Le président malien juge le MNLA seul interlocuteur possible

55 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Dioncounda Traoré, le 16 janvier 2013 à Bamako.
AFP

Le président malien par intérim, Dioncounda Traoré, a estimé jeudi sur RFI que le seul interlocuteur touareg pour Bamako dans les négociations politiques à venirserait les rebelles laïcs du MNLA, les islamistes d’Ansar Dine s’étant  »disqualifiés ».

La France a appelé mercredi Bamako au dialogue avec les populations du nord du Mali, au moment où ses soldats prenaient position à Kidal, dernière grande ville de la région sous le contrôle de groupes armés. Les trois premières semaines d’engagement militaire français au Mali ont coûté « autour de 50 millions d’euros », a indiqué jeudi sur France Inter le ministre de la défense, Jean-Yves Le Drian.« ANSAR DINE S’EST DISQUALIFIÉ »« Il est évident qu’Ansar Dine s’est disqualifié, il n’est plus éligible au dialogue quel que soit par ailleurs le masque que certains d’entre eux ont décidé de porterdésormais », juge M. Traoré dans une allusion à la création d’un groupe dissident, le MIA (Mouvement islamique de l’Azawad). « Cette histoire de MIA ne correspond à rien du tout. C’est parce que la peur a changé de camp qu’aujourd’hui ils essayent d’échapper à leurs responsabilités », ajoute-t-il.« Le seul groupe avec lequel nous pouvons envisager des négociations c’est certainement le MLNA à condition que le MLNA renonce à toutes ces prétentions territoriales », annonce-t-il. Rébellion laïque, le Mouvement national pour la libération de l’Azawad a renoncé à sa revendication d’indépendance du nord du Mali, d’où il avait été évincé en juin 2012 par les groupes islamistes armés.Les députés maliens ont voté mardi à l’unanimité la mise en place d’une « feuille de route » politique pour l’après-guerre dans le nord du Mali, qui prévoit une discussion avec certains groupes armés dans le cadre de la « réconciliation nationale ». M. Traoré « fait toujours confiance au Burkina Faso », médiateur dans la crise malienne au nom de l’Afrique de l’Ouest, « peut-être pas pour mener mais pour faciliter,accompagner ces négociations ». Mais le président Blaise Compaoré, qui avait engagé en 2012 des discussions avec certains groupes armés et Bamako, « se trompe » quand il estime qu’il reste une « partie saine » chez Ansar Dine, selon M. Traoré.« JE DIS MERCI À LA FRANCE »Sur le plan militaire et la reprise rapide de Gao et Tombouctou, M. Traoré ne sait pas « pourquoi il n’y a pas eu de combats, ce que l’adversaire mijote ». Les islamistes « se sont retirés des grandes villes pour ne pas se trouver coincés et ils ont dû se retirer pas très loin de ces agglomérations », estime-t-il, « Dans un mois maximum nous arriverons à être présents partout. Nous irons au-delà de Kidal et nous irons chercher nos adversaires partout où ils iront », assure-t-il.Sur le terrain, des soldats français ont pris dans la nuit le contrôle de l’aéroport de Kidal, à 1 500 km de Bamako, après la reconquête, au côté de l’armée malienne et sans grande résistance, des deux plus grandes villes du nord du Mali, Gao et Tombouctou, qui étaient aux mains de groupes islamistes armés. La situation est cependant différente à Kidal : la ville n’est pas aux mains de djihadistes liés à Al-Qaida, mais des islamistes dissidents du Mouvement islamique de l’Azawad (MIA) et des autonomistes touareg du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA). Washington a apporté son soutien aux « appels lancés par les Maliens et les Français exhortant les citoyens maliens à ne pas exercer de représailles contre les Touareg ou d’autres minorités ethniques », selon la porte-parole du département d’Etat, Victoria Nuland.Dans une autre interview accordée au quotidien Le Parisien, M. Traoré remercie une nouvelle fois la France pour son soutien. « Je dis merci à la France », déclare le responsable. Le dirigeant, évoquant la mort du militaire français Damien Boiteuxaux premières heures de l’intervention, assure que « pour le moment, il y a beaucoup de petits Maliens nés depuis la mort tragique de Damien Boiteux qui portent son prénom »« Je crois que c’est une façon de perpétuer sa mémoire. Il n’y a aucune raison pour que le président François Hollande n’ait pas de nombreux homonymes au Mali », poursuit M. Traoré.

