L’Intervention des forces étrangères au Mali : Le H.C.I Clarifie la position des Musulmans du Mali

Commentaires fermés [-] Texte [+] Email Imprimer

Le Haut Conseil Islamique du Mali (HCIM) a tenu à clarifier sa position par rapport aux allégations de certains médias des Pays Arabo-musulmans selon lesquelles  l’attaque des positions des djihadistes au nord du Mali est une guerre dirigée contre l’Islam.

C’est dans le souci d’apporter des réponses claires et nettes aux campagnes de  dénigrement et aux désinformations savamment distillées dans certains medias  des pays arabo musulmans qui ont qualifiée l’intervention des forces étrangères au Mali, d’une guerre contre l’Islam que le Haut Conseil Islamique du Mali a décidé de monter au créneau pour dénoncer cette intoxication et de mettre en évidence la Position des Musulmans du Mali.  C’était à la faveur d’un point de Presse qu’il a donné la semaine dernière.
Mahmoud Dicko a laissé entendre que depuis le 17 Janvier 2012, le Mali un Pays majoritairement Musulman est agressé et occupé dans sa partie septentrionale par des groupes armés aux motivations variées.
Malgré la gravité des actes commis, le Haut Conseil a privilégié la voie du dialogue. Ce qui a abouti à l’ouverture du corridor Humanitaire permettant d’apporter des vivres et soins aux populations du nord et la libération de 160 militaires prisonniers. Après plusieurs tentatives pour leur ramener à la raison, les échanges ont fini en eau de boudin. Simplement parce que ce qu’ils réclament c’était de leur laisser appliquer leur Charia au Nord et qu’ils ne vont pas attaquer le Mali. Peine perdue.
La guerre au Mali n’est pas une guerre contre L’islam.
Selon le Président du Haut Conseil Islamique, tous les musulmans du Mali apprécient hautement l’intervention militaire française, qui n’est pas du tout dirigé contre l’Islam. Bien au contraire, le Mali se bat pour la sauvegarde de son intégrité territoriale. C’est comme une aide divine qui s’est matérialisée par le biais de la France. Le Mali qui est membre fondateur de l’Organisation de la Conférence Islamique (O.C.I) n’a pas bénéficié du soutien de la solidarité islamique depuis le déclenchement des hostilités, regrette Mahmoud Dicko.
Le Président du HCI a par ailleurs appelé solennellement tous les Maliens, de toutes  les confessions religieuses, à l’union sacrée autour de notre vaillante armée. Sans oublier les autorités et nos partenaires de la Communauté Internationale.
Boubacar SIDIBE

SOURCE:  du   1 fév 2013.