L’insécurité persiste au nord : Un militaire enlève un véhicule de l’armée à Gao

0
2





En effet, ce samedi 14 janvier, une voiture de l’armée malienne a été enlevée dans la ville de Gao, et « l’enleveur » n’est autre…qu’un militaire nommé Inawelène Ag Alassane ! Un acte qui démontre une fois de plus que dans le Nord, derrière le calme apparent se cachent une instabilité et une insécurité latentes.

La voiture enlevée escortait une ambulance qui venait de Kidal à destination de Gao. « Dans l’ambulance, il y avait un militaire qui était blessé lors de tirs d’entraînement à Kidal », nous confie une source sécuritaire. « En fait, c’est lorsque l’ambulance est arrivée à Gao que le soldat Inawelène Ag Alassane a disparu avec la voiture », précise la même source.

Il est fort probable que le soldat Inawelène Ag Alassane est allé rejoindre, avec la voiture, les combattants du Mouvement nationale de libération de l’Azawad (MNLA) où il a beaucoup de ses cousins parmi lesquels le Colonel déserteur de l’armée malienne, Assaleth Ag Khabi, de la tribu de Chamanamasse dont est également issu le soldat qui a enlevé la voiture à  Gao.

Selon nos informations, face au déploiement du détachement de l’armée malienne, dirigé par le Colonel Major Elhadji Gamou et Mohmed Ould Meidou, dans le Temasna (au Nord-est de Kidal), les combattants du MNLA se sont constitués en quatre groupes respectivement dirigés par le Colonel Mohamed Najim, le Colonel Assaleth Ag Khabi, Hassan Habré et Iba Ag Moussa alias « Bamoussa ».

Les deux armées (le détachement de l’armée et les éléments du MNLA) se sont fait face dans le Nord de Kidal. En fait, aucune attaque n’était prévue par l’armée malienne tant que l’autre partie ne l’attaque pas. Mais selon un élu de Kidal, l’hypothèse d’un éventuel accrochage n’est pas à exclure.

Baba Ahmed

 

NB - L'auteur de cet article est seul responsable de son contenu.