55 Réactions à Le président malien juge le MNLA seul interlocuteur possible

  1. MOUSSAC

    Je suis d’accord avec ceux qui pensent qu’ANSAR DINE et le MIA ne sont pas représentatifs des touaregs. Les touaregs sont plus souvent les victimes de ces terroristes qui s’affichent comme des djiadistes. Si ansar dine et le mia étaient vraiment des tamashek ils n’auraient pas terrorisé leurs frères de Kydal. Donc pas d’amalgame, les vrais tamashek ne sont pas proches d’Ansar dine et du mia.

  2. mohamed173

    Arrêtez de parler de TOUAREGS quand vous évoquez le MIA ou Ansar dine. Le mia et ANSAR DINE sont des terroristes, des djiadistes qui n’ont rien à voire avec ceux de l’AZAWAD. Un touareg parle le tamashek, les membres d’ansar dine et du Mia ne sont ni de Kidal, ni de Gao, ni de Tombouctou. Donc s’il vous plait un peu de respect pour les touregs de l’azawad. Merci.

    • LaBamakoise

      @ mohamed173:

      « ……Arrêtez de parler de TOUAREGS quand vous évoquez le MIA ou Ansar dine. Le mia et ANSAR DINE sont des terroristes, des djiadistes qui n’ont rien à voire avec ceux de l’AZAWAD. Un touareg parle le tamashek, les membres d’ansar dine et du Mia ne sont ni de Kidal, ni de Gao, ni de Tombouctou. Donc s’il vous plait un peu de respect pour les touregs de l’azawad. Merci….. »

      BRAVO! Vous avez raison: ces amalgames sont DANGEREUX, et entretiennent l’incompréhension réciproque.

  3. TOS

    Monsieur le Président,

    Vous vous trompez. Le MNLA n’est pas un interlocuteur crédible. Vous faites erreur comme Blaise à propos d’ansardine.

    • LaBamakoise

      @ TOS: « ….Le MNLA n’est pas un interlocuteur crédible… »

      Est-ce que vous en voyez un autre qui soit plus crédible?

  4. Songhai mouslim

    QUAND J ENTEND QUE DES NEGRO MALIENS ET MUSULMAN DONNE LE NON DE DAMIEN ET HOLLANDE…

    JE NE SAIS PAS COMMENT IL VA EXPLIQUER À SON ENFANT ,TU T APPEL COMME ÇA ET C EST POUR RENDRE HOMMAGE À CEUX QUI ON COUPER ET RECOUPER TON PAYS PILLER TES RICHESSES EN TE RENDANT PAUVRE ET J EN PASSE

    ,MAIS MON FILS C EST AUSSI COMME À L ÉPOQUE DE L ESCLAVAGE OU L ON DONNAIT DES NON DE CHIEN À TES ANCÊTRES BAH LA ON A ÉVOLUÉ CAR TU AS LE DROIT DE PORTER LE PRENON DE TES MAÎTRES

    EN TOUT CAS ILS PEUVENT ÊTRE SUR QUE TU NE TROUVERAS PAS UN PETIT FRANÇAIS DE SOUCHE DANS LE MONDE PORTER LE NON DE « DIONCOUNDA ». En hommage au tirailleur qui on sauver la France

  5. cheick matt

    je dis aux autorités maliens a la classe politike,fait attention de ne pas tomber ds le piege du mnla ces bandits,pas de dialogues avc des gens qui ont du sang sur les mains,les membres du mnla doivent etre arreter tous et jugé,la france est venue a notre secour oui,mais ns imposer du dialogue avc des gens armés,et en plus ils etaient a lorigine de tout,tuer,violer,colaboré avc des etranger pour detriure notre patrie ceux là ne st pas des maliens alors attention dioncoumda et ne dit pas dialoguer avc mnla c de nimporte koi

