des élections avant avril 2013? Alors M. le Ministre, le seul service que vous puissiez encore rendre à la République est de la boucler si vous n’avez pas la décence de démissionner.

    • MALCOM X1424

      Il est a la solde de cet inepte de kati,donc ne sois pas surpris dans ces propos contradictoire.

  12. MALCOM X1424

    Pour la stabilité et reconquête rapide du septentrion,il faut organiser les élections a partir du mois d’avril 2013,ensuite le nouveau président avec son gouvernement seront les portes-paroles du Mali pour une sortie de crise.Sans quoi on ne peut perdurer dans cette cacophonie au niveau du pouvoir,avec un Dioucounda aphone qui accepte tout de ce nullard de Kati.Donc moi je suis partant a 100%pour une élection d’abord avant la reconquête.

  13. Kassin

    C’est l’histoire de la grenouille qui voulait être plus grosse que la vache.

    Le ridicule ne tue plus au Mandé, avril 2012, « excuses » et « aides » sont demandées par le Cnrdre à la CEDEAO, 24 heures après les manifestations et les déclarations de fausse fierté hostiles à la même CEDEAO.

    Celle ci a continué ses efforts pour le Mali, à travers sa médiation certes controversée mais permanente, ses interminables sommets jusqu’à arriver à l’adoption d’un « concept d’opération » approuvé par l’Onu qui a voté finalement, le 20 decembre 2012, sa résolution 2085 en faveur d’une intervention militaire étrangère au Mali assortie de conditions draconiennes (élections et négociations de paix mais dans le strict respect de l’intégrité territoriale du Mali).

    Beaucoup de pseudos intellectuels ont appris à leur dépens que ce n’est pas la grandeur des boucles d’oreilles qui détermine la clairvoyance et la pertinence des idées.

    Au moment où Diango Cissoko entame une tournée sous régionale pour rencontrer les chefs d’état de la Cedeao empêchés en avril dernier d’atterrir à Bamako Sénou, souvenons nous!

    Ce n’est surtout pas par galanterie envers ADO, Yayi Boni et Blaise Compaoré que la junte militaire de Kati a lâché, en avril 2012, son appel à l’aide des « amis du Mali », mais c’est à cause d’une évidente impuissance à combattre les salafistes surexcités au nord du Mali.

    Résultat de la course en avril 2012: Anéfis, Bourem, Kidal, Ansongo et Gao quinté gagnant des salafistes mais perdant pour le Mali en moins de 10 jours d’une géante farce Katoise dont il faut continuer à se battre pour ne pas en être un dindon.
    Quelques pseudos politiciens et militants incrédules d’associations en mal d’écrans de télévision et un astrophysicien quelque peu agité et un peu trop ambitieux en apprendront huit mois plus tard à leur dépens.

    Le bon sens, la fierté et le courage vaudraient que nos braves mutins aillent d’abord au nord, récupérer les cinq villes qu’ils ont filé sans combattre aux salafistes, pour qu’au moins nous revenions aux mêmes positions militaires sur le terrain que lors du coup de farce contre le régime des généraux d’ATT.

    Mais hélas on a préféré courber l’échine devant une CEDEAO, vexée et blessée dans son honneur au cœur du pays du « Djatiguiya » et donné une belle occasion au monde entier de ricaner.

    On a préféré continuer de se cacher derrière les armes bloquées aux ports de la Cedeao pour ensuite se comparer à De Gaulle, tout en laissant volontiers François Hollande faire le nécessaire pour que l’Onu et les américains bougent enfin, en faveur d’une intervention militaire étrangère au Mali qu’on a rejeté des mois durant dans un premier temps.

    J’ai beaucoup pensé à Babemba Traoré « Moi vivant, les français… », je me dis que quelque part dans le camp Soundiata, le cours de Capitaine n’a pas été bien assimilé encore moins les cours d’histoire.

