Libération de Lazarevic: le président malien menace les jihadistes libérés (Info RFI)

38
Ibrahim Boubacar Keïta, président de la République malienne
Ibrahim Boubacar Keïta.
REUTERS/Louafi Larbi

C’est la première fois qu’il s’exprime depuis la libération de l’otage français, Serge Lazarevic, et le président malien Ibrahim Boubacar Keïta joue la fermeté. Il annonce en exclusivité sur RFI que les quatre hommes sortis de prison en échange du Français seront traqués où qu’ils soient. Les armées maliennes, françaises et nigériennes mettront tout en œuvre pour les retrouver, selon le chef de l’Etat malien.

RFI : Beaucoup de Maliens n’ont pas compris pourquoi quatre jihadistes, détenus à Bamako, ont été remis en liberté, il y a quelques jours. Qu’est-ce que vous pouvez leur dire ?

Ibrahim Boubacar Keïta : Je peux leur dire ceci : il n’est pas toujours facile de décider, surtout quand il s’agit de sujets aussi graves que ceux qui touchent à la vie et à la liberté. Nul, au Mali, de bonne foi ne peut mettre en doute le fait que, pour moi, la vie d’un Malien est un pesant d’or ; nul, je pense, en France ne pourrait mettre en doute le fait que pour Hollande, la vie d’un Français vaut son pesant d’or. Nul ne pourra mettre en doute le fait que pour mon frère, Mahamadou Issoufou, la vie d’un homme vaut un pesant d’or. Tous trois, nous partageons les mêmes valeurs fondamentales qui placent l’homme au cœur de tous nos projets.

Cette décision concernant la libération de Serge Lazarevic, ce souci de contribuer à faire en sorte qu’il recouvre ce dont aucun homme ne devrait être privé, nous avons commencé à en parler dès le sommet de Paris, il y a un an. Nous en sommes seulement là, à l’épilogue qui a été fort heureux.

Une décision grave donc, qu’il nous aura fallu prendre mais une décision qui fait en sorte, aujourd’hui, que nous n’avons plus aucun otage français dans le Sahel. Nous ne pouvons pas vouloir une chose et son contraire : une force française d’appui à la lutte contre le terrorisme efficace et, en même temps, entravée. Il n’est pas facile, lorsqu’on a un ressortissant d’un lien de cet esclavage moderne qu’est le terrorisme, que l’on puisse déployer toute sa capacité de réduction de cet ennemi de l’humanité qu’est le terrorisme. Cela est un élément essentiel.

Ensuite, que nul ne se méprenne sur notre détermination à poursuivre, par tous les moyens, ces hommes-là qui se sont rendus coupables d’une telle ignominie où qu’ils se trouvent.

Voulez-vous dire que les quatre jihadistes libérés ont des soucis à se faire ?

Je ne vous le fais pas dire. A leur place, j’eusse préféré rester en prison.

Vous allez les traquer ?

Totalement. Toutes nos forces françaises, maliennes, nigériennes… c’est un devoir vis-à-vis du compagnon de Serge Lazarevic ; c’est un devoir d’honneur vis-à-vis de Kola Sofara, le gardien de prison malienne dont la vie n’était pas à vendre aux chiens.

Oui, parce que parmi les quatre jihadistes libérés, il y en a qui, lors d’une tentative d’évasion, avait tué un gardien de prison, d’où l’émotion à Bamako ?

Absolument. C’est ce que je viens de vous dire. La mort de Kola Sofara ne sera pas vaine. J’ai reçu sa famille. Cela a été un grand moment d’émotion. Je la remercie de sa totale compréhension et je lui ai promis que Kola reposera en paix très prochainement, Inch Allah ; que sa mort ne saurait rester vaine.

Mais tout de même, libérer quatre jihadistes dont les deux ravisseurs de Serge Lazarevic et Philippe Verdon, j’imagine que, pour vous, cela a dû être une décision très difficile à prendre, peut-être même à contre-cœur, non ?

Si l’homme d’Etat n’avait qu’à prendre des décisions faciles, il n’aurait pas de sens. Je pense que nous avons un tableau de bord où il y a le bon et le moins bon ; il y a le facile et il y a le difficile, le périlleux. Nous savons que nous avons fait en sorte que justice in fine se fasse et justice se fera inch’Allah.

Vous n’avez pas hésité ?

Pas du tout. Pas du tout.

En fait, c’est François Hollande et Mahamadou Issoufou qui vous ont demandé de faire ce geste ?

Je crois que l’on peut comprendre le souci du président de la République française et ce souci, nous l’avons partagé, mon frère Mahamadou Issoufou et moi. Nous sommes en liaison constante pour toutes les raisons que vous savez et il ne se passe pas de semaine sans que nous ayons un ou deux entretiens. Nous sommes donc en parfaite symbiose et nous avons les mêmes soucis et les mêmes défis. Ceux de Mahamadou Issoufou viennent d’ailleurs de s’accroitre davantage avec cette histoire de Boko Haram. Quand on sait, aujourd’hui, qu’il a près de 150 000 réfugiés sur son territoire, dans la région de Diffa, c’est dire que nous partageons les mêmes possibilités de solution et que nous ne prenons donc pas de décisions à la légère. Chaque décision que nous prenons est grave et nous le savons.