  6. Koumba Sacko

    Nous disons la 2ème cause des soit disant rébellions touaregs à répétition est cette impunité au nom d’1 soit disant réconciliation qui permet à 1individu ou 1groupe d’individus de quitter sa fonction dans l’administration ou dans l’armée de devenir 1rebelle et tuer violer voler handicaper à vie le citoyen lambda malien et revenir après reprendre tranquillement sa place avec souvent même 1promotion

    Nous disons il est temps que les reflexes de la démocratie bananière des tropiques de l’impunité reine du pouvoir héritages des lettrés mutants maliens de l’ex-mouvance ou « enfants ingrats égoïstes cupide voleurs bouffeurs impénitents de deniers publics » encouragés en cela par leur soit disant amis « les Autres » cessent

  7. Koumba Sacko

    Nous disons que si selon la formule sacrée du Président Abraham Lincoln « la démocratie est le gouvernement du peuple, par le peuple, pour le peuple » Nous disons que la sécurité le bien être du lambda malien doivent primer et si la démocratie signifie l’égalité de tous les citoyens et citoyennes

    Nous disons qu’il n’est plus et ne sera plus question de s’asseoir pour dialoguer avec des criminels violeurs tueurs handicapeurs à vie sur des bases raciale tribale religieuse même fussent ils des compatriotes tels le MNLA

    Nous disons dans les vraies démocraties ils sont traqués et misent hors état de nuire le Mali qui se veut 1état démocratique ne saurait donc se déroger à ce principe sacro-saint aux fins que plus jamais il vient à l’idée d’1être ou groupe d’êtres de poser de tels actes

    Nous disons donc à Dioncounda au Django malien au gouvernement d’avoir en mémoire ce qui arriva au Maréchal Pétain et son gouvernement pour avoir dialogué avec l’ennemi et ses collabos français

  8. Koumba Sacko

    Nous disons partout dans le monde quand 1population a subi des exactions de la part de l’occupant et ses collabos après la victoire sur l’occupant l’ennemi les même populations donnent des corrections méritées aux ennemis et collabos qui n’ont pas pu fuir en attendant l’arrivée des forces chargées de protéger tout le monde

    Nous disons ceci est 1comportement humain normal incrusté dans le gène de l’Humain par celui qui l’a crée aux fins que plus jamais il vient à l’idée de qui se soit de collaborer avec l’ennemi de la tribut du clan du pays

    Nous disons c’est le « reflexe animal » de survie de l’Humain

    Nous disons que les populations française allemande chinoise etc l’ont fait après la victoire sur les nazis les nippons

    Nous disons 1population libérée qui ne le fait pas est 1population pathologique faite de naïfs de tarés d’idiots de naissance due à 1mutaion de gènes

    Nous disons donc que les populations maliennes ne sauraient se déroger à ce principe sacro-saint car normales

  9. Koumba Sacko

    Nous disons que la France a toujours soutenu et soutient et continuera à soutenir les bandits sans foi ni loi de rebelles touaregs voleurs violeurs tueurs sur des bases raciale tribale de MNLA ou « enfants ingrats égoïstes paresseux impénitents assistés permanents du Mali » car la France depuis Modibo Kéita veut le nord du Mali pour des raisons économiques et militaires

    Nous disons que dans le Sud du Mali vivent plein de touaregs et pourtant ni l’armée malienne ni les populations du Sud n’ont point commis d’exactions sur eux

    Nous disons que les arguments avancés par la France et ces criminels apatrides de MNLA sont farfelus

    Nous disons vive la « France-Afrique » pour que vivent la France et les pays francophones

  10. Alfi5436

    Tôt ou tard, le MNLA devra faire face à ses responsabilités dans cette guerre qu’il a imposé au Mali. Mais il faut d’abord une solution politique et quand les institutions seront stables dans ce pays, on passera à autre chose. Mais pas avant car on ne peut pas refuser cela à la France.

    • LaBamakoise

      « …Mais il faut d’abord une solution politique et quand les institutions seront stables dans ce pays, on passera à autre chose… »

      En effet, on ne PEUT PAS refuser ça à la France. Ni au Mali :-) qui en sera le bénéficiaire à long terme.