    Mais bon, le ridicule ne tue pas, en tout cas pas à Kati et on est en droit de se demander combien de temps encore la farce géante qui a balayé ATT et CMD, à travers ses numéros d’équilibristes et ses discours fleuves tiendra encore face à la réalité du terrain, face à la réalité tout court.

    L’équipe nationale de combat de l’armée malienne a changé d’entraineurs (des Généraux Kalifa Keita et Gabriel Poudiougou on est passé au Capitaine Amadou Haya Sanogo et au Lieutenant-capitaine Amadou Konaré) mais visiblement les résultats des matchs se suivent et se ressemblent.

    Ce qui a changé avec les nouveaux entraineurs, ce qu’on n’a plus de sponsors et plus de budget pour renforcer nos effectifs au mercato d’hiver 2012/2013, pire, notre encadrement technique peine à trouver un schéma de jeu clair, la tactique n’est pas son fort et nos milieux de terrain jouent repliés à Kati et à Bamako et n’aident pas vraiment nos attaquants à Diabali et à Sevaré.

    Alors vous comprendrez pourquoi nos vaillants soldats sont très vigilants sur les vieillards prêcheurs arabes désarmés du Dawa à Diabali, mais totalement aveugles et même sourds muets sur le Mujao à Douentza.

    Mais franchement, que peuvent faire une lance-roquettes, un BRDM, une Kala, et un char conduit par des soldats démoralisés ou très peu engagés pour la patrie face aux orgues de Staline tenus par des fous de Dieu prêts à mourir pour un Émirat Islamique?

    En réalité rien, les fausses fiertés et les égos démesurés qui ont conduit à la farce géante du 22 mars 2012 ont précipité les choses.

    Explication:

    Pour tout observateur averti de la géostratégie, c’est le camp d’amachach de Tessalit, qui ne pouvait pas et qui ne devait pas tomber aux mains des islamistes.
    Les islamistes l’ont encerclé pendant plus d’un mois sans pouvoir le prendre.

    Et pourtant ceux qui encerclaient le camp ont facilement repoussé deux « impressionnants » convois de renforts et de ravitaillement de l’armée malienne conduit par des Colonels valeureux et connaisseurs du terrain.

    La raison est qu’amachach est protégé par la nature et il est imprenable si ses occupants décident de se battre réellement.

    C’est justement là le problème, coupés du monde pendant plus d’un mois mais ravitaillés par le pont aérien de l’armée américaine, nos soldats ont craqué psychologiquement et bêtement, (ils n’ont jamais été à court de munitions à Tessalit, contrairement à la légende largement relayée dans la conscience populaire) et ont livré le camp de Tessalit sur un plateau d’or aux salafistes avec en prime armes et piste d’atterrissage.

    Alors que de par son isolement, sa position stratégique, et sens symbolique dans la guerre (le camp fut construit par des français dans les temps colons), amachach jouait pour l’armée malienne le rôle de filtre de rétention du gros des troupes du mnlaqmi et donnait de facto un répit salutaire à Kidal, Tombouctou et Gao.

    Point n’est besoin d’aller dans une académie militaire pour comprendre cela.

    Dans toute chose, la dispersion d’énergie est une source d’affaiblissement et ça, nos généraux du « repli stratégique » avaient au moins compris mais apparemment pas nos mutins de Kati.

    Alors ATT et ses généraux, après l’erreur d’appréciation du PC de Gao sur Aguelhoc, jouaient avec le temps et cette dispersion des efforts des salafistes.

    C’est pour cela qu’ils exhortaient Tessalit à résister et, entre temps, eux ils jouaient la carte de la victimisation pour le Mali (rapport d’enquête nationale sur les massacres d’Aguelhoc, lien entre Aqmi et Mnla, pays attaqué dans son intégrité territoriale, ouverture au dialogue…) pour étendre le champ de nos alliés et isoler sur le plan international le Mnlaqmi.

    Ils espéreraient ainsi une intervention militaire internationale pour mettre fin à tout cela, permettre la tenue des élections et assurer l’alternance démocratique à Koulouba.

