Le RSSG rencontre le Premier Ministre du Mali M. Modibo Keïta

2
Mongi Handi et le PM Modibo Keita
Mongi Handi et le PM Modibo Keita

Dans le cadre de ses consultations régulières avec le Gouvernement, le Représentant spécial du Secrétaire général et Chef de la MINUSMA, Monsieur Mongi Hamdi a rencontré aujourd’hui à la Primature Monsieur Modibo Keïta, Premier Ministre de la République du Mali.


Au cours de cette rencontre, les derniers développements et la situation sécuritaire qui prévaut dans le nord du pays ont été abordés. 

A la suite de sa réunion avec le Premier Ministre, le RSSG a déclaré que « cette dégradation brusque de la situation sécuritaire, au moment où le Mali et la Communauté internationales sont en train de mettre en place l’Accord de paix et de réconciliation, pourraient éventuellement mettre en péril le bon déroulement de l’Accord ainsi que les efforts que nous sommes en train d’entreprendre. Le Président a pris sa décision et a demandé à la Plateforme de quitter Anéfis, la MINUSMA facilitera l’application de cette décision. Les esprits doivent s’apaiser. Nous sommes tous d’accord pour travailler ensemble avec le Gouvernement, afin que les parties reviennent dans la logique de paix et celle de l’Accord de paix, qui a été signé par tout le monde ».

La MINUSMA et la Communauté internationale demeurent engagées aux côtés du Gouvernement du Mali et les parties impliquées dans la mise en œuvre de l’Accord de paix.

Olivier SALGADO

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. “Les derniers développements de la situation sécuritaire, ………………..La MINUSMA facilitera l’ application…………………………Nous sommes tous d’ accord pour travailler ensemble, ………………………………. Le Mali et la communauté internationale sont entrain de mettre en place l’ accord de paix et de réconciliation………………………………… Mettre en péril le bon déroulement de l’ accord ainsi que des efforts que nous sommes entrain d’ entreprendre………………………………………”. Voilà du bavardage inutile qui ne fera rien pour éteindre l’ incendie. Au contraire, ces dogmes sont utilisés par la MINUSMA et ses alliés pour endiguer la malheur du peuple malien.
    Seul le peuple malien dans sa diversité ethniques et religieuse est condamné à dégager en lui l’ énergie nécessaire pour se libérer. Aujourd’hui, plus que jamais, le peuple malien a besoin d’un génie charismatique pour l’ organiser, le réconcilier et le libérer d’ une « doctrine luciférienne » (satanique, terrible, effrayante).

Comments are closed.