Mali: la transition s’accélère, un groupe islamiste nigérian présent au Nord

15
Les autorités intérimaires devront surtout tenter de pacifier le Nord, qui a achevé de tomber aux mains de rebelles touareg, d'islamistes armés et de divers groupes criminels après l'entrée en scène des putschistes, qui prétendaient pourtant en finir avec "l'incompétence" d'ATT sur ce dossier.

La vacance du pouvoir au Mali doit être officialisée mardi après la démission du président déchu Amadou Toumani Touré, ouvrant la voie à l’investiture du président de l’Assemblée nationale comme chef de l’Etat de transition, alors que le nord du pays est aux mains de groupes armés.

Parmi ces groupes figure le mouvement islamiste nigérian Boko Haram, dont au moins une centaine d’éléments ont été signalés à Gao, l’une des capitales du Nord.

Plutôt que lundi soir comme indiqué initialement de source proche de la médiation ouest-africaine, la Cour constitutionnelle doit constater la vacance du pouvoir à Bamako en séance publique mardi matin, a-t-on appris auprès de l’entourage du président de la haute juridiction.

La cérémonie d’investiture du président de l’Assemblée Dioncounda Traoré comme chef de l’Etat intérimaire est en principe prévue également mardi, selon la même source.

Elle doit être suivie de la désignation d’un Premier ministre de transition “disposant des pleins pouvoirs” qui aura la charge de nommer un “gouvernement d’union nationale”.

Amadou Toumani Touré (ATT), renversé le 22 mars par un coup d’Etat militaire, a rendu formellement sa démission dimanche, déclenchant le processus de transfert du pouvoir des putschistes aux civils, selon l’accord de sortie de crise.

M. Traoré a rencontré lundi le chef de la junte, le capitaine Amadou Sanogo, au camp militaire de Kati, quartier général des putschistes, près de la capitale. A l’issue de l’entretien, qui a duré environ une heure, le capitaine Sanogo a seulement déclaré: “ça s’est bien passé”.

Du côté de la médiation, menée par le Burkina Faso au nom de la Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest (Cédéao), on dit espérer que le premier Conseil des ministres pourra se tenir “avant vendredi”.

Selon l’accord conclu entre la junte et la Cédéao, la transition doit se clore par des élections présidentielle et législatives, dont les dates restent à fixer.*

Boko Haram à Gao

Les autorités intérimaires devront surtout tenter de pacifier le Nord, qui a achevé de tomber aux mains de rebelles touareg, d’islamistes armés et de divers groupes criminels après l’entrée en scène des putschistes, qui prétendaient pourtant en finir avec “l’incompétence” d’ATT sur ce dossier.

Le groupe islamiste Boko Haram, connu pour ses attaques meurtrières au Nigeria, compte parmi les groupes présents au Nord, qui sont sous la menace d’une intervention militaire de la Cédéao encore très incertaine.

“Il y a une bonne centaine de combattants de Boko Haram à Gao. Ce sont des Nigériens et des Nigérians. Ils ne se cachent pas”, a affirmé lundi à l’AFP Abdou Sidibé, un député du Nord.

“Ils sont plus de 100” et “étaient les plus nombreux” lors de l’attaque le 5 avril du consulat d’Algérie, a assuré une source sécuritaire malienne.

Un groupe dissident d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), le Mouvement pour l’unicité et le jihad en Afrique de l’Ouest (Mujao), a revendiqué l’enlèvement du consul algérien et de six membres de sa mission, qui étaient toujours lundi aux mains de leurs ravisseurs selon Alger.

Boko Haram multiplie depuis des mois les opérations meurtrières au Nigeria. Le groupe a noué des contacts avec Aqmi et, selon certaines sources, ils ont même entamé une coopération qui fait craindre aux Etats de la région et aux pays occidentaux une jonction entre les deux mouvements.

Face à la rébellion touareg du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), les islamistes semblent avoir pris l’ascendant dans le Nord malien, en particulier le groupe Ansar Dine, appuyé par Aqmi.

Signe de la violence régnant dans la zone: des “islamistes” ont égorgé dans la nuit de dimanche à lundi près de Gao un homme appartenant à une bande de braqueurs qui s’attaquaient à un bus, selon un témoin et un policier.

