Libération du nord : « Après l’arrivée des armes, Dioncounda Traoré doit déployer les moyens financiers pour la guerre » dixit capitaine Drissa Coulibaly

16 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Les armes acquises par l’armée malienne ces derniers temps doivent lui permettre d’ouvrir les hostilités. Mais une guerre ne se fait pas qu’avec les armes. Chaque conflit a un coût. Il appartient désormais au président de la république de mobiliser des moyens financiers pour la guerre, se convainc Drissa Coulibaly ancien combattant de l’armée libérienne.

« Capitaine » Drissa

Cela fait un peu plus de huit mois que le nord du Mali est passé sous le contrôle des groupes djihadistes et des narcotrafiquants. Ces bandits armés ont asservi une population civile  qui continue de prendre son mal en patience en attendant que l’armée malienne parte à l’assaut des envahisseurs.  L’occupation des régions nord du pays a révélé le niveau d’impréparation de l’armée malienne et le manque d’armement adéquat. Au point que la communauté internationale s’est saisie du dossier.  La CEDEAO  et l’Union africaine ont  tenu plusieurs rencontres  visant à l’élaboration d’un plan d’intervention militaire au nord du Mali. L’organisation des Nations unies travaille à l’adoption d’une résolution pour un déploiement des troupes.

A Bamako, cette échéance du Conseil de sécurité de l’ONU parait de plus en plus longue. Des voix  se font entendre pour demander à l’armée malienne de ne plus perdre de temps et d’aller à l’assaut des bandits armés. Drissa Coulibaly est l’un de ces volontaires maliens qui se disent déterminés à s’engager aux côtés de l’armée malienne. Cet ancien combattant de l’armée régulière  du Libéria sous Samuel Doe dit avoir réuni autour de sa personne entre 200 à 400 volontaires tous rompus dans le maniement des armes. Celui qui se fait surnommer capitaine Drissa Coulibaly ne croyait pas si bien dire lorsqu’il déclare « que l’armée malienne manquait d’armement quand les villes passaient sous le contrôle des bandits. Aujourd’hui, nous avons appris que des armes bloquées au port de Conakry sont arrivées à Bamako « . Une raison de plus pour que l’armée ouvre les hostilités. Mais Drissa Coulibaly pense à juste titre qu’une guerre comme celle du nord ne se fait pas uniquement avec les armes, il faut aussi un accompagnement financier. Le président de la république Dioncounda Traoré doit se mettre rapidement en activité pour mettre des moyens à la disposition de son armée, a-t-il fait savoir. Avant d’ajouter   »  quand on envoie des gens au front, on doit s’assurer qu’il y a de la logistique, que les frais de carburant sont assurés.  Bien que je ne sois pas de l’armée malienne, je sais compte tenu de mon expérience que c’est ce dont l’armée a fort besoin. Dioncounda Traoré doit mobiliser des fonds pour cela.  Pour combien de temps allons-nous à attendre ce que la communauté internationale fera  de notre pays « .

Par ailleurs, Drissa Coulibaly s’insurge contre  ceux qui réclament le retour des militaires dans les camps. Pour lui, le moment ne se prête pas à cela. Nous sommes dans un pays en guerre où l’armée vient en renfort aux politiques pour assurer la bonne conduite de la transition.

Abdoulaye DIARRA

 
SOURCE:  du   21 déc 2012.    

16 Réactions à Libération du nord : « Après l’arrivée des armes, Dioncounda Traoré doit déployer les moyens financiers pour la guerre » dixit capitaine Drissa Coulibaly

  1. Vivox

    La passivité des Africains passe toujours pou un bout de pain et laisse son frère traîner dans les sables mouvants .
    Qui ne sait pas que le Mali est composé de pas mal de 15 millions d’habitants au sud .
    Comment alors attendre que leur pays submergé d’étrangers pour l’occupation du nord avec quelques énergumènes ramassés de part et d’autre venant avec une idée d’anéantir le peuple et le ridiculiser à jamais .
    Si aujourd’hui temporise , là , donne signe d’incapacité de se défendre même à l’intérieur de chez lui .
    Meme l’ensemble de l’Afrique reste un continent mains liés sans le moindre calcul de répondre à l’ennemi par le feu , à lui signifier que la fraternité est de mise .

  2. DIAMOYE

    Si nous devons faire la guerre pour récuperer notre territoire, nous n’aurons vraiment pas besoin de mercenaires,et de surcroit un ancien militaire libérien sous le saguinaire samuel doe.Ce serait la pire des erreurs que le gouvernement fera en acceptant ces »déchets » de la guerre libérienne dans notre armée.Messieurs du gouvernement, ouvrez bien grands les yeux et sachez distinguer la bonne graine de l’ivraie.
    Et puis ce fameux capitaine drissa coulibaly est-il malien ou libérien?
    DIAMOYE MOUSSA

  3. Basky

    Mr COULIBALY n’attendez rien de DIONCOUNDA son dernier souci c’est la libération du nord et des élections crédibles car son seul objectif c’est de s’éterniser au pouvoir qu’il a eu sur un plateau d’or. Donc cherchez autre chose et laisser ce cancre se beurrer car maintenant il n’est plus entretenu par ses camarades de l’ADEMA qui l’ont toujours pris en otage car celui qui t’entre tient tu deviens son captif comme disait IBA N’DIAYE quand DIONCOUNDA cherchait le perchoir (aidons le pour qu’il puisse être autonome ) c’est pour vous dire que ce monsieur est la pour se sucrer que dieu sauve le Mali

  4. veridique

    comment ne pas perdre espoir pour ce pays quand un journal aussi sérieux que le journal INDEPendanT est reduit à faire l’apologie de mercenaire…. :cry: :cry: :cry:

  5. Dr ANASSER AG RHISSA

    NOUS DEVONS CROIRE EN NOUS, NOUS UNIR AUTOUR DE NOS FORCES DE DÉFENSE ET SÉCURITÉ, LEUR FAIRE CONFIANCE, LES MOTIVER ET ALLER ENSEMBLE POUR LA RECONQUÊTE DU NORD MALI.

    Bonjour,
    Certains n’ont pas confiance à l’armée Malienne et d’autres sous-estiment les valeurs des Maliens et leur pouvoir à reconquérir le Nord Mali.

    Le Mali a besoin, aujourd’hui, de tout ce qui contribue à unir toutes ses composantes et toutes ses valeurs dont sa diversité. C’est pourquoi, les élections avant la libération du Nord ne doivent pas être organisées. Elles contribueront à la division et non à l’unité qu’on recherche.

    Nous devons croire en nous, nous unir autour de nos forces de défense et sécurité, leur faire confiance, le motiver et aller ensemble pour la reconquête du Nord.

    Ne les sous-estimons pas et ne sous-estimons pas nos valeurs et notre valeur une fois réunis.

    Sachez que c’est aux Maliens, en comptant sur nous-mêmes et sur nos forces de défense et sécurité, de trouver la solution idoine à la crise Malienne, les autres ne peuvent qu’aider.

    CES DERNIÈRES DOIVENT ÊTRE VALORISÉES ET REDYNAMISÉES POUR ASSURER LEUR TACHE, QUI EST DE LIBÉRER LE PAYS.

    NOUS DEVONS COMPTER SUR ELLES.

    AVOIR CONFIANCE EN SOI, EST LA PREMIÈRE DES DÉTERMINATIONS A AVOIR.
    QUAND ON VEUT ET ON SE DONNE LES MOYENS, ON Y ARRIVE.

    NOUS DEVONS COMPTER et NOUS COMPTONS, en premier lieu, sur nos forces de défense et sécurité et sur l’engagement de tous les Maliens et en second lieu sur celui de nos partenaires, régionaux et internationaux, pour une sortie durable de la crise.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC et Gouvernance
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

    • Tougna-tigui

      La seule personne à laquelle je crois dans cette armée est le colonel El hadj Gamou pour tout le reste je hic…la guerre se fait aussi par la foi, la conviction le patriotisme et l’attachement à la dignité…Ces 20 dernières années de corruption de gabegie de manque d’éducation civique académique et sociale, et de culture de festivités insensées ont enterré l’Homme malien dans son essence. Quand je regarde notre pays de cette nouvelle manière dont t-il se présente…je n’ai foi en rien…je ne sais pas si vous garder toujours le cap de bonne espérance.

      • Dr ANASSER AG RHISSA

        Bonjour,
        Merci Tougna-tigui de votre commentaire.

        NE PERDEZ PAS ESPOIR. CROIRE EN NOS PRINCIPES (Refus du terrorisme, non impunité, respect des droits de l’homme, coexistence pacifique) ET EN NOS VALEURS (unité, cohésion, identités locale et nationale, patriotisme, conviction, foi, dignité, honneur, …) EST IMPORTANT ET PERMET DE SURMONTER TOUTE SORTE DE DIFFICULTÉ.

        Le colonel Gamou n’est pas le seul soldat valeureux et intègre au Mali. Lui, son contingent et l’ensemble de l’armée doivent agir comme un seul homme pour libérer le nord Mali.

        La cohésion de l’armée et la volonté pour agir comme un seul homme sont aujourd’hui les SEULS DÉFIS que les forces de défense et sécurité doivent relever pour libérer efficacement le Nord.

        Pour ce faire, leur motivation en promouvant leurs métiers, leur renforcement de capacités et leur dynamisation SONT INDISPENSABLES.

        Gardons espoir, acceptons l’aide des autres (CEDEAO/UA/ONU), ayons confiance en nos valeurs et principes, ayant confiance à notre armée, soutenons la, motivons la, donnons lui des moyens, unissons nous autour d’elle, et elle lavera avec honneur l’affront de l’occupation du Nord Mali.

        bien cordialement
        Dr ANASSER AG RHISSA
        EXPERT TIC ET GOUVERNANCE

  6. justicequity

    Si on ne fait pas attention on risque de tomber très vite dans la guerre civile aujourd’hui en 2012 quand les civils entrent dans la balance le pays est foutu parce qu’après la guerre chacun va garder son arsenal , Même hier en Libye à Benghazi il y a eu une marche sauf que les marcheurs étaient aussi bien armés que les forces de l’ordre , bilan 3 morts , si jamais les civils entrent dans cette guerre tel que je connais le malien ce pays sera perdu à jamais .

  7. diabalika

    Non grand cousin calme toi. Tu es tops gros pour tenir au nord.
    à te voir en photo je ne doute pas que tu ne pense qu’a mangé. OUI c’est sur tu dois être con.
    Merci pour ta volonté d’aider le mali mais retourne au libéria Salop.

  8. robert koné

    Vous savez il y’a trop de gueulards maintenant des gens qui devaient être à la CPI sont là à nous raconter des ragots que faire ?L’indésirable faux capitaine nous a mis dans cette impasse mais on verra à l’avenir.

  9. NGUANO

    le ridicule ne tue plus dans ce pays , on ramasse maintenant des badauds dans la rue pour raconter du n’importe quoi….c’est normal qu’il ne soit intéresse que par l’argent c’est un mercenaire..

  10. TENENINGO

    Gardez vous de publier des articles faisant éloge de mercenaires et de recruteurs et formateur de milices privées.
    alors, ATTENTIONNNNNNNNNNNNNNNNNN

  11. almam

    Non mais Allassane c’est quoi cette salade?Drissa n’a qu’à rester chez lui au Liberia on a vraiment pas besoin de lui. Ce Monsieur est arrivé ici sur invitation de Cheick Modibo Diarra pour former des milices conte la junte. Donc attention à ce malfrat.

    • Altermonde

      Expliquez vous davantage avec preuve à l’appui que c’est un malfrat. En fait, c’est toi le malfrat qu’on connaît car tu ne veux pas de quelqu’un d’autre qui s’oppose à tes sales besognes.

      Aujourd’hui, on veut aider un Mali endeuillé, donc tous ses fils et ses amis sont conviés, qu’ils soient de l’étranger ou de je ne sais où.

      Qu’Allah soit entièrement du côté Mali

    • Tougna-tigui

      Ce malfrat vaut mieux que Sanogo lui au moins a la foi d’aller mourir pour le Mali…au lieu d’emmerder les civils qui veulent bien faire et lui il n’a pas de salaire…si j’étais militaire et que je pouvais pas aller au nord au moins j’allais renoncé à mon salaire mais quel manque de dignité.