A quelques jours de la reprise des pourparlers d’Alger : – Les séparatistes ouvrent le feu sur la population d’Agouni – Le Colonel Nagi de l’armée malienne enlevé puis libéré

29

Les séparatistes ouvrent le feu sur la population d'Agouni - Le Colonel Nagi de l’armée malienne enlevé puis libéré

Décidément, à chaque veille de reprise des pourparlers inter-Maliens d’Alger, les séparatistes sèment la zizanie et font monter les enchères. Cette situation a encore été observée le lundi dernier, lorsque des éléments de la branche séparatiste du MAA ont tiré des coups de feu sur les populations de la localité d’Agouni, chef-lieu de la commune de Salam, située à environ 35 km de Tombouctou. Ils entendaient ainsi protester contre la présence d’un Colonel de l’armée malienne qui séjournait dans la localité pour appeler les populations à consolider l’unité du pays.

Rappelons que cette localité est surtout habitée par des Arabes dont une grande majorité est fidèle au Mouvement populaire pour le salut de l’Azawad ( MPSA-pro-gouvernemental). Ainsi, c’est profitant de la visite du Colonel Nagi et du maire de la commune rurale de Salam (la commune la plus vaste du Mali) que les séparatistes se sont présentés dans la localité à bord de quatre véhicules lourdement armés. Ils ont ensuite ouvert le feu sans sommation pour disperser la foule réunie pour écouter le message qu’étaient venus leur livrer les messagers du jour.

Selon nos informations; le Colonel et le maire ont organisé une série de rencontres avec les populations de cette localité pour les appeler à rester attachées à l’unité nationale, l’intégrité territoriale ainsi que le caractère laïc et républicain de l’Etat.

Les coups de feu tirés par les séparatistes n’ont heureusement pas fait de victime auprès des populations qui ont été menacées de ne pas rallier les positions des pro-Maliens. Des personnes se trouvant sur les lieux ont eu le courage de dire aux agresseurs que cette visite du Colonel et du maire n’avait rien de politique, mais était strictement d’ordre familial. Ce que les séparatistes ont évidemment refusé de croire, les accusant d’être des émissaires du pouvoir malien. Le Colonel Nagi a même été enlevé brièvement avant d’être relâché.

Signalons que c’est un Arabe originaire de Ber, Ethmane Ould Ahmed, qui dirigeait le petit groupe d’assaillants séparatistes. Présents dans la localité, des éléments du MPSA, également armés, n’ont pas répondu aux provocations des séparatistes évitant ainsi un bain de sang. Selon un porte-parole du MAA-dissident, la décision d’attaquer la localité d’Agouni intervient en protestation à la visite de ceux qu’ils qualifient comme des «émissaires du pouvoir malien». Pour lui, ces derniers organisaient des réunions pour appeler les populations à rester attachées à l’unité du pays. Avant d’affirmer que son organisation ne tolérera plus un tel comportement.  De son côté, le secrétaire général du MPSA, Aboubacar Ould Taleb, a vigoureusement condamné cette attaque avant de promettre une réponse appropriée. Rappelons que le MPSA est une dissidence de la branche séparatiste du MAA.  A sa création, en août dernier, ses leaders avaient d’abord déclaré inscrire leur action dans celle des séparatistes et menacé de prendre les armes avant de rallier finalement le camp des unionistes.

 Massiré Diop

PARTAGER

29 COMMENTAIRES

  1. Qu’est ce qu’un colonel va faire dans une rencontre de la société civile??? Comment un colonel de l’armée n’a eu comme protection que les femmes du village??? Est ce que celui ci mérite de porter une tenue militaire????voici des petits individus qui mentent au Mali et amènent les autorités a poser des mauvais actes. Arretez de politiser cette petite armée!!!!! Revenons aux fondamentaux pour faire bouger le pays sur des voies propres. D’autre part le leader charismatique d’ALCARAMA est connu c’ est Mohamed Ould Mahmoud dit Mado, il n’a pas été vu a cette rencontre c’est derrière lui qu’il y a le peuple Berabich. Ceux qui faisaient du bruit ne bénéficie d’aucune crédibilité et c’est pour cette raison que la rencontre à été visitée par un groupe armé Berabich qui ne voudrait pas que la communauté parle plusieurs langage. Que le Mali interdise à ses militaires de faire de la politique et qu’ils restent dans leur caserne. Il y a eu assez de frustration ça suffit…

  2. Il ne sert à rien de répondre aux animosités de ces hommes de main qui sont entrain d’aggraver leur sort au profit de leur maître dont l’objectif ultime est de disloquer le Mali dans tous les sens pour une stratégie globalisée.
    Cette attitude est apodictique à caractère de reconquête ou de néocolonialisme forcé en passant implicitement par les imbéciles ou clans franc-maçonniques du gouvernement, en générale, pour faciliter l’éclosion d’une grande ambition géopolitique de la région ou sous région.
    En vrai dire, cette vision ne prévoit rien de semblable au slogan constant de ces fêlés qui rêvent comme du néant dans un procès perdu et fait place aux usurpateurs ambitieux.

  3. VAE VICTIS MALIS
    VOUS LE VOYEZ le mali n´en est que sur la carte
    c´EST DUR MAIS CÉST LA REALITÉ:
    ON AN BEAU NOUS MENTIR; LE MENSONGE A DE COURTES PATTES
    NOUS EN AVONS EU LA PREUVE lo janvier 2013 a KONNA!

    DORMONS TOUJOURS! ET MENTONS! VOLONS ET CACHONS!
    LE JOUR J VENU PERSONNE NE NOUS AIDERA!