 

AFP

Publié le 09/04/2012 à 22:36

PARTAGER

15 COMMENTAIRES

  1. chers frères et amis j’ai toujours soupçonné une main cachée de la France derrière cette rébellion au nord du Mali , Niger , Burkina . Je vous demande de lire cet article de Ag Seda .
    Le deal France MNLA

    Un véritable complot est tramé entre la France et le MNLA contre le Gouvernement du Mali
    En effet, d’une part mécontent du soit disant laxisme d’ATT face aux enlèvements de ses ressortissants par l’Aqmi, et d’autre part voyant l’intention du gouvernement du Mali a écarter les sociétés françaises dans l’attribution du marché d’exploitation de son futur pétrole au nord, la France a délibérément chercher à faire un deal avec la rébellion touareg en vue de déstabiliser le régime d’ATT et d’inciter les Targui à réclamer l’Independence sinon l’autonomie de leur zone (Azawad). Le deal convient que la France s’engage à soutenir financièrement, diplomatiquement et stratégiquement les séparatistes jusqu’au bout (c’est-à-dire jusqu’à l’atteinte de leur objectif). En contrepartie, les séparatistes devront s’engager à éradiquer l’Aqmi du nord du Mali et aussi à confier aux sociétés françaises l’exploitation du pétrole du nord.
    Le scénario tracé est le suivant:
    Les rebelles devront se soulever et attaquer les camps militaires du grand Nord (Aguelock et Kidal) en vue de libérer le septentrion malien. La France pourra alors les ravitailler en armements, carburants et autres via l’aéroport de Tessalit. Ils devront continuer la progression vers l’Est en annexant GAO et Tombouctou. Une fois Tombouctou tombé, l’objectif serait en parti atteint. La France de son côté garantira la légitimité et la protection des rebelles en empêchant la CEDEAO d’intervenir militairement. Pour ce faire elle devra anticiper en convoquant une réunion d’urgence du Conseil de Sécurité de l’ONU (ce qui masquera son soutien aux séparatistes) pour demander un arrêt d’hostilité aux belligérants et afin que soit privilégié le dialogue. Dans le plan, il est prévu que le MNLA proclame la fin des opérations militaires dans les heures qui suivront la déclaration de l’ONU. Alors, la CEDEAO qui ne peut agir sans l’aide et l’aval de l’ONU sera contrainte de renoncer aux interventions militaires contre les rebelles. Aussi de par leur déclaration anticiper de cesser le feu, les rebelles parviendront à vaincre la confiance de la communauté internationale. Ainsi, ils réclameront leur autonomie territoriale afin de finaliser le deal conclu. Dans le deal, il a été recommandé au porte parle de MNLA Moussa Ag ATTAHER (logé, escorté et protégé par la France), que pour qu’on ne soupçonne pas la France de jouer un double jeu, il ne devra citer la France qu’en dernier ressort dans son appel envers les communautés Internationales. C’est pourquoi, il citera chaque fois, les Nations Unis, les USA et ensuite la France. Voyez cette recette facile ! Qui aurait cru qu’une telle attitude, qu’un tel complot proviendrait de la France ? C’est regrettable, c’est pitoyable et c’est indigne de la part d’une soit disant Puissance ! Ces moyens ignobles et indécents déshonorent la France. C’est une violation grave du traité colonial qui lie le Mali à la France. Est-ce que les citoyens maliens ont besoin de répondre à une erreur de laxisme de leur premier dirigeant ? Dans tous les cas c’est un signal fort à l’endroit de tous les autres pays colonisés par la France, pour qu’ils sachent que la France n’a pas d’amis mais des intérêts et qu’elle est prête à vendre son honneur pour sauvegarder ses intérêts.

    Nous pensions que la France pouvait avoir de moyens plus légaux pour contraindre un gouvernement laxiste que de déclencher une guerre de division territoriale et de conflit ethnique. Elle sera comptable de tout ce qui adviendra. Elle devra savoir qu’elle est passible de poursuite pénale, de crime de guerre en ayant provoqué l’invasion du territoire malien par les rebelles venant de Libye avec des armements lourds.