    Le scénario était séduisant et avait séduit américains, russes, chinois et africains (de l’UA comme de la CEDEAO) parce que le label « Démocratie » jouait à notre faveur et était en réalité notre seule vraie arme dans cette guerre.

    Eh oui, mes chers amis, la stratégie dans cette guerre n’était pas militaire, elle était politique car les forces en présence et la détermination des combattants sur les théâtres des opérations étaient loin d’être en notre faveur.

    Mais cela est incompréhensible pour celui dont les cours de capitaine ont été mal assimilés.

    En agissant par instinct et en surfant sur le déficit de communication des généraux du « repli stratégique » et le nationalisme mal placé de certains maliens, le CNRDRE n’a pas tué seulement la démocratie malienne, il a blessé aussi pendant 9 mois et sûrement plus, l’unique arme de l’armée malienne dans cette guerre: l’arme politique qui permet à la communauté internationale d’intervenir militairement pour vaincre les salafistes et faire échouer leur projet d’Emirat Islamique sur ces terres de Kankou Moussa.

    Et dire que la grenouille voulait être plus grosse que la vache!

    • RST

      Kassim je pense que tu as tout dit et en bon francais. Mais tu sais, même si Satan lui même avait fait le coup d’etat stupide, tu aurais trouver des opportunistes prets à lui servir.
      Le probleme du malien n’est pas surtout le niveau d’education academique. C’est plutôt des problème d’incivisme, d’opportunisme, pret à tout pour avoir un peu de privilège.
      - Comment peux tu expliquer qu’une armée prenne la tagente en abandonnant son équipement à l’enemi. Si ce n’est une manque d’education au code d’honneur et au patriotisme. Même des singes auront pris le temps au moins de detruire ses equipements.

      - Je prefère ne pas parler du coup d’etat. L’incivisme et le manque de patriotisme est à tous les niveaux. Du côté du clan ATT qui n’a pas pu preserver cette democratie par tous les moyens. Qui s’est laissé abattre par des delinquants sans plan.

  14. justicequity

    Personne en tout cas pas beaucoup de monde n’aurait demander des élections si le pouvoir en place était issue d’une élection même si son mandat était finie , c’est justement le coup d’état qui nous a mis dans une telle situation , l’assemblée nationale est arrivée à la fin de son mandat mais très peu de gens ont demandé de nouvelles législatives , un pouvoir venu du néant à la solde de ceux qui ont précipité ce pays dans le K.O ne pourra que nous enfoncer d’avantage comme les militaires l’ont fait avec le putsch , mais comme nous maliens on a toujours une longueur de retard , quand on comprendra que ce gouvernement ne va rien résoudre parce que n’a tout simplement pas pouvoir réelle de décision il sera déjà trop tard , comme le fait que beaucoup de maliens ont compris bien tard que les militaires ne sont pas la solution , mais un facteur aggravant à nos problèmes , mais comme les militaires ont consolidés entre temps leur assise , ils sont maintenant très difficile à mettre hors jeu même ils n’ont aucun soutien des populations et ça risque d’être le même cas pour ce gouvernement.

  15. funanke

    Je commencerai tout d’abord a feliciter son excellence Monsieur Coulibaly pour sa clairvoyance, son franc-parler, ses explications claires et nettes sans embages. Ceci etant dit, une chose doit etre claire et nette pour tout etre normal en possession de toutes ses facultes qui par consequent lui permet de faire un usage judicieux et refflecis de sa matiere grise que l’on a pas besoin de sortir de Sciences Po ou d’avoir un Doctorat en Relations Internationales pour savoir que Le Principe Sacro-saint et La Regle d’Or en matiere de democratie et d’elections est la suivantes: « PAS D’ELECTIONS EN TEMPS DE GUERRE. » Par consequent, il n’est pas seulement indecent de parler d’elections lorsque plus de la moitie de notre pays est occupee, mais il est aussi irreflechi, irresponsable et anti-democratique car contraire a la regle d’or et elementaire du droit international surtout en matiere d’elections nationales et generales. Quand cessera-t-on de toujours laisser les autres decider a notre place meme si nous raison? Alors que ceux qui sont a la tete ou occupent des postes de responsabilites et qui se sentent incapables pensent a l’Hymne du peuple de Oussolo: »Si tu peux pas diriger le pays de tes freres, si tu ne peux pas dire la verite en tout lieu et en tout temps, si tu ne peux braver l’ennemi, cedes le trone aux hommes, donnes ton sabre de guerre aux femmes, donnes la parole aux griots qui te montreront le chemin de l’honneur.

