Le Premier ministre veut négocier avec les bandits armes : La honteuse capitulation de Cheick Modibo Diarra

40 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

En décidant, contre la volonté souveraine du peuple malien, d’engager des négociations avec les bandits armés du MNLA et d’Ançar Eddine, sous le prétexte méprisable qu’ »il s’agit de Maliens comme tout le monde », Cheick Modibo Diarra fait preuve de son ignorance manifeste de tout le processus qui a abouti à la création de la République du Mali en 1960, et s’engage dans une aventure périlleuse face à l’Histoire.

 

Cheick Modibo Diarra PM

Comme un mépris vis-à-vis des familles victimes du massacre d’Aguelhok et des exactions commises ces derniers mois au nord, un ballet diplomatique se renforce entre Ouagadougou, le Nord et Bamako. Objectif : engager sous l’égide du président du Faso les premières discussions avec les émissaires du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et d’Ançar Eddine pour une sortie de crise.

En clair, tout comme le médiateur Blaise Compaoré, les autorités de la transition malienne semblent prendre l’option du dialogue avec les bandits armés, responsables des viols, des vols, des exactions sur les civils, et la destruction des biens du patrimoine mondial à Tombouctou.

Le pas a été franchi ce dimanche par le Premier ministre Cheick Modibo Diarra, qui a capitulé après sa rencontre avec le président du Faso. En déclarant à la presse que « le dialogue est absolument nécessaire », le chef du gouvernement a en rajouté à la honte du peuple malien, et assumera une lourde responsabilité face à l’Histoire.

 

Le discours de la capitulation

Face à une telle aventure des autorités maliennes, aussi méprisable qu’irresponsable face à la confiance du peuple, les Maliens doivent taper du poing sur la table. L’exemple de nos compatriotes de France doit impérativement nous interpeller. Dans une mobilisation aussi salutaire que courageuse à Paris, ils ont dit « non » à la capitulation face au diktat de la minorité touareg contre l’intégrité territoriale du Mali et « oui » à la laïcité de la République du Mali face au prétentieux discours d’Iyad Ag Ghaly d’imposer la « charia » dans la région de Kidal.

Au moment où les Maliens se mobilisent à Paris, Bamako semble se plaire dans les guerres politiques et les batailles de positionnement en vue de farfelues concertations nationales prévues lundi prochain. Seule l’Alliance des démocrates patriotes pour la sortie de crise (ADPS) semble prendre son courage en deux mains, en disant « non » aux aventures de Cheick Modibo Diarra et du président du Burkina Faso.

Dans une déclaration rendue publique ce lundi, le regroupement de l’ancien Premier ministre Soumana Sako dénonce la médiation conduite par le médiateur de la Cédéao. Selon l’ADPS, les négociations avec les bandits armés ne visent qu’à remettre en selle les séparatistes du MNLA et les terroristes d’Ançar Eddine (face masquée d’Aqmi).

Négocier avec des bandits armés, c’est, selon l’ADPS, « donner un blanc-seing à des déserteurs et à des criminels qui ont sur la main le sang de centaines de civils et de militaires maliens, en plus des crimes de guerre liés à la destruction sans cause de sites culturels et de symboles historiques ».

En clair, pour les amis de Soumana Sako, toute négociation consacre l’humiliation pour le Mali. Car, il traduit la volonté de « travestir la nature de la rébellion armée conduite par un groupuscule minoritaire en la présentant comme un conflit opposant les populations du Nord du Mali à celles du Sud ».

Indignez-vous peuple malien !

Ce ras-le-bol du regroupement de Soumana Sako intervient quelques jours après la sortie d’un autre mouvement, non moins important Association « Vert-Jaune-Rouge » contre tout projet de négociation avec les groupes armés. Selon ce regroupement, il n’y a pas de différences entre MNLA, Mujao, Ançar Eddine et Aqmi.

Resté sourd à ces différents appels du peuple malien, Cheick Modibo Diarra a pensé dimanche à Ouagadougou que « la négociation est absolument nécessaire ». Une déclaration de la honte de la part de quelqu’un qui, à Ségou en mai dernier, a tenu un discours que les Maliens voulaient entendre : celui laver l’affront du carnage et des tueries sauvages perpétrés sur nos soldats et nos compatriotes civils du Nord.