    L’objectif de la présente pétition est d’éclater au grand jour le complot tramé par la France et le MNLA contre le gouvernement du Mali.

    Il est urgent que le Gouvernement du Mali saisisse la cours pénale international pour demander réparation à la France pour complot contre son intégrité territoriale et aussi à l’OTAN pour son responsabilité à la crise en aval de la guerre de Libye. Nous avons dénoncé le fait il reste aux autorités institutionnelles de notre Etat à poursuivre le combat en saisissant qui de droit.
    Maliens, maliennes ! Demeurons unis, n’offensons pas les ressortissants français vivant chez nous car ils ne sont pas comptables des erreurs de leur pays. Mais haïssons la France et sabotons toutes ses coopérations. Haïssons Nicolas Sarkozy et son gouvernement fantoche. Levons-nous pour réclamer le droit de réparation. Demandons l’aide des USA, de la chine et de la Russie. Tout sauf la France et tout contre la France et ses alliées.

  2. Deal France – MNLA
    Suite….

    France : C’est quoi cette histoire d’indépendance. Nous avons parler d’autonomie mais pas d’indépendance.
    MNLA : Pour nous, autonomie veut dire indipendanse
    France : Ha bon ! Vous ne nous avez pas dit aussi que vous étiez accompagnés de tous ces serpents à sonnette. Et les otages ?
    MNLA : Nous en parlerons la semaine prochaine.
    France : Ne commettez plus d’actes encore qui risquent de compromettre l’élection de Mr Sarkozy
    MNLA : Il y a que cela qui vous intéresse.
    France : Chacun ses intérêts. Maintenant, vous allez quitter Gao de gré ou de force. Pour Tombouctou, Kidal et autres on va négocier. Mais, il faut déloger d’abords vos invités surprises.
    MNLA : Cela ne va pas être facile. Tous les djihadistes traqués du monde sont entrain de converger vers Azawad. Des tchétchènes, palestiniens, pakistanais, afghans, yéménites, nigérians, irakien, indonésiens, algériens, libyen, et même des français.
    France : Aouzoubilaye ménéchétarime el adjimy
    MNLA : Vous parlez maintenant arabe ?
    France : Non de Dieu, on ne peut plus rien faire maintenant
    MNLA : Alors on va proposer Al-zawahri à Obama, il est aussi en période électorale en contrepartie de notre indipendanse
    France : Ca n’a pas de sens, vous ne le détenez pas. Comment vous aller faire,
    MNLA : On ressemble un peu à ces terrifiants djiahadistes enturbannés, cela nous permet de les approcher pour en kidnapper un barbu fou de Dieu du genre Iad Ag Aly
    France : Les américains ne sont pas dupes, ils verront vite la supercherie
    MNLA : Ils vont nous croire sur parole comme vous. Et puis avec le soleil dans le désert, on peut faire mirage avec. Nous savons parfaitement manipuler les occidentaux maintenant.
    France : Vous êtes vraiment ignobles avec vos méthodes.
    MNLA : A la guerre, comme à la guerre. Et on verra bien si ce chinois de Jean Ping va rejeter encore notre déclaration
    France : D’abords, Jean Ping c’est un Gabonais.
    MNLA : Et alors, nous on étais libyens avant, maintenant on est azawadiens

  3. Le MNLA a participé à l’arrivée et à l’installation des groupes islamistes au Nord du Mali. Il a toujours entretenu une union sacrée avec les groupes islamistes AQMI, ANçARDINE,BOKO HARAM,MUJAO et autres groupes mafieux et terroristes du Nord du Mali.

    Mais, ce qui est révoltant, c’est qu’il se fait passer comme un mouvement laîc pour tromper les occidentaux et le monde entier.

    Qu’est-ce que l’ONU attend pour traduire le MNLA devant la CPI ?. En tout cas, si l’ONU veut rester crédible, le MNLA doit se retrouver devant la CPI pour crime contre l’humanité à Aguelhoc et dans d’autres localités du Mali ?