    • RST

      funanke, ne regardez pas ces elections comme de simple election. Elle est notre meilleure arme de guerre. Le peuple dont vous parlez que je ne connais pas n’allait certainement pas quemander de l’aide. Pourqoi ton ministre etait à l’ONU selon toi ? Imaginez un mandiant qui vient cogner à ta porte pour te demander à manger. Tu acceptes de l’aider à condition qu’il se lave la main. Imaginez la tête de ce mandiant qui n’arrive même pas à se nourrir et qui te raconte des histoire de fierté.
      Vous savez, même pour la diginté personnelle de ses ministres, ils doivent accepter la restauration de la legitimité. Par ce quand nous les regardons, nous ne voyons pas sincèrement des « ministres », des gens à respecter. Prenez le cas du super ministre CMD. Voyez comment il a été humilié à 4h du mat ?
      Sans election il n’y a pas de leadership. Sans leadership on ne peut gagner une guerre. Diouncounda ne parle pas bcps. Peut être pas pcq il a peur des terroristes du Sud (Kati precisement). Probablement au fond de lui il ne sent pas que son peuple lui a confié une mission.

  16. justicequity

    Mr Hubert comme son papa ont la même position , ils ne pensent qu’à eux même chers lecteurs , si c’est indécent de faire des élections sans le nord , comment peuvent-ils trouver décent de faire un concours national de la fonction publique avec plus de 1500 postes à pourvoir sans le nord, les jeunes du nord comme ceux de tout le pays s’en foutent des élections pour la plupart d’entre eux , mais l’emploi est le premier problème de tous les diplômés sans emploi , au moins ce concours est la preuve que le pays marche normalement ne vous laissez pas duper tous ceux qui sont aux manettes aujourd’hui savent qu’ils ne feront pas 1% aux suffrages sinon ils auraient précipiter les élections pour au moins pouvoir bosser en toute légitimité et tranquillité , nous résidents du sud surtout les membres du gouvernement il faut éviter de parler de décence est-il décent que nos enfants aillent à l’école alors même un petit doigt n’a été levé pour le nord ? ce gouvernement comme celui qui l’a précédé et la junte ont tout à gagner à ce que rien ne bouge , ils pourront rester en poste dans que le pays va rester dans cet état.
    Le gouffre vers lequel veulent nous mener ces dirigeants pour juste garder leurs postes va leur servir de sépulture , les responsables qui bénéficient des privilèges de l’état seront les plus en danger au cas la situation devraient se gâter , Mr Hubert en cas d’un autre coup de force ou de tout bouleversement vous serez les premiers à payer le prix , donc si vous savez que n’êtes pas en mesure de faire bouger les choses je conseille vivement de quitter votre poste alors qu’il est encore temps , rien ne vaut la vie ou l’intégrité physique et morale , vous pouvez tous être ministres , sans vous mettre en danger ce qui n’est de toute évidence pas le cas aujouird’hui.

  17. veridique

    monsieur le ministre, avec tout le respect que je vous dois, il va donc vous falloir etre indécent….car il faut rapidement mettre un terme à cette transition. Plus elle dure, plus on s’enfonce. Je comprends que ça ne sera pas facile, mais il va falloir le faire

  18. RST

    M. le « ministre » il faut peut être ajouter à votre argument ces quelques points. Apres cela peut être on va vous prendre au sérieux.

