Mali: la médiation burkinabè propose un “préaccord” sur Kidal

25
 Tiébilé Dramé, conseiller spécial, chargé d`engager des contacts avec les groupes armés du Nord, s’est entretenu avec le médiateur de la CEDEAO Blaise Compaoré
Tiébilé Dramé, conseiller spécial, chargé d`engager des contacts avec les groupes armés du Nord, s’est entretenu avec le médiateur de la CEDEAO Blaise Compaoré

OUAGADOUGOU, Le Burkina Faso, pays médiateur dans la crise malienne, a proposé un “préaccord” pour permettre la tenue de l’élection présidentielle en juillet à Kidal, ville du nord-est du Mali occupée par des groupes armés touareg, a-t-on appris mercredi de sources concordantes.

 

 

“Nous avons reçu un document de travail de la médiation, sur lequel nous sommes en train de plancher”, a déclaré à l’AFP Algabass Ag Intalla, membre de la délégation du Haut conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA) présente à Ouagadougou. Basé à Kidal, le HCUA est une organisation cherchant à fédérer tous les groupes armés encore installés dans le Nord malien.

 

La zone de Kidal est occupée par le Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA) et un autre groupe armé touareg, le Mouvement islamique de l’Azawad (MIA), désormais fondu dans le HCUA, qui ont refusé jusqu’à présent le retour de l’armée et de l’administration maliennes.

 

Les autorités de Bamako ont rétabli leur souveraineté sur le reste du Nord grâce à l’intervention militaire franco-africaine lancée en janvier contre les mouvements islamistes armés qui occupaient toute la région depuis 2012.

 

“Nous avons effectivement proposé un canevas pour leur permettre de travailler, mais on ne doit pas s’attendre à quelque chose de concret avant le week-end”, a indiqué une source au sein de la médiation. La délégation du MNLA a confirmé à l’AFP avoir reçu le document, sur lequel aucun détail n’était disponible dans l’immédiat. “Les différents groupes touareg pourraient se retrouver ensemble pour travailler. Ils discutent sur la façon d’avoir une plate-forme commune”, a expliqué une source proche de la médiation, soulignant qu’il s’agissait d’un “souhait du médiateur”. Le président burkinabè Blaise Compaoré, médiateur au nom de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), a engagé lundi des discussions pour résoudre le problème de Kidal. Il a reçu successivement Tiébilé Dramé, émissaire de Bamako pour le nord du Mali, et les délégations du MNLA et du HCUA. En l’absence de M. Compaoré, actuellement à l’étranger, son ministre des Affaires étrangères Djibrill Bassolé poursuit les discussions. Il a rencontré mercredi des membres du Front populaire de l’Azawad (FPA), une dissidence du MNLA.

 

roh/tmo /sba

PARTAGER

25 COMMENTAIRES

  1. Les dirigeants maliens n’ont pas pu gerer le Mali pendant ces 20 ans, donc c’est aux autres de decider à leur place, et une chose est sûre, le MALI EST ENTRAIN DE PERDRE KIDAL qu’on le veuille ou pas:twisted: 😈 😈

    • MAIS HEY ATTENTION VOUS AUSSI , VOUS EXAGERER TROP !

      LE MALI EST MEME TROP GRAND POUR 15 MILLIOND D’HBT , SI ON VENDAIT MËME KIDAL CE SERAIT MIEUX NON ? CA FAIT MËME UN BONUS POUR LE TRESOR PUBLIC

      MOI JE CROIS QU’IL FAUT VENDRE MEME LA MAJEURE PARTIE DU NORD POUR SE CONSACRER BIEN SUR LE SUD , REGARDER LA PETITE BELGIGUE , LE JAPON UNE PRESQU’ÏLE , LES QATAR ET PHILIPINE CE DE PETITES BANDE DE TERRE ON DIRAIT LA QUEUE D’UN POISSON !

      EN TOUT CAS MËME SI PAR PITIE LES FRANCAIS NOUS DONNAIENT KIDAL , PAR LA SUITE ON FERA UN REFERENDUM POUR VENDRE CE COIN LA QUI EST DEVENU UN SAC A PROBLEME !

      VRAIMENT ON NOUS TYMPANISE KIDAL KIDAL , EST CE QUE BAMAKO MËME NOUS APPARTIEN ?

  2. QUEL ACCORD SUR KIDAL? CES BANDITS TOUAREGS DE KIDAL NE PEUVENT PAS EMPECHER LE MALI D’EFFECTUER LES ELECTIONS A KIDAL OU IMPOSER DES CONDITIONS!