En son temps, nous avions a eu raison d’attirer l’attention du peuple sur le caractère démagogique de ce discours. Sept mois après, les derniers événements semblent nous donner raison dans notre position que Cheick Modibo ne peut permettre au Mali de recouvrer dignement l’intégrité de son territoire.

Le peuple malien n’a donc pas de choix : face à l’obsession du Premier ministre de faire le jeu du médiateur Blaise Compaoré, il doit dire « non » à la capitulation. Ouvrez les yeux peuple malien, et indignez-vous du diktat des décideurs !

Issa Fakaba Sissoko

 

SOURCE:  du   21 nov 2012.    

40 Réactions à Le Premier ministre veut négocier avec les bandits armes : La honteuse capitulation de Cheick Modibo Diarra

  1. De grâce, le Mali n’a pas le choix. C’est imposé par la communauté internationale, le complot international déclenché par SARKO.

  2. Visus_Mali

    Cheick Modibo Diarra est le symbole de l’inconstance et de la honte pour le Mali. Il y’ aune chose que les gens ne remarquent pas assez, chaque fois qu’il voyage il est accompagné de Sadio Lamine Sow ( ancien ministre des AE), de Amadoun Touré ( ancien ministre de la communication) au mépris du ministre Tieman Hubert Coulibaly qui a les prérogatives de la diplomatie malienne, domaine reservé du président de la république et non du premier ministre. En tant que premier ministre il est entrain lui-même de promouvoir le clanisme, il n’a jamais accepté l’arrivée des nouveaux ministres. Vous savez pourquoi il veut négocier? Sadio Lamine Sow, l’espion de Blaise Compaoré auprès de ce bouffon, le presse pour qu’il accepte les négociations de la honte de son mentor (à Sadio). Il accepte pourvu que Blaise plaide pour qu’il soit candidat à la présidence malgré le niet categorique de la CEDEAO. Cet homme (CMD) est indigne de la confiance du peuple malien,il a trahit à maintes reprises. Au lieu de s’activer pour que les armes du Mali soient à Bamako, au lieu de faire des voyages à Conakry pour debloquer ces armes car la CEDEAO a donné son feu vert, cet bouffon de premier sinistre court à Ouaga pour y consacrer la honte du Mali. Je le repète il est indigne de representer le Mali à ce niveau. Seul Zoumana Sacko, en vrai patriote en vrai politique, parle de ce que le peuple malien veut. Les autres: IBK, Mountaga, Choguel, Soumaïla, sont là en passant seulement à un poste, ce sont des profiteurs du Mali!!! Moi ma conscience est faite aujourdhui que seul Zoumana Sacko est digne de representer le Mali, pas ces farfelus de politiciens vereux et corrompus jusqu’aux os. Maliens patriotes, nostalgiques de notre dignité d’antan, prenez Zoumana Sacko comme votre sauveur, en plus de l’économie, il a l’etoffe d’un homme d’état digne de confiance.

  3. Kassin

    Crise, nation et pouvoir: le Mali qui s’affaisse.

    Au moment où le combat de coq s’estompe entre le Mnla et le Mujao à Ménaka, Romano Prodi, l’envoyé spécial du secrétaire général de l’Onu pour le Sahel estime à septembre 2013 la date d’une éventuelle intervention militaire étrangère au Mali.

    Diversion ou réelle estimation?

    En tout cas, ce délai grand format contraste avec les accélérations des événements politiques, diplomatiques et militaires des dernières semaines qui se sont achevés à Abuja le 11 novembre 2012 par l’adoption d’un « concept d’opération » devant être défendu à l’Onu par les pays africains en faveur d’une action militaire étrangère au nord du Mali.

    Par ailleurs l’union européenne, en posant quatre conditions au Mali, pour reprendre la plénitude de sa coopération avec le Mali, emboîte le pas aux États-Unis d’Amérique pour ce qui est le respect de la légalité constitutionnelle au Mali.

    Elle posent comme conditions, entre autres, l’organisation des élections et la mise à l’écart des putschistes du 22 mars dans l’exercice du pouvoir transitoire pour bénéficier de la plénitude de l’aide européenne.

