Les masques du Mnla tombent : La Communauté internationale va-t-elle enfin se raviser ?

22 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

La sirène de victimisation du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) avait enchanté la France et d’autres pays d’Europe, voire l’ONU, lesquels croyaient, à tort, que cette nébuleuse terroriste avait la légitimité de parler au nom du peuple touareg du Mali. Les vrais touaregs maliens viennent de donner  une réponse péremptoire à cette grossière erreur à travers une pétition de désaveu à l’endroit de ces irrédentistes. Ce qui devrait, si on est vraiment de bonne foi avec le Mali, changer la donne par rapport au dialogue politique.

Bilal Ag Achérif, chef de la rébellion touarègue du MNLA,  (AFP)

Bilal Ag Achérif, chef de la rébellion touarègue du MNLA,
(AFP)

Les touaregs du Mali, c’est comme ça qu’il faut les appeler, sont finalement sortis de leur silence, à travers une pétition de désaveu lancée contre les apatrides du fantomatique Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA). Mieux vaut tard que jamais, serait-on tenté de dire.

Il y a des lustres, des voix s’étaient élevées pour demander aux touaregs de clarifier leur position par rapport à ces irrédentistes. Ça y est le message est tombé : « Nous, touaregs maliens, vieux et jeunes, nomades et sédentaires, réfugiés et déplacés, souhaitons, par la présente, nous exprimer légalement, pacifiquement et démocratiquement, afin de nous démarquer clairement du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) qui agit et revendique injustement et sans aucun mandat au nom de tous les touaregs du Mali et ce depuis sa création. Nous touaregs maliens, vieux et jeunes, nomades et sédentaires, refugiés et déplacés, estimons que nous n’avons pas à prouver notre patriotisme et notre attachement indéfectible à notre pays, le Mali, à ses institutions et ses valeurs, mais qu’il est de notre devoir de nous dissocier officiellement et publiquement d’un mouvement armé qui a utilisé et utilise encore des moyens violents pour s’exprimer en notre nom, en celui de notre peuple, sans jamais avoir consulté au préalable ses populations, ses leaders traditionnels, ses responsables politiques et religieux, et faisant ainsi fi de toutes les valeurs morales, traditionnelles, coutumières et ancestrales de la société touareg. Un mouvement qui a poussé l’arrogance au point de déclarer contre toute logique et contre toute légalité et pratique internationale, l’indépendance d’un Etat que nous ne reconnaissons pas et qui n’a aucune chance d’être reconnu, qui n’a jamais pu maîtriser même ses propres éléments qui ont commis en son nom des crimes et actes de vandalisme odieux, qui a tissé à un moment donné des relations ambigües et malsaines avec les milieux extrémistes islamistes et terroristes ».

Cette sortie musclée de la communauté touareg du Mali, à laquelle il faut donner une forme plus officielle afin d’être médiatisée, doit, à présent, convaincre les rares soutiens du MNLA à l’occident. C’est le président du Niger, Mahamadou Issoufou, qui l’avait d’abord martelé : le MNLA ne représente pas les touaregs.

La France, notre allié principal dans la croisade anti-terroriste doit maintenant se raviser. Elle qui avait rendu public un communiqué en son temps demandant aux autorités maliennes d’engager des pourparlers avec des groupes armés du Nord qui reconnaissent l’intégrité territoriale du Mali. « La France appelle les autorités maliennes à ouvrir des discussions avec les représentants des populations du Nord du Mali, y compris les groupes armés non terroristes reconnaissant l’intégrité du Mali. Les autorités maliennes doivent (…) engager sans plus attendre des discussions avec les représentants légitimes des populations du Nord (élus locaux, société civile) et les groupes armés non terroristes reconnaissant l’intégrité du Mali, en saluant l’adoption par le Parlement malien mardi d’une feuille de route politique pour l’après-guerre ».

