Mali: deux groupes armés s’allient pour prêter main forte aux autorités à Ménaka

3
La ville de Ménaka, dans le nord du Mali. © Wikimedia Commons / Animali
La ville de Ménaka, dans le nord du Mali. © Wikimedia Commons / Animali

Des mesures d’urgences ont été prises dans la région de Ménaka au Mali, où des autorités intérimaires viennent d’être installées. La dégradation de la situation sécuritaire a poussé deux groupes armés à s’unir pour compenser les insuffisances de l’armée malienne dans cette partie du pays.

Meurtres, braquages, menaces… La région de Ménaka n’est pas épargnée par les attaques terroristes ou jihadistes. Comme l’armée malienne est incapable d’assurer seule la sécurité de la zone, deux groupes armés, le mouvement pour le salut de l’Azawad (MSA) et le Gatia se sont associés, en accord avec les autorités intérimaires, installées il y a peu et qui représentent l’Etat dans la ville.

Des barrages ont été mis en place à toutes les entrées de Ménaka. Tous les véhicules sont systématiquement fouillés depuis lundi 3 avril. « Chaque conducteur est responsable de sa cargaison et de ses passagers », explique Moussa ag Acharatoumane, le président du MSA. Alousse Agaly, qui travaille dans une radio locale à Ménaka, confirme que tout le monde se soumet de bonne grâce à ces fouilles. « C’est embêtant, mais c’est pour notre sécurité », dit-il.

Un couvre-feu en vigueur de 22h à 6h du matin a aussi été mis en place. Des mesures contraignantes, avoue le MSA, mais en accord avec la population. Toutes les composantes de la région ont été consultées avant la mise en place de ces mesures auxquelles sont associées les forces armées maliennes.

Par RFI Publié le 09-04-2017

PARTAGER

3 COMMENTAIRES

  1. … ” Meurtres, braquages, menaces… La région de Ménaka n’est pas épargnée par les attaques terroristes ou jihadistes. Comme l’armée malienne est incapable d’assurer seule la sécurité de la zone… ” … /// …
    :
    Pendant des années, l’on a tout fait pour réduire la présence, voir, la capacité opérationnelle de l’Armée Malienne dans les régions du nord du pays. Au moment de l’intervention de SERVAL, la communauté internationale n’a pas voulu faire confiance quant au redéploiement des FAMA dans l’ensemble du Nord du pays. Et aujourd’hui on vient nous dire que: ” … Comme l’armée malienne est incapable d’assurer seule la sécurité de la zone,… ”
    Il n’y a plus que la seule Armée Malienne qui agit au MALI. Toutes les Armées du Monde y sont représentées. Et il y a toujours autant d’insécurité… Comment ça se fait… ?

  2. hahaha autonomie et securite interieure acquises. les rebelles ont toujours ce qu ils veulent. qui payera pour cela? l Etat ou la drogue? Acharatoumane trop fort.

  3. A quoi servent ces barrages aux entrées de Ménaka si l’on sait que ces bâtards n’empruntent pas les routes régulières?

REPONDRE

Please enter your comment!
Please enter your name here