    Pas de mini jupe au sud avant de libérer le nord.
    Pas de justice au sud sans le nord.
    Pas de concours d’admission à la fonction publique sans le nord.
    pas d’école au sud avant de libérer le nord.
    Pas de patrouille de police au sud avant de libérer le nord.

    Par ce que si je vous comprend …faire une de ces choses sans que nos frères au nord en bénéficient ..c’est comme accepter la séparation.

  19. alsace

    Monsieur le Ministre, revenez sur terre. Il faut organiser les élections!

    • moussa ag

      Pouvez vous répéter votre commentaire ???
      Surtout la partie qui mentionne un retour sur terre ….

      Moussa Ag, qui voit que le MALI a toujours ceux qui préfèrent vivre sur terre …. AU LIEU DE SE LEURER DANS LES CIEUX….

  20. justicequity

    Mr Hubert comme son papa ont la même position , ils ne pensent qu’à eux même chers lecteurs , si c’est indécent de faire des élections sans le nord , comment peuvent-ils trouver décent de faire un concours national de la fonction publique avec plus de 1500 postes à pourvoir sans le nord, les jeunes du nord comme ceux de tout le pays s’en foutent des élections pour la plupart d’entre eux , mais l’emploi est le premier problème de tous les diplômés sans emploi , au moins ce concours est la preuve que le pays marche normalement ne vous laissez pas duper tous ceux qui sont aux manettes aujourd’hui savent qu’ils ne feront pas 1% aux suffrages sinon ils auraient précipiter les élections pour au moins pouvoir bosser en toute légitimité et tranquillité , nous résidents du sud surtout les membres du gouvernement il faut éviter de parler de décence est-il décent que nos enfants aillent à l’école alors même un petit doigt n’a été levé pour le nord ? ce gouvernement comme celui qui l’a précédé et la junte ont tout à gagner à ce que rien ne bouge , ils pourront rester en poste dans que le pays va rester dans cet état.

  21. blanche neige

    eh Coulibaly , une solution ,faire aussi voter les barbus ! :wink: :wink: ce serait peut etre les premières elections sans fraude au Mali ?? :mrgreen: :mrgreen:

  22. malieni

    hé! on se fatigue pour rien.

    c’est vrai que nos parti politique pour la plus part pensent que la démocratie est juste un exercice folklorique pour les beau yeux de l’occident, afin d’avoir leurs aumônes.

    Dans ces conditions comment volez vous qu’ils mesure l’importance d’un pouvoir légitime.

    Pauvre de nous

    Que Dieu nous sauvegarde.

  23. malieni

    Alors là ça commence à bien faire.

    Donc si je comprends bien la démocratie est valable seulement quant il y a la paix.

    Donc en guerre il faut de la dictature d’un pouvoir illégitime ?

    De toute les façons c’est pas à un membre du gouvernement d’en décider. pendant qu’ils refusent tous d’aller au assises national souveraine pour une sortie de crise avec une feuille de route claire et souveraine.

    Dommage mais encore c’est la faute de la Communauté International qui a voulu un gouvernement d’union.
    Maintenant les caïmans ne laisserons pas l’affaire tant qu’ils sont pas sur de gagner les élections.

    Et ma peur c’est une nouvelle désobéissance des forces pour aller à la reconquête du nord.

    Suivez bien le chef d’état major des armées dit dans les voeux de nouvel an de l’armée au prési intérimaire qu’ils n’attendent que l’ORDRE officiel du chef suprême des armées pour engager les hostilités.

    Je suis dessus par la reponse de ce dernier en disant que c’est l’affaire des bérets rouge qui l’empêche de prendre cette décision.

    Fuite en avant, fuite en avant et encore fuite en avant….

    Que dieu nous sauvegarde.

