Les Etats-Unis saluent la résolution du Conseil de sécurité pour son « approche globale »

10 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Patrick Ventrell

WASHINGTON – Les Etats-Unis ont salué vendredi la résolution adoptée jeudi par le Conseil de sécurité sur le Mali en relevant son « approche globale » pour résoudre la crise dans ce pays en proie à des problèmes politique, sécuritaire et humanitaire.

« La résolution, co-parrainée par les Etats-Unis, soutient une approche globale pour traiter une crise multidimensionnelle dans les domaines de la gouvernance, de la sécurité et humanitaire, qui est une priorité urgente des Etats-Unis », a souligné le porte-parole adjoint du département d’Etat, Patrick Ventrell, dans un communiqué.

« Nous avons travaillé en étroite collaboration avec nos partenaires du Conseil de sécurité, l’Union africaine, la CEDEAO et l’Union européenne afin d’assurer que cette résolution prévoie un cadre pour traiter les quatre défis principaux du Mali : rétablir la démocratie, trouver une solution négociée aux revendications politiques des groupes du Nord malien qui rejettent le terrorisme et acceptent l’intégrité territoriale du Mali, restaurer l’intégrité territoriale du Mali en réduisant la menace posée par les organisations terroristes dont Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) et le Mouvement pour l’Unité et le Jihad en Afrique de l’Ouest (MUJAO) et les groupes extrémistes associés ainsi que les réseaux criminels internationaux, et enfin répondre à la crise humanitaire en cours », note le département d’Etat.

Affirmant que la résolution 2085 du Conseil de sécurité a mis l’accent « sur une stratégie politique et militaire simultanée pour résoudre les multiples crises au Mali », le département d’Etat souligne que « notre objectif est de faire en sorte que la Mission internationale de soutien au Mali (MISMA) soit couronnée de succès et que toute opération offensive dans le nord du Mali soit la plus efficace possible ».

Les Etats-Unis, poursuit le département d’Etat, « sont heureux des progrès réalisés jeudi au Conseil de sécurité et maintiennent que les contributions (financières) volontaires sont le seul mécanisme efficace et approprié pour financer le soutien logistique pour cette mission non-onusienne ».

Sur la base des estimations des Nations Unies, ajoute la même source, « le soutien logistique financé par des contributions volontaires peut être déployé rapidement et il est susceptible d’être significativement plus rentable qu’une logistique financée dans le cadre de l’ONU », considère le département d’Etat.

Sur ce point, il est à souligner que le Conseil de sécurité a demandé au Secrétaire général de l’ONU de créer un fonds d’affectation spéciale auquel les pays pourront verser des contributions destinées à la MISMA ou à la formation et à l’équipement des Forces de défense et de sécurité maliennes, ainsi que la tenue d’une conférence des donateurs.

Ainsi, concernant l’apport financier américain qui pourrait être apporté, le département d’Etat a précisé que les Etats-Unis devraient veiller à ce que leurs contributions volontaires à la mission internationale MISMA « soient conformes aux lois et règlements américains » et que leur administration travaillera avec le Congrès pour obtenir l’aval nécessaire de ce dernier afin de financer les opérations de cette mission internationale.

Pour le département d’Etat, ‘‘le succès au Mali est dans notre intérêt stratégique, et dans l’intérêt de nos alliés et partenaires. Nous ferons en sorte que le Mali, la région et la communauté internationale aient la bonne approche et les ressources pour réussir ».

Il est à rappeler que le Conseil de sécurité avait autorisé, jeudi, le déploiement de la MISMA mais en fixant des conditions liées au dialogue politique, aux élections et à la formation des troupes militaires africaines.

Sa résolution s’articule autour de deux points fondamentaux : le processus politique et le dispositif de sécurité (formation des forces maliennes, déploiement de la MISMA sous conduite africaine, appui international, droits de l’homme, financement…).

Accordant une place importante au processus politique, le Conseil de sécurité a exhorté les autorités maliennes  » à établir, en tenant un dialogue politique large et ouvert, une feuille de route pour la transition, et à rétablir pleinement l’ordre constitutionnel et l’unité nationale, en tenant dans des conditions pacifiques des élections présidentielles et législatives crédibles et sans exclusive d’ici à avril 2013″.

 
SOURCE:  du   23 déc 2012.    

10 Réactions à Les Etats-Unis saluent la résolution du Conseil de sécurité pour son « approche globale »

  1. moussa ag

    Il faut dégager la bande de cons de KATI et combattre tous les ennemis agresseurs du pays…. CETTE BANDE DE VAURIENS DE SOLDATS RATÉS NOUS A VRAIMENT MIS DANS LA MERDE ET CONTINUE À NOUS PLONGER DANS LA MERDE AVEC LEUR GUEULE ET LEUR BÊTISES….

