Mali : Hommage au 5 Casques bleus Tchadiens

1
Mali : Hommage au 5 Casques bleus Tchadiens

Allocution du Représentant spécial du Secrétaire général et Chef de la MINUSMA, M. Annadif lors de l’hommage au 5 Casques bleus Tchadiens tués lors d’une embuscade le 18 mai dernier.

Mesdames et Messieurs les membres du Gouvernement de la RĂ©publique du Mali,

Excellence Monsieur l’Ambassadeur de France,

Monsieur le chef d’Etat-Major de l’Armée Malienne,

Monsieur le commandant adjoint de la Force de la MINUSMA,

Monsieur le général commandant de Barkhane,

Monsieur le commandant de EUTM,

Monsieur le Commandant des forces de Polices de la MINUSMA,

Chers collègues de la MINUSMA et du Système des Nations Unies,

C’est avec une grande tristesse que nous sommes tous réunis ce matin, pour rendre un ultime hommage à cinq valeureux Casques bleus du contingent tchadien qui ont perdu la vie le mercredi 18 Mai, près d’Aguelhoc, suite à une abjecte attaque terroriste.

Cette attaque a également fait des blessés auxquels nous souhaitons un prompt rétablissement.

Pour honorer leur mĂ©moire, permettez-moi de rappeler leurs noms afin que leur souvenir puisse Ă  jamais vivre dans nos cĹ“urs. Il s’agit de:

  • Lieutenant Abdramane Abderahim Abdallah
  • Sergent Abdelkerim Ramat Abdekerim
  • Sergent Abdelhadi Abdoulaye Yacoub
  • Sergent Ibrahim Hallaye Babouri
  • 2ème Classe Taoudoum Eric Alladoum

Dans cette épreuve douloureuse, nous pensons en premier lieu aux familles et aux proches des disparus, abruptement frappés par cette tragédie.

Je voudrais exprimer mes sincères condolĂ©ances ainsi que celles des Nations Unies Ă  leurs familles, au Gouvernement et au peuple de la rĂ©publique du Tchad ainsi qu’Ă  leurs frères d’armes.

Leur disparition constitue une grande perte pour la MINUSMA, mais nous rappelle aussi, les nobles principes des Nations unies qu’ils ont venus défendre loin de leur pays et de leurs familles.

Ces cinq Casques bleus nous ont quittĂ©s. Leur sacrifice, s’inscrit malheureusement dans une liste longue, trop longue, de ceux et celles, maliens et amis du Mali, qui sont tombĂ©s sur le champ d’honneur au service de la paix dans ce pays qui nous est si cher. La rĂ©cente disparition du Colonel SalifBaba DAOU nous le rappelle Ă  juste titre.

La dernière attaque qui a coĂ»tĂ© la vie Ă  3 Ă©lĂ©ments de la force Barkhane est une preuve supplĂ©mentaire de cette union dans l’Ă©preuve

Toutes ces pertes, sont la conséquence de cette situation de “ni guerre, ni paix” que nous sommes en train de vivre, et ce, malgré la signature de l’accord pour la Paix et la réconciliation dont nous venons de célébrer l’anniversaire. Ceci ne doit pas continuer. Il est temps de savoir qui est qui.

Des cercueils de ce genre, nous en avons beaucoup étalés. Des cérémonies de ce type, nous en avons beaucoup faits. Nous ne devrons pas les banaliser, elles doivent être l’exception et non la règle.

Donc nous sommes tous interpellés, je veux dire la communauté internationale ainsi que nos frères et sœurs du Mali.

Nous devrons redoubler les efforts pour neutraliser les ennemis de la paix et construire une paix pérenne au Mali. La mise en œuvre diligente de l’Accord pour la Paix et la réconciliation peut y contribuer énormément.

Au personnel de la Minusma, je dirai tout simplement que certes la situation n’est pas facile, mais nous ne devrons pas oublier la noble mission qui nous est confiée par les Nations unies. Nous avons le devoir de l’assumer avec toutes ses exigences, mais aussi ses moments de gloire.

A ceux qui nous ont quittĂ©s, le meilleur hommage qu’ils attendent de nous, c’est de continuer la mission pour laquelle ils sont morts, et prions prions pour que leurs âmes reposent en paix.

Mesdames, Messieurs, je vous remercie pour votre aimable attention.

Source: http://minusma.unmissions.org/

PARTAGER

1 commentaire

  1. Mes sincères condoléances aux familles de freres et amis soldats tchadiens, a leurs proches et camarades. Que leur ame repose en paix. Merci infiniment a vous .
    Ensemble et tous contre contre ces assassins – terroristes afin de lrs eradiquer.

Comments are closed.