  24. soyons unis

  25. khassim Sidibe

    Maliens ,soyez unis pour le bien du peuple

  26. moussa ag

    « Il est indécent de parler d’élections quand notre pays est occupé »

    Mr. Le Ministre…avec tout le respect …

    N’est il pas plus indecent que pendant presque une année d’occupation … ON N’AIT PAS FAIT UN PETIT GESTE ENVERS LA LIBÉRATION DE NOTRE PAYS??? À part les prouesses des tireurs d’élites de KATI… bien sur…..

    N’est il pas indécent que nous insistions que les troupes étrangères de la CDEAO AILLENT SEULEMENT ET DIRECTEMENT AU NORD POUR COMBATTRE ET RISQUER LEUR VIE POUR LA LIBÉRATION DE NOTRE PAYS … PENDANT QUE DES LÂCHES GUEULARDS ET TRAÎTRES DE NOS PROPRES SOLDATS SONT ENTRAIN DE FANFARONNER À KATI ET BAMAKO…????

    N’est il pas indécent que notre pays est occupé sur presque sa totalité… ET ON NOMME DES DIZAINES « OFFICIERS » DE NOTRE ARMÉE À DES POSTES BIDONS ET PROBABLEMENT LUCRATIFS … COMME HAUT CONSEILLER DE LA DÉFENSE AU PRÈS DU MINISTRE DE LA PÊCHE OU AUTRES MINISTRES ???

    N’est il pas indécent de vouloir une aide … DE PLUS DE 100 MILLIONS SANS CONDITIONS … ABSOLUMENT SANS CONDITIONS…..????

    N’est il pas indécent qu’un fanfaron … DE SOLDAT RATÉ OPPORTUNISTE ET GUEULARD AIT PLEINE AUTORITÉ À LUI SEUL… DE FORCER LA DÉMISSION D’UN PREMIER MINISTRE DANS UN SYSTÈME « RÉPUBLICAIN « …. CELA N’EST PAS INDÉCENT…????

    N’est il pas indécent……..?????
    …….
    ……..
    N’est il pas indécent ……??????

    MR. LE MINISTRE SI VOUS NE TROUVEZ PAS TOUT CELA INDÉCENT …. VOUS NE POUVEZ PAS TROUVER DES ÉLECTIONS AVANT LA LIBÉRATION INDÉCENT…..

    MR. LE MINISTRE UNE SEULE SOLUTION À TOUS NOS MAUX ET MOTS … ET ÇA N’A RIEN DE GÉNIAL … DONC PAS DE REMERCIEMENTS POUR MOUSSA AG….

    VOILÀ….ALLONS Y LIBÉRER NOTRE PAYS ET ARRÊTONS DE FAIRE CHIER LE MONDE AVEC NOS BÊTISES RIDICULES …..

    Ça c’est avec tout le respect…. SINON JE VOUS AURAI SIMPLEMENT DIT …. D’ALLER AU DIABLE!!!!!

    VIVEMENT DES ÉLECTIONS !!!

    UN VAURIEN ÉLU PAR UNE PARTIE DU PEUPLE ,,,EST MEILLEUR À DES VAURIENS NON ÉLU PAR UN SEUL CITOYEN … ET AVEC DES ARMES ASSIS AU POUVOIR INCONTESTÉS ET INCONTESTABLES !!!!!

    VOUS N’ALLEZ NOUS FAIRE 5 ANS DE TRANSITION …

    Moussa Ag, qui pense que l’indécence vient PLUSTOT DU FAIT QU’ON CONTINUE À RACONTER ET FAIRE DES BÊTISES PENDANT QUE NOTRE PAYS EST PRESQUE TOTALLEMENT OCCUPÉ ….

