Mali : la paix à l’épreuve de l’insécurité, de l’impunité et de la lutte contre le terrorisme

53
Mali : la paix à l'épreuve de l'insécurité, de l'impunité et de la lutte contre le terrorisme

Télécharger (PDF, 382KB)

Par fidh.org

PARTAGER

53 COMMENTAIRES

  1. De toutes les façons la paix définitive est signée et plus de guerre civile ou de rébellion.
    VIVE LE MALI UNIFIE ET PAISIBLE !!!

  2. Avec la signature de l’accord de paix le pays va être sécurisé par les forces armées du nord et la situation sécuritaire deviendra stable.

  3. Mais avec l’instauration de la paix au Mali et la réintégration de l’armée au sein du territoire nord Mali, inchala tout ira bien au nord.

  4. A cet effet L’autorité malienne doit tout faire pour trouver une solution à cette partition de la population du nord. IL faut réunir tous les groupes et les localiser tous pour trouver une solution aux problèmes.

  5. Malgré qu’il y ait des différents groupes armées au nord, mais avec cette signature les gens déposeront les armes en vue de l’intérêt général.

  6. Comme on le dit dans l’article : la garantie de la sécurité du nord et la sauvegarde de l’unité nationale. On pense réellement que la paix triomphera au nord Mali.

  7. Nos remerciements vont toujours envers le Président de la république et son gouvernement pour les efforts qu’ils ont fournis pour la paix et la réconciliation au Mali.

  8. La signature de ces accords permet le développement de toutes les activités que le Mali entreprendra. C’est une nouvelle démarche que la Mali va enfin vivre infiniment.

  9. L’accord vise à instaurer une paix durable dans le nord du Mali, qui a connu une série de rébellions touareg depuis les premières années d’indépendance du pays, en 1960.

  10. Vivement que le nouveau comité de suivi de l’accord puisse déterminer les conditions pour que le processus de paix soit mis en œuvre pour que l’armée puisse être redéployé et sécuriser toute l’étendue du territoire et nos frontières par lesquelles les terroristes rentrent pour commettre leurs crimes.
    Comme le premier ministre; président de ce comité l’a dit, nous devons être les acteurs de la mise en œuvre de l’accord de paix avant de prétendre à une quelconque aide de l’extérieur. Nous devons donc tous nous engager pour la paix dans notre pays.

  11. Comme le dit un adage ” on peut pas des omelettes sans faire des œufs. Les remèdes pour trouver la paix durables sont difficiles à boire. Alors on doit s’y faire si nous voulons avoir la tranquillité dans notre Maliba un jour.
    Même si les autres nous apportent leur aide, je trouve que le dernier mot nous revient car après tout nous sommes tous des enfants de cette nation, notre bien commun.
    PEACE AND LOVE.

  12. Cet accord qui a été signé aujourd’hui renforce la capacité et garanti l’unité nationale. Le peuple Malien a n’est vraiment conscient, car on est au début de la fin de crise.

  13. De nombreux sacrifices ont été consentis pour obtenir cet accord de paix donc toutes actions qui peuvent faciliter son application sont la bienvenue.
    Le président IBK travaille dans ce sens et à besoin du soutien du peuple
    Aussi faut-il que la CMA s’engage pleinement pour mettre en œuvre l’accord de paix.
    Chers acteurs politiques faisons de telles sortes que les acquis obtenus à travers ces accords de paix ne soient pas remis en cause.
    Tous derrière nos autorités pour la paix au pays…

  14. Les acteurs de la crise malienne sont engagés dans le processus de paix. Il y a des difficultés mais je crois que le gouvernement est en train de prendre ses responsabilités avec la création de le comité national de suivi afin que celui-ci puisse trouver les problèmes qui bloquent la mise en œuvre de l’accord et y remédier.