A quel titre le MNLA peut-il être un interlocuteur, comme l’a si bien dit aussi le président de la République par intérim, Pr. Dioncounda Traoré, alors que ces sanguinaires sont des potentiels clients de la justice nationale et internationale ? Les députés l’ont dit au Premier ministre lors du vote de la feuille de route de la transition et les élus du Nord l’ont réitéré à chaque occasion :  » Pas de négociations avec le MNLA parce qu’il n’a pas mandat à parler au nom de la communauté touarègue. Les vrais mandataires du peuple touareg sont connus. Il faut juste se référer à la sentence des urnes ».

La France, la Suisse, certains députés européens et le secrétaire général de l’ONU doivent maintenant comprendre que le MNLA est loin d’être fait pour la cause touarègue. Il n’est en réalité qu’une bande de criminels à col blanc qui ont tué, volé, violé et saccagé les symboles de l’Etat malien et de notre riche patrimoine culturel, au même titre que ceux qu’on appelle les terroristes. Ils ont mené l’aventure ensemble avant que ceux-ci ne prennent le dessus. L’allié du terroriste doit être aussi un terroriste et traité comme tel.

Abdoulaye Diakité  

SOURCE:  du   22 fév 2013.    

22 Réactions à Les masques du Mnla tombent : La Communauté internationale va-t-elle enfin se raviser ?

  1. Dankele

    Mali: un mouvement d’Arabes dit combattre des rebelles touareg dans le Nord

    BAMAKO – Un mouvement d’Arabes maliens créé en mars 2012 a affirmé avoir attaqué tôt samedi près de Tessalit (extrême nord-est du Mali) des rebelles touareg en représailles à des violences contre des Arabes dans la zone, alors que la rébellion touareg parle d’une attaque de jihadistes.

    Nous avons attaqué In-Khalil à 04H00 (locales et GMT) ce matin et avons pris le contrôle de la localité. Des combats sont en cours actuellement aux alentours de In-Khalil contre le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA, rébellion touareg), a indiqué dans un message à l’AFP Boubacar Taleb, un des responsables du Mouvement arabe de l’Azawad (MAA).

    In-Khalil est proche de Tessalit, elle-même située à environ 170 km au nord de Kidal.

    Les forces françaises avaient repris fin janvier le contrôle de l’aéroport de Kidal avec quelque 1.800 soldats tchadiens sécurisant la ville, contrôlée depuis peu par des islamistes se disant modérés et le MNLA qui y refuse la présence de soldats maliens mais assure collaborer avec la France.

    Selon M. Taleb, des Arabes ayant fui la ville de Tombouctou (plus au sud-ouest) pour éviter d’être pris pour des terroristes, se sont retranchés à In-Khalil avec leurs biens.

    Depuis l’arrivée des forces armées française à Kidal avec le MNLA, ces Arabes ont été pris en otage par un groupe se disant du MNLA (…). Ces gens ont saisi tous les véhicules des Arabes qui circulent dans la zone, puis ils ont vidé les commerces et en dernier lieu ils ont violé les femmes, a affirmé dans son message Boubacar Taleb, les qualifiant de groupe de bandits.

    Après avoir tenté, en vain, de résoudre ces problèmes à l’amiable, le MAA a décidé d’attaquer le MNLA à In-Khalil, a-t-il dit, assurant que son organisation est prête à collaborer avec la France contre le terrorisme, le narco-trafic ainsi que le crime organisé.

    Nous sommes prêts à prouver au monde entier que les Arabes de l’Azawad ne sont pas des terroristes et ne cautionnent pas le terrorisme, a-t-il conclu.

    Joint par téléphone, il a précisé être à In-Khalil, où les affrontements se poursuivaient samedi après-midi mais avaient baissé d’intensité.

    Egalement contacté par téléphone dans la localité, Mohamed Ould Ramedane, un autre responsable du MAA, a indiqué que ce mouvement, créé le 12 mars 2012, réclame une large autonomie pour le nord du Mali.

    Plus tôt samedi, Mohamed Ibrahim Ag Assaleh, responsable du MNLA basé à Ouagadougou, avait annoncé à l’AFP des combats entre les rebelles touareg et des groupes terroristes menés par Omar Ould Hamaha, du Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), un des groupes islamistes ayant occupé le nord du Mali en 2012.

    Samedi après-midi, il a assuré à l’AFP que le MNLA avait repoussé les assaillants d’In-Khalil.