    • koudis

      Slt mon frère Moussa Ag, mais tu es compliqué toi :lol: :lol: :lol: personne n’est contre ces élections mais acceptes une évidence et évitons de donner plus d’arguments à ces voyous qui occupent le Nord !!! Si nous acceptons des élections dans ces conditions je te jure qu’ils vont dire qu’ils ne reconnaissent pas ce président élu et ça va être l’éternel recommencement !!! Là, ils auront raison sur nous… Ils ne cherchent que ça ces gars du MNLA, ils vont encore nous chanter que c’est le Sud qui a accepté la séparation en allant seul aux élections… Oublies un moment Sanogo et sa bande et pensons ensemble à l’avenir de ce pays… D’ailleurs je crois qu’il y a un passage dans la constitution du Mali qui dit qu’on ne peut pas organiser des élections tant qu’il y a des déplacés qui dépasse un certain chiffre… Les USA ont leur constitution qu’ils cherchent à appliquer sur nous, tout ça pour nous aider ok merci à eux… Mais pourquoi ils ont vu ce pays s’écrouler depuis 2006 sans lever le petit doigt ??? Sans démocratie pas d’aide selon les lois américaines ok cool, notre constitution on la met où donc ??? Ce n’est pas du papier toilette à ce que je sache… Que les américains restent chez eux là-bas, nous nous resterons ici chez nous …. Mais toi tu peux revenir au pays hein, on a besoin de toi ici :lol: :lol: :lol: :lol: Notre prochain voyage se fera à Gao ou Tombouctou pour nous occuper des bureaux de vote après avoir fini avec ces voyous qui y sont inchallah :twisted: :twisted: :twisted:

      • moussa ag

        Salut Koudis….

        J’étais parmi les plus opposés à ce concept d’organisation des élections avant la liberation…. DONC MON COMMENTAIRE CI DESSUS EST UNE SORTE D’AUTOCRITIQUE RÉTROSPECTIVE …. eh … est ce que ça a un sens Moussa ???? Bon….

        Frère Koudis… LA CONSTITUTION EST DEVENU DU PAPIER DE TOILETTE ….ET REMPLACÉE PAR UNE BÊTISE NÉGOCIÉE DU JOUR AU LENDEMAIN ENTRE NOS PUTSCHISTES ET UN PUTSCHISTES NÉGOCIATEUR … C’EST CE PROBLÈME QUE LES ÉLECTIONS SONT SUPPOSÉES RÉSOUDRE ….

        Pour ce qui est d’oublier Sanogo….est ce possible??? As tu vu comment ils ont tacle notre ASTRO PM en pleine foulée … il ne permet pas qu’on l’oublier … PAUVRE ASTRO …. EN PLUS ON NE LUI MÊME PAS PERMIS DE FINIR SON SOMMEIL….

        Par rapport au MNLA…. c’est le MALI le problème sinon ces TERRORISTES APATRIDES NE POURRONT JAMAIS SE NETTOYER LE DERRIÈRE …. APRÈS S’ÊTRE TROUVÉS ASSIS DANS LE GROS KAKA QU’ILS ONT CHIE EUX MEMES…. C’EST LE MALI QUI PERMET À CES ÉNERGUMÈNES DE CONTINUER LEUR ACROBATIES POUR LA SURVIE…. QUI NE VA PAS MARCHER….

        Finalement … les AMÉRICAINS …. ces fameux AMÉRICAINS …. et leur plan ….
        Frère Koudis… je peux t’assurer une chose….ILS NE SONT PAS BÊTES …

        Certains pensent qu’ils ne sont que pro MNLA …. ILS SAVENT QUI EST QUI … ET SAVENT QUI EST PLUS DANGEREUX AVEC LE CONTRÔLE DU NORD….LE TERRORISME ET L’EXTRÉMISME ISLAMIQUE EST LE DANGER NUMÉRO 1 POUR LES USA…. ILS EN SONT PLUS CONSCIENT…..

        ILS NE SONT PAS BÊTES CES YANKEES …. LOIN DE LA….TRÈS LOIN DE LA ….

        WEAKILEAK NOUS A RÉVÉLÉ CE QU’ILS FONT ET PENSE….ILS NE SONT PAS BÊTES …. ILS SAVENT BEAUCOUP SUR NOUS….ET POURSUIVE LEUR INTÉRÊT ET LEUR SÉCURITÉ PARTOUT DANS LE MONDE…..

