L’Unité fluviale de la MINUSMA au secours d’une pirogue à Gao

1
L’Unité fluviale de la MINUSMA au secours d’une pirogue à Gao
Un des plongeurs du BANRU devant la pirogue

 

L’officier en service de l’Unité fluviale du contingent bangladais de la MINUSMA (BANRU) qui a aperçu l’accident, a immédiatement alerté le commandant du site. «Dès que j’ai reçu l’information, j’ai déployé une équipe de sauvetage de 6 Casques bleus, dont des plongeurs», a dit le Lt Commander Saeed Mohammead Kased.
L’opération de sauvetage a permis de sauver des vies humaines et de recouvrer la marchandise. « L’assistance de la MINUSMA nous a permis de récupérer la plupart du bourgo, qui aurait autrement été perdu dans le fleuve », a dit M. Abdou Boucoum Maiga, l’un des passagers de la pirogue accidentée.
Les marins bangladais, qui se sont cet après-midi improvisés sauveteurs, ont été chaleureusement remerciés par les passagers.
La Brigade fluviale de la MINUSMA (BANRU) est installée au bord du fleuve Niger à Gao depuis mai 2014. Depuis son installationles matins bangladais ont effectué plus de 130 patrouilles de sécurité fluviale, sur les axes Gao-Ansongo, Gao-Bourem et occasionnellement sur l’axe Gao-Tombouctou.
La présence de ces Casques bleus a permis la reprise de l’activité commerciale du port de Gao, qui voit aujourd’hui plus de 130 bateaux arriver et partir de ses quais tous les jours. Cette activité avait été réduite à néant du fait de l’occupation djihadistes et du banditisme.
PARTAGER

1 commentaire

  1. Merci a tous pour cette action courageuse et de determination. Merci de sauver la vie de nos pauvres populations.
    Un renforcement de la securite fluviale et un renouvellement de la flotte (bateaux, pirogues, etc…) et surtout le respect des capacites de charge seront de bonnes actions de la part du gouvernement et de nos populations.

Comments are closed.