    Les maliens à travers CMD et ses gouvernements de copains familiaux, Dioncounda Traoré et les membres du Cnrdre ne cessent de défier américains et européens pour saboter chaque jour la légalité constitutionnelle au Mali et faire la promotion de l’illégalité militaire et civile à travers la carte blanche donnée à l’organisation illégale qu’est le Cnrdre, ses membres et ses partis et associations politiques supporteurs, dans la conduite des affaires de la transition politique au Mali.

    Leur dernière trouvaille, ce sont les « concertations nationales » ou sa mascarade qu’ils veulent substituer à notre constitution pour diriger le Mali dès le 26 novembre 2012, au moment même ou tout le monde s’active pour aider le Mali, malgré la panne de légalité constitutionnelle déjà inquiétante dans le pays.

    C’est un véritable pied de nez à tous ceux qui aspirent à voir un Mali démocratique.

    Du coup notre pays, avec les souffles du chaud et du froid des dirigeants de la transition politique, n’est plus crédible au yeux de nos partenaires européens et américains.

    C’est pour cela qu’ils nous la jouent eux aussi à l’envers, en nous imposant la négociation contre nature avec les criminels du Mnla, qu’ils savent non sérieux et non crédibles également.

    Mais entre nous quelle est la différence entre non crédible et non crédible?

    Franchement rien!

    Donc le Mnla requinqué par ces appels à négociation a commis l’erreur aussi arrogante que fatale de s’attaquer au Mujao, c’est à dire son grand frère et le résultat n’est pas du tout beau à voir: un véritable carnage à Ménaka, un peu comme Aguelhoc élevé à la puissance deux.

    Blaise Compaoré se prend trop au sérieux avec ces guignols du Mnla crime, qui deviennent du coup ses enfants adoptifs un peu trop gâtés.

    CMD le grand troubadour de la transition qui rêve de diriger le Mali comme président après l’avoir fait comme premier ministre « pleins pouvoirs nuls », multiplie les contradictions et les voyages inutiles pour finalement revenir à la cage négociation avec le Mnla et Ansardine (après tant de crimes abominables de ces deux organisations criminelles), c’est à dire exactement au même stade où se trouvaient ATT et son régime juste avant le coup d’état qui les ont balayés le 22 mars 2012.

    22 mars 2012, 22 novembre 2012, cela fait 8 mois jour pour jour que le Mali tourne en rond sans avoir ni une orientation claire sur la conduite de la transition politique incrédule (qu’on n’aurait j’aimais entammé simplement en refusant le coup d’état stupide, inutile et dangereux pour notre pays) ni une vision claire pour régler le problème du nord (guerre ou négociation même l’Onu ne le sait plus malgré l’activisme de François Hollande, car le Romano Prodi le prédit pour septembre 2012 si jamais guerre il y aura).

    Mais le Mali a perdu entre temps et bêtement, sa démocratie, sa stabilité politique, sa cohésion sociale et son dynamisme économique, le pays qui était à genou s’affaisse maintenant sur lui même comme un loup servier s’écroule sous les balles de chasseurs professionnels.

    Chaque jour que Dieu fait, les populations du nord du Mali souffrent en majuscule alors que Bamako et ses responsables politiques et militaires brillent en minuscule par une incrédule irresponsabilité qui me laisse pantois.

    Ainsi va le pays de Soundiata Keita et de Modibo Keita.
    Quel gâchis!

  4. ok ok

    AU MALI QUAND ON DIT LA VERITE ,ON EST MEPRISE..ON PREFERE LA « LA FAUSE VERITE »

  5. moussa ag

    « Le Premier ministre veut négocier avec les bandits armes »

    IL N’Y A PAS DE SURPRISE … LE PREMIER MINISTRE À ÉTÉ ET EST TOUJOURS COMPLICE DES BANDITS ARMÉS DU SUD…CNDR POUR CEUX QUI VONT FAIRE SEMBLANT…

    FAUT PAS AVOIR LA MÉMOIRE COURTE…. CE NE SONT PAS SEULEMENT LES BANDITS ARMÉS DU NORD QUI NE VEULENT PAS VOIR DES TROUPES ARMÉES ÉTRANGÈRES INTERVENIR….