Il reste trois otages : un Suédois, un Néerlandais et un Britannique d’origine sud-africaine.

Et nous nous soucions d’eux. Dans le communiqué que nous avons publié à la suite de la libération de Lazarevic dont nous nous sommes félicités, nous avons dit rester préoccupés par leur sort et nous ferons tout ce que nous pourrons, absolument tout. Nos services maliens, français et nigériens ont abattu un travail louable pour que nous arrivions à libérer Lazarevic et ainsi rendre le reste possible, inch’Allah.

Que nul ne se méprenne sur notre détermination à poursuivre par tous les moyens ces hommes-là qui se sont rendus coupables d’une telle ignominie, où qu’ils se trouvent. A leur place, j’eusse préféré rester en prison. [Nous allons les traquer], de toutes nos forces : françaises, maliennes, nigériennes. C’est un devoir.

 

Ibrahim Boubacar Keïtaprésident malien 16/12/2014 – par Christophe Boisbouvier

Écouter

 

Lire la suite de l’article sur rfi.fr

PARTAGER

38 COMMENTAIRES

  1. je pense que vous devriez puliber d’abord les resultats des regions car c’EST tres difficile de trouver ,parceque jusqu’a present DJENNE n’a pas son resultats.

  2. Sarkozy veut e0 la suite de ce se9isme sportif inaltsler une cellule de crise, je pense que la ve9ritable crise d’angoisse des Frane7ais n’est toujours pas derrie8re nous avec des manifestations annonce9es pour les prochains jours. Cette lamentable histoire devrait eatre enterre9e le plus rapidement possible et venir e0 de ve9ritables re9alite9s. Il ne faudrait pas ajouter l’addiction du sport avec les soucis de la majorite9 de la population, mais plutf4t stimuler l’e9conomie et abaisser le chf4mage et laisser les baskets au vestiaire loue9 pour un jour . Le reave du Mondial a tourne9 au cauchemar 3 fois 9o minutes, alors que l’avenir pre9caire dure encore sans signaux de fin. L’e9toffe des he9ros fatigue9s e9tait trop fragile, elle n’a pas re9siste9 aux de9chirures de leur sante9 mentale et e0 la manne d’argent servie sur un stade. La dernie8re be9vue imparable est e0 mettre sur l’attitude de Domenech refusant de serrer la main de Perreira, l’insulte ultime renvoye9e e0 un colle9gue sportif, qui lui rappelait au passage, le souvenir d’une tricherie accorde9e e0 la main d’Henry et l’indignite9 du comportement de son groupe. La coutoisie et la politesse ne font plus partie des re9gles du jeu. Il y eu des e9poques of9 l’homme rationnel et l’homme intuitif savaient se comprendre, l’un dans la crainte de l’intuition de l’e9chec l’autre dans le me9pris de l’abstraction. Tous les deux de9siraient gagner et dominer au jeu du hasard , le premier par sa re9gularite9 et son entrainement pre9voyant, le second n’utilisant que des concepts de9guise9s pour faire illusion. La garden party n’aura pas lieu , l’Elyse9e est e0 la die9te , recession oblige, sachant que cette bagatelle cofbte environ 700.000 euros aux contribuables pour rincer toujours le meame gratin invite9 chaque anne9e au 14 Juillet, l’auste9rite9 est de rigueur , l’image renvoye9e des Bleus n’y est certainement pas e9trange8re. Ne nous attardons plus sur ce sujet hallucinant , cre9e par une vingtaine d’hommes en surveatements blancs devenus depuis hier des fantf4mes, le jeu ne valait pas la chandelle.

  3. sans doute IBK compte les poursuivre avec son avion ??(il faut bien qu’il serve à quelque chose celui là) et il va balancer par les hublots des grenades sur les djihadistes :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: comme çà personne ne pourra lui reprocher de n’avoir rien fait 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

  4. je vous ai toujours dit que IBK est fou…. il n’est pas normal… Et voila qu’il nous lance fièrement à la face qu’il va arrêter des criminels qu’il a lui même libérés …. Il se fout des maliens et surtout des 77 pour-cent des maliens qui ont voté pour lui……

    Regarde sa gueule de pourriture sur cette photo…….