    C’est le MNLA qui viole, vole et tue les populations aux mains nues. Sur ce point les groupes islamistes AQMI, ANçARDINE,BOKO HARAM,MUJAO valent mieux que le MNLA

  4. Il ne manquait que Boka Haram!!!! Voilà ds kel état ces merdique du mnla ns ont mis. Avec votre forfait, vs venez de transformer notre beau pays en un champ de bataille. Qd les mailens migrent ils apportent le sourire, le bonheur à leurs concitoyens. Et vs dpuis les studios de RFI et France24 vs apportez de la désolation, de la honte. Ns sommes un état, ca prendra le temps qu’il faut on sera à bout de vous. Chers occidentaux le bon Dieu vient de donner la seule occasion d’en finir avec les problème du sahel. Ne vs laissez pas tromper par le camouflet du soit disant mnla ❗ ❗

  5. Tout different entre ces factions est du pur montage pour tromper les gens.
    OUVREZ VOS YEUX CE SONT TOUS DES BANDITS ARMES.

  6. Il n’y a aucune difference entre le MNLA et Ansar Dine. Ce sont les memes hommes qui sont en train de se partager les taches politiques pour les besoins de la cause et sous la houlette de la France. C’est tout juste une maniere de credibiliser et legitimer la revendication separatiste en se servant d’Ansar Dine comme repoussoir, en pretendant qu’il y aurait de bons separatistes et de mauvais separatistes. Ne vous laissez pas prendre au piege.

  7. Boco haram ou pas
    Notre premier ennemis est connu ( mnla) et tout c qui porte des armes au nord mali
    ATTENTION Unisson nous pour combattre l’ennemis en commun ( mnla aqmi ansar dine )

  8. Moi c’est les journalistes Maliens que je n’ai jamais compris!!!!!!!!!!!!!!!!!! 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄 🙄
    arretez de nous etaler la carte de Mali partagee en 2!!!!! et aider a faire face a la “Guerre mediatique”.
    des articles comme “Guerre des fesses” ne doivent pas figurer a Maliweb a un moment ou toute la Nation est en deuil! Pitie!!!!!! 🙄

    • Slt simplevision, les journalistes maliens il ne faut pas trop compter tu sais!!! Eux ils n’informent pas mais nous desinforment!!!

  9. J’arrive pas à comprendre les journalistes français!!! Vous faites bien le lien entre AQMI, Ansar Dine et Boko Haram mais jamais avec le MNLA!!! C’est le MNLA qui est à la base de tout ça en plus ils font la guerre ensemble!!! Même si on est bête ou on fait semblant d’être bête on doit voir la réalité en face !!! Les gars du MNLA ont bien un lien direct avec ces islamistes qui ont même pris le dessus sur eux car ils n’ont que la bouche pour parler sur vos antennes en sachant qu’ils ne controlent rien!!! Si c’était pour sauver vos 06 otages qui leur accordez tant d’intérêt alors là vous avez tout faux, ces islamistes iront jusqu’à Paris car maintenant ils iront prendre le vol de Air France pour Paris à partir d’Abidjan ou de Dakar!!! Continuez à flirter avec le diable, le reveil sera brutal pour vous un jour!! 🙁 🙁 🙁

    • Bonne analyze. Ces demons de francais verront que cette merde qu’ils ont cree leur coutera tres cher. Peut être que ces barbus nous deteste mais soyez cretins qu’ils vous detestent d’avatage.

      Vous vous etes fait ridiculiser par le MNLA

      Moussa Ag

    • Justement, parce que le MNLA s’est fait depassaer par les evenements, et que ce sont des beaux parleurs seulement (ils sont peut etre a la base mais sont desormais marginalises).
      Si ils ont la parole sur les antennes c’est juste que ce sont les seuls a vouloir s’exprimer, meme si ils ne controlent rien et sont juste de beaux parleurs tout comme Sanogo et sa clique.
      Tout le monde a bien vu que la menace reelle vient des groupes islamistes radicaux et non pas du MNLA qui ne fait que s’attribuer les victoires obtenues par les groupes terroristes. Si les groupes terroristes peuvent etre neutralises il sera facile de neutraliser a son tour le MNLA et assurer l’integrite du territoire malien.

  10. La corruption est toujours en place. Mais qu’est ce qu’a etait retenu de cet entretient? Pas Clair .

Comments are closed.