    LES BANITS ARMÉS DU SUD ET LEUR ACOLYTES ONT UNE PEUR AFFREUSE DE CE QUI PEUT ET VA ARRIVER SI LES TROUPES ÉTRANGÈRES METTAIENT PIED AVEC LE CONTINGENT DONT ON PARLE…

    D’AILLEURS…L’ONT ILS CACHÉ?????

    C’EST UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT AUX YEUX DE CERTAINS….DONC VIVES LES NÉGOCIATIONS !!!

    Moussa Ag, qui est certains que la crainte des troupes étrangères est nationale chez les bandits….DU CNDR À L’ANSARDINE…..

  6. celui qui se tape blanche neige et sa coco sans pisser

    coco=blanche neige avec la pisseuse= sanene ba kulé fa kulé den kulé itakou bakou :evil: :?: :lol:

  7. sanspassion

    Voyons,pourquoi ce faux debat? La communaute,Blaise,cedeao et autres decident de negocier,mais a t on interdit a l’armee malienne de se decider a aller laver l’affront,de liberer le nord ?
    Si nous n’avons pas les couilles pour nous defendre alors qu’on cesse ce sterile bavardage
    MERCI

  8. Brother in the West

    I sincerely believe that a firm and assertive no to negotiations with terrorists of the MNLA and other groups reflects the sentiments of the Malian people. Mali is not in position of negotiating right now. A proper determination of the status of strength should precede any attempt at negotiation. The monopoly of force should repose in the hand of the state, not the terrorists. Any talk of negotiation at this moment will only delude Mali’s ability to regain its territorial integrity and strengthen the resolve of the terrorists to continue to hold part of our country hostage and oppress our people. The following message should be respectfully relayed to all our friends allies, Mali will no longer agree to anything we deemed detrimental to our national interests.

  9. blanche neige

    sans doute que le gros sac avec son trou au bout du nez a l’intention de se presenter comme president de l’Azawad comme les maliens ne veuleent pas qu’il postule pour Koulouba :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:
    Sans PIsser ,fais quand meme attention ,quand tu ne pourras plus te retenir tu vas te pisser sur les godasses :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol: :lol:

  10. burkinabe

    PREMIER MINISTRE IL FAUT FERMER TA VILAINE GUELLE
    MEME LE MNLA FAUT MIEU QUE TOI
    IL SE BATENT CONTRE LES TERORISTS PENDANT
    QUE TU RACONTES DU N IMPORTE QUOI
    HONTE A TOI FAUT AMERICAIN QUE TU ES
    TU ES UN INDIGNE
    JE PREFERE LES TERORISTS QUE TA TETE
    ESPECE DE VILAIN -AFFAME DE POUVOIR
    TU NA RIEN FAIT DEPUIS PR LA RECONQUETE
    BON A RIEN – BOUGNAKATA-
    SHAME ON YOU STUPID HONTE A TOI RENARD

    • Sans pisser

      Tss Tss! A te lire, comme ça, de prime abord, on pourrait même croire qu’il ne t’es pas sympathique! :-D :-D :-D :-D

  11. siratigui

    ah les maliens je vous demande encore d’arrêté de parlé ça sert à rien qui parle trop comme on est entrain de le faire ne va jamais agir donc parler pour parler nous mène à rien allons au front si ont ne veut pas négocier sortez dans la rue demander aux autorités de mettre des moyens à votre disposition pour combattre au nord sinon si ont reste ici derrières nos micros et claviers comme des chiens errants ont ne fera que renforcer la position de l’ennemi comme le pm l’avait dit au moment où la communauté internationale essaye de s’unir en un seul front pour nous aider c’est ce moment qu’on a choisi pour divertir,on doit s’unir comme un seul homme sinon ont risque de nous mettre le dois dans l’œil faute de certains parmi nous où le mot mali ne dit absolument rien.

  12. 1FILSDUMALIBA

    Est Que le PM a le Choix? biensur Que non. Les pays qui nous aident et qui veulent nous aider l’exige. C’est de la grande politique internationale. Dommage que certains n’utilisent pas leur cervel avant d’ecrire des articles bidons. Surtout en se disant journalistes.