    Aucunes négociations avec les assassins apatrides du MNLA ou de l’ANSARDINE peut ou va aboutir … LE MNLA ESPÈRE SE SORTIR DE LEUR MERDE D’UNE FAÇON OU D’UNE AUTRE MAIS ÇA NE VA PAS MARCHER FACILEMENT….

    CES BAAAATARS DE TERRORISTES APATRIDES OPPORTUNISTES ONT MIS TOUS LEUR ŒUFS DANS UN SEULPANIER QUI S’EST FRACASSÉ ….

    CES TRAÎTRES DE LA NATION SERONT ASSIS TRÈS LONGTEMPS SUR LA GROSSE MERDE QU’ILS PNT EUX MÊME CHIER ….

    MÊME LES USA NE PEUVENT PAS CHANGER CELA …. QUE PEUT IL MÊME LEUR ETRE OFFERT EN PRACTIQUE????

    NE PARLONS PAS DE L’ANSARDINE…. ILS SERONT COMBATTUS … ÇA C’EST UNE PROMESSE … PUISQU’ILS NE VIVENT QUE DU TRAFIC DE DROGUE ET DU TERRORISME….

    LES AMÉRICAINS NE SONT PAS FOUS NI BÊTES …. ILS SAVENT BEL ET BIEN QUI EST QUI….ET QUI EST UN DANGER À LEUR PAYS ET LA SOUS RÉGION ….

    SEULEMENT IL Y’A DES LEÇONS TIRÉS DE L’IRAQ ET SURTOUT L’AFGANISTAN ….MAIS ILS NE SONT PAS BÊTES …. LE MOT « ISLAMISTE » SONNE LE MÊME ALARME A TOUS …. SURTOUT AUX YANKEES….

    Les AMÉRICAINS ont comme premier objectif de se debarasser de LA JUNTE DE MERDE QUI REND TOUT IMPOSSIBLE…SURTOUT QU’ILS NE PEUVENT PAS QUITTER LE POUVOIR VOLONTAIREMENT….

    SANOGO NE PEUT PAS QUITTER …. OR SANOGO NE PEUT PAS RESTER NON PLUS….

    ON VA VOIR CE QU’ILS VONT S’AVENTURER À FAIRE APRÈS LES ÉLECTIONS…. CE SERA LEUR PÉRIL S’ILS S’AVENTURENT DANS LES AFFAIRES POLITIQUES COMME ILS LE FONT PRÉSENTEMENT ….

    MAIS QUE FAIRE…. C’EST AUSSI UNE AFFAIRE DE VIE OU DE MORT À LEURS YEUX….

    FAUT S’ATTENDRE À DE NOUVELLES SURPRISES …. LES FANFARONS SAVENT QUE TOUTES LES ACTIONS AMÉRICAINES SONT À LEUR ÉGARD….

    MAIS ILS AURONT À DÉGAGER OU PÉRIR …. PARCEQUE ON DOIT AVANCER ET ON VA AVANCER AVEC OU SANS KATI….

    La solution du problème Malien … COMMENCE PAR LA SOLUTION DU PROBLÈME QUE POSE LES VAURIENS DE SOLDATS RATÉS DE KATI…. ET LES USA LE SAVENT ET L’ONT DIT … CLAIREMENT…

    Moussa Ag, qui pense que le meilleur ou le pire est à venir en début 2013… ESPÉRONS QUE L’ALUMINIUM NE RENCONTRE PAS L’ACIER DANS CETTE AFFAIRE DES GUEULARDS DE KATI….

  2. Tougna-tigui

    J’ai un problème avec le 2ème point de cette résolution « engager des négociations entre les autorités de transition du Mali et les groupes présents au Nord Mali et n’acceptant pas le terrorisme, essentiellement les groupes Touaregs». Les population touareg au Mali n’on jamais été dans une situation de détresse qui justifie les atrocités contre les populations de toutes les ethnie de Nord du Mali. Deuxièmement le MNLA n’a pas un mandat populaire car il n y a jamais eu de demande sociale dans le sens d’une séparation du Nord, il n’y a pas de demande sociale qui porte une revendication économique, les problèmes économiques au Mali tout le monde le vit au Mali. On ne peut pas dire que le MNLA et Amçar Dine ne sont pas des groupe terroristes car ce sont leurs associés et c’est avec eux que le Nord a été conquis par les autres groupes terroristes comme l’AQMI et L MUJAO …c,est comme si l’ONU accorde un crédit à la position de l’Algérie qui ne defend que son propre intérêt or les berbères de l’Algérie ont tjrs été discriminé et vous êtes témoins que cela n’est pas le cas au Mali en tant que targui! l’Algerie n,a reconnu le tamashek comme langue nationale seulement en 2010 or au mali s’en est une depuis 1960, cela est un seul exemple mais, il y en a des milliers d’autres, donc on ne peut pas privilégie MNLA et Amçar Dine seulement parce que ce sont des touareg ou ce sont des maliens , ils doivent répondre de leurs actes. je ne sais pas pourquoi encore notre gouvernement ne porte pas plainte à la cour pénale internationale…c’est très dommages je ne sais pas quel genre de gouvernement nous avons toujours eu, il ne faut pas accepter l’inacceptable nous ne sommes pas des chiens à abattre nous les maliens à cause de notre pauvreté. On ne peut pas livrer au chiens la dignité des Hommes, notre pays vit une grande injustice …mais notre peuple n,acceptera pas de vivre en paix avec des terroristes amnistiés sans que justice soit faite…

