Le porte-parole de la MISMA face à la presse : «Il n’y a pas de sanctuaire du MNLA à Kidal»

11

Décidément, la situation actuelle de la ville de Kidal focalise toutes les attentions, face à la guerre asymétrique que livrent l’armée malienne et ses alliés dans le Nord du pays contre les djiadistes. Face à la presse hier, au siège de la Mission internationale de soutien au Mali, le Colonel Yao Adjoumani, porte-parole de la MISMA, a, une fois de plus assuré les Maliens que le MNLA ne constituait pas un blocage à la venue de l’armée malienne dans cette ville.

colonel ivoirien Yao Adjoumani (photo l'Essor)
colonel ivoirien Yao Adjoumani (photo l’Essor)

45 jours après le début des Opérations Serval et Badenko pour la reconquête des régions Nord du Mali, les actions militaires sont toujours en cours pour nettoyer les dernières poches de résistance dans la région de Kidal. Ces combats se déroulent actuellement dans les montagnes de Tegagaret et des Ifogas sans l’armée malienne et cette situation provoque des incompréhensions au sein de la population.

Le porte-parole de la Mission internationale de soutien au Mali, le Colonel Yao Adjoumani s’est une fois de plus expliqué à ce sujet. Selon l’officier ivoirien, «Kidal étant une ville malienne, pourquoi l’armée malienne n’y irait pas?» s’est-il interrogé, avant de déclarer  «il y a beaucoup d’opérations en cours dans cette ville. La présence de l’armée malienne n’est qu’une question de temps. Nous mêmes sommes plus pressés que vous. Laissez l’état-major et la MISMA planifier les actions. Faites-nous confiance».

Le Colonel Adjoumani a tenu à rassurer les Maliens. «Le MNLA est un mouvement illégal, qui n’est pas reconnu. Donc, le MNLA ne peut pas donner d’ordre à la MISMA. Le MNLA ne peut pas donner d’ordre à l’Union Africaine. Le MNLA ne peut pas donner d’ordre à la communauté internationale.  Rassurez-vous, il n’y a pas de sanctuaire à Kidal pour le MNLA. Il n’y a pas de base pour le MNLA. Kidal, c’est la MISMA, à travers le Tchad. Kidal, c’est Serval».

Au plan humanitaire, le porte-parole de la MISMA a annoncé la venue prochaine dans notre pays de 50 observateurs de l’Union Africaine et de la CEDEAO, pour vérifier les allégations d’exactions de la part d’éléments de l’armée malienne. Il a aussi profité de cette sortie pour appeler les Maliens à une franche collaboration avec les militaires sur le terrain, afin de démanteler toutes les poches de résistance et les caches d’armes, en signalant tous les faits suspects autour d’eux, tous les mouvements inhabituels dans les quartiers et toutes les caches de munitions, d’explosifs et  de bombes.

Yaya Samaké

 

PARTAGER

11 COMMENTAIRES

  1. bocoup d renion pour rien en plus ils demende mtnn 1 milliard pour faire coi les militaire africain s pa lapel

  2. Le problème ne peut être définitivement résolu avec des charlatans africains. je parle du problème de fond qui a rongé ce pays. On revient toujours à la rébellion des populations du Nord qui n’a cessé de resurgir depuis la décolonisation, cette partie du Nord”l’Azawad”, qui n’a cessé de revendiquer sa séparation du Sud, et en réponse à cela l’armée malienne a mené durablement et en toute impunité, des exactions sur des civils, notamment touaregs, jusqu’à les exécuter ou les fusiller,voir sous les acclamations et chants de Bambara de leurs enfants afin de semer la terreur. Alors maintenant, on se demande pourquoi un mouvement armé, tel que le MNLA. C’est comme si on disait, on vous tue et vous n’avez pas le droit de vous défendre. Les Autorités maliennes ont peur que cette vérité soit dévoilée avec des preuves à l’appui, alors on préfère ignorer le MNLA. La Justice Internationale et l’ONU, doivent rendre Justice et Peser sur le devenir du Nord du Mali.

  3. C’est vrai,la MISMA n’est autre qu’un organisme que veulent mettre en place certains assoifés pour s’enrichir.S’il s’agit du soutien au Mali,pourquoi attendre ce moment opportun?Pourquoi tripler le budget si la misma n’a pas les moyens.SI ON METTAIT CE BUDGET A LA DISPOSITION DU TCHAD,DE LA FRANCE ET DU MALI,on n’a pas besoin de la présence des combattants imaginaires de la MISMA.

  4. MISMA,l´un des sigles qui innondent le jargon organisationnel de l´Afrique.Je l´ai toujours ecrit,la fameuse MISMA,ne viendra que lorsque les français et les tchadiens finiront d´en decoudre avec les barbus.D´ailleurs,leurs colègues senegalais,nigeriens,et burkinabés déjà sur place,adoptent un profil bas,pendant que meurent français et tchadiens.Au contraire le malheur du Mali est une aubaine pour ces vipères de chef-d´etats,qui ne songent qu´au profit qu´ils tireront de l´opération.Ouatara parle de 450 milliards de francs cfa,que leur offriront géneureusement les bailleurs de fonds,et les pays du Golfe.Maliens ne perdez pas le temps á esperer quopique se soit de la CEDEAO,et comptez plutôt sur le tout puissant et la volonté de vos fils,sans le poltron de Kati,et les corrompus calculateurs politiques qui aiguisent leurs armes pour les éléctions.

  5. il s’agit de dire que le mnla n’est pas légitime , tout ce que nous les citoyens civils c’est que ces bandits soient poursuivis si possible arrêter et réprimer à l’image des problème qu’ils nous ont causé

  6. Si je vois qu’il y a encore des idiots pour dire que la France aide le MNLA, cela me prouve combien il y a d’ignorants et d’ingrats!

    Les pays sont généralement ce qu’en font les chefs. La France sous Sarkozy n’est pas la même que sous Hollande. Si la France était avec le MNLA, il n’y aurait pas de Mali aujourd’hui. Je pense que les maliens ont la mémoire courte!

  7. Si on vous suit dans ce que vous dites, vous faites fausse route et c’est très grave. Si vous n’associer pas l’armée malienne dans ce que vous êtes entrain de préparer à Kidal, comment pourra -t-elle gérer après votre départ? Est-ce le MNLA qui est bien placé pour vous aider à préparer cette chose? De grâce, ne prenez pas les maliens pour des imbéciles, SVP!!! Vous auriez du dire à vos maîtres de l’opération Serval que ce truc ne passera pas.

  8. Argumentaire non convaincant le MNLA est le chou chou des Français c’est tout sinon comment comprendre qu’une organisation terroriste et raciste puisse travailler avec l’armée française à Kidal? Finalement on se demande si la France est venue pour aider le Mali ou le MNLA?

  9. ce responsable de la misma imbecil nargue a chaque fois la presse en disant que le mnla n’est pas a kidal, soit il est aveugle ou il ne metrise pas la situation. ce n’est pas lui le responsable mais dioncounda et sa racaille de nullard qui peine a prendre une decision pour tue definitivement le mnla.

Comments are closed.