  13. veridique

    moi en tout cas, je prefererais mourir que d’aller serrer la main de ceux qui ont eventré le cpt sekou Traoré et ses compagnons , sans avoir essayé de reprendre ce pourquoi ils ont donné leur vie. Je prefererais leur laissé le nord si je n’ai pas les hommes, le courage ,la volonté et la determinbation de les combattre sans l’aide exterieure. L’exterieur qui nous oblige à cette honteuse capitulation comme préalable à une hypothétique intervention (l’Onu parle maintenant de septembre 2013) doit savoir que meme si nous n’avons plus de dignité et d’honneur, nous nous refusons de souiller encore le brave cpt sekou traoré et ses hommes. je dis nous, je parle biensur des populations civils, les militaires ayant fini de souiller par leur couardise, leur lachété….

    • Malien de Texas

      Si tu as reellement du coeur jusqu a ce niveau fais quelques choses au lieu de faire le hero devant les claviers. Negocier ne veut pas dire soumission et ca ne veut non plus dire laisser aller. Je suis desole de ces commentaires bidons comme si le probleme du Nord est tombe du ciel en un clean d oeil.

      • Sans pisser

        … »Si tu as reellement du coeur jusqu a ce niveau fais quelques choses au lieu de faire le hero devant les claviers »

        Et toi, le cow-boy texan, tu fais quoi de plus que lui???

        … »Negocier ne veut pas dire soumission et ca ne veut non plus dire laisser aller. »
        Non, effectivement! En langage littéraire ça veut dire vendre son âme, et en langage courant, ça veut juste dire « se faire mettre »! Et vu l’ampleur des atrocités que nous ont infligées ces chiens, ça veut même dire « fournir la vaseline en prime! »

        Continue à chasser le bison comme buffalo Bill, où à te faire élargir l’orifice dans les boîtes homo de Austin, Laredo, ou Houston, mais ne nous demandes pas de nous abaisser à ton niveau de lâcheté et de compromission!

        Yaméha, John Wayne???

  14. Toufan

    Le problème est aussi les populations du Mali que se trouvent dans une situation de lithargie. Une population ou un peuple endormi, mou qui ne pense qu’ à la richesse matérielle. Aidez l’Etat malien en vous soulevant an marchant la main dans la main jusqu’à Kidal.. Montrez au Monde entier que vous avez été et vous restez un grand peuple avec des actes….

  15. Vision2013

    CMD semble insouciant du probleme et plutot politiquement ambitieux. Cest une honte qu’il decoive l’espoir du peuple malien qui voyait en lui un sauveteur. Cest clair qu’il est incapable d’etre ce sauveteur…avec ses gesticulations en jeux des mots politiques qu’il ne maitrise meme pas et tout son flip folp cest PM est tres dangereux pour le Mali. Encore une un autre incompetent qui ne comprend pas les enjeux de la situation qui cherche une porte de sortie facile a un probleme sanguin qui ne demande que des heros du haut en bas!

  16. Moumini DIALLO

    Bonjour
    Jusqu’à présent le PEUPLE MALIEN n’a pas parlé , mais cela ne saurait tarder.Alors dison le clairement si le Premier ministre ne connait pas son peule il l’apprendra à ces dépens.
    Point de tergiversations , trop c’est trop.

  17. Koumba Sacko

    Nous disons à Dioncounda au 1er ministre aux « jeunes gens » de ne point se laisser influencer par qui ce soit ou par quelle organisation que ce soit

    Nous leur rappelons que le pouvoir que DIEU les a confié est transitoire et ils doivent avoir permanemment à l’esprit que le Mali n’a pas d’amis et ils doivent défendre uniquement les intérêts de leur pays le Mali qui les a vu naitre nourri envoyé dans les meilleures écoles et universités des « Autres » aux fins qu’ils soient honnêtes travailleurs qu’ils aient 1amour
    profond pour le Mali et qu’ils se comportent d’égal à égal avec les « Autres » sans complexe pour la défense des intérêts du peuple malien dans cette compétition mondiale où tous les coups sont permis sans aucun état d’âme et où il n’y a pas de place pour les faibles les « pleurnichards » et les sentimentaux

    Nous disons partout quand 1pays est envahi ou 1partie d’1pays est envahi il est du devoir des gouvernants et des gouvernés de mettre hors d’état de nuire et sans état d’âme les envahisseurs même fussent ils des parents ou compatriotes en service pour des puissances ou états autres que les leur et qui en plus ont violé tué leurs compatriotes sans défense

