Lettre adressée au président de la républiques, aux membres du gouvernement, aux députés de l’assemblée nationale de la Républiques du mali, aux organisations et institutions régionales et internationales, et aux pays frères et amis du Mali

10 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

 » Nous, Touareg Maliens « 

Excellence, Monsieur le Président de la République,

Excellences, Mesdames et Messieurs les Ministres, membres du Gouvernement,

Excellences, Mesdames et Messieurs Honorables Députés,

Mesdames et Messieurs les Responsables des organisations et institutions internationales,

Mesdames et Messieurs les Responsables de l’ONU, de l’Union Africaine, de la CEDEAO, de l’Union Européenne et du Parlement Européen,

Pays frères et amis,

Nous, Touareg maliens, vieux et jeunes, nomades et sédentaires, réfugiés et déplacés, souhaitons par la présente nous exprimer légalement, pacifiquement et démocratiquement afin de nous démarquer clairement du Mouvement National de Libération de l’Azawad qui agit et revendique injustement et sans aucun mandat au nom de tous les Touareg du Mali et ce depuis sa création.

Nous, Touareg maliens, vieux et jeunes, nomades et sédentaires, réfugiés et déplacés, estimons que nous n’avons pas à prouver notre patriotisme et notre attachement indéfectible à notre pays, le Mali, à ses institutions et à ses valeurs, mais qu’il est de notre devoir de nous dissocier officiellement et publiquement d’un mouvement armé qui a utilisé et utilise encore des moyens violents pour s’exprimer en notre nom, en celui de notre peuple, sans jamais avoir consulté au préalable ses populations, ses leaders traditionnels, ses responsables politiques et religieux, et faisant ainsi fi de toutes les valeurs morales, traditionnelles, coutumières et ancestrales de la société Touareg.

Nous, Touareg maliens, vieux et jeunes, nomades et sédentaires, réfugiés et déplacés, rappelons que les Touaregs à l’intérieur du Mali, dans les camps des réfugiés et ceux de la Diaspora n’ont aucunement besoin de mouvements islamistes, ni de mouvement pour une libération de l’Azawad pour être représentés.

Nous, Touareg maliens, vieux et jeunes, nomades et sédentaires, réfugiés et déplacés, rappelons que le MNLA:

i) n’a jamais disposé d’un mandat légitime de la part des populations Touareg pour parler, agir et revendiquer en leur nom;

ii) qu’il a déclaré contre toute logique et contre toute légalité et pratique internationale, l’indépendance d’un Etat que nous ne reconnaissons pas et qui n’a aucune chance d’être reconnu;

iii) qu’il n’a jamais pu maîtriser même ses propres éléments qui ont commis en son nom des crimes et actes de vandalisme odieux;

iv) qu’il a tissé à un moment donné des relations ambigües et malsaines avec les milieux extrémistes islamistes et terroristes. Compte tenu de tout cela, il s’est lui même disqualifié et doit se mettre au banc de la société.

Nous, Touareg maliens, vieux et jeunes, nomades et sédentaires, réfugiés et déplacés, avons toujours eu et avons encore aujourd’hui des respectables et respectueux chefs coutumiers traditionnels, des leaders religieux modérés et pacifiques, des élus, des intellectuels, des universitaires, des artistes de renommée mondiale, ainsi que des associations de jeunes et de femmes qui ne sont affiliés à aucun mouvement et qui sont largement représentatifs de la très grande majorité des Touareg du Mali.

Nous, Touareg maliens, vieux et jeunes, nomades et sédentaires, réfugiés et déplacés, ne saurons donc accepter d’être représentés, ni aujourd’hui, ni demain, par des interlocuteurs usant de méthodes violentes, anti-démocratiques et illégales comme mode d’expression. Nous rejetons donc toute revendication d’indépendance et d’autonomie exprimée par quelque mouvement et quelque groupe que ce soit au nom des Touareg du Mali.

On ne peut pas dénoncer l’arbitraire et la violence et y répondre par l’arbitraire et la violence!

Nous, Touareg maliens, vieux et jeunes, nomades et sédentaires, réfugiés et déplacés, rappelons que nous sommes un peuple pacifique qui n’a qu’une seule aspiration: celle de la paix, de la cohésion sociale, du respect des religions et des libertés, et du développement économique et social dans les régions du nord du Mali et pour toutes les ethnies qui y vivent et y cohabitent pacifiquement et fraternellement depuis des millénaires. Nous avons été, nous sommes, et nous demeurerons des maliens à part entière.

Nous, Touareg maliens, vieux et jeunes, nomades et sédentaires, réfugiés et déplacés, souhaitons porter à la connaissance de toutes et de tous que la quasi totalité des Touareg qui se sont réfugiés hors du Mali n’avaient et n’ont d’autres revendications que celles légitimes des autres maliens du nord c’est à dire avoir les mêmes chances dans l’accès à la prise de décision et au développement. Ces populations réfugiées n’ont eu à un moment donné d’autre choix que de se réfugier et mettre leur famille à l’abri par simple et unique crainte pour leur sécurité et ils sont prêts à revenir  dès que celle ci leur sera garantie.

Nous, Touareg maliens, vieux et jeunes, nomades et sédentaires, réfugiés et déplacés, lançons un appel à tous les patriotes sincères, afin qu’ils s’impliquent pour sauver le Mali, la terre de nos ancêtres nomades et sédentaires.

Nous, Touareg maliens, vieux et jeunes, nomades et sédentaires, réfugiés et déplacés, demandons aux partis politiques de mettre l’intérêt supérieur de la nation au dessus des querelles politiciennes et d’œuvrer à l’édification d’un Mali pluriel, uni et solidaire.

Nous, Touareg maliens, vieux et jeunes, nomades et sédentaires, réfugiés et déplacés, rappelons à notre armée nationale qu’il est de son devoir de répondre à l’esprit républicain en assurant la vie et les biens de toutes et de tous aussi bien au Nord qu’au Sud.

Compte tenu de ces faits et par conséquent, nous souhaitons par la présente :

– Demander au gouvernement, aux organisations et institutions internationales, aux pays amis et frères, de considérer que le MNLA ne représente pas les Touareg du Mali.

– Rappeler que nous avons toujours cohabité pacifiquement et fraternellement avec l’ensemble des populations du nord ainsi que celles du sud du Mali et que nous avons toujours eu des systèmes propres de règlements de différends inhérents à toute société.

– Nous élever contre tout amalgame et tout acte de violence et de vandalisme contre les populations civiles innocentes et leur affirmer notre soutien et notre solidarité.

– Rappeler que nous faisons confiance aux Institutions de la République pour mener toute action visant à ramener la paix dans l’unité nationale.

– Demander à la justice de ce pays que toute la vérité soit faite et publiquement connue sur les actes de violence et de vandalisme commis contre les populations innocentes au Nord comme au Sud du Mali, afin d’ouvrir la voie à une vraie réconciliation et au pardon.

– Enfin, réitérer notre confiance en nos élus, nos dirigeants et à tous les amis du Mali qui, nous l’espérons, sauront prendre d’urgence les mesures nécessaires face à cette situation.

Vive le Mali!

NB : Pour signer la pétition, bien vouloir cliquer sur le lien suivant :

1240

Vous pourriez tout aussi exprimer votre soutien à cette pétition en envoyant un message à l’adresse ci-après :

ag-muphtahel@voila.fr

Facebook : Elmehdi Ag Muphtah (Mao)

Vous pourrez également transmettre les informations relatives aux signataires à Bamako au Professeur Aboubacrine Assadeck Ag Hamahady et à M. Illily Ag Elmehdi, sur Facebook et aux adresses Email suivantes : assadekabdou@ml.refer.org et illilyelansary@gmail.com

 
SOURCE:  du   23 fév 2013.    

10 Réactions à Lettre adressée au président de la républiques, aux membres du gouvernement, aux députés de l’assemblée nationale de la Républiques du mali, aux organisations et institutions régionales et internationales, et aux pays frères et amis du Mali

  1. DIARRA

    Bravo aux Docteurs Assadek et Elmehdy, vous êtes des vrais patriotes.

  2. Tiebah

    Si des Bamanans du Beledougou s’etaient rebelles contre l’Etat Malien,la revolte aurait ete reprimee.Ce n’est pas une question de Touaregs.Des citoyens Maliens ont pris des armes et pire,ont lie alliance avec des terroristes pour combattre leur pays.Ils ont propage des mensonges et des calomnies contre le peuple et l’Etat du Mali de par le monde.Ils compromettent par leur machination les bons rapports que les gouvernements Maliens ont tisses avec les Etats etrangers et les Organisations internationales.Ils mettent aux encheres les ressources du pays.Voila les crimes odieux commis par ces criminels et de plus apatrides contre l’existence meme de l’Etat Negro-Africain le plus enracine dans l’Histoire du Monde et de l’Afrique.Les Touaregs font partie de l’histoire du Mali.Comme les Peulhs,les Sonhrais ils se sont multiplies dans le corpus du Mali.Ils sont des notres et nous sommes des leurs.Les Sonhrais de Gao ont demande aux Touaregs de retourner chez eux.C’est ca la verite des temps!

  3. assaridagimbarkawane

    Ass karakad kay massinagh Aboubacrine Assadeck Ag Hamahady Ag Hatibilé.Iket n’abarkot abaycor. Toufou atwaanak ernik ibbanak iss alrhar in mali ghass aa tassarhanane.Tu dois avoir honte et te taire toi le forgeron qui t’accompagne

  4. Mustapha Camara

    Cher Frere Daouda Maiga, les fiers Maliens multicolores, inodores, indolores et sans saveurs que nous sommes, n’ont aucunement pas besoin de vos applaudissments pour justifier de leur identite Malienne. Cette lettre est tres simple a comprendre, une certaine presse partisane et une certains mal intentiones voulait creer obligatoirement des rebelles a partir de tous les touaregs a qui on pourrait ainsi attribuer la faute collective. Mais les voies a l’epoque qui se sont elevees n’ont malheureusement pas ete ecoutees et les ecrits denonciateurs rangees dans les tiroirs des redactions des presses. Pour preuve les presses nationales des pays voisins ont bel et bien publiees a cette epoque la demarcation et attirer l’attention sur l’amalgame que nous vivons aujourd’hui. Merci

  5. DAOUDA MAIGA

    Le peuple maliens,ses amis et l’opinion internationale prennent acte de cette lettre:Nous,Touareg Maliens; j’aurrai applaudi si,elle datait de 1989 ou tout au moins de Mai 2006.

  6. patriote

    Ne leur traitez sur le même pied d’egalité, s’il vous plaît. Ils sont nos frères comme tous les autres noires ou blancs maliens sudists ou nordists. Le MNLA est un groupe de terroristes racistes et separatistes. Ça fait mal de qualifier tous les Touaregs de la sorte. Maintenant les enfants de ce pays ont besoin de cette union sacrée qui, seule, peut nous permetre de vaincre l’enemie(sales djihadists ou independantists) et de relever le defi pour un developpement humain durable au Mali. Les Touaregs sont de bonne foi tout comme nous autres citoyens a part ces groupes de terroristes.

  7. Amnay

    bande de minables de touaregs de service! vous êtes la honte d’un peuple qui vous rejettera à jamais dans les oubliettes de ceux qui ont trahis leur frères acceptants que les hommes et les femmes touaregs se fassent a assassiner violer, déposséder par un régime pourri, criminel et corrompu
    les chefs traditionnels, de fractions te l’ensemble des représentants de l’Azawad ont signé CARTE BLANCHE au MNLA et vous petit minable, vous n’êtes qu’un minable traître monsieur almehdi ag inza (le vendu)

    Ibrahim ag…
    vive le MNLA, vive l’Azawad
    a bas les traîtres et les vendus sans honneur

    • Ag Mohamed

      Vous etes vou aussi un criminel ? Depuis quand on revendique par les armes dans pays democratique? Si ce n’est qu’au Mali. Vous n’etes donc pas de nous et vous ne nous represantez guere. A cause de vous beaucoup de sudists intoxiqués ou même desinformés pensent que nous sommes tous les mêmes. Le Mali est pays pauvre ce que vous verssez dans cette sale guerre pourait servir à developper. C’est stupide de soutenir une initiative pareille.

      • bakary drame

        vous touaregs laisser nous tranquille aujourd’hui la guere a cause de vous vous etes condamné