  3. kouroukanfouga

    De l’incohérence dans la résolution du CS de l’ONU !

    Il est clair que l’intégrité du Mali ne peut être restaurée que par la force car malgré la déclaration des mouvements touaregs (mnla, ansar-eddine) faisant état de leurs disponibilités à oeuvre pour une solution pacifique et négocié, ces mouvements ne sont pas les seuls sur le terrain. Les vrais maîtres du céans (aqmi, mujao) ne partiront qu’avec un coup de pied dans le séant – en tout cas pas sur injonction d’ansar-eddine ou du mnla qu’ils ont complètement réduit à néant !!!
    Dans le texte, et selon toute vraisemblance, il n’y aura pas d’intervention avant automne 2013.

    En tout état de cause, organiser des « élections crédibles et sans inclusive » avant de virer aqmi est ses associés terro-narco-jihadistes est tout simplement une utopie !!!

  4. Vivox

    ANSAR DINE ou MNLA ? VOUS ETES TOUS DES TERRORISTES . Qui a fait appelle aux islamistes étrangers ? N’est ce pas le MNLA QUI A comploter d’intégrer les étrangers islamistes pour avoir les cautions de certains pays affin d’être encourager par le courant intégriste et surtout des pays bien connus dans leur aide à l’islamisme .

  5. Vivox

    Le piège tendu au Maliens est simple à comprendre : la déstabilisation de l’Afrique continue son chemin , le label est l’islamisme .
    On a bien réfléchi le désordre qu’il faut installer dans ces pays , déjà pauvres et manque d’intellect , donc , c’est facile de les opposer l’un contre l’autre , surtout dans le fanatisme et l’intégrisme qui se développent miraculeusement avec l’aide de certains pays connus pour leur encouragement à l’islamisation même avec l’effusion de sang , l’essentiel , l’élargissement de cette doctrine à l’islamisme qui les interressent même à détruire toute l’humanité . Pour l’armement et la formation au djihad islamique et l’acheminement facile de toute transaction logistique Les pays riverains se transforment en passoire quant à leurs frontières avec le Mali .

  6. Dr ANASSER AG RHISSA

    MALI: QUELS CRITÈRES ET CONTRAINTES POUR GAGNER LA GUERRE DANS L’UNITÉ ?

    Bonjour,
    La nouvelle résolution 2085 de l’ONU, adoptée le 20 décembre 2012, à l’unanimité, comprend deux volets, réconciliation politique et militaire, qui doivent être menés parallèlement.

    Le volet RÉCONCILIATION POLITIQUE doit:

    (1) via le dialogue politique, rétablir l’ordre constitutionnel à travers les élections présidentielles et législatives avant avril 2013,

    (2) engager des négociations entre les autorités de transition du Mali et les groupes présents au Nord Mali et n’acceptant pas le terrorisme, essentiellement les groupes Touaregs, comme le spécifie la résolution.

    Le volet MILITAIRE avec deux étapes:

    - parallèlement à la réconciliation politique, la préparation de l’armée Malienne et des troupes de la force internationale pour être prêtes à reconquérir le Nord Mali,

    - déploiement de la force internationale MISMA (Mission Internationale de Soutien au MAli) après accord du conseil de sécurité de l’ONU s’il juge l’état de préparation suffisant à partir de certains critères (entraînement suffisant, efficacité du commandement, équipement et adaptation au terrain).

    Compte-tenu du temps nécessaire à la préparation de cette force mondiale et pour des raisons climatiques, des responsables de l’ONU et des diplomates estiment que le déploiement de cette force MISMA ne peut démarrer avant l’automne 2013.

    DONC, CETTE RÉSOLUTION 2085, DE L’ONU, DONNE, IMPLICITEMENT, LA PRIORITÉ AUX ÉLECTIONS AVANT LA LIBÉRATION DU NORD MALI.

    C’est dommage, une partie de la population Malienne sera dans l’impossibilité de participer à ces élections.