  15. Comme la maxime le dit lors que tu te laves avant de demander de l’aide pour qu’on te lave le dos il faut en premier lieu laver ton ventre qui est à ta portée. Juste pour dire que nous devons prendre en main l’accord de paix et nous engager pour la réconciliation. Que ce soit la société civile comme les acteurs politiques. La paix nous est profitable à tous et ne passera que par nous mêmes maliens d’abord.
    Mettons-nous ensemble pour avoir la paix durable et définitive.

  16. En matière de paix, il faut faire beaucoup de concessions comme cela se passe ailleurs. Les états Unis ont gracié des criminels pour avoir des renseignements ou éviter des massacres. Donc si aujourd’hui, le gouvernement en fait autant avec la libération de prisonniers qui ont commis des crimes contre l’humanité, je pense que c’est de bonne guerre.

  17. La mission confiée au PM c’est de présider le comité de suivi des accords de paix afin de trouver le plus rapidement possible, une solution idoine pour le bien de tous les partis signataires.
    Cela porte déjà ses fruits avec l’entrée du GATIA à Kidal et il faut saluer l’esprit de paix des forces en place qui ont permis cette installation.

  18. Ces attaques qui ont lieu un peu partout sont à mettre sur le compte des terroristes mais aussi des bandits de grands chemins.
    Le défi est grand mais pas du tout impossible; nos forces de sécurités reçoivent des équipements et des formations adaptées à cette guerre d’infiltration qu’est le terrorisme.
    Cependant nous devons veiller l’un sur l’autre en apportant des informations à nos forces de défenses et de sécurités pour que celles-ci soient de plus en plus efficaces sur le terrain.

  19. Nous encourageons tous les partis prenants de cette crise. C’est le Mali qui gagne car nous voulons le développement dans l’ensemble du pays. Il est temps que nous nous donnions les mains pour le grand bonheur de tous

  20. La paix n’a pas de prix donc le président trouver les moyens nécessaires pour résoudre tout ce problème. Il sait pourquoi il s’est engagé pour la paix. Nous comptons sur la bonne compréhension et la disponibilité des partis signataires

  21. Pour une lutte efficace contre l’insécurité; il faut rétablir la confiance entre les forces de sécurités et la population car les forces de sécurités sont là pour nous servir. Il n’est donc pas admissible que nous ne puissions pas faire appel à elles en cas de besoin. Participons tous à la lutte contre le grand banditisme et le terrorisme par une étroite collaboration avec les forces de sécurités.

  22. Nous devons tous être unanimes sur la réponse à apporter au terrorisme (il faut les traquer et les éliminer) car quand ces derniers entrent dans une société il n’y pas véritablement de point de retour. Des pays comme l’Irak, l’Afghanistan ou encore récemment la Syrie sont des exemples palpables. Il faut donc éliminer les bases de ces mouvements qui ont pris pieds dans notre pays et cela passe nécessairement par l’unification du pays.
    TOUS DONC POUR LA PAIX AU MALI!

  23. Ibrahim Boubacar Keïta a tout mis en œuvre pour que cet accord puisse aboutir. Les différents belligérants doivent faire preuve de bonne foi et de responsabilité et respecter leurs engagements. Tous les acteurs sont appelés à donner le meilleur d’eux mêmes pour que cette quête de la paix aboutisse

  24. Le langage de c’est terroriste c’est la guerre par la terreur et par conséquent la réponse doit être pareille.
    Le plus important c’est que les conditions soient remplis pour que le processus de paix soit mis en œuvre pour que l’armée puisse sécuriser toute l’étendue du territoire et nos frontières par lesquelles se personnes rentrent pour commettre leurs forfaits.

  25. Le comité de suivi est en train de faire son travail et je crois qu’avec l’expérience du PM, il saura trouvé les failles afin d’appliquer les accords dans son entièreté.
    Je pense qu’ensemble et surtout la volonté nous réussirons pour le bien-être de notre cher pays.

  26. Toutes ces attaques sont le fait des personnes qui veulent déstabiliser ce pays par tous les moyens; c’est pourquoi je pense que tous les citoyens de ce pays doivent se donner la main pour accompagner nos forces de sécurités en leur donnant le maximum d’informations pour que celles-ci puissent parer à d’autres attaques éventuelles. Il faut que nous puissions comprendre que les forces de sécurités ne peuvent pas être présentes partout en même temps.

  27. La population malienne doit rester confiante car le gouvernement met tout en place pour instaurer une paix et une stabilité durable et maintenir la véracité et la crédibilité de l’accord de paix.
    Nous ne devons pas perdre espoir. Les faits aujourd’hui nous laissent croire que la paix reviendra plutôt que prévu pour le bonheur de tous.

  28. En tout cas plus rien ne pourra arrêter la marche vers cette paix que nous voulons tous. La CMA est en train de faire un travail important en sensibilisant ces troupes contre l’insécurité et que la sécurisation des personnes et des biens est de son ressort jusqu’à ce que l’autorité s’installe dans sa zone.

  29. Notre pays doit vaincre la peur, l’adversité et le climat de terreur que veulent imposer ces terroristes dans ce pays en y installant ce chienlit.
    Nous populations, devons avoir une bonne collaboration avec nos forces de défense et de sécurité car ces personnes sont présentes parmi nous. C’est pourquoi nous devons dénoncer tout mouvement ou personne suspecte. Paix aux âmes des victimes de cette barbarie…

  30. Oh lala!! Tu n’as pas honte!!! Ce vautour qui a une constipation intellectuelle, qui sait meme pas s’il est un homme ou une femme, nous casse les oreilles avec ses pseudo!!:
    Ibn Noura Zeus
    Yachim Maiga
    Amadou Diakite
    Mariam Keita
    fily doing
    Abdramane Diomandé
    Sissoko Moussa
    Djeneba Coulibaly
    Michou Mallé
    Lalaicha Touré
    Fadima Toure
    ……
    CojepamCouture Toure ahahaha!!!!! :mrgreen: :mrgreen:
    Joel
    Ami
    Djenebou Sylla
    ……..
    Pintade! tu n’as pas honte de dire qu’une autre personne est sans diginte et sans vergongne :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: Heureusement que le ridicule ne tue pas. La pintade fait parti de la Mafia du regime IBK!! Tais toi l’idiot de Mara. :mrgreen:

  31. La paix ne sera de retour dans cette nation que le jour où nous allons accepter de pardonner les criminels et de passer vite à autre chose. Des crimes ont été commis par ci par là au septentrion malien, des violations de toutes sortes. Nous ne voulons pas de l'impunité mais le moment n'est pas propice aux sanctions.

    • Eh! Tu n’as pas honte!!! Ce vautour qui a une constipation intellectuelle, qui sait meme pas s’il est un homme ou une femme, nous casse les oreilles avec ses pseudo!!:
      Ibn Noura Zeus
      Yachim Maiga
      Amadou Diakite
      Mariam Keita
      fily doing
      Abdramane Diomandé
      Sissoko Moussa
      Djeneba Coulibaly
      Michou Mallé
      Lalaicha Touré
      Fadima Toure
      ……
      CojepamCouture Toure ahahaha!!!!! :mrgreen: :mrgreen:
      Joel
      Ami
      Djenebou Sylla
      ……..
      Pintade! tu n’as pas honte de dire qu’une autre personne est sans diginte et sans vergongne :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: Heureusement que le ridicule ne tue pas. La pintade fait parti de la Mafia du regime IBK!! Tais toi l’idiot de Mara. :mrgreen:

  32. Je suis entièrement d’accord avec ces organisations. En ce qui sont des crimes commis aux maliens, mais oublier ces crimes nous aidera à aller de l’avant en tournant la page de cette crise sans fin et qui ne fait que s’aggrave du jour au lendemain. Sans ce pardon, cette page demeurera et il faut la déchirer depuis qu’il est temps de la faire car comme on a souvent l’habitude de la dire, il n’est jamais trop tard pour bien faire.

  33. Ces organisations ont fait le diagnostic de la crise et ses crimes que connait notre pays depuis bien avant son accession à l’indépendance, c’est-à-dire dans les années 1950. En se référant à ce diagnostic, je trouve que la paix n’est possible que si l’on oublie certaines choses et se pardonner pour sauver le Mali de nous tous.

