Mali: «Il faut voir l’accord d’Alger dans sa globalité», affirme Pierre Buyoya

1
Pierre Buyoya. Chatham House/Wikimedia.org
Pierre Buyoya. Chatham House/Wikimedia.org

Dimanche 1er mars à Alger, les mouvements de la Coordination de l’Azawad ont refusé de parapher le texte de projet d’accord de paix au Mali. Le gouvernement de Bamako et les groupes armés qui défendent l’unité territoriale ont donné leur aval et la signature aura lieu à la fin du mois au Mali. Cet accord risque-t-il d’être refusé par une partie des belligérants ? Ce texte retient-il les revendications des populations du Nord ? Pierre Buyoya est le haut représentant de l’Union africaine pour le Mali et le Sahel. Il a participé aux négociations d’Alger et se confie au micro de Christine Muratet.

« Ce que je voudrais dire aux populations qui sont représentées par les mouvements de la coordination, c’est que cet accord d’Alger est un bon accord pour eux aussi. Que cet accord, il faut le voir dans sa globalité : les questions d’identité, mais aussi les questions de représentation politique au niveau local, au niveau central. Les questions de sécurité, de développement, de justice, de réconciliation. Je crois que dans l’ensemble, cet accord apporte beaucoup de choses aux populations du Nord… »

 

…………Lire la suite sur rfi.fr

PARTAGER

1 commentaire

  1. Christine Muratet vous êtes aussi sur les trace de Sarkozy le créateur de MNLA, il ne agis pas de négociation entre les population du nord et le Mali car cette population est au cotè du Mali, ils sont pour l’unité.
    Le Mali à été obliger par la France de négocier avec le MNLA si non cet dernier n’a même pas légitimer de négocier avec le Mali car le MNLA ne représente aucune communauté du Mali, la population de MNLA ce sont les médiats Français car son créateur est Nicola Sarkozy contre l’état Malien.

Comments are closed.