        CE QUI EST NORMAL…. C’EST LEUR PREMIÈRE RESPONSABILITÉ ENVERS LEUR CITOYENS…..

        QUAND NOUS ON PENSERA DE LA SORTE…. ON POURRA PEUT ETRE SE SORTIR DE LA MERDE UN JOUR….

        Moussa Ag, qui est déçu que le frère Koudis l’invite a rentrer au pays … sans mentionner la promesse de « frou frou et saga KOUNGOLO  » qui lui a promis ….

      • malieni

        Une simple question !

        Est ce que c’est la terre, les maisons ou les hommes (citoyens) qui votent ?

        Que Dieu nous sauvegarde.

  27. nonalinertie

    Espérons que la diplomatie malienne à Ouaga, Abidjan, Cotonou, Dakar, dans d’autres Capitales africaines ou mondiales, nous aidera rapidement à réunir :
    - LES 3300 HOMMES DE LA CEDEAO ;
    - LES 200 MILLIONS DE DOLLARS,
    - LES APPUIS AERIENS,
    - l’opérationnalisation d’un système de RENSEIGNEMENT FIABLE AVEC LES NOMADES,
    - ET LA MISE EN PLACE DE BRIGADES D’AUTODEFENSE ENCADREES PAR L’ARMEE DANS TOUS LES VILLAGES ET VILLES DE LA LIGNE DE FRONT.
    - Ensuite donner de l’emploi aux jeunes, mais de vrais emplois, pas du saupoudrage d’activités vouées à l’échec. Car, le désœuvrement et le détournement des projets par des dirigeants et des élus, locaux et nationaux, restent le fond du problème…
    Sinon, les sites dégarnis continueront d’être la proie idéale des bandits armés, comme aujourd’hui, comme aux derniers jours d’ATT. Et le CNDERRIERE continuera à nous terroriser au Sud…

  28. koudis

    «  » »En matière militaire, il faut se garder de trop parler… Sauf à se mettre au service de nos ennemis, personne ne doit communiquer sur les dates, les effectifs, les moyens ou la stratégie militaire pour cette intervention. Ceux qui s’amuseront à donner ces détails s’exposeront à des sanctions, car ce serait une divulgation de secret de défense. Ces détails-là, nous ne les donnerons jamais » » » » :lol: :lol: :lol: Cool alors… si jamais l’AFP et Foudkg s’amusent à balancer des infos top « secret » sur notre armée,je porte plainte :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
    « Je l’avais déjà dit, je trouve même qu’il est indécent de parler d’élections lorsque notre pays est occupé, que les populations des zones occupées sont dans la détresse. Quelle est cette élection à laquelle des Maliens ne pourront pas prendre part… » Ouiiiiiiiiii… qu’ils nous foutent la paix, qu’ils organisent d’abord des élections en Syrie et en Libye :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    • Amour Maliba

      Merci Koudis, Dis leur encore. Qu’ils organisent les elections en Syrie et en Lybie d’abord ensuite ca sera le tour du Mali. Je vous dis une chose, ces gens souvent nous prenne comme des sans papier chez eux mais nous sommes pas labas. Ils sont aussi derriere tout ce quie se passe dans les zones de guerre= Qui produit les armes et commenrt ils sont achemines dans le desert Malien un pays totalement enclave. Malgre toute la technologie, personne ne sait comment des milliers d’armers sont acheminer en Afrique??, Les usines tournent en europe et aux USA et comment et a qui ils venndent les armes. Nous mageons des pommes au Mali, les pays qui nous les livres se connaissent et c’est la meme chose pour les armes. je vous is en acceptant leur theorie nous sommes foutus a Jamais dans le petrain. Reconquet d’abord avt les elections et il faut le commencer sans lles etranger sinon ca serait un cercle viscieux.