Mali : Le CPC préconise le cantonnement des groupes armés et la signature d’un accord de défense avec la France

3
Mali : Le CPC préconise le cantonnement des groupes armés et la signature d’un accord de défense avec la France
Ousmane Ben Fana Traoré

BAMAKO – Le collectif pour le changement (CPC), qui soutient le président malien, a préconisé le cantonnement immédiat des groupes armés rebelles du nord Mali et la signature d’un accord de défense entre le Mali et la France, a indiqué son porte-parole, Ousmane Ben Fana Traoré, au cours d’une conférence de presse mardi à Bamako.

 

Ce collectif, composé de sept anciens candidats à la présidentielle de 2013, faisait des propositions pour une sortie de crise définitive, suite aux affrontements de Kidal (nord du Mali) entre l’armée malienne et les combattants du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et ses alliés, les 17 et 21 mai dernier.

 

Le CPC préconise d’autre part la “mise en place d’un dispositif immédiat dans le cadre du cantonnement et du retrait des armes dans toute la région nord du Mali pour la protection et la sécurisation des populations et leurs biens”.

 

Pour une “garantie effective de la sécurité des populations” du nord du pays, le même collectif propose “l’accélération de la signature de l’ accord de défense avec la France” ainsi que la mise en place d’ une “force spéciale tchadienne, malienne, européenne et américaine pour lutter contre les mouvements terroristes et les réseaux de narcotrafiquants, dans le cadre du renforcement de la mutualisation des forces d’ intervention”.

 

Dans leur quête de solutions de sortie de crise, les anciens candidats estiment qu’ il y a lieu de “créer une agence sous-régionale de gestion des ressources naturelles du Sahara désertique entre le Mali, l’Algérie, le Niger et la Mauritanie”.

 

A leur avis, il faut “permettre aux citoyens de Kidal d’exercer leur occupation, avec une administration malienne complètement redéployée, sous une décentralisation effective, adaptée et des institutions crédibles”. Pour la réhabilitation de Kidal, le collectif préconise de “redéfinir la place, les rôles et responsabilités des forces de défense et sécurité malienne à Kidal en tenant en compte des réalités actuelles, selon les normes de gouvernance démocratiques du Mali”.

 

Dans le cadre de la mise en place d’un mécanisme de négociation, le collectif juge opportune la restauration du dialogue et la diplomatie entre les acteurs de la crise, par l’ intermédiaire des pays amis, des organisations internationales, pour “effectuer une négociation directe avec les groupes armés rebelles”.

 

Source: Agence de presse Xinhua

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. Ben Fana cet opportuniste de premier grade. Conseiller du Président ATT jusqu’à dernière minute et premier soutient de la junte dirigée par Sanogo. Vraiment le visage de cet homme me fait désespérer sur certains genres humains. vraiment ce sont les enfants du jour.

Comments are closed.