    POUR QUE LES ÉLECTIONS AIENT LIEU APRÈS LA LIBÉRATION DU NORD MALI, IL SERA IMPÉRATIF DE LE LIBÉRER AVANT AVRIL 2013.

    Est-ce possible ?

    DIFFICILE, compte-tenu de la complexité de la situation et de l’état de préparation de l’armée du Mali ET celui de la force internationale de soutien, sauf si les forces de défense et de sécurité du Mali et les Maliens s’engagent SEULS, le plus rapidement possible, pour cette libération. Dans ce cas, les conditions sont-elles réunies pour que la libération du Nord Mali, dans l’unité, soit effective ?

    Compte-tenu de la complexité de la situation (guerre exigeant de la précision car pouvant se dérouler en ville avec la population mélangée avec les terroristes des fois sans qu’elle le sache, extensions et renforts régionaux et internationaux possibles), IL EST PRUDENT, COMME L’EXIGE LES CRITÈRES POSÉS PAR L’ONU, que l’état de préparation des forces de défense et de sécurité du Mali et de la force internationale de soutien soit vraiment satisfaisant avant d’envisager la guerre contre les terroristes.

    L’exigence d’une guerre précise, ciblée et de courte durée milite, comme je l’ai proposé dans ma solution de sortie durable de la crise du Mali, pour une guerre informationnelle d’intelligence collective ou guerre stratégique de renseignements sur les terroristes.

    UNE TELLE GUERRE EXIGE L’ENGAGEMENT DE TOUS LES MALIENS EN FRONT UNI ET CELUI DES PARTENAIRES RÉGIONAUX ET INTERNATIONAUX.

    ELLE EXIGE AUSSI UNE DURÉE CONSÉQUENTE POUR DES INFORMATIONS (CORRÉLÉES/SÉCURISÉES) FIABLES SUR LES TERRORISTES.

    Ce qui constitue d’autres contraintes indispensables dont l’ONU n’a pas parlé.

    Finalement, pour gagner la guerre contre les terroristes et assurer la réconciliation nationale, dans l’unité, les Maliens doivent les préparer avec précaution.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC et Gouvernance

    • Tougna-tigui

      J’ai un problème avec le 2ème point de cette résolution « engager des négociations entre les autorités de transition du Mali et les groupes présents au Nord Mali et n’acceptant pas le terrorisme, essentiellement les groupes Touaregs». Les population touareg au Mali n’on jamais été dans une situation de détresse qui justifie les atrocités contre les populations de toutes les ethnie de Nord du Mali. Deuxièmement le MNLA n’a pas un mandat populaire car il n y a jamais eu de demande sociale dans le sens d’une séparation du Nord, il n’y a pas de demande sociale qui porte une revendication économique, les problèmes économiques au Mali tout le monde le vit au Mali. On ne peut pas dire que le MNLA et Amçar Dine ne sont pas des groupe terroristes car ce sont leurs associés et c’est avec eux que le Nord a été conquis par les autres groupes terroristes comme l’AQMI et L MUJAO …c,est comme si l’ONU accorde un crédit à la position de l’Algérie qui ne defend que son propre intérêt or les berbères de l’Algérie ont tjrs été discriminé et vous êtes témoins que cela n’est pas le cas au Mali en tant que targui! l’Algerie n,a reconnu le tamashek comme langue nationale seulement en 2010 or au mali s’en est une depuis 1960, cela est un seul exemple mais, il y en a des milliers d’autres, donc on ne peut pas privilégie MNLA et Amçar Dine seulement parce que ce sont des touareg ou ce sont des maliens , ils doivent répondre de leurs actes. je ne sais pas pourquoi encore notre gouvernement ne porte pas plainte à la cour pénale internationale…c’est très dommages je ne sais pas quel genre de gouvernement nous avons toujours eu, il ne faut pas accepter l’inacceptable nous ne sommes pas des chiens à abattre nous les maliens à cause de notre pauvreté. On ne peut pas livrer au chiens la dignité des Hommes, notre pays vit une grande injustice …mais notre peuple n,acceptera pas de vivre en paix avec des terroristes amnistiés sans que justice soit faite…

  7. celui qui se tape blanche merde et sa coco sans 100 armes

    blache merde=coco= sanene ba kulé fa kulé den kulé itakou bakou :lol: :?: :lol:

  8. DANS CE MONDE ET CE MALI DU 21è SIÈCLE PLUS RIEN NE PEUT ETRE NÉGOCIE ET OBTENU SUR UNE BASE PUREMENT ETHNIQUE OU RACIALE.

  9. rodrigues Soares

    :wink:QUE LES USA PRENNENT PLUS D’ INITIATIVES CONCERNANT LE MALI` :!: