Mali : les liaisons dangereuses du HCUA

2
Mali : les liaisons dangereuses du HCUA
Des membres du MNLA au deuxième round de négociations, à Alger le 1er septembre 2014. © AFP

Jeuneafrique.com – Certes, le dialogue intermalien a repris. Mais la puissance militaire et les intentions du Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad, proche d’Ansar Eddine, suscitent l’inquiétude.

Dans le dédale complexe des groupes armés qui sévissent dans le Nord, il en est un, et pas celui auquel on pourrait s’attendre, qui inquiète au plus haut point le gouvernement. “Le vrai problème ne vient pas du Mouvement national de libération de l’Azawad (MNLA), mais du Haut Conseil pour l’unité de l’Azawad (HCUA)”, explique-t-on dans l’entourage de Moussa Mara, le Premier ministre.

En effet, comment négocier avec un mouvement armé dont les liens avec le groupe jihadiste Ansar Eddine sont étroits, mais qui compte en son sein deux députés (Mohamed Ag Intalla et Ahmada Ag Bibi) élus sous la bannière du parti présidentiel, le Rassemblement pour le Mali (RPM) ?

La question est d’autant plus sensible que, dans le cadre des négociations de paix qui ont débuté à Alger en juillet, Bamako envisage de proposer une décentralisation approfondie : les régions du Nord pourraient disposer d’un pouvoir législatif élu au suffrage universel, doté de larges prérogatives. Ce faisant, le gouvernement craint “d’offrir le pouvoir sur un plateau à des gens qui envisagent d’instaurer la charia”…………..Lire le reste de l’article sur Jeuneafrique.com 

Par Rémi Carayol/09/10/2014 à 15:03 

PARTAGER

2 COMMENTAIRES

  1. Mais que voulez vous? Pensez vous sincèrement qu’il y a une différence entre HCUA, MLA, An-sardine et djihadistes? Cette division n’est que stratégique. Qu’est ce l’ex responsable des relations extérieures du MLA a dit? N’a-t-il pas dit que ses combattants se confondent avec les autre combattants? La France ne veut pas dire la vérité dans cette affaire sinon elle sait très bien qu’il n y a pas de différence entre ces groupes.

Comments are closed.