Libération du Nord Mali : L’Armée malienne attaque, bilan : six morts, des blessés et deux véhicules de combat saisis

104 réactions [-] Texte [+] Email Imprimer

Ceux qui pensent que la bataille de la libération du nord n’a pas commencé n’ont qu’à mettre de l’eau dans leur vin. Même si c’est de façon sporadique et stratégique, les hommes de notre Armée revigorés avec les 15% d’augmentation de salaire par le Capitaine Amadou Haya Sanogo s’emploie vaillamment sur le terrain. Ainsi, lors d’un accrochage avec les djihadistes et Aqmi la semaine dernière, le bilan est éloquent pour nos FAS (forces armées et de sécurité).

Sans tambours ni trompettes, l’Armée malienne semble ne plus attendre les forces de la CEDEAO. La preuve, chaque semaine, selon nos sources, elle organise une sortie avec un bataillon pour la traque de l’ennemi dans les zones occupées.

C’est lors d’une de ces sorties dans la zone de Korienzé qu’elle affronte les terroristes. Après des échanges de tirs de quelques heures, les terroristes tentèrent de fuir. Dans leur course poursuite, l’Armée, selon nos sources, va tuer six d’entre eux, capturés certains et fait de nombreux blessés. Aussi, la saisie d’armes et de munitions ainsi que deux véhicules de guerre bien équipés. Du côté de nos FAS, il a été enregistré un blessé mais pas grave, nous dit-on.

Quoi qu’il en soit, comme l’a dit le Premier ministre Cheick Modibo Diarra, le dialogue est inévitable. Ce qui, en réalité, ne veut nullement pas dire qu’il n’y aura pas la guerre. Pour faire la guerre, il faut d’abord le dialogue. Même si ce dialogue que beaucoup de nos compatriotes ne comprennent avec Ansardine et le Mnla ne peut pas remettre en cause l’engagement de notre pays. C’est-à-dire  le Mali Un et Indivisible, Laïc et Multipartite. Bravo aux FAS !

Boubacar DABO  

 

SOURCE:  du   24 nov 2012.    

104 Réactions à Libération du Nord Mali : L’Armée malienne attaque, bilan : six morts, des blessés et deux véhicules de combat saisis

  1. obligatoire

    tout le monde sait que Bouh Dabo, directeur du Zénith est en panne finacier. mais ne comptez pas sur Sanogo, car lui même a le même problème que vous. il n’a plus accès aux caisses des douanes comme aux premières heures de son coup de farce.

  2. obligatoire

    Bouh doit être en panne financièrement. mais qu’il sache que Sanogo aussi se cherche. car il n’a plus accès aux caisses des douanes comme aux premières heures de son coup de farce.

  3. Malaxi

    L’armee n’a rien fait du tout tout ça c’est du ragot je me demande ou ils vonts aller cherche tout ça bande de vaurien alcolo fumeur de joint

  4. Malaxi

    L’armee n’a rien fait du tout tout ça c’est du ragot je me demande ou ils vonts aller cherche tout ça bande de vaurien alcool fumeur de joint

  5. Dr ANASSER AG RHISSA

    NE PAS ACCEPTER L’IMPUNITÉ, RENDRE JUSTICE ET ÉVITER LES AMALGAMES, LES INSULTES, LA HAINE ET LE RACISME (POUR CERTAINS) POUR RENDRE POSSIBLE LES NÉGOCIATIONS ET LES CONCERTATIONS NATIONALES

    Bonjour,
    Des amalgames, la haine, le racisme et des insultes réciproques entre certains Maliens et le MNLA, ainsi que l’impunité en ne rendant pas justice comme il le faut, risquent de retarder, voire de rendre impossible, les négociations et les concertations nationales.

    Il convient que le ping pong d’accusations et d’insultes s’arrête, de part et d’autre, pour que les Maliens se retrouvent à travers les concertations nationales et les négociations, fassent leur autocritique et envisagent un avenir meilleur en ouvrant leurs cœurs.

    Concernant les projets de développement au Nord Mali, dans le cadre du pacte national et du programme décennal de développement des régions nord, beaucoup d’argent a été injecté dans ces projets, mais, malheureusement, mal géré et inégalement réparti entre les zones du Nord Mali mais aussi entre les communautés et les habitants de ces zones.

    Certains, cas de certains Touaregs, ont en beaucoup profité tout en laissant la majorité, constitué d’autres touaregs et des membres d’autres communautés, souffrir à côté d’eux.