  34. La paix n’est possible au Mali que si les maliens essayent d’oublier certaines douleurs et se donner au pardon. La panacée des problèmes de ce monde est le pardon. Pardonne une personne dans la difficulté est la seule chose qui pourrait aider à tourner une page sombre de notre existence.

  35. Dans une situation de guerre et de fraction, la paix n’est possible que les personnes concernées quelle que soit la souffrance subit ou la perte connue apprennent à se pardonner dans de telles conditions. C’est difficile de pardonner une personne qui nous arrher un être cher. Mais sachons tout simplement que la haine et la vengeance ne sont des remèdes à notre problème.

  36. Dans cette situation, tous les citoyens sont invités à se pardonner, à enterrer les haches de guerre. L’accord de paix a été signé par tous les groupes rebelles, mêmes ceux intransigeants depuis les années 1950. Ce qui doit nous servir de leçon pour aller à une paix sans dessous. Les sanctions vont tomber, après, sur les responsables des crimes.

  37. Le pardon doit être notre compagnon pour aider les autorités à changer le destiné, infligée par la médiocrité de certains de ses gouvernants, de cette nation. Les rebelles ayant commis des crimes graves seront tous punis et même les militaires maliens, sans exception. 🙁 🙁 🙁 😀 😀 😀 😀

  38. Le pardon est la solution à tous les maux qu’on ne peut l’imaginer. Une fois se pardonner les uns et les autres, rien ne sera impossible, à ce que les bonnes mœurs nous enseignent. C’est un signe de sage. De la même sorte où les ex groupes adversaires ont pu se pardonner, il nous est recommandé de faire la même chose pour sauver ce pays, notre patrimoine commun. 😀 😀 😀 😀 😀

  39. Ce n’est pas en continuant de se haïr que nous allons pouvoir enterrer les hache de guerre et passer à autres choses. Tant que certaines personnalités s’adonnent à des propos racistes, le Mali ne connaîtra de paix durable et de vraie réconciliation. Il est temps qu’on apprend à pardonner. On doit oublier ces crimes et faire en sorte que la paix revienne.

  40. Chaque fois que cette crise fait rechute, elle devient pire. Au début les autorités faisaient appel à des dialogues de réconciliation. Mais aujourd’hui, voir que la situation est tendue cette option n’est pas possible, voir même non favorable. Donc on doit tous apprendre à se pardonner. Certes, des crimes ont été commis mais le pardon doit être au rendez-vous.

  41. Le Mali se trouve aujourd’hui dans une situation très délicate de rébellion. Notre pays connait cette crise depuis les années 1950. Depuis l’avènement de cette crise jusqu’aujourd’hui elle s’aggrave à chaque tentative. Au début elle n’engageait que deux ou trois groupes. Mais aujourd’hui, toute la communauté touareg s’est infiltrée dans cette rébellion. 💡 💡 💡 😆 😆 😆

  42. L’insécurité grandissante qui menace la paix et la stabilité durable dans notre pays est un fléau qui provient de la mauvaise gérance des régimes passés. Le Président de la République Ibrahim Boubacar Keïta est en train de tous mettre en n’œuvre pour protéger les personnes et leurs et sur toute l’étendue du territoire national et aussi l’accord de paix et de réconciliation. Le terrorisme reste toujours un fléau intenable partout dans le monde, malgré cela les autorités maliennes font de leur mieux pour faire instaurer la sécurité sur le sol malien.

  43. Certes il y a 200 attaques terroristes ou même des bandits armés sur le territoire malien occasionnant plusieurs mort de plusieurs côté, c’est-à-dire des victimes civiles, de la FAMA de la MINIUSMA et même des civiles étrangers. Mais il faut aussi reconnaitre que le gouvernement ne reste pas indifférent face à la situation, car les forces de l’ordre malien et de sécurité ont aussi déjoué plusieurs attaques dans plusieurs parties du Mali.

