Le Nouveau Commandant de la Force de la MINUSMA prend ses marques sur le terrain

1

commandant-MinusmaObjectif de cette tournée: faire un constat de la situation sécuritaire dans les différents lieux mais aussi, s’enquérir des conditions dans lesquelles les troupes y accomplissent leur mission.

Ainsi, la première étape fût Kidal. Dans la capitale de la 8ème région du Mali, les camps de la MINUSMA et des Casques bleus sont, depuis plusieurs mois, les cibles de violentes attaques. Pour le Général Lollesgaard, il s’agissait donc, au-delà du constat, d’apporter son soutien aux représentants de l’ONU sur place.

 

Le 8 avril dernier, la délégation du Chef des Casques Bleus de la MINUSMA a poursuivi son périple dans la cité des Askia, accueillie par le Colonel-Major Ido Balibi, commandant par intérim du secteur-Est de la Mission, dont le chef-lieu est la ville de Gao.
Après avoir passé les troupes en revue à l’aéroport, le Général Lollesgaard s’est rendu au Quartier Général de la MINUSMA, où il a suivi une présentation sur la situation générale en matière de sécurité dans la région de Gao. Avant de se rendre au Gouvernorat, Michael Lollesgaard a eu un tête-à-tête avec M. Francisco Osler, chef de bureau régional de la Mission onusienne.

 

Chez le Gouverneur de la RĂ©gion par intĂ©rim, M. Alhassane Diallo, les Ă©changes ont portĂ© sur la protection des civils, mais aussi sur la nĂ©cessitĂ© d’intensifier des patrouilles militaires pour amĂ©liorer la sĂ©curitĂ©. Michael Lollesgaard a rĂ©affirmĂ© l’engagement de la Mission en faveur de la paix au Mali. Quant Ă  M. Alhassane Diallo, il a profitĂ© de cette occasion, pour saluer l’appui apportĂ© au Mali par la communautĂ© internationale, tout au long du processus de paix.

 

L’étape suivante fut le « Super Camp » de la MINUSMA où l’attendaient plusieurs commandants et officiers militaires de la Mission onusienne. Dans son allocution, le Général Lollesgaard a mis un accent particulier sur la protection des populations et les règles d’engagement pour les Casque bleus en vue de contribuer à la recherche d’une paix durable au Mali.

Le nouveau Commandant de la Force, le Commandant du secteur-Est et le Chef de bureau de la MINUSMA ont planté un arbre. Il s’agit d’un « neem », plus connu au Mali sous le nom de « sahel vert ». Le but de cette plantation symbolique est de sensibiliser le personnel de la Mission à la nécessité de protéger les ressources environnementales du nouvel espace qui abritera les bureaux régionaux de la MINUSMA.

Avant de s’envoler pour Tombouctou, le général de division Michael Lollesgaard a achevé sa visite à Gao, par une rencontre avec le Commandant du théâtre des opérations « Maliba » sur place.

 

C’est au petit soir du 8 avril dernier que l’avion du Force Commander s’est posé sur le tarmac de l’aéroport de Tombouctou. Comme à Gao, le Général a passé en revue les troupes venues l’accueillir avec tous les honneurs dus à son rang, aux côtés du Commandant et d’autres Officiers du Secteur Ouest. Ici, c’est la section du Bataillon Burkinabè qui l’attendait au bas de la passerelle.

Au sortir de l’aéroport, la première visite du Général, fût réservée au camp de la Force d’Intelligence, de Surveillance et de Reconnaissance (ISR). Tout en visitant le camp, il s’est tenu informé de l’état d’avancement de la construction du camp et des ressources disponibles pour la réalisation des opérations.

 

Un peu plus tard, le contingent du Bangladesh (BANSIG 2) et le peloton Egyptien ont reçu dans leurs locaux le nouveau Commandant de la Force de la MINUSMA. Au Camp BANSIG 2, le Général Major a mieux fait connaissance avec les différentes nationalités représentées au sein de la Force. En effet, à travers une soirée d’échanges culturels entre quatre des pays (Bangladesh-Ghana-Nigeria-Burkina Faso) contributeurs de troupes basées dans la région, M. Lollesgaard a découvert les visages de nombre de ses éléments servant sur une partie du Secteur.

Le 9 avril, au Bureau Régional de la MINUSMA, le Commandant du Secteur Ouest, le Général Daniel Sidiki Traoré, a présenté son travail au Commandant de la Force. Les défis sécuritaires, la cartographie du Secteur, les opérations menées et la collaboration avec le commandement des Forces de Sécurités maliennes ont été les principaux sujets abordés.

 

Avant de quitter la cité des 333 Saints, le nouveau patron de la Force onusienne s’est entretenu sur la situation sécuritaire, avec Adama Kansaye, le Gouverneur de la région. Le Force Commander s’est intéressé à de nombreuses questions, notamment celle relative au redéploiement de l’administration malienne dans la région de Tombouctou.

 

C’est suite à ce dernier entretien que s’est achevée la tournée du FC dans les différents secteurs de la Force onusienne au Nord du Mali. Une tournée qui aura sûrement permis au Général Major Michael Anker Lollesgaard, au-delà des rapports et compte rendus, de s’imprégner de la situation dans laquelle se trouvent les Casques bleus au plan militaire, sécuritaire, logistique, technique, stratégique et partenariale.

 

Olivier SALGADO,  La Minusma

PARTAGER

1 commentaire

Comments are closed.