Le ministre d’état français aux affaires étrangères Alain Juppé reçu à Koulouba, hier, sur la crise au nord: ” La France est plus que jamais du côté du Mali pour l’accompagner et trouver une solution ”

18
3

C’est le message fort que le ministre d’Etat français aux Affaires étrangères, Alain Juppé, a livré aux plus hautes autorités de notre pays lors de sa visite, hier, à Bamako, après un périple qui l’avait auparavant conduit au Benin et au Burkina Faso. Pour le ministre d’Etat français, ” il n’y a pas de solution militaire dans ces affrontements “. Il a aussi apprécié l’attachement du président de la République du Mali ” au respect du calendrier électoral “. Finies donc les incompréhensions entre Paris et Bamako sur le lourd dossier de la crise au nord-Mali ?

La visite de quelques heures, dans  notre capitale, du ministre d’Etat français aux Affaires étrangères, Alain Juppé, a tenu toutes ses promesses. En effet, suite à la résurgence du conflit au nord Mali et à la facilité avec laquelle les représentants des bandits armés en France avaient accès aux médias publics de l’Hexagone, les Maliens, dans leur écrasante majorité, avaient fini par penser que le président français, Nicolas Sarkozy, avait un penchant pour les traîtres et les apatrides du MNLA.

Dont des leaders, rappelons-le, avaient été reçus au Quai d’Orsay. Même si, c’est vrai, cette rencontre avec les diplomates français avait eu lieu avant que les bandits armés ne s’attaquent à nos militaires en poste dans le septentrion.

Suite à ce comportement des officiels et des médias français, certaines personnes sont allées jusqu’à voir une main invisible derrière ces bandits armés soutenus dans leurs abominables oeuvres et les éléments d’AQMI qui écument le septentrion en semant, par-ci par-là, la mort et la désolation. Après cette visite d’Alain Juppé et les propos qu’il a tenus, il n’y a donc plus d’équivoque: la France soutient le Mali dans la défense de son intégrité territoriale. Aux dires du   ministre d’Etat Alain Juppé, il est “ venu exprimer l’attachement de la France à l’unité et à l’intégrité territoriale du Mali. Pour nous, c’est un principe absolument fondamental et à aucun moment nous n’avons varié sur cette ligne-là. Deuxième message, c’est que, il n’y aura pas de solution militaire dans ces affrontements, et qu’il faut donc prendre la voie du dialogue politique aussi inclusif que possible avec tous ceux qui doivent s’asseoir autour de la table et le Président du Mali à tout à fait confirmé que c’était son intention. Je crois que c’est d’abord la responsabilité des autorités maliennes de le faire, mais des médiations peuvent être utiles, nous en avons parlé avec nos amis algériens, nous en avons parlé aussi avec le Président Compaoré hier,(le samedi,dernier ndlr) avec la CEDEAO, l’UA, donc nous sommes disponibles nous aussi pour aider “.

S’agissant de l’organisation des élections de 2012 dans notre pays, Alain Juppé dit qu’il souhaite “ que le calendrier électoral soit respecté. Le Président Amadou Toumani Touré a joué un très grand rôle dans la transition démocratique ici dans ce pays et je pense qu’il est très attaché au respect du calendrier constitutionnel. Ces élections doivent avoir lieu à la date prévue et sur l’ensemble du pays y compris au nord et je crois que là aussi nous avons une convergence de vue absolue. Voilà ce que nous nous sommes dit. J’ai bien conscience que la situation est difficile mais la France est plus que jamais du côté du Mali pour l’accompagner et trouver une solution “.