  3. notre armée n’a aucune notion du respect des droits humains.Elle continue à tuer des innocents au nom de leur couleur et à arrêter tous les jours des simples bergers parce qu’ils sont touareg.Nous devons empecher cette armée à rentrer dans kidal au risque de créer un génocide irreparable. Nous devons plutot donner un quitus à la MINUSMA d’occuper kidal afin de securiser les élections en attendant que le préaccord soit validé par les nouvelles autorités.

    • penser que ces bandits de Touaregs sont de simple berger c’est se trompé carement.Des soit disant berger qui prennent les armes contre leur propre pays ,mais une fois vaincu enterre ces armes pour se dire berger ,or dès que tu tourne le dos ,ils redeviennent ce qu’ils ont toujours été c’est à dire des bandits.Qui peu faire encore confiance à ce vieux Intalla de Kidal qui de père en fils devient notable,trafiquant,terroriste,guide réligeux, esclavagiste.Ceux qui pensent que les Touaregs sont opprimé ici doivent aussi demander à ces mêmes gens de liberer d’abord leurs esclaves, les Bellah qui sont contraints de resté avec eux.Meme le chef du Protocole de la Présidence du Mali à son Bellah esclave chez lui

      • Mais Ndy, si on a ces preuves pourquoi ne pas les arrêter et les mettre à la disposition de la justice? Sans dire le contraire de ce que vous avancez, je crois qu’un militaire ne doit pas se comporter comme un rebelle. C’est aussi simple. Dans la mesure ou tous les groupes armes reconnaissent maintenant l’intégrité du territoire malien, le reste n’est qu’une question de formalité entre frères/sœurs d’un même pays je crois. Que Dieu bénisse le Mali.

    • MAIS HEY ATTENTION VOUS AUSSI , VOUS EXAGERER TROP !
      LE MALI EST MEME TROP GRAND POUR 15 MILLIOND D’HBT , SI ON VENDAIT MËME KIDAL CE SERAIT MIEUX NON ? CA FAIT MËME UN BONUS POUR LE TRESOR PUBLIC
      MOI JE CROIS QU’IL FAUT VENDRE MEME LA MAJEURE PARTIE DU NORD POUR SE CONSACRER BIEN SUR LE SUD , REGARDER LA PETITE BELGIGUE , LE JAPON UNE PRESQU’ÏLE , LES QATAR ET PHILIPINE CE DE PETITES BANDE DE TERRE ON DIRAIT LA QUEUE D’UN POISSON !
      EN TOUT CAS MËME SI PAR PITIE LES FRANCAIS NOUS DONNAIENT KIDAL , PAR LA SUITE ON FERA UN REFERENDUM POUR VENDRE CE COIN LA QUI EST DEVENU UN SAC A PROBLEME !
      VRAIMENT ON NOUS TYMPANISE KIDAL KIDAL , EST CE QUE BAMAKO MËME NOUS APPARTIEN ?

  4. S’ils pensent que l’on peut négocier avec un bandit, c’est qu’ils ignorent qu’ils ont à faire avec des bandits ordinaires et des bandits politiques…

  5. SI LA MAURITANIE DIRIGE LE MAINTIENT DE LA PAIX DANS MON PAYS LE MALI, JE ME BATTRAI TOUTE MA VIE DURANT, POUR LAVER CET AFFRONT !

  6. D’abord les élections sont prévues pour le 28 juillet 2013 et non le 28 mai qui est d’ailleurs passé en ce que je sache!

    C’est une gouvernance française du problème du nord du Mali qui donne l’illusion d’un “nœud gordien” dans cette crise malienne, sinon il n’en est rien de tel.

    Donc au Mali, il n’y a aucun “nœud Gordien” et les choses sont claires comme l’eau de roche, sauf pour quelqu’un qui ne veut pas comprendre.

    Le Mali est un pays souverain reconnu par la communauté internationale et l’Onu en tant que État, nation et territoire clairement défini sur 1241300 Km².

    Et ce n’est un secret pour personne!

    Kidal est une région de ce pays et reconnu comme tel par droit international et l’Onu.

    La France est au Mali dans le cadre de ce droit international et doit s’y conformer surtout aux dispositions des résolutions de l’Onu (2056, 2071 et 2085 notamment).

    Ces résolutions de l’Onu ne mentionnent nulle part le mot “Mnla” à fortiori obliger le Mali de négocier avec cette organisation criminelle, encore moins lui laisser une partie du territoire internationalement reconnu du Mali.

    Je défie quiconque de me prouver le contraire!

    Par contre la résolution 2085 de l’Onu écrit que le Mali doit ouvrir des “dialogues crédibles” avec des “groupes armés non terroristes qui acceptent sans conditions l’UNITE du Mali”.

