Le Peuple malien face à son destin : L’exemple qui nous vient de Gao

11
Très en colère, les jeunes de la cité des Askias s'attaquent à la force onusienne
Très en colère, les jeunes de la cité des Askias s’attaquent à la force onusienne

« L’esclave qui refuse de s’affranchir, ne mérite pas qu’on s’apitoie  sur son sort ». Cette citation de Thomas Sankara sied parfaitement à l’exemple malien, dont les populations semblent basculer dans la fatalité malgré de réels motifs d’indignation, tant dans la gouvernance publique que dans le comportement d’une certaine force étrangère qui cache des agendas bien détestables. Heureusement, la jeunesse de Gao, appuyée par les communautés de la région, nous montre la voie.

A la signature d’un document  dit d’accord de « sécurisation temporaire » des vallées de Tabankort, Tilemsi et de Tarkint, intervenu à Kidal entre la Minusma et les groupes rebelles, la jeunesse de Gao a opposé une fin de non recevoir. Et elle l’a exprimé par des moyens légaux reconnus par le droit constitutionnel. Mais ce fut leur tort, aux yeux de la police onusienne qui n’a pas lésiné sur les moyens en procédant à une répression sauvage des manifestations. La Minusma a retiré le document de convention avec les rebelles, mais Gao compte ses morts, et le peuple malien pleure. Bilan : trois civils tués, et plusieurs blessés.

L’enterrement des victimes au cimetière de Gao ce vendredi 30 janvier a provoqué l’émoi chez de nombreux Maliens. Scandaleux ! Cette police onusienne qui vient de boucler une session de formation des policiers maliens sur le maintien d’ordre, avait instruit qu’ « on ne tire pas sur les populations civiles ». Elle, l’a fait à Gao. Faut-il vraiment être surpris ? Pas du tout ! Quand on fait le bilan de l’action de l’ONU dans les pays africains en guerre, tels le Soudan, le Darfour, la Côte d’Ivoire ou encore au Congo. En Haïti, plus loin de chez nous, elle est même accusée d’avoir propagé le choléra dans la population. Vrai ou faux allez-y savoir auprès des populations qui organisé de violentes manifestations.

Les tueries de Gao ont donné le ton, et le peuple malien est face à ses responsabilités. L’exemple donné par les populations de Gao est un exemple d’un peuple débout. La tentative de prendre le relais à Bamako par un collectif d’associations de la société civile et de partis politiques, s’est malheureusement heurtée à la passivité habituelle des Maliens, habitués à dénoncer autour du thé, mais qui refusent de se mettre débout même quand son destin, son existence sont menacés.

Un peuple qui dort, ne mérite pas qu’on pleure son malheur. Et si cela continue, les Maliens méritent leurs dirigeants et tout ce qui leur arrive !

Tony Camara

Journaldupeuple.com

 

Commentaires via Facebook :

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. ce sont les maliens qui sont parti enlever la france des griffes d’hitler,
    t’es pas blanche neige mais une enculeée blanc bec. CUE BLANCHE

  2. dans les faits divers il y a un article sur un jeune burkinabé qui a tenté de se suicider en sautant du pont des martyrs 🙁 🙁 🙁 🙁 🙁 à mon humble avis je crois que vous devriez tous faire comme lui ,çà donnerait a bouffer aux crocodiles 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  3. Blanche Neige, Bonjour! Ou vous êtes né après 2012 ou vous avez la mémoire courte sinon vous n’alliez pas demander pourquoi les jeunes de GAO n’ont pas fait la même chose avec les terroristes. Sachez que dans la vie d’une Nation il y a toujours des hauts et des bas et qu’il appartient à un groupe si minoritaire qu’il soit de montrer la voie de la lumière à l’ensemble; c’est cela qu’a fait la jeunesse du berceau de l’Empire Songhoi. Notre devise: jamais soumis; celle de l’Empereur SONI Ali Ber: jamais vaincu, toujours vainqueur. Merci.

    • @ CABRAL , si j’étais né après 2012 je crois que je serais un surdoué avec un QI de 180 :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: hors ce n’est pas le cas ,mais simplement j’essaie d’ouvrir les yeux pour comprendre ,hors beaucoup de maliens me donne l’impression de les fermer parce que le vent du désert les aveugle 😉 😉 😉 😉 😉 votre devise ” jamais soumis ” il faudrait la transformer en ” vite sauvons nous ” 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  4. l’erreure orinelle commise par le Mali est d’avoir accepter l’onu au Mali.

  5. quand je vois cette photo des jeunes de Gao jeter des pierres sur un véhicule de la Minusma , je me demande pourquoi ils n’en ont pas fait autant avec les islamistes en janvier 2013 ????? 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 courageux mais pas téméraires :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    • COCO je crois qu’il est grand temps de sortir Bismarck de sa tombe pour qu’il refasse un découpage de l’Afrique 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 le Mali est 10 fois trop grand pour les 14 millions d’abrutis qui l’habitent 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

      • Mr Blanche neige, le Mr qui dit que tu est né après 2012 a effectivement raison sur ou sous doué que tu es. c’est les seuls enfants qui ont empêche au MUJAO de couper les mains sur la place de l’indépendance, c’est les seuls qui ont pu faire payer au MUJAO le matériel que Aliou le commissaire a détruit c’est les seuls qui ont organisé des cortèges de mariages à Gao au péril de leur vies. le jour de la marche tandis que l’armée malienne a fuit parce qu’on a découvert un engin explosif, c’est ces enfants qui l’on désamorcé (les fameux FAMAS avaient fuit pour aller appeler les chinois)

  6. Les maliens comprendront trop tard qu’ils joué Bidé,s’ils réfusent de prendre leur destin en main. Je ne suis pas contre IBK, non . C’est sa gouvernance qui nous pose problème . Il s’agit de notre avenir et de celui de nos enfants . En somme , celle de la nation toute entière . Comme si l’homme n’avait jamais gouverné , il tergiversse et l’amateurisme de ses collaborateurs ne fait pas avancer le pays . C’est un IBK usé qui est arrivé au pouvoir par le suffrage massif des maliens . Il ne contrôle plus rien et n’est plus bon à rien . Il faut s’en débarrasser , quoi de plus normal ! Le Mali ne s’est jamais porté aussi mal . Rien ne va plus dans ce pays . IBK est un homme complexé , il ne se prend pas suffisament au serieux devant les forces étrangères . Il a peur , pas pour le mali ,mais, pour son pouvoir . Ceci explique son manque de courage devant les évènements qui sécouent aujourd’hui le pays . Son manque de fermeté face aux évènements survenus à Gao, il devait tapper fort , très fort sur la table de la Minusma . Sinon , les mêmes erreurs risquent de se reporduire a Gao. ou ailleurs . Le mali est malade ,très malade ,et ça les maliens semblent ne pas le comprendre . Comme l’a dit Tony Camara , les maliens ne manifestent que dans les grins autour d’un verre de thé, tandis que leur avenir est en train d’être hypothèqué. Le sursaut ne viendra pas tout seul , il faut le suciter et la passivité n’est pas la meilleure chose dans notre situation . Alors, qu’ils continuent à dormir . Dieu viendra les débarrasser du pouvoir mafieux d’IBK . Toutefois ,l’ONU n’est pas notre ennemi ,il suffit que nos autorités , pardon ,la vermine qui nous gouverne ou plutôt la famille et le clan bandent les muscles face à certaines situations . Mobolisons-nous pour dire non au Parrain D

Comments are closed.