Répondant aux critiques adressées à la France sur son soutien présumé aux bandits armés, Alain Juppé a déclaré : ” D’abord je ne comprends pas très bien le procès d’intention qui  est fait à la France par une partie de la presse ici. Notre position que je résume est très claire, nous n’avons jamais mis en cause, je le répète,  l’unité et l’intégrité territoriale du Mali. S’il suffisait de demander le dépôt des armes et si cet appel était entendu ce serait parfait. Mais si l’on s’enferme devant cette vision des choses, si l’on continue à aller vers des affrontements, il n’y aura pas de solution et d’ailleurs je suis en parfaite harmonie avec le Président du Mali sur ce point. C’est un dialogue politique qui peut permettre de s’en sortir et pas une confrontation parce que à ce moment-là les conséquences pourraient en être  très graves, non seulement sur le Mali mais sur la région aussi. Les réfugiés sont nombreux maintenant dans les pays limitrophes du Mali. Il faut sortir; je pense de cette logique-là et ce qui m’a rassuré c’est que c’est exactement l’approche du Président Touré “.

Par rapport à une éventuelle table ronde avec les bandits armés- ce qui leur donnerait incontestablement une certaine légitimité-  le ministre français a déclaré: ” Est-ce que vous connaissez dans le monde un seul exemple de situation dans laquelle on fait la paix sans parler à ses adversaires ? Evidemment il faut parler négociations, nous ce qui nous paraît absolument à écarter c’est la négociation avec les terroristes. Donc  nous avons depuis très longtemps dénoncé le danger d’AQMI qui s’est renforcé au cours des derniers mois. J’ai exprimé aussi les condoléances de la France au Président après les évènements épouvantables d’Aguelhoc. Donc, pour nous il n’y a aucune espèce d’ambiguïté, le terrorisme  est l’adversaire numéro un et AQMI nous menace nous aussi directement. J’ai une pensée aussi pour nos otages qui sont toujours prisonniers d’AQMI. Voilà la ligne si vous voulez rouge, à ne pas franchir, mais pour le reste il est bien évident qu’il y a des questions qui se posent au nord Mali et que ces questions doivent être abordées. Ce n’est pas à la France de se mettre en première ligne. Ce n’est pas à nous de négocier, ce n’est pas à nous de proposer des solutions dans ce domaine.

Nous pouvons simplement être en appui et en médiation, mais un dialogue inter-malien est absolument nécessaire “. Comme on le voit, il appartiendra toujours au président ATT de proposer des solutions de sortie rapide de cette crise qui pèse telle l’épée de Damoclès sur le processus électoral mais aussi et surtout sur la quiétude des populations. Tant du nord que des autres régions du pays. Le temps presse. De ce fait, il faudra vite trouver une solution.

Mamadou FOFANA

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
gabiyo<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 104</span>
Membre
gabiyo 104
4 années 7 mois plus tôt

Ceux qui veulent la guerre, l’armée attend votre enrollement. Qu’est-ce vous attendez pour aller anéantir les rebelles? Nous nous sur estimons; le Mali ne peut même supporter une guerre de trois mois sans etre à cours d’argent. Ceux qui nous disent de dialoguer , c’est dans notre interet. Si non ne veut pas, on a qu’à aller à la guerre. Et on verra tous ici les consequences. Vous pensez vraiment qu’on peut oser dire non à l’Algerie dans le nord du Mali? Même notre IBK guelard n’osera pas? Si l’Algerie decide d’aider la rebellion, notre armée sera en deroute en deux jours. Alors soyons intelligeants au lieu de prendre notre armée pour celle du Rwanda ou de l’Ethiopie.

satoutou<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 132</span>
Membre
satoutou 132
4 années 7 mois plus tôt
Regardez-cette tête de CRO-MAGNON, “la france est plus que jamais du côté du Mali…” blablabla !!! Un pays d’hypocrite avec des dirigeants hypocrites !!! Ils vivent où les dirigeants et les portes paroles du MNLA ? Qui les soutient-ils (militairement et moralement) ? Qui a parachuté des tonnes d’armements lourds sur les libyens pour faire face au régime de Feu Khaddafi ? Avec quelles armes le MNLAQMI est train de tuer les fils du Mali ? Les ont-ils pas laissé traverser tout le Sahara libyen et algérien avec cet Arsenal de guerre ? Pourtant la france a réussit à détruire des avions de combats libyens (étant mm cloués au sol), a détruite des chars et blindés cachés sous des hangars… Mais ils n’ont pas été capable de voir tout cet Arsenal que ces criminels ont ramené sur le sol malien ! Étonnant non ? L’aviation militaire français n’a rien vu, les drones n’ont rien détecté, les satellites n’ont plus !!! Ce MNLAQMI a d’abord été chercher des soutiens à l’Élysée quelques mois avant de massacrer des jeunes soldats maliens désarmés,ligotés et tués d’une balle dans la tête,certains ont été carrément égorgés. La plupart ont moins de 25 ans. Et ces… Lire la suite »
Gounda<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 26</span>
Membre
Gounda 26
4 années 7 mois plus tôt

