Le «péché originel» : Les saints et érudits de Tombouctou se retournent dans leurs tombes

7 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Les « fous de Dieu » sont aujourd’hui rattrapés par les pêchés qu’ils auraient commis en s’attaquant aux tombeaux, mausolées et autres lieux symbolisant la grandeur du Mali à travers ses saints et érudits vivants ou disparus. Ces saints se seraient tout simplement retournés dans leurs tombes parce qu’ils seraient irrités contre les rebelles profanateurs.
Depuis une semaine, les mains et les pieds coupés, les lapidations et coups de fouets infligés à des prétendus « coupables » ne sont plus aujourd’hui qu’un triste souvenir pour les populations du Nord qui ont enduré ces atrocités durant plus de 9 neuf mois.  Il parait donc évident que ces  érudits de Tombouctou, de Gao et du Mali tout entier ont bel et bien été de véritables saints qui ont consacré toute leur vie au service de Dieu dans la pratique, l’enseignement et la propagation de l’Islam, depuis le Moyen âge à travers les pays au Sud du Sahara . La mémoire de ces saints, leur bénédiction et leur enseignement n’ont pas été trahis  par leurs descendances. Les frappes aériennes discontinues de l’aviation française et  les tirs des soldats maliens sont la résultante du « péché originel » dont les « fous de Dieu » ont écopé.  Avec une  fierté mal placée et une vulgarité sans pareille, au vu et au su de Dieu et des humains, ils ont détruit sans vergogne les dernières demeures des saints de Tombouctou et les tombeaux des Askia à Gao. En agissant ainsi, ils ont non seulement ignoré l’existence de Dieu, mais ils n’ont pas cru à la sainteté des tombes de ceux qui y sont enterrés.
Aujourd’hui, Tombouctou, Gao et Kidal n’ont plus d’autres « maîtres » que ceux que  les forces armées maliennes et françaises autoriseront. Et davantage de pèlerins et de visiteurs se rendront aux mausolées à Gao et à Tombouctou parce qu’ils ont désormais été édifiés sur la véracité de la sainteté des érudits et lieux saints du Nord. Entre la «charia » des djihadistes, la pureté des 333 saints de Tombouctou et la sainteté des tombeaux des Askia à Gao, Dieu Le Tout Puissant a tranché en donnant raison à la vérité. En fait, tous ces préceptes  inventés de toutes pièces par les terroristes (indépendantistes, séparatistes, islamistes et djihadistes confondus) n’étaient que de la poutre aux yeux pour mystifier les pauvres victimes en vue de se livrer à du pillage, du brigandage et du trafic de drogue et d’autres stupéfiants et cela, au nom au mépris de toute considération ou religion, encore moins de l’Islam.
Abdoulaye Faman Coulibaly

SOURCE:  du   17 jan 2013.    

7 Réactions à Le «péché originel» : Les saints et érudits de Tombouctou se retournent dans leurs tombes

  1. WAKAZAR

    :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

  2. Maïga S

    Bien dit Zayd : »Aucune tombe ne doit être au dessus d’une autre »
    Adorer un saint,un érudit est prévacarité.
    Le culte est exclusivement à Allah.
    qu’Allah nous guide salut.

  3. blanche neige

    quand ilsauront fini de se retourner dans leurs tombes ,ils se remettront à l’endroit :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

  4. l’attaque de ces criminels arabo-berberes ne visait d’autre objectif que d’éliminer la pratique négro africaine de l’islam.Ce combat raciste est voué à l’échec

    • zayd

      la pratique d’un islam à la chrétienne plutôt avec l’adoration de vos saints
      Y a un seul Islam et que des tradition qui la plupart du temps s’oppose à la religion
      N’est ce pas comme l’exicion qui n’a rien d’islamique
      L’islma interdit de construire un temple sur une tombe
      C’est les hommes pieux qui doivent se retourner dans leur tombes de voir le culte en dehors de Dieu que vous pratiquaient
      Que Dieu vous guide

    • guimbe1

      Raciste :au mali les terroristes viennent de partout la majorité d’entre eux c des maliens noirs.

  5. Dozoba

    Dieu est OMNISCIENT,OMNIPRÉSENT et OMNIPOTENT,ceux qui font du mal en son nom le trouvent toujours sur leur chemin 8-O