    Nos forces ont repoussé les jihadistes à 10 km plus loin au nord-ouest d’In-Khalil. (…) Au lieu où ils étaient stationnés, nos forces ont trouvé trois corps de jihadistes et un véhicule incendié, a déclaré M. Ag Assaleh, ajoutant: De notre côté, Dieu merci, il n’y a pas eu de victimes.

    sd-roh-tmo-cs/lbx

    (©AFP / 23 février 2013 15h36)

  2. Promt

    Il faut faire un referadum au nord Mali en memme temps que les législative por finir avec ce probleme une fois pour toute

  3. Le ridicule ne tue pas le soldat malien

    L’armée malienne nous fait honte.

    En 2012, les soldats maliens ont fui comme des rats face à une poignée de misérables barbus et apatrides du MNLA.

    Aujourd’hui, dans le sillage de l’armée française, ces pseudo-soldats s’adonnent à leur sport favori sur les civiles arabo-touaregs: viols suivi de meurtres sur des femmes (comme ce fut le cas ce matin à Tombouctou), assassinat d’enfants et de vieillards (cas de Ali ould Kobade, 70 ans) et tant d’autres …..

    Comme quoi, le ridicule ne tue pas le soldat malien :cry:

    • Drissa kone,Asikasso

      yo no lo que pasa ha esta muchacho lo que se hablan en solida de Mali ahora mejoro mas para seque mas de esta comba, me gusto nosotros solida se ase mas trabaco, para libre de paiy,

      • Le ridicule ne tue pas le soldat malien

        Δεν έχω αυτό το αγόρι συμβαίνει τόσο σταθερή μιλήσει στο Μάλι πλέον βελτιωθεί περισσότερο να στεγνώσουν πάνω από αυτό το σχοινί, θα μας άρεσε πιο σταθερή trabaco να προσκολλάται paiy Δωρεάν :lol: :lol:

        • jonh-johnson

          :wink: que faire?nous maliens parlons autant de langues יש לי הילד הזה הוא כל כך מוצק דבר במאליי עכשיו השתפר יותר לייבוש על החבל הזה היה רוצה trabaco יציב יותר לדבוק paiy חינם

    • traore1

      le ridicule ne tue pas certains soldats maliens c’est vrai, mais ca c est comme partout.

  4. toure ben aamat

    MOI JE NE COMPREDDS JUQU’A PRESENT PAS A POASITION DU BURKINA FASO, JE NE COMPRENDS PAS COMMENT LR FASO CE DIS MEDIATEUR DE CETTE CRISE MALIENNE ET ILS HEBERGE LES CHEFS REBELLES ET LES VRAIS RESPONSABLE DU CONFLIT MALIEN VIVE SUR LE SOL BURKINABE.
    AUTRE CHOSE QUE JE VOUDRAIS QUE LE BURKINA NOUS DISENT POURQUOI, IL VIENS COMME AIDANT LE MALI, EN ENVOYANT DES SOLDATS POUR SECURISER ET IL GARDE ET HEBERGE LES ENEMIS DU MALI . CETTE SITUATION ME PARAIT TRES BIZZARE. IL FAUDRAS ECLAIRCIR CETTE SITUATION. QUE LE BURKINA NOUS REMETS LES MENBRES DU MNLA ET LES LES TETES DE MUJAO VIVANT AU BURKINA.

  5. Chasseur

    Mais Dioncounda qui a fait une fausse déclaration, en disant un possible négociation avec le MNLA, je ne sais pas il étais paniqué, c’est pour vous dire qu’en tant que président, même un simple responsable ne fait pas des déclarations Bidon comme ça, sans mesurer les conséquences. C’est Dioncounda qui a amener ça, même si tu vois que les ONG, ou soit disant droit de l’homme critique l’armée malienne pour des exactions, sans aucun preuve, c’est dû au déclaration de ce Fameux président, le 12 janvier 2012 le MNLA a egorger plus d’une centaine de soldats Malien à Aguelock, où étaient l’AMSTI, et ses fameux ONG, ils n’ont jamais criés comme ça,Alors ça veut dire quoi? ou bien les féneants du MNLA sont mieux que tous les Maliens.