  44. La MUNISMA et l’Etat doivent se donner la main pour que l’insécurité puisse être bannie du territoire malien. La MINUSMA et l’État ne collabore pas ensemble dans la lutte contre le terrorisme raison pour laquelle, le terrorisme fait des attaques dans chacune des deux camps. C'est ensemble que nous pourrions combattre le terrorisme.

  45. Les détracteurs qui accusent le régime en place d’adopter une négligence vis-à-vis de l’insécurité grandissante. Alors que pensent-ils de cet exploit des autorités et des forces de l’ordre et de sécurités. Il faut savoir que le gouvernement et les forces de l’ordre ont aussi fait des exploits dans l’affaire de sécurité. Dans le combat contre l’insécurité il n’y a jamais eu de risque zéro le gouvernement met tout en pratique pour déjouer à savoir les attaques perpétrés sur le sol malien.

  46. IBK a promis pendant les campagnes présidentielles de 2013 de reformer les forces armées maliennes et de changement leurs conditions de vie. Les résultats aujourd’hui montrent pleinement que le président a respecté ses paroles et continue de faire d’avantage. Les preuves sont bien visibles.

  47. Certes, depuis la signature de l'accord le 20 Juin, les attaques sont perpétrées dans de différents recoins du pays. Les ennemis de notre pays essaient d'intimidé le régime en place en faisant régner la terreur. C'est dans le seul but de apporté atteinte à la crédibilité de l'accord signé le 20 Juin. Vue la crédibilité et l'avantage de l'accord de paix des groupes armés tentent de faire échoué les processus de paix.

    • Eh! Tu n’as pas honte!!! Ce vautour qui a une constipation intellectuelle, qui sait meme pas s’il est un homme ou une femme, nous casse les oreilles avec ses pseudo!!:
      Ibn Noura Zeus
      Yachim Maiga
      Amadou Diakite
      Mariam Keita
      fily doing
      Abdramane Diomandé
      Sissoko Moussa
      Djeneba Coulibaly
      Michou Mallé
      Lalaicha Touré
      Fadima Toure
      ……
      CojepamCouture Toure ahahaha!!!!! :mrgreen: :mrgreen:
      Joel
      Ami
      Djenebou Sylla
      ……..
      Pintade! tu n’as pas honte de dire qu’une autre personne est sans diginte et sans vergongne :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen: Heureusement que le ridicule ne tue pas. La pintade fait parti de la Mafia du regime IBK!! Tais toi l’idiot de Mara. :mrgreen:

  48. J’incite IBK et son gouvernement à ne pas céder à la menace. Et aussi surtout la population, elle doit tenir d’un grand soutien derrière le régime en place et doit aussi être le complice de la des force de sécurité car la sécurité de nous et de notre bien est l’affaire de tous et sans exception. Comme l’a dit si bien le Président en place ” le Mali d’abord”.

  49. La population doit rester complice du gouvernement pour pouvoir mieux cerner ce problème qui commence apprendre de plus en plus de l’ampleur, l’insécurité et le terrorisme. La population doit rester vigilante et actif, avertir les forces de l’ordre sur tout fait et geste suspects dans leurs entourages.

  50. Tous ces attaques sont perpétré dans le seul but d’intimidé l’Etat et sa population, c’est pour déstabiliser le pays et tirer profit de la situation. Les malfaiteurs veulent mettre en cause et même faire annuler l’accord signé le 15 Mai et le 20 juin. Le gouvernement met tous en n’œuvre pour mettre fin à ces actes ignobles. Restons mobilisé derrière notre armée et l’Etat.

  51. Mes sincères condoléances aux victimes des attaques et cela sans exception, que la terre leur soit légère et aussi prompt rétablissement à tous les malades. Tous les maliens leurs sont reconnaissants et nous saluons leurs actes, car elle dérive du courage et du bon sens du patriotisme. Seul le bon Dieu s’aura vous rendre ce qui vous est de droit.

Comments are closed.