  5. Si ce que tu as à dire n’est pas plus beau que le silence alors tait toi”.
    Le Président malien IBK, ne pouvait -il pas s’inspirer de cette maxime au moment de s’auto-flageller devant les journalistes de RFI, en disant toute honte bue que les quatre jihadistes libérés en contre partie de la libération de l’otage français Lazarevic, seront traqués pour être repris.
    Pour l’honneur du Mali et des maliens, IBK aurait du se taire…et laisser le peuple orphelin pleurer ses morts en silence, car dans le cas actuel du Mali seul le silence est grand…

    • quel honte a cela franchement même DIEU n’aime pas les inconciens pense a la france si cetais les français??? tu connais le reste cas même les militaires français entrain de mourir encore au nord du mali

  6. Vous savez, les bamakois doivent sortir demain et faire arrêter ce monsieur pour lui retirer la gestion du pouvoir. C’est fini, c’est fini le pays est fini pew pew pew!!!!!wallahi si les maliens ne balaye pas ce monsieur des demain, il va nous dire un de ces jour dans une interview sur rfi pourquoi sommes nous des maliens? Il est devenu fou fou c’est très grave et il ne se gêne même pas. Mais qu’est ce que nous attendons. Dites à sa famille de l’amener dans un asile psychique.

  7. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆
    Peut être que l’objectif de IBK est de faire mourir de rire … ces 4 fanfarons quand ils vont l’écouter sur rfi …. 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Moussa Ag,… La fin justifie les moyens … ces 4 jihadistes vont mourir de rire …. en apprenant qu’on va les traquer… après les avoir libéré … 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    Quel choc …!!!! 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆 😆

    • Salut soldat 😉 😉

      Attention! Ibk ne blague pas!…

      Il a dit aussi au FMI qu’il traquerait de la même façon les coupables des surfacturations!…

      Et lui, quand il “traque”, il traque sans pitié… 8) 8) 8) 8) 8)

      Un homme à poigne, quoi… :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

  8. Dieu a maudit une gouvernance caractérisée par le mensonge, le vol, la trahison, l’injustice et l’impunité en ces termes : « En effet, la Parole contre la plupart d´entre eux s´est réalisée: ils ne croiront donc pas. Nous mettrons des carcans à leurs cous, et il y en aura jusqu´aux mentons: et voilà qu´ils iront têtes dressées. Et Nous mettrons une barrière devant eux et une barrière derrière eux; Nous les recouvrirons d´un voile: et voilà qu´ils ne pourront rien voir. » (Coran, Sourate 36, Yâ Sin, Versets 7 à 9).

    :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8) 8)

  9. Avis et Communiqués du conseil des ministres de mardi politique du Gondoina à Dakar, à tous les terroristes
    Le Roi Procureur des Procureurs de la République très très démocratique du Gondoina demande aux terroristes libérés par ses soins de bien veiller sur leurs belles têtes ;car elles sont mise à prix par les COW-BOYS américains et français.

    Il s’agit bien de mon bien aimé Ahmed el-Tilemsi, dont la tête est mise à prix et vaut 2,5 milliards F CFA idem pour ses camarades à 2,5milliards F CFA la tête

  10. Avis et Communiqués du conseil des ministres de mardi politique du Gondoina à Dakar, à tous les terroristes.

    Le Roi Procureur des Procureurs de la République très très démocratique du Gondoina demande aux terroristes libérés par ses soins de bien veiller sur leurs belles têtes ;car elles sont mise à prix par les COW-BOYS américains et français.

  11. La triste réalité est que IBK ne sait plus quoi faire. Cette déclaration stupide que RFI qualifie de fermeté, a le mérite de nous humilier davantage. Rien ne valait le silence sauf une adresse à la nation en demandant au peuple de pardonner les actes dont ils viennent de poser et de promettre que la paix reviendra définitivement au nord du MALI si cela pouvait être sa fameuse RAISON d’État ❗

  12. “Le président malien menace les jihadistes libérés”

    Si c’est le “président Malien” qui les menace, ils ont les meilleures raisons de se sentir rassurés au contraire!

    Pendant la campagne, il avait aussi “menacé” les rebelles, index dressé! Après, on a vu…

    Il avait aussi sévèrement menacé (toujours index dressé!) ceux qui enfreignaient la loi! Après, on a vu…

    Il avait enfin menacé ceux qui prendrait un seul franc des deniers de l’état! Après, on a vu… :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

    Et puis entre les vagues entières de mnla qu’il a fait libérer,
    Les mandats d’arrêt qu’il a fait lever,
    Et les 2 trancheurs de mains qu’il a fait relâcher,
    Si c’est Ibk en personne qui les menace, c’est sûr qu’ils vont au contraire être rassurés!

  13. Prrrrnnnnnnnnn !!!!!
    Les liberer en premier etait une parole donnee (meme a des truands terroristes) Et chez nous la parole d’un chef doit etre tenu. ” Tie fanga ye a ka kuma kan ye”.
    Quoi, qoui, quoi ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ ❓
    dans quelle republique on est la?
    J’ai pas aime la liberation de ces ignobles connards mais pour un Chef d’Etat qui renit sa parole? ❓ ❓ ❓ ❓ ❓ Ce n’est pas possible. Et c’est un homme comme ca qu’on appelle Kankelntigui?????? pppprrrrrnnnnnn
    Je pensais que les maliens ne “ravalaient pas” leur crachat.

  14. Ah ces maintenant qu’il de se rendre compte qu’il a fait des bêtises pourquoi le le libérer si c’est pour le recherche après qu’elle gâchis d énergie sa ce voit que ibk parle pour ne rien dire

Comments are closed.