    Nous disons partout dans le monde quand des personnes ou de groupes de personnes dialoguent avec l’ennemi l’occupant on les appelle des collabos des traites » tel fut le cas du Maréchal Pétain et son gouvernement lorsqu’ils ont accepté de dialoguer avec l’ennemi nazi et furent condamnés à la peine capitale transformée en peine à vie bien que le Maréchal Pétain fut le grand héro de la victoire de France contre l’Allemagne lors de la 1ère guerre mondiale

    Nous disons tel fut le cas également en Allemagne où les nazis leurs collaborateurs furent condamnés à la peine capitale par pendaison et à la prison à vie au procès de Nuremberg pour complot crimes contre la paix crimes de guerre et crime contre l’humanité

    Nous disons donc à Dioncounda au 1er ministre et au gouvernement de ne pas commettre la même erreur que le maréchal Pétain et son gouvernement an dialoguant avec les ennemis car le moment venu nous les traduirons devant des juridictions spéciales pour collaboration association avec les ennemis fussent ils des compatriotes aux services des ennemis du Mali

    Nous disons traduirons devant des juridictions compétentes le moment venu tous ces « enfants ingrats égoïstes paresseux assistés impénitents » de faux islamistes Suppôts de Satan Satan faits humains adeptes et fidèles de Dajal ou de l’Antéchrist d’Ansar Eddine d’Aqmi de Mujao et des bandits sans foi ni loi voleurs violeurs tueurs sur des bases raciale et tribale de MNLA ainsi que ces « enfants ingrats égoïstes cupides bouffeurs voleurs impénitents des deniers publics » des lettrés politiques députés partis politiques sociétés civiles Hommes en armes et religieux de l’ex mouvance tous responsables de la déliquescence du Mali pour haute trahison crimes contre l’unité la paix crimes de guerre crimes contre l’humanité association avec les ennemis sous régionaux d’Europe et d’Arabie

    Nous disons que le moment venu nous traduirons également devant des juridictions internationnales compétentes les responsables de la déliquescence du Mali issus de ces pays

    Nous disons à part les tarés idiots de naissance qui ne comprennent rien et ne comprendront jamais rien et ceux qui refusent de connaitre la vérité d’1chose pour des raisons personnelles primaires égoïstes partout tout

  18. Boozoo

    Je demanderai d’ajouter au tableau noir la dislocation des familles vivant au Nord et la précarité de vie dans laquelle cela les a mis.

    Rhissa, les maliens ont repondu sauf que beaucoup ne veulent pas les écouter. Ils ont dit pas de négociations avec des bandits qui sont allés trop loin.

    Le problème c’est que si nous ne nous mobilisons pas et laissons le soin au seul dirigeants de la transition de trouver la solution, il vont se plier à la volonté des donateurs qui n’oublions pas avaient refuser d’aider notre pays quand il se déployait à s’industrialiser et à se suffire. Que les différentes organisations de la société civile cessent ne faire que critiquer telle ou telle décision. Si nous sommes pour le Mali, il faut se mobiliser et mobiliser nos moyens pour le défendre. Qu’elles se donnent la main et lancer une collecte populaire de moyens pour la reconquête en présentant toute la garantie que ce ne serait pas une duperie. Si nous estimons que nos moyens actuels nous permettent d’aller en guerre, pousser et je dirai obligeons la décision d’y aller. Si nous n’avons pas une société civile capable de faire cela, taisons nous et laissons nos dirigeants se débrouiller. Je ne suis pour une quelconque négociation d’avant guerre mais je me veux, aussi, réaliste.

  19. Dossier

    La honte est un sentiment révolutionnaire! disait Fanon.
    Je pense que tout problème passe nécessairement par le dialogue et la même la fin des deux guerres dites mondiales.
    Pourquoi ne pas s’acharner sur le dialogue pour éviter à cette cruauté bestiale qu’est la guerre.

    • Vision2013

      T’es con toi! Chez les humains la violence ne s’arretera pas et seule la violence organisee peut temporiser ou meme diminuer la violence. Le tueur est plus respecter que le precheur.