    Et il se trouve que la raison d’être des criminels du Mnla est la scission du Mali.

    Cherchez l’erreur!

    Alors nœud Gordien ou queue de l’hyène?

    • les maliens font l’ignorant conscient. sachant bien k le principal négociateur africain n’a jamais voulu du bien du mali et on s’évertue à lui faire confiance un poltron désigné en la personne de tieblé dramé pour des soit disant négociations. ce monsieur qui ne represente rien cherche simplement sa part de gâteau sinon il ne peut rien resoudre .on va jusqu’à nous faire croire qu’il connait le nord mieux que les nordistes alors qu’en fait il cherche tout simplement à manger et qu’il n’a jamais hésité à manoeuvrer pour çetre nmooé à ce poste .le mali a encore du chemin à parcourir

  7. Wait & see. Il faudra de part et d’autre des compromis de toute facon mais dans un Mali un et indivisible. Par contre certains crimes commis ne doivent rester inpunis.

  8. La médiation burkinabé et une simple formalité pour le respect d afrik tout particulièrement pour le respect d CEDEAO si non toute es règle au paris entre françois holande et sons homologue dioncounandi traore avan la somme de bruxel le 15 mais dre.mnla es entre de se fondre doucement mai sûrement

  9. Le Mali doit accepter toutes les propositions francaises qui ne portent pas atteinte a’ sa laicite’ et son integrite’ territoriale!
    WE MUST CUT OUR LOSSES!

    • Accepter sans discernement toutes les propositions (internes comme externes) reviendrait à ajouter une charge supplémentaire aux générations futures…
      Exemple tout simple: en 1903, Cuba octroie la location perpetuelle de la baie de Guantanamo aux USA… 100ans plus tard, a qui cela profite t-il? (sachant que le gouvernement cubain affirme que le bail est invalide selon les lois internationales)

      Toute décision doit proteger avant tout l’intérêt actuel et surtout FUTUR des maliens (et en second rang peut etre, l’interet de la France).. si nous respectons notre pays/continent

  10. la malediction continue sur le mali parmit tant de bonne personne dans ce monde c,est un assasin de journaliste que vous avez choisi comme mediateur….blaise assasin de thomas sankara et du journaliste norbert zango…..blaise un sale traitre comme att…………..

  11. Blaise peut décréter ce qu’il veut pendant que Dionkiss et Tiéblen lui lèche le c… Mais ça se joue sur le terrain. La fin du MNLA est proche.

    • Depuis quand entend-on cette promesse de mettre fin au règne et à la provocation inqualifiable du MNLA? L’action seule est souhaitable; les paroles sont inutiles ici.

  12. Pourquoi nos dirigeants n écoutent pas le peuple.att a fait les mêmes erreurs,donc attention a vous,il peux i avoir un autre coup d ETA.ci vous bafoué la volonté du peuple

  13. la France autorise désormais le mariage gay
    que ces pédés du MNLA aille se réfugier labas 😆 😆

  14. IL NE DOIT PAS Y AVOIR DENEGOCIATION POUR KIDAL. KIDAL CEST LE MALI ET LE PETROLE DU NORD APPARTIENDRAS A LA FRANCE POUR COMPENSER LES FRAIS DE GUERRE. LE MNLA A PROMIS LE PETROLE A CONTRE PARTIS LINDEPENDANCE. QUE LE MALI SE REVEILLE AVANT QUIL NE SOIT TROP TARD. UN PEUPLE UN BUT UNE FOIS KIDAL. UN SOULEVEMENT POPULAIRE AVANT LES ELECTIONS POUR RECLAMER HAUT FORT KIDAL ET L’ARMEE A KIDAL. LE MALI DABORD.

  15. TOUT EST FAIT POUR BERNER LES MALIENS JUSQU’AU 1ér JUILLET,DATE A LAQUELLE LES SOLDATS DE L’ONU DEBARQUERONT ET S’INTERPOSERONT ENTRE L’ARMEE MALIENNE ET LE MNLA.CE JOUR SERA LE POINT DE DEPART DE LA PARTITION DU PAYS.LES MALIENS VONT PLEURER CE JOUR.ILS NE SAURONT PAS QUI ACCUSER NI A QUEL SAINT SE VOUER.CE SERA TRES AMERE POUR EUX

  16. 1-Réintégration pour certains, financement des projets et argent liquide pour d’autres;
    2- Arrêt des poursuites judiciaires contre eux;
    3- statu particulier pour les nomades;
    .
    .
    .
    N- ils sont autorisés à porter les armes de guerre!
    =================================================================
    les victimes d’Agueloc ne se reposeront jamais en paix comme ça, sans être venger

Comments are closed.