    Il faut que Dioncounda cesse de dormir devant les micros, et que chaque déclaration doit être analyser, vous avez plus de combien de conseiller, ne faut pas être comme le vaurien ATT qui a été médiocre dans sa vie, Il va terminer dans l’enfer, par ce que celui qui trahisse son pays,et en même temps narcotraficant aussi, Il va terminer très mal,.Les maliens ne vont jamais pardonner ATT et ces complices, c’est Dieu qui va trancher ça.

  6. blanche neige

    Je voudrais quand meme qu’on m’explique une chose : pourquoi cet acharnement sur le MNLA et rien contre le MUJUAO ou AQMI ???? Ce sont quand meme eux qui amputaient et qui lapidaient ??? à moins qu’au plus profond d’eux memes les maliens souhaitent vivre dans un paradis islamiste ?? :mrgreen: :mrgreen:

    • Evidence

      Tout simplement parce que c’est le MNLA qui a intrduit le loup dans la bergerie (MUJAO. AQMI. etc…). les lopus ne sont pas malien mais les gars du mnla le sont et revendiquent une ciscion du pays.

      • malik

        votre haine ne peut cacher la vérité. le MNLA n’a introduit aucune organisation narco terroriste..
        Ces criminels de AQMI étaient bien au Mali depuis 15 ans avec la bénédiction du président malien ATT auquel son predecesseur a laissé ce cadeau empoisonné dont il s’est servi lui et son épouse et leur entourage pour s’enrichir :
        qui a développé aircocaine? ATT, sa femme, Chatou deputée de Bourem, qui s’est sucrée sur la libération de sotages : ATT, sa femme, le directeur de la SE, celui des renseigements militaires, Ag Imbarcawane….
        C’est l’Etat malien dans tous ses rouages qui a autorisé, facilité et fait la promotion de Aqmi, MUJAO et autres cafards justement pour mettre en echec le soulevement azawadien… Dejà le 17 janvier 2012, tous ces groupes étaient bien présents dans l’azawad ert à Bamako en connexion avec le haut conseil islamique et d’autres cellules dormantes à Bamako, ségou et mopti. Arretez donc vos idioties tout le monde sait que le MNLA n’a rien à voir avec ces groupes

    • badji segala

      Parceque mnla est plus djihadiste que les autres bandits armes du nor :oops:

    • npogo

      CET QUE MOI JE NE VOI COMME DIFFERENCE ENTRE C’EST TROIS GGROUPE SEULEMANT LES TRAITRES MNLA ONT TRAHIS LES AUTRES GROUPES TÉRRORISTES APRÉS AVOIR COMMIS DES CRIMES ENSEMBLE, ILS SONT TOUS ÉNEMIS DE LA RÉPUBLIQUE, MÈME LA COMMUNAUTÉE TOUARÈG À ETER VICTIME DE MNLA.
      MNLA C’EST COMME LES SIENS ARRENGÉS IL NE MERITES QU’A LES ABATRES, SEULEMANT LA FRANCE EST TOMBER DANS LEURS PIÈGES POUR COPÉRER AVEC EUX.

  7. tienimango

    bande de menteurs vous serez tous tue comme des chiens….

  8. Leverdict

    Celui qui m’amene la tete de Moussa Ag du MNLA a 5,000,000 de Franc CFA.

  9. Yadupour

    C’est à peine le coût d’une journée de l’operation Serval !
    Les militaires sont formés pour faire la guerre. On sait que toute armée est un organe budgétivore. La guerre a son coût.

    Aux politiciens de trouver des solutions idoines aux problèmes de société.

  10. Yakashi

    Proposition économique pour éradiquer cette vermine.
    Une prime de 1 million de FCFA de récompense pour une tête de ces dirigeants du M NLA, ANSARDINE, MUJAO et autres. Ils sont à peine une trentaine. 30 x1million = 30 millions !
    La tête de Ben Laden a été mise à prix, c’est comme ça qu’il a été dénonce!
    Même, 300 000 000 FCfa pour que le Mali retrouve la paix, que l’Afrique soit sauvée, que l’humanité soit protégée, est ce trop cher?