  20. Sakoibakèlè

    Les propos de CMD sont mesurés et sensés pour celui qui connait le contenu de la première résolution de l’onu qui privilégie le dialogue d’abord, et ensuite la guerre si le dialogue n’about à rien. Donc la résolution attendue pour le 26 novembre prochain ne sera jamais adoptée tant que la voie du dialogue n’est pas ouverte avec les touaregs du MNLA et Ansardine.N’oublions pas que c’est cette la signature de cette resolution qui ouvrira la voie des moyens financiers, logistiques et tout ce qu’il faut( que nous n’avons pas) pour gagner la guerre.

    Vive Cheick Modibo DIARRA, ce joyau géant intelligent sauveur que Dieu nous a offert!

  21. Atoum

    CMD SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE
    SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE
    SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE
    SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE
    SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE
    SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE
    SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE SAMBA DANSE

  22. Un Burkinàbè sympathisant du Peuple Malien

    A moins que çà ne soit une stratégie militaire , les islamistes auront encore le temps de désunir la communauté internationale pour gagner du terrain.
    En plus ,même si la grande partie du nord MALI ne regorge pas d’agriculteurs ,le mois de Septembre pour engager la guerre me semble inapproprié.

  23. Dr ANASSER AG RHISSA

    LES MALIENS DOIVENT DÉPASSER LEURS ÉGOS, S’OUVRIR ET PRENDRE DE LA HAUTEUR POUR SE CONCERTER, DÉFINIR LE FUTUR SOUHAITÉ, NÉGOCIER ET S’ENTENDRE LIBREMENT SUR CE QU’ILS VEULENT DEVENIR

    Bonjour,
    Merci pour les nombreux internautes et Maliens qui échangent sur le devenir du Mali. Certains pensent que le fédéralisme sera imposé aux Maliens par des organisations et des pays étrangers.

    La bonne gouvernance passe par l’unité du commandement mais aussi par la fixation de règles claires entre commandements pouvant être différents, à condition que les parties prenantes s’y conforment.

    Ce dernier cas est semblable à celui qui est nécessaire pour l’élan harmonisé entre les différents contingents qui composeront la force de la CEDEAO/UA/ONU qui sera utilisée pour la restauration de l’intégrité territoriale du Mali.

    Donc, une parfaite harmonisation entre les différentes parties prenantes est nécessaire pour atteindre, sans surprise, un objectif.

    Comme pour la négociation qui exige qu’on sache qu’est ce qu’on doit négocier, avec qui et pourquoi en ayant défini au préalable des principes, conditions et des règles à respecter, d’où la proposition que j’ai faites d’un guide et d’une plateforme de concertations nationales, de négociation pour une sortie durable de la crise.

    Les propositions que font les Maliens ont pour but de retrouver leur souveraineté en s’entendant sur une solution consensuelle pour une sortie durable de la crise. Si les miennes coïncident avec celles de beaucoup de Maliens (politiciens ou membres de la société civile), tant mieux, c’est cela qu’on cherche.

    Mais s’étonner, comme certains le sont, qu’il y ait identité de vues avec des pays ou des organismes étrangers est surprenant.

    Chacun a sa façon de voir, ce qui n’empêche pas des points de vue identiques.

    Au contraire, nous devons apprécier le fait que plusieurs pays s’accordent, aujourd’hui, sur l’intérêt de la négociation pour éviter les méfaits et les effets collatéraux d’une guerre.

    Contrairement à ce que disent certains, je ne pense pas que tout soit déjà ficelé par l’ONU ou par certains pays.

    C’EST AUX MALIENS DE DÉFINIR LE FUTUR QU’ILS SOUHAITENT ET DE TRAVAILLER ENSEMBLE EN FIXANT DES PRINCIPES ET DES CONDITIONS A RESPECTER POUR Y PARVENIR.

    Le MNLA et Ansar Dine seront soumis à des principes (non impunité, respect des droits de l’homme, refus du terrorisme, coexistence pacifique) et des conditions (dépôt des armes, indivisibilité du Mali et laïcité) fixés par les Maliens d’un commun accord et non par des étrangers, comme certains le pensent.

    La condition d’indivisibilité est contraire au concept de fédéralisme. De ce fait, si ailleurs certains veulent imposer ce dernier, c’est aux Maliens de s’y opposer.

