Mali: Boubacar Keita salue la réussite du Président de l’UA dans l’obtention du cessez le feu

8

Mali: Boubacar Keita salue la réussite du Président de l’UA dans l'obtention du cessez le feuLe Président malien Ibrahim Boubacar Keita, a salué la réussite du Président en exercice de l’Union africaine (UA), le mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, qui a obtenu un accord de cessez-le-feu entre Bamako et les trois principaux groupes armés contrôlant Kidal (Nord du Mali) au terme de quelques heures de négociations, a rapporté un correspondant de Anadolu.

 

 

« Abdel Aziz a montré qu’il était un frère et que nous ne nous sommes pas trompés en lui faisant confiance. Quand nous lui avons fait appel, il est venu, s’est rendu à Kidal, a passé la journée convaincre nos frères qu’il n’y avait pas d’autre alternative que la négociation. Le seul combat qui vaille est le dialogue et la lutte pour la paix car sans paix il n’y a pas de développement. Son engagement est admirable de sincérité et de franchise », a déclaré Keita, dans une allocution transmise à la télévision nationale, dans la soirée de vendredi.

 

 

Quelques minutes auparavant, Abdel Aziz avait annoncé à la télévision  « qu’un accord qui ouvre la voix au cessez-le feu a été signé par les 3 parties armées et le Mali. Il porte sur un nombre de points qui vont permettre de sécuriser la zone et fixer les bases d’une paix durable ».

 

 

Le MNLA (Mouvement national de libération de l’Azawad, MNLA, rébellion touareg), le Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA, formé par des dissidents d’un groupe jihadiste) et le Mouvement arabe de l’Azawad (MAA) sont les trois groupes armés dont le président de l’UA avait rencontré des représentants dans l’après-midi de vendredi à Kidal.

 

 

Selon un communiqué de la Minusma, publié vendredi et dont Anadolu a reçu une copie,  les parties “ont convenu de la cessation des hostilités sur toute l’étendue du territoire national, de revenir à l’accord préliminaire du 18 juin 2013” qu’elles ont signé à Ouagadougou “pour une reprise immédiate des négociations avec le soutien des Nations unies et de ses partenaires régionaux et internationaux”.

 

 

Le cessez-le-feu est entré en vigueur dès sa signature, ce qui a été le cas “vers 16H30” par les groupes armés à Kidal, et “vers 21H30” à Bamako par le gouvernement malien à travers le ministre malien de l’Intérieur, a précisé le président Aziz.

 

 

Le président mauritanien était arrivé jeudi après-midi à Bamako où il avait été reçu à Koulouba (le palais présidentiel malien) pour un entretien qui avait été suivi d’un point de presse en présence du premier ministre malien, Moussa Mara, avait indiqué le correspondant de Anadolu.

 

 

« Tout ce que le Mali endure touche directement la Mauritanie », avait déclaré Ould Abdel Aziz, lors du point de presse.

Le président mauritanien avait, par ailleurs, proposé l’aide de son pays pour trouver une solution à la crise actuelle entre le pouvoir central malien et les groupes armés qui  ont repris le contrôle de plusieurs villes au nord du pays. «Pour traiter ce problème il faut d’abord ramener la paix par le dialogue», avait-il indiqué..

 

 

Le nord du Mali était de nouveau en proie à l’instabilité depuis le déclenchement de violents combats, samedi, à Kidal entre l’armée  malienne et des groupes armés, dont le Mouvement National de Libération de l’Azawad (MNLA). Ces combats se sont poursuivis avec une controffensive militaire, lancée mercredi 21 mai, par l’armée malienne visant à reprendre le contrôle des points stratégiques occupés par les rebelles de l’Azawad mais qui a été repoussée par ces derniers obligeant l’armée loyaliste à se replier.

 

AA / Bamako / Fatouma Harber

Source: aa.com.tr

PARTAGER

8 COMMENTAIRES

  1. Hé!!! Dieu protège nos chef d’état major, le gouvernement veut rejeter la faute sur eux, c grave, ou vas le Mali ojordhui ……tout le monde fuis ses responsabilités

  2. Ibk est devenu le griot du président mauritanien , son discours c dommage je reconnais plus notre président mandé mansa kankeletigui, lui ki aime se justifié n’oublions pas son discours o Maroc, ke Dieu sauve le Mali, c un autre président ki signe à notre place, ds ce cas on p plus juger ATT

  3. Toujours des références à l’honneur et l’orgueil : l’orgueil c’est sec et ne fait qu’aboutir à la raideur..

    Si le président de l’OUA a obtenu un cessez le feux c’est que le MNLA, le HCUA et le MAA l’ont voulu.

    J’incendiais le MNLA et les autres de ne pas vouloir discuter mais j’ai compris qu’ils faisaient comme le président IBK qui n’avait pas mesuré leur importance et lui même voyageait ignorant les discussions.

    Encore une fois ces groupes terroristes ne sont pas jusqu’au boutis-tes ,ils ne sont pas BOKO HARAM !!!!

  4. honte pour le mali comment peut on demander un cessez le feu apres toutes ses formations (waraba etc…….) ho armee malienne please faite nous honneur monsieur le president ne demander plus le cessez le feu c est une honte pour le mali

  5. President Mohamed Ould Abdel Aziz, ALLAH YISSELMAK! JEZAK ALLAH KHAYRAN!!!
    OUI, TOUT CE QUI TOUCHE LE MALI TOUCHE LA MAURITANIE!!!! NOUS SOMMES UN MEME PEUPLE!
    VIVE LES RELATIONS D’AMITIE’ ET DE COOPERATION ENTRE LE MALI ET LA MAURITANIE!

  6. COMMUNIQUE PR23052014:

    DESORMAIS TOUS LES CONSEILS DE MINISTRE SE TIENDRONT A NOUAKCHOTT

    LES MEMBRES DU GOUVERNEMENT ET TOUS LES CORPS CONSTITUES SONT CONVOQUES TOUS LES MERCREDI A 09H A L’AEROPORT INTERNATIONAL BAMAKO SENOU

    DECOLLAGE DU BOEING PRESIDENTIEL À 10H

    • SI TU NE PEUX PAS REMERCIER ET TU N’AS RIEN A’ DIRE, IL SERAIT PREFERABLE POUR TOI DE TE TAIRE!

Comments are closed.