Le président de l’APMA Adama T. Coulibaly à propos de la situation au Nord-Mali : “Négocier avec les bandits armés, c’est trahir la mémoire des militaires tués à Aguel hoc”

1
2

Pour le président de l’Association Appel du Mali, Adama T. Coulibaly, quiconque négociera avec les bandits armés, auteurs des exactions sur nos militaires, le fait à son nom propre et non au compte du peuple malien. Car selon lui, négocier avec ces gens, équivaudrait à trahir  la mémoire des militaires tombés au front.

 

C’est le quartier général de l’APMA qui a servi de cadre à la tenue de cette conférence de presse. Pour ce faire, cette rencontre avec les médias a enregistré la participation de plusieurs membres de cette association.

D’entrée de jeu le président de l’APMA a tenu à préciser que compte tenu de la situation qui prévaut au nord-Mali, son organisation suspend temporairement ces marches de protestation demandant le départ pur et simple du maire du district de Bamako.

“Nous jurons de faire partir le maire Adama Sangaré, mais aujourd’hui nous pensons que la priorité pour nous et pour le peuple malien est le règlement définitif des douloureux événements au nord-Mali” a souligné le conférencier.

S’agissant de la situation au nord Mali, le conférencier a réaffirmé tout le soutien de son association aux forces armées pour le règlement de cette crise.

Pour ce faire, Coulibaly a  cru bon d’inviter les pouvoirs publics de doter l’armée de moyens conséquents pour mater ce banditisme armé. “Il faut que l’armée soit dotée de matériels de combats modernes, car nous constatons que c’est un groupuscule de 300 à 400 personnes qui coupent le sommeil à nos forces armées. Et si c’était une invasion étrangère qu’allons nous faire ?” s’interroge t-il.

En tout cas le président de l’APMA s’est dit opposé à toute négociation avec les bandits armés.

“Vu toutes les atrocités commises au nord Mali, nous pensons que la place des auteurs de ces tueries se trouvent devant les tribunaux. Et nous nous opposerons à toutes négociations avec ces bandits, car négocier avec ces gens, c’est trahir la mémoire de nos vaillants soldats qui ont été tués à Aguel hoc. Donc pour dire quiconque signera un accord avec ces terroristes, le fera à son nom propre et nom au nom des Maliens” a souligné Adama T. Coulibaly.

Cependant, le président de l’APMA n’a pas manqué de pointer un doigt accusateur à certains pays limitrophes du Mali et à certains pays occidentaux d’entretenir  cette crise au nord Mali.

“Même si le président dela Républiquen’a pas été adroit dans la gestion de l’après guerre libyenne, il faut admettre que ceux qui agressent aujourd’hui notre pays ont traversé certains Etats avec ces armes sans être inquiétés pour commettre leur forfait au Mali” a soutenu M Coulibaly.

A cet égard, le conférencier de demander un règlement définitif de cette crise au nord-Mali pour que les générations futures ne soient confrontées à ce même problème.

Kassoum THERA

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.
Trier par :   les plus récents | les plus anciens | les mieux notés
Marthin luther<span class="wpdiscuz-comment-count"><i class="fa fa-commenting"></i> 18</span>
Membre
Marthin luther 18
4 années 7 mois plus tôt

cher coulibaly faudrait que tu saches que le mali est face a une bande armée pas des bandits armes puisque ils luttent pour klk chose pour eux qui est legitime .
le mali ne doit pas aller en pourparler car bien avant aujourd’hui y a eu plusieurs qui n’ont pas aboutir donc la seule chose qui reste est une resolution definitive avec les armes .
moi je fais confiance a notre armée .
que Dieu benisse notre maliba . 😆

wpDiscuz