  4. Ibk a montrer toutes s’est facettes ont peut être lache et garde le minimum de fierté comment 19mois de gouvernance que notre armée n arrive toujours pas assumer la sécurité de cette zone

  5. Quel dommage que les séparatistes font leur loi à quelques kilomètres de Tombouctou avec la présence de la Minusma, des forces Françaises et Maliennes. Le terrain est laissé aux séparatistes.
    Il faut que tout le monde joue franc jeu. Ces soi disants loyalistes n’ont qu’à démontrer leur loyauté au Mali. Et d’ailleurs je pense que tous ceux qui se disent loyalistes ne doivent pas utiliser le vocable ” Azawad.” qui n’existe que dans l’imagination de ces bandits.

    • Gandakoye
      “Quel dommage que les séparatistes font leur loi à quelques kilomètres de Tombouctou avec la présence de la Minusma, des forces Françaises et Maliennes. Le terrain est laissé aux séparatistes.”

      Certes! Mais on sait depuis le 1er JOUR que ni la France ni la Minusma ne veulent mettre leurs pieds dans ce combat, et qu’elle refusent catégoriquement!…

      Donc, la VRAIE question, c’est comment NOUS (nos autorités, notre armée) laissons jusqu’à aujourd’hui ces chiens faire le far-west comme ils veulent et quand ils veulent!?!? 😯 😯 😯 😯 😯 😯

  6. Mieux vaut en rire… ça détend ! 😀

    “Signalons que c’est … Ethmane Ould Ahmed, qui dirigeait … le petit groupe … d’assaillants séparatistes….”

    Insulte suprême… rebeldén… séparatistedén ! 😉

  7. Il y a un module de formation dans le journalisme, la gestion du #Titre# 😯 Comment on peut ouvrir le feu sur une population civile au cours d’une réunion sans faire de victimes? ? Dès le titre du journal, tu crois avoir à faire à un carnage 😯 Heureusement que dans le contenu il n’y a pas eu de victimes 🙄 Il y a un truc que je ne comprends pas dans ces affaires de milices ou de groupes loyalistes, chaque fois on attend que ce sont ces voyous séparatistes qui attaquent. Ces loyalistes présents dans les pourparlers qui se disent groupes armés, sont-ils armés ou pas ? Ils ont quoi comme armes, des arcs oubien? ??? Pourquoi ils refusent de riposter et subissent les caprices des séparatistes? A part le GATTIA ou je sais quoi, ce mouvement qui vient de naître et qui fait face je ne vois aucun autre groupe se défendre. Ils remplissent tous les vols d’Air Algérie pour aller discuter sans avoir conquis même des puits secs 👿 👿 👿

    • Surtout si c’est pas des militaires maliens qui sont les seuls à pouvoir le faire!

      Si réellement , c’est vrai que le Colonel avait été “tué et ressuscité” alors je vais douter s’ils complotent pas contre le pays?

    • Hééééé patron koudis… il faut pas dire ça dèh : ” Ils remplissent tous les vols d’Air Algérie…”…

      Donc… c’est eux qui ont porté malheur à Air Algérie… comme ils ont porté malheur à Blaise-Burkinabé… porté malheur à Kadhafi… :mrgreen:

      Ou bien ? … c’est ça tu veux dire ? 😉

      • Eh …….!!!!!! BROULAYI est un clairvoyant !!!!!!! 😀 😀 😀 😀 😀 WALLAYE !!!!!!!!! 😀 😀 😀 😀 😀 😀

      • Je n’y avais pas pensé!… 😆 😆 😆
        L’enquête sur ce crash dramatique n’a pu déterminer aucune cause précise; Mais maintenant, JE COMPRENDS! 😆 😆

        C’était sûrement la SURCHARGE! 😆 😆 😆

        Sacré Koudis! Heureusement qu’on l’a sur Maliweb! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • Koudis, si tu continue a te soucier des titres et les contenus de nos journaleux, tu finiras par faire un e crise cardique. Tu l’a bien expliquer et esperons que ce journaleux Mr. Massire Diop liras ton commentaire et peut il comprendra un retour a l’ecole et a une nouvelle bonne formation dans ce metier.
      Bref, tous ces incidents au Nord, isoles ou pas sont etonnants, surout proches des villes que nous considerons comme assez securitaire Tombouctou et Gao. Il faudra que les forces alliees Famas, Minusma et Barkhane revoient leurs facons de securiser les caravanes et cortiges gouvernementaux, surtout les propres forces donc les FAMAS. Esperons que les instigateurs qui sement la terreur et la peur sont epingler.

  8. “Le Colonel Nagi a même été enlevé brièvement avant d’être relâché.”

    Donc, dans le nord, 4 véhicules à peine suffisent pour débarquer tranquillement en plein jour, tirer des coups de feu partout, et mieux, s’offrir le luxe de CAPTURER un colonel comme si de rien n’était! 😯 😯 😯 😯 😯

    Et on s’étonne ensuite que les rebelles “se sentent” en position de force par rapport à nous?… 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄

    Si ça s’était passé à Kidal, on aurait justifié ça en disant que nos troupes avaient les mains liées par la France et la Minusma; Mais là, ça s’est passé du côté de Tombouctou… 😥 😥 😥 😥

    Si nos autorités sont A CE POINT de gérer la sécurité sur le territoire, comment s’étonner que ces chiens se sentent (et pour cause!) en position de force et exigent ce qu’ils veulent???… Comment???… 👿

    Qui va-t-on accuser encore sur ce coup-là?

Comments are closed.