    C’est aux Maliens de s’entendre pour bâtir un Mali nouveau répondant à leurs souhaits et aux conditions et principes qu’ils définiront.

    C’est pourquoi, les Maliens doivent s’entendre sur un guide et une plate-forme de concertations nationales et de négociation pour une sortie durable de la crise.

    D’où l’intérêt de ma proposition en ligne sous forme de lettre ouverte au Président du Mali, au gouvernement, à la commission nationale d’organisation des concertations nationales et à tous les Maliens, mais aussi au médiateur.

    Souhaitons que tous les Maliens dépassent leurs différences pour s’accorder sur ce qu’ils veulent devenir sans qu’on le leur impose d’ailleurs.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    EXPERT TIC ET GOUVERNANCE
    E-mail : Webanassane@yahoo.com

    • une bonne proposition de négocie est une bonne principe de condition et ct bien le peuple malien qui dois la définir
      merci dr rhissa pour ta clairvoyance :lol: :lol: :lol: :lol:

      • Sans pisser

        Non Alkérou, il n’y a aucune raison de s’abaisser à négocier avec nos propres bourreaux, et surtout quand après avoir martyrisé nos populations pendant des mois, ils ont maintenant une trouille bleue parce que le vent à tourné et que leur fin est proche!!! Non, il n’y a AUCUNE raison de n »gocier!

        La fuite lamentable de notre armée nous a déjà fait passer pour des lâches aux yeux de l’afrique entière et de la planète entière, négocier confirmerait que nous sommes devenus les champions mondiaux de la lâcheté! :twisted: :twisted:

        PS: Hier soir je t’ai félicité Madame et toi pour l’arrivée de bébé alkérou, mais je crois qu’ils ont supprimé l’article. Au cas où tu n’aurais pas vu mon post, Félicitations encore et longue vie au nouvel arrivant! :wink: :wink: :wink:

        • siratigui

          malheureusement Sans pisser depuis le jour où ton armée a fuit tu es un champions de lâcheté eh oui tu n’y peut rien sinon tu connais la route pour laver cet affront

          • Sans pisser

            Et toi, grand héros, tu l’as pas encore prise, cette route? Tu la connais pas non plus? Pourtant tu postes du Mali toi aussi, il me semble?

            Ou bien?

  24. Izabella

    Peux t on négocier avec quel-qu’ un qui a violé ta sœur?
    Peux t on négocier avec quelqu’un qui a amputé ton frère?
    Si notre conscience peu négocier il faut le faire. :evil: :evil: :evil: :evil:

  25. Nous sommes tous d’accord que la guerre est nécessaire pour mettre fin à la crise du nord. Mais faut- il avoir les moyens financiers matétriels et humains. Aujourd’hui je crois comprendre que ce sont nos partenaires externes (CEDEAO-UE-ONU) qui sont également les bailleurs de fonds qui nous imposent ce dialogue. la preuve? c’est le message du représentant de l’Union Européenne(ou de l’ONU) ROMANO PRODI sur RFI ce matin 21 novembre qui pretend que l’intervention des forces internationales au nord du Mali ne sera possible qu’en septembre 2013 après toutes négociations. Cela veut tout dire. On s’en prend abusivement au PM CMD pour rien car il n’a pas de solution miracle vue la sitution qui prévaut au Mali maintenant.Les maliens n’ont qu’à prendre leur mal en patience. Nous sommes tous coupables parce que nous avons laissé pourrir la situation en soutenant et en applaudissant des hommes politiques inconscients et corrompus pendant 20 ans.

  26. On dirait que tu n’as rien compris Issa, l’Union Europeenne et l’ONU exigent la réprise des négociations, conditions nécessaires à leurs aides.

  27. andre samake

    La guerre (par procuration) n’est pas pour demain car il faut du temps pour entrainer et equiper l’armee malienne en vue de renforcer sa capacite d’assaut face a l’ennemi. En attendant le feu vert des Nations Unies, CMD veut executer l’une des conditions sine qua non de cette intervention etrangere tant pronee. Donc il a les mains liees.

  28. tounk

    je dis à tous les Maliens debout sur les remparts

  29. dab

    il n’a pas le choix qui va faire cette guerre ?