Malien e malienne rassurés vous l président a bien compris le peuple g pense kil n di au français k c kil veulent entendre.Mai iln’oséra jamais négocier avec des bandits.Lui meme la dit on n negociera jamais tent qu’une partie du territoire est occupé. Mais moi g vais plu loin pour lui demander de n meme pa negocier avec ces gens sous le nom du MNLA ou koi.
Faisons tous pour allez au ellection d’avril.VIVE L MALI VIVE LA REPUBLIQUE.

bakga<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 3</span>
Membre
bakga 3
4 années 7 mois plus tôt

il faut que le Mali installe un camp militaire le plus grand d afrique ou du monde dans le nord pour en finir tout ça.dans le monde d’aujourdhui c est la loi de la jingle la raison du plus fort est toujours la meilleur donc ouvre l oeil les maliens soient ferme defendre notre territoire sinon un jour sa serra le sud l est et l ouest donc soit atentitf pour un mali unis pas 4

krakie<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 8</span>
Membre
krakie 8
4 années 7 mois plus tôt
ne soyons pas naif,je ne fait pas tellement confience a Mr Jupé sur cette affaire. on remarque qu’il conseille, au Mali de faire la paix et et de discuter avec les Rebelles,sans pour autant que la France ne s’engage pour trouver des bases de disscutions crédibles.mais pour Mr Juppé la France est du coté du Mali,et je suis sur qu’il a dut tenir les méme phrases au rebelles.Pour notre pays nous ne sommes pas d’accord pour engager des discutions avec des deserteurs, des criminelles qui d’ailleurs; on se pose des questions si c’est tous des Maliens.On ne doit pas tomber dans le piége d’amateurs, de tous ses donneurs d’ordres qui marche masqués pour nous pousser a n’égocié,avec les énnemis du peuple Maliens.je conseille a ATT:de ne jamais négossier avec ses voyous tant que notre pays reste sous occupations de ses assassins qui ne merite que la cour pernale internationale.C’est quand méme bizard de conseiller un etat souveraint d’angager des discutions avec des inconnus et surtout des voyous qui se reclament du peuple touareg alorsque la majorité de se peuple sont partie prenante de la republique du Mali,notre pays est unique et indivusible.Vive le Mali vive l’ensermbles des ethnis qui la… Lire la suite »
waritiki<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 604</span>
Membre
waritiki 604
4 années 7 mois plus tôt

a quand nous les africain on sera indépandent le mali na pas besoin des leçons de la france pour assurer sa défense quand en 1988 jack chirac le mantôre de juppe etait premier ministre de mitterand pourquoi la france na pas négocier avec les indepandentice de le nouvelle caledonie et chirac a charger l armee francaise pour massacrer les preneurs d otage dans la grotte de ouvéa et aussi voulais leurs indépandence et pour les élection ses peuple malien de choisir la personne qu ils souhaite pas juppe qu il se mêle des élections en france dont sont camp est ménace

Hallal<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 5</span>
Membre
Hallal 5
4 années 7 mois plus tôt

Ahhh mes frères et compatriotes maliens. Soyons logiques envers nous meme et arretons d’accuser les francais.

On ne peut pas soutenir moralement, passivement parfois activement une rebellion en cote divoire pendant plus de 10 ans
Et bruquement se rendre compte que c’est bien bon la rebellion.

J’espere que ca servira de lecon a nous tous !
Avoir une attitude ferme et commune contre les rebellions qui pilulent notre continent, et ne pas pactiser avec elles parcequ’on pense qu’elle font notre affaire à court terme.

fasokanu2<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 39</span>
Membre
fasokanu2 39
4 années 7 mois plus tôt

J’invite les frères Maliens à ne pas être NAÏFs. Les français diront la même CHOSE aux REBELLES seulement ils n’osent pas le faire publiquement (diplomatie oblige). Si les Maliens étaient tombés dans le piège en massacrant au début les rebelles (même pas une population !!!! des rebelles !!!!), ils avaient en ce moment trouvé leur ALIBI MAGIQUE pour des RÉSOLUTIONS ET PROTECTION insensé d’un semblant de populations. MERCI AU MALI D’AVOIR PU DÉJOUER LE PIÈGE. PARIS N’A PAS TROUVE L’OCCASION DE SON AFGHANISTAN A LUI OU DE LIBYE bis. IL N’A PAS TROUVE L’OCCASION DE JOUER AU COMMANDO DANS LE DÉSERT MALIEN Où VIVENT TOUT UNE MOSAÏQUE DE POPULATION QUI DÉPASSE DE LOIN EN NOMBRE LES TOUAREG.J’AIME BIEN LES TOUAREG MAIS CEUX QUI SE SONT TRANSFORME EN BANDITS DE GRAND CHEMIN ET EN APATRIDE.

kistovan<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 174</span>
Membre
kistovan 174
4 années 7 mois plus tôt

Mon frère tu as raison,que juppé ou juppe aille se faire voir avec tête comme un chapeau de grenouille,il est pir plus que l’enfer.je ne sais pas pourquoi les Maliens ne l’ont pas acceuilli avec des kabakourou ka daguadeya tiguè,Ils ont mis du feu à Libye,pourquoi ils n’ont dialogué avec Kadhafi?Chers Maliens(nes)ne croyez pas à ce menteur inné,c’est un caffre.

Sankaratom<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 120</span>
Membre
4 années 7 mois plus tôt

Mr. Fofana, n’essayez pas de devenir contre-maitre des francais. Une seule interrogation que je tire d’une contribution lue lasemaine passee sur maliweb:

-imagine un Corse utiliser le Mali comme terre de propagande et de guerre communicationnelle haineuse.

-Imaginer un chef du FIS algerien utiliser Bamako comme base, resau de ses predications contre Alger.

-Imagine les mauritaniens noirs utiliser nos antenes pour essayer de destabiliser Nouakchot(meme si la plus part de ce que diront ces mauritaniens sont vraies).
Le bon journaliste ne se limite pas a prendre l’avis des autres, il confond aussi les voleurs, les menteurs, devoile les coups bas, les intrigues et fait craindre aux politiciens l’idee meme d’une interview. Apprenez toujours , apprenez encore

1FILSDUMALIBA<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 7090</span>
Membre
1FILSDUMALIBA 7090
4 années 7 mois plus tôt

Et ***************de juppe ne parle que d’aqmi pas du mlna quelle ironie. que la france aie au diable, l’Afrique s’en sortira tot ou tard ou elle commencera a manger ses ***** et crottes.

A tous > Faisons avancer les débats c’est mieux que de faire des insultes. Merci d’avance !!!

1FILSDUMALIBA<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 7090</span>
Membre
1FILSDUMALIBA 7090
4 années 7 mois plus tôt

Il fallait l’accueillir avec une grande manifestation ce colporteur et meme le lincher. Le dialogue, mon oeil oui. Nous allons matter la rebelion d’abord. La france pense a cela seulement pour pouvoir recuperer ses otages entre les mains d’aqmi ou des rebelles pour donner un coup de pouce a *************** de sarko aussi parce que leur presidentiel est aussi dans 2 mois. La droite veut marquer despoints mais elle partira apres les elections pas question de 2eme mandat pour sarko *************.

A tous > Faisons avancer les débats c’est mieux que de faire des insultes. Merci d’avance !!!

wpDiscuz