    C’est à cause de tout cela et pour une gestion équitable des ressources que j’ai proposé dans la lettre ouverte au Président et aux Maliens, afin de garantir la réussite de la restauration de l’intégrité territoriale et de l’unité nationale, un développement équitable de TOUTES LES RÉGIONS DU MALI et l’intégration équitable de TOUTES LES COMMUNAUTÉS dans un cadre démocratique, décentralisé et sécurisé, ainsi que le bonne gouvernance de la décentralisation.

    Bien sûr, tout cela ne se fera pas d’un coup mais un ordonnancement et une planification rigoureuse, consensuels, seront nécessaires.

    La discrimination positive pourra être appliquée pour certaines zones (au Nord tout comme ailleurs au Mali).

    En se basant sur le guide et la plateforme de concertations nationales et de négociation pour une sortie durable et honorable pour tous de la crise Malienne, que j’ai proposés en ligne sur internet (maliweb, essor, agora21, facebook, …), au Président du Mali et aux Maliens, ils trouveront un cadre d’entente établissant la CONFIANCE ENTRE MALIENS et permettant la RÉSOLUTION EFFICACE DE LEURS PROBLÈMES ET LE BIEN-ÊTRE DE TOUS.

    Bien cordialement
    Dr ANASSER AG RHISSA
    Expert TIC et GOUVERNANCE
    E-mail: Webanassane@yahoo.com

  6. ib brin

    ne nous ment pas sa ce des rumere pour quoi vous arrive pas a douanza si je vue les militere malien la ba je poure croire si no tout ce que vous dite se de mensonge fu pene o no susata rebelle on ka layi gonga

  7. Kalata

    Choses vues au Consulat général du Mali en France.

    En France, vous trouverez un terminal de paiement en carte bleue dans le plus petit des épiceries du coin de rue, l’équivalent de notre  » kôrôbôrô boutikini  »

    Depuis des années, le consulat Du Mali en France exige les paiements en espèce.
    Pas de chèque et surtout pas de carte Bleue.
    Ces foutus engins laissent des traces comptables. Et cela, le consulat et ses agents de caisse ne le veulent pas.
    De ce fait, toutes les magouilles sont possibles. Des millions d’€uros sont ainsi détournés au préjudice du Mali. Le Mali ne dit rien, il en a vu d’autres.
    Personne du sommet à la base ne trouve cela scandaleux. C’est normal. La corruption est notre dada.

    Le prix du Visa pour le Mali coûtait 28 € et du jour au lendemain il a augmenté de 278 % pour s’établir à 70 € pour un retrait prévu deux jours après la demande.
    Aussi invraisemblable que cela puisse paraître, il revient à 90 € pour un retrait immédiat.

    Ce 20 € de plus correspond à quel travail supplémentaire ? Personne ne le sait

    Qu’est ce que cela veut dire ?

    Le consulat qui relève de l’administration publique fait la difference entre ceux qui ont les moyens de payez 90 € et les autres.
    Quand on sait que la forte majorité des demandeurs de Visa sont des Français d’origine Malienne.
    Où est l’impartialité, la légalité et la justice de l’Etat ? nul part.

    Au niveau de la caisse, trois personnes font le travail qu’une seule personne suffit à exécuter.

    Contre le paiement, on vous remet un reçu rempli à la main comme au bon vieux temps. Comme si le Mali a décidé de se mettre à l’écart des règles comptables standart.

    Le consulat rejette tous les outils modernes de comptabilité parce que cela rend le détournement un peu plus difficile.

    Si Le nouveau Ministre des affaires étrangères veut laisser une trace dans l’histoire de son ministère, l’occasion lui est offerte pour au moins tenter de juguler cette saignée de notre pays.

    Une image déplorable de notre pays pour toutes les personnes qui franchissent les portes de notre consulat dans la perpective d’un voyage au Mali.

    Autre habitude de travail au consulat, à l’heure de la prière, pendant que des personnes font la queue, des agents n’hésitent pas à se léver et aller faires une ablutions pour ensuite faire leur prière dans un coin.
    Toute personne appelé à passer à la caisse peut aisément remarquer des tapis de prières sur le sol.

    On prie Allah pour sûrement demander pardon de détourner l’argent qui aurait pu servir à sauver une femme enceinte et son enfant dans un village éloigné de bamako ou peut être à sauver d’une mort atroce de l’appendicite un pauvre paysans de Nyonson-bougou qui ne peut se faire diagnostiquer à plus forte raison se faire opéré dans un hôpital.

    Vive Le Mali

    • Gouzno

      Ce n’est pas seulement le reçu qui est rempli à la main. Même la carte d’identité nationale au Mali est remplie à la main. Il ne doit y avoir beaucoup de pays dans le monde où cette pratique existe encore.

  8. vu et lu

    c’est simple il